Aller au contenu
anlier

Forum • La voiture électrique ne serait-elle pas plus rurale qu'urbaine ?

Messages recommandés

Je me demande si on ne se trompe pas de cible en disant que la voiture électrique est plus adaptée à la ville qu'à la campagne. En voyant les villes congestionnées par le trafic automobile, la voiture électrique n'apporterait pas une solution durable à ce problème.

 

J'habite et je travaille en milieu rural, et je ne dispose de guère de possibilités en-dehors du vélo et de la voiture pour m'y déplacer. Mais quand je me rends dans une ville importante, je fais le choix d'y aller en train et de m'y déplacer avec les transports en commun dont la profusion laisse rêveur.

 

Des voitures électriques en ville, ce serait certes moins polluant, mais pas beaucoup plus marrant à utiliser dans les bouchons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très bonne question!

Je suis aussi de ceux qui pensent que c'est un tord de dire que la voiture électrique = l'avenir de l'auto en ville.

1. d'abord pcq comme vous le dites, la voiture individuelle non partagée n'a pas bcp d'avenir dans les grdes villes du XXIème (coût du foncier, encombrement, alternatives de transport disponibles, efficience, etc...)

2. ensuite pcq à la campagne, le nombre de stations de carburant a bcp diminué ses 25 dernières années et qu'il n'y a aucune raison que la tendance ne se poursuive pas.

3. que la question de l'autonomie est loin d'être un frein aussi important que ce que l'on continue d'entendre ici et là, à part dans le monde complétement irrationnel de l'automobile dans lequel + de 85% de nos concitoyens vivent...

4. que la voiture individuelle devrait durablement constituer la meilleure manière de se déplacer en milieu rural sur des parcours de 10km et + où la vitesse maxi autorisée = 90 km/h. Partant de cette hypothèse, autant qu'elle soit propulser à l'électricité, compte tenu des nbses alternatives d'ores-et-déjà disponibles pour produire la précieuse électricité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Complètement d'accord avec Guillaume... sauf pour "tord" que j'aurais écrit "tort"... ! Trêve de plaisanterie, on fait une erreur, à mon avis, en répétant fréquemment que la voiture électrique est un véhicule urbain ou une "deuxième voiture". Avec l'augmentation d'autonomie pour les véhicules accessibles au plus grand nombre :

* La voiture n'a plus besoin d'être contrainte de rouler au sein d'un secteur de faible rayon. Non seulement, elle peut aller assez loin en périphérie mais, en plus, à des vitesses qui sont satisfaisantes pour les usages majoritaires.

* Le véhicule urbain parfait dans une ville "à l'européenne" n'est pas la voiture... puisque ce "véhicule parfait" n’existe pas en ville !

* La voiture électrique est beaucoup plus chère qu'un véhicule thermique si on la cantonne à de faibles distances alors qu'elle prend tout son sens dès un certain kilométrage quotidien.

 

Pur ces raisons, je pense que le discours "commercial" ne s'est pas tant rénové que ça et n'a pas pris en compte les modèles de la génération 201x ! Aujourd'hui, la voiture électrique est l'amie des zones périurbaines et rurales tant que les distances peuvent être couvertes avec l'autonomie (environ 100km aller/retour... ou juste "aller" si on recharge sur son lieu de travail !). Un des autres avantages essentiels pour ces secteurs, c'est qu'on est très majoritairement dans de l'habitat individuel et que c'est plus simple d'avoir son installation électrique adaptée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord... d'ailleurs j'ai depuis peu un VE, une Ion dont l'autonomie pratique est dans les 110/130 km et j'habite à 35 km de la première ville digne de ce nom.

 

Le rural ou néo-rural est je pense soit un habitué des trajets quotidiens ville-maison, qui dépassent rarement les 100 km quotidiens, soit des trajets de proximité, le canton étant par exemple l'échelle, c'est à dire à peu près le même espace géographique qu'une ville, la densité de l'habitat en moins.

