Aller au contenu
David92

freinage de la Ioniq avec pédale de frein

Messages recommandés

Bonjour

 

J'ai cru comprendre que les VE peuvent avoir une pédale de frein qui fonctionnent selon l'un ou l'autre des principes suivants

 

- la pédale de frein commande le circuit de freinage hydraulique uniquement

- ou sur certains modèles la pédale de frein commande d'abord le freinage récupératif, et au delà d'une certaine sollicitation seulement, le circuit de freinage hydraulique

 

Notamment la Zoé de Renault semble fonctionner sur le principe "d'abord le freinage récupératif" - ils appellent cela une pédale de frein découplée https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/renault-et-bosch-mettent-au-point-la-pedale-de-frein-decouplee_207361 - et je crois comprendre que les hybrides Toyota fonctionnent pareillement: si vous appuyez sur la pédale de frein, c'est d'abord de la régénération électrique qui provoque le freinage - ce qui expliquerait le commentaire que j'entends souvent "on ne change jamais les plaquettes de frein des hybrides Toyota car elles ne sont jamais usées" (à vérifier - je ne suis pas garagiste).

 

Quelqu'un sait-il comment cela se passe chez Hyundai - Kia ? En premier lieu sur la Ioniq ? 

J'irai voir le manuel tout à l'heure ... mais je ne suis pas sûr de trouver une réponse.

 

Question supplémentaire : quel est le critère d'allumage des feux stop ? Est-ce que la régénération moteur au laché d'accélérateur, par exemple avec la palette de régénération du "régénération maximale" déclenche les feux stop ? J'ai l'impression que ce sujet n'est pas très documenté.

 

cordialement

David

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Le déclenchement des feux de stop à lieu effectivement au lâcher d'accélérateur en niveau 2 et 3 de régénération.

Pour le frein, je n'ai pas de certitude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur Ioniq , toujours frein régénératif en premier, quelque soit le réglage des "palettes", que ce soit sur le relaché de l'accélérateur ou appuie sur la pédale de frein.

 

Les freins mécaniques ( disque plaquettes ) s'actionnent quand on dépasse les 6 barres de régen ou a basse vitesse.

grosso modo , uniquement lors de freinages d'urgences ou inférieur a 20km/h.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/04/2019 à 06:54, David92 a dit :

 

 

Question supplémentaire : quel est le critère d'allumage des feux stop ? Est-ce que la régénération moteur au laché d'accélérateur, par exemple avec la palette de régénération du "régénération maximale" déclenche les feux stop ? J'ai l'impression que ce sujet n'est pas très documenté.

 

cordialement

David

 

 

J'ai remarqué que l'allumage des feux de stop dépendait plutôt de l'intensité de ralentissement de la Ioniq (peut-être la présence d'un accéléromètre ??), indépendamment du niveau de régénération sélectionné (2 ou 3). Autrement dit, en fonction de la vitesse initiale, ils peuvent s'allumer, ou pas, à niveau de régénération identique (sauf au niveau 1 où les feux restent éteints quoiqu'il en soit).

 

Par contre un appui, même léger, sur la pédale de frein les allument systématiquement.

Modifié par Croustade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, allumage en fonction de la décélération, sûrement dès que la régénération dépasse XX kW

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, allumage en fonction de la décélération, sûrement dès que la régénération dépasse XX kW
C'est exactement ça:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Bigfoot a dit :

Oui, allumage en fonction de la décélération, sûrement dès que la régénération dépasse XX kW

L'idée semble pertinente, mais ce serait un paramètre trop variable

  • petite vitesse, pas beaucoup de kW , les feux ne s'allumeraient jamais
  • dans une grosse cote ou grosse descente, le rapport "ralentissement" versus "kW" serait trop modifié.

Sinon , il suffit que le calculateur surveille la vitesse , et si la voiture ralentit plus fort que le frein moteur d'une thermique => les feux stop s'allument.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, alfniev a dit :

L'idée semble pertinente, mais ce serait un paramètre trop variable

Je ne suis pas d’accord, ça mérite vérification ( pas facile )

La régénération en kW est comparable à une force donc à une décélération, et ce qui est intéressant dans l'obligation d’alerter le conducteur derrière, c’est de le prévenir d’une décélération « anormale » plus forte qu’un frein moteur de thermique.

Peu de kW on ralentit peu, et au delà d’un certain nombre de kW soit on ralentit fortement à faible vitesse ou faiblement à forte vitesse.

 

Je ne suis sûr de rien, c’est à creuser ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour avoir vérifié de nuit avec un véhicule qui me suit et donc qui s'illumine en rouge dés que je freine, effectivement les stop s'allument en régénération 2 et 3 lorsque la décélération est nettement marqué, donc plus la véhicule roule vite .... CQFD

Aux alentours de 20 kmh en régé 2 ça ne s'allume pas systématiquement , en 3 oui. Dans la circulation sous les 15 kmh, ça ne s'allume plus même en régé 3 . Je ne connais pas exactement les plages, c'est à vérifier , mais effectivement on peut parler d'accéléromètre.