 

En campagne la multi-motorisation des ménages est quasiment la règle, l'aspect "seconde voiture" colle tout à fait bien avec le VE, la place pour se garer ne manquant pas, ni les possibilités de se faire un point de recharge privatif.

 

Que les bornes de recharge soient inexistantes en campagne... n'est guère différent de l'environnement urbain actuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est tout à fait la réflexion qui m'a conduite à choisir un VE.

J'habite un village à 10 km d'une ville de 40 000 h. Je dois m'y rendre tous les jours pour mon travail, et dans la journée, utiliser mon véhicule pour rendre visite à mes clients.

Je rentre le midi chez moi pour le déjeuner.

J'ai de la place pour me garer, recharger les batteries, aussi bien chez moi qu'au bureau.

Je ne suis certes pas un cas général, mais pas un cas isolé non plus.

L'utilisation d'un véhicule thermique est pour mon cas totalement superflu.

Je suis persuadé que les soit disant contraintes des VE, sont tout à fait surmontables, et que surtout l'agrément de conduite incomparable.

Une petite reprog du cerveau pour effacer des décennies de mauvaises habitudes.

Je suis même enclin à prêter mon VE à mes voisins, comme pour mon vélo, chose que je ne conçoit pas avec un véhicule thermique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sujet est traité dans le magazine n° 3 " Voiture écologique"

Bien sûr, c'est la campagne la bonne cible pour la voiture électrique. Pas de transport en commun, la voiture est donc indispensable. 15 millions de maisons individuelles avec garage et prise de courant. 90 % des trajets font moins de 60 Km par jour. Depuis le mois de mars, nous utilisons notre Mia en zone rurale et notre vieux monospace à essence ne sort pas souvent du garage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord aussi mais le problème est autre part

 

Elle est adaptée à la ville, car elle ne dépense rien en énergie sur un trajet ville, mais c'est tout autre sur des routes de campagne.

 

Je partage ma vie entre ville et campagne, donc je peux témoigner en disant qu'à Paris par exemple, c'est tout tout simplement ridicule d'avoir une voiture connaissant les transports en commun dont nous bénéficions. Mais à la campagne, la voiture électrique montre aussi ses limites. Moi j'habite à 35 km de la grande ville et j'ai une c-zéro. Passés les premiers mois de la découverte, je me rends compte que je ne peux pas faire ce trajet à 90km/h sur les 70 km allers-retours avec du chauffage par exemple. Je passe donc mon temps à regarder ma consommation "instantanée" et à stresser car obligé finalement de ralentir sans dépasser 80 dans les lignes droites. Je suis donc assez déçu finalement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

nous avons ma femme et moi une ION chacun . nous faisons tous les jours chacun 100 km en ayant 80 km de route à 90 en roulant à 90 . nous arrivons a faire les aller retour avec du chauffage en continu au retour et la moitier du temps l'aller . 70 km me semble pas beaucoup .

nous sommes en basse Normandie donc avec des température pas très basses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors là je suis bluffé!!! 100km avec 80km en roulant à 90km/h, Moi je peux pas!!! Vous devez rentrer avec 1 ou 2 barres restantes non??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

sans chauffage en roulant au max a 95 km/h il me reste 3 barres . avec le chauffage 1 barre max ;:o))))

 

j'ai remarqué que :

 

sans chauffage si je roule entre 95 et 100 km/h je rentre avec 1 barre

 

sans chauffage si je roule entre 85 et 90 km/h je rentre avec 4 barres

 

pour ma femme elle rentre avec 1 barre voir 0 mais avec du chauffage et des portions à 100 km/h . elle à 10 km de plus que moi mais 10 km de ville

 

Bonnne route

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tout à fait d'accord... d'ailleurs j'ai depuis peu un VE, une Ion dont l'autonomie pratique est dans les 110/130 km et j'habite à 35 km de la première ville digne de ce nom.

Le rural ou néo-rural est je pense soit un habitué des trajets quotidiens ville-maison, qui dépassent rarement les 100 km quotidiens, soit des trajets de proximité, le canton étant par exemple l'échelle, c'est à dire à peu près le même espace géographique qu'une ville, la densité de l'habitat en moins.