La Ioniq est bien étudiée de manière à ne pas surprendre les autres usagers, et réagir de façon logique.

De toute façon quelque soit la régénération la voiture roule d'elle même à entre 6 et 9 kmh (selon une certaine planéité) sans action, à ce moment, ou seul la pédale de frein peut ralentir le véhicule.

Enfin Il n'est pas nécessaire de parler de la pédale de frein qui par principe allume les stop quoi qu'il arrive comme n'importe qu'elle véhicule roulant (dixit les vélos et trottinettes).

Modifié par Frankie1971

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme les dire de Frankie , la ioniq est bien programmée et avertit correctement les voitures qui nous suivent.

Que ce soit une surveillance des kW , de la vitesse , un accéléromètre ou autre technique , je m'en moque car c'est sur et efficace.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, David92 a dit :

J'ai cru comprendre que les VE peuvent avoir une pédale de frein qui fonctionnent selon l'un ou l'autre des principes suivants

 

- la pédale de frein commande le circuit de freinage hydraulique uniquement

- ou sur certains modèles la pédale de frein commande d'abord le freinage récupératif, et au delà d'une certaine sollicitation seulement, le circuit de freinage hydraulique

De ce que j'ai compris, absolument tous les VE ainsi que les hybrides fonctionnent sur le principe du freinage régénératif en priorité.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/04/2019 à 12:49, Bigfoot a dit :

Oui, allumage en fonction de la décélération, sûrement dès que la régénération dépasse XX kW

Je pense que Bigfoot a raison. Plus le moteur tourne vite et plus il aura de la régénération, c’est la force contre electro-motrice (fcem). C’est d’ailleurs pour ça qu'à moins de 20 km/h ce sont uniquement les plaquettes de freins qui entrent en jeu car la rotation du moteur est trop faible pour créer de la fcem. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 8/4/2019 à 08:17, vtec a dit :

Je pense que Bigfoot a raison. Plus le moteur tourne vite et plus il aura de la régénération, c’est la force contre electro-motrice (fcem). C’est d’ailleurs pour ça qu'à moins de 20 km/h ce sont uniquement les plaquettes de freins qui entrent en jeu car la rotation du moteur est trop faible pour créer de la fcem. 

Tout à fait ; c'est facile à tester d'ailleurs : Essayez de régénérer (à 2 ou 3) à 30 km/h et à 50 ou 60, vous verrez la différence (sans personne derrière pour ne pas surprendre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Régénèrer à 130 ou 140kmh en niveau 3 et ça freine sévère et ça régénère très fort, la puissance de régénération est proportionnelle avec la vitesse en effet 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/04/2019 à 17:57, Bigfoot a dit :

La régénération en kW est comparable à une force donc à une décélération, et ce qui est intéressant dans l'obligation d’alerter le conducteur derrière, c’est de le prévenir d’une décélération « anormale » plus forte qu’un frein moteur de thermique.

L'allumage des feux stops en cas de régénération est géré par un accéléromètre (un de ceux qui gèrent l'ESP).

 

Les valeurs limites sont régies par le paragraphe 5.2.22.4 du règlement 13-H de l'UNECE (United Nations Economic Commission for Europe) : L'allumage des feux stop est obligatoire si la décélération est supérieure à 1,3 m/s², autorisé entre 0,7 m/s² et 1,3 m/s² et interdit sous 0,7 m/s².

 

La valeur de décélération est effectivement dépendante de la puissance de régénération, mais pas uniquement. Elle dépend aussi du dénivelé (plus forte en montée qu'en descente) et de la vitesse.

 

Le 07/04/2019 à 03:39, Corpsomium a dit :

De ce que j'ai compris, absolument tous les VE ainsi que les hybrides fonctionnent sur le principe du freinage régénératif en priorité.

Oui, mais la façon de contrôler la régénération n'est pas toujours la même. Sur certains modèles la puissance de régénération se dose avec l'accélérateur et les freins ont un comportement uniquement mécanique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour ma part en haut dune descente je perd toujours un peu d'énergie pour bien lancer la voiture at après je jongle entre rege 1 2 3 et ça régénère beaucoup. Avant je laissais la voiture se lancer seule sur la masse et je ne régnerais que tardivement A la fin dans la même descente jai bien plus gagné en autonomie malgre la perte initiale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, stollier a dit :

pour ma part en haut dune descente je perd toujours un peu d'énergie pour bien lancer la voiture at après je jongle entre rege 1 2 3 et ça régénère beaucoup. Avant je laissais la voiture se lancer seule sur la masse et je ne régnerais que tardivement A la fin dans la même descente jai bien plus gagné en autonomie malgre la perte initiale...