En campagne la multi-motorisation des ménages est quasiment la règle, l'aspect "seconde voiture" colle tout à fait bien avec le VE, la place pour se garer ne manquant pas, ni les possibilités de se faire un point de recharge privatif. Que les bornes de recharge soient inexistantes en campagne... n'est guère différent de l'environnement urbain actuel.

+1

Je tombe sur ce post par hasard et confirme qu'il est toujours pertinent. J'habite à 17 km de la "grande ville" où je dois me rendre pour aller travailler en semaine et faire les courses le samedi. La C-zéro a été achetée en 2e véhicule, mais elle roule désormais bien plus que l'autre. Le VE est le véhicule idéal pour du péri-urbain ou du rural proche, de 5 à 40 km de la ville. En deça, c'est le VAE ou le scooter électrique, au delà, le VT. Si tout les gens concernés faisaient la même analyse, ça ferait un paquet de VE en circulation. Mais on préfère se lamenter sur la faible autonomie ou l'absence de bornes rapides... c'est à dire un usage pour lequel les actuels VE ne sont pas pertinents. C'est aussi c** que d'utiliser un 4x4 de 2 tonnes pour aller (seul !) chercher le pain à la boulangerie située à 800 m (vécu!!!). Mais ça le fait, donc on ne se pose pas la question de la légitimité.

Ce qui indispose le grand public, c'est que le VE oblige à réfléchir. Vaste problème...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Mon sentiment c'est que le VE n'est pas plus adapter à la ville qu'à la campagne, il est adapté absolument à tout les Véhicules.

 

Le vélo évidement et ce n'est pas ma fille qui vous dira le contraire.

A la grande métropole avec la Smart ou à l'eUP par exemple

Au semi urbain avec la C0 ou équivalent mais aussi Zoé ou autre Leaf.

Au parcours un peu plus lointain avec l'i3 avec ou sans REX

Et jusqu'à la routier Ampera et la Tesla évidement.

 

Mais il ne faut pas oublier les Taxis pour Londres Amsterdam ou Barcelone.

 

Les Bus et les Cars BYD déjà dans beaucoup de Capitales

 

Et bien sur les camions urbains déjà utiliser par la société Deret.

 

Finalement l'électrique est déjà partout regarder la Poste par exemple.

 

Qui n'est pas en électrique aujourd'hui est un ringard demain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as oublié un petit détail...

 

LE VE est aussi adapté à la Lune, il y en a 3 qui traînent là-haut, à vendre, haute technologie, roues en titane, faible kilométrage, petit prix!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous, on viens de franchir le pas : village rural du sud 77 (283 habitants) travail à 45 km et possibilité de se recharger sur place et bientôt un peu partout sur notre trajet grâce au SDESM (merci à M. Yvroud et à ses techniciens ! ...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour apporter un peu de contradiction, je pense que la cible privilégiée reste le citadin (sans exclure le campagnard pour autant). En campagne, on dépend à la fois de la distance et du relief (une voiture électrique en milieu vignobles j'imagine que ça s'épuise beaucoup plus vite que sur du plat).

 

En ville on a de quoi développer des infrastructures de recharge (sur les parkings notamment).

 

Ensuite pour la congestion des routes : ca concerne principalement les très grandes villes et les mégapoles. Dans les villes de moins de 200 000 habitants, ça ne bouchonne pas vraiment, même aux heures de pointe.

 

Reste que pour un citadin, la question de 2e voiture ne se pose pas vraiment alors qu'à la campagne ça se discute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le relief n'est absolument pas un problème. En conduite zen un VE ne consomme pas plus en montagne qu'en plaine. Un véhicule à pétrole non plus d'ailleurs, en raison de la vitesse moyenne qui est plus faible. J'ai bien dit en conduite zen. C'est sûr que ceux qui bourrinent entre deux épingles et font fumer les freins, ils vont consommer un max quel que soit le type d'énergie.

 

Concernant les infrastructures de recharge on attend toujours les parkings urbains pleins de prises (pour ceux, la majorité, qui n'ont pas de garage privatif alimenté). Cela vient très très lentement alors que c'est déjà fait à Oslo. Au contraire à la campagne les gens ont leur garage avec une prise, l'infrastructure y est donc parfaite!

 

Et enfin.... A la ville les "gens" sont plus fréquemment solitaires et avec un seul véhicule, pas idéal en VE, tandis qu'à la campagne ont est plus souvent en couple avec 2+ véhicules, aucun inconvénient à ce que l'un soit élec!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Comment en appartement en ville, charger sa voiture électrique ?

A la campagne nous avons souvent un garage avec une prise 15 ampères déjà installée.

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

je suis aussi un utilisateur rural, la première ville importante a 40km et pourtant avec de la place et une recharge a domicile il me semble plus logique avec le prix de la location batterie d'avoir a faire 80-110 km/jour ce qui ne se justifie pas lorsqu'un seul plein par mois suffirait a un petit rouleur urbain,la loc d'une batterie = un peu plus d'un plein;en tout cas ce type d'argument suffit à bon nombre pour ne pas franchir le pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mon sentiment c'est que le VE n'est pas plus adapter à la ville qu'à la campagne, il est adapté absolument à tout les Véhicules.
..... a condition de pouvoir les recharger.

 

Il suffit de voir les difficultés d'accès au "droit à la borne" pour ceux qui vivent en copropriété pour comprendre qu'avec un garage privé et fermé, c'est mieux.

Comme, de surcroît, il est tout de même plus pratique de conserver un véhicule à pétrole pour les longs trajets, il est mieux d'avoir un garage pour 2 voitures.

Où trouve-t-on, majoritairement, cette configuration ?

 

Amha, les seuls "urbains" qui peuvent acheter un VE sans trop de souci sont ceux qui peuvent bénéficier des bornes Autolib :

1) combien sont-ils ?

2) cette population a-t-elle, vraiment, besoin d'un véhicule particulier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il me semble plus logique avec le prix de la location batterie d'avoir a faire 80-110 km/jour ce qui ne se justifie pas lorsqu'un seul plein par mois suffirait a un petit rouleur urbain,la loc d'une batterie = un peu plus d'un plein;en tout cas ce type d'argument suffit à bon nombre pour ne pas franchir le pas.

 

seulement si vous envisagez comme incontournable la location de batterie, ce qui est faux.

d'autres constructeurs que renault existe vous savez..

 

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est juste,le probleme disparait en cas d'achat de batterie,mais si reno propose la loc c'est bien dans le but de rassurer les utilisateurs et on ne connait pas bien la durée d'une batterie en bonne santé ;par contre on a une petite idée du prix.

a La Rochelle tous les parking sont gratuits pour les ve et certains disposent de prises en libre service gratuites aussi .il y a toujours de la place pour les accès aux prises.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et aussi de proposer la Zoé a ce tarif... ce qui ne serais pas possible avec les batteries a la vente

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si reno propose la loc c'est bien dans le but de rassurer les utilisateurs et on ne connait pas bien la durée d'une batterie en bonne santé

C'est ce qu'ils aiment à faire croire.

Rien de tel, pour vendre, que de surfer sur les peurs des gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si reno propose la loc c'est bien dans le but de rassurer les utilisateurs et on ne connait pas bien la durée d'une batterie en bonne santé.

Non, si Renault ne propose QUE la location de la batterie, c'est pour tenter d'occulter le prix total du véhicule.

L'idée, c'est que le coût d'acquisition soit le même pour une Zoé et une Clio.

Comme ce n'est pas économiquement possible, on affiche le même prix d'achat pour les deux véhicules et on invente la "location de batterie" = achat à crédit dissimulé.

Le reste n'est qu'enfumage..... pardon : 'COM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vous vous imaginez si vous avez besoin de votre voiture en urgence est qu'elle est encore en charge?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×