Entièrement d'accord, il faut se servir de la descente pour accélérer (judicieusement, sans forcer) pour, soit profiter de la vitesse obtenue pour s'en servir et remonter une pente, soit avoir obtenue une vitesse importante nécessitant une grosse régénération, à condition que l'énergie nécessaire à l'accélération ne soit pas supérieure à un seuil de rentabilité (exemple : max 15-20kw). C'est d'ailleurs comme cela que j'ai fait plus de 350km sur le périf, en accélérant plus en amorce de descente qu'en montée, et ainsi utiliser moins de 10% de la puissance (3 à 4 kw au maintien d'une vitesse moyenne soit 7,4kwh).

D'ailleurs la puissance de la Ioniq est donnée pour 120CV ou 98KW  alors qu' en conversion 120CV donne 88kw ... si quelqu'un peu m'éclairer ...

Modifié par Frankie1971

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Ioniq est donnée pour 88 kW. ?

Tu confonds peut-être avec la puissance en sortie de batterie, qui est effectivement à 98 kW.

image.png.34781ee796c4cb00822fc262c207afec.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/04/2019 à 12:05, Remy a dit :

L'allumage des feux stops en cas de régénération est géré par un accéléromètre (un de ceux qui gèrent l'ESP).

 

Les valeurs limites sont régies par le paragraphe 5.2.22.4 du règlement 13-H de l'UNECE (United Nations Economic Commission for Europe) : L'allumage des feux stop est obligatoire si la décélération est supérieure à 1,3 m/s², autorisé entre 0,7 m/s² et 1,3 m/s² et interdit sous 0,7 m/s².

 

La valeur de décélération est effectivement dépendante de la puissance de régénération, mais pas uniquement. Elle dépend aussi du dénivelé (plus forte en montée qu'en descente) et de la vitesse.

 

Oui, mais la façon de contrôler la régénération n'est pas toujours la même. Sur certains modèles la puissance de régénération se dose avec l'accélérateur et les freins ont un comportement uniquement mécanique.

 

Merci beaucoup Remy pour cette référence du règlement UNECE ! Je crois que c'est une référence qui n'est pas très connue, mais j'ai l'impression qu'elle explique plein de choses ! J'ignorais de plus complètement qu'il fallait chercher dans des documents de l'ONU !

 

Je comprends que le règlement est issu des travaux du World Forum for Harmonization of Vehicle Regulations (WP 29) https://www.unece.org/trans/main/wp29/meeting_docs_wp29.html

L'url du document du règlement est https://www.unece.org/fileadmin/DAM/trans/main/wp29/wp29regs/R013hr2f.pdf sous réserve que ce soit la dernière version ou la version en vigueur actuellement.

le paragraphe sur les critères de déclenchement du feux stop en cas de freinage régénératif est à la page 24 du fichier pdf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/04/2019 à 07:25, Frankie1971 a dit :

Entièrement d'accord, il faut se servir de la descente pour accélérer (judicieusement, sans forcer) pour, soit profiter de la vitesse obtenue pour s'en servir et remonter une pente, soit avoir obtenue une vitesse importante nécessitant une grosse régénération, à condition que l'énergie nécessaire à l'accélération ne soit pas supérieure à un seuil de rentabilité (exemple : max 15-20kw). C'est d'ailleurs comme cela que j'ai fait plus de 350km sur le périf, en accélérant plus en amorce de descente qu'en montée, et ainsi utiliser moins de 10% de la puissance (3 à 4 kw au maintien d'une vitesse moyenne soit 7,4kwh).

D'ailleurs la puissance de la Ioniq est donnée pour 120CV ou 98KW  alors qu' en conversion 120CV donne 88kw ... si quelqu'un peu m'éclairer ...

Merci de me confirmer cette impression nette  avec un peu de pratique.  350km sur une charge! Impressionant!!!

C'est pourtant très contre intuitif et ça semble en opposition avec le 1er principe de la thermodynamique ... (on récupere plus d'énergie   avec la rége en en gâchant un peu au départ )

Bon  je sais bien que l'énergie en sus est apportée par le dénivellé mais ça reste contre intuitif

En théorie on imagine qu'il vaut mieux une conduite très douce et que les rendements inférieurs à 100 font qu'on ne régenerera jamais autant d'énergie que ce qu'on a mis pour lancer la voiture si on la lance un peu trop vite ..  pourtant en montagne je surveille mes autonomies et il me semblait nettement qu'accelerer en douceur en début de descente était franchement productif ... après je reste en rege 2 pendant des km et ça charge  beaucoup  .  Sinon je me traine et je ne recharge rien ou presque . Il est clair que le rendement de la régé s'écroule avec la vitesse.

 

Modifié par stollier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le freinage n'est nécessaire que si c'est le dernier recours, sinon c'est l'anticipation le maître mot.

Toute énergie déployée pour accélérer ne sera rentabiliser que si le véhicule n'est pas ralentis par un quelconque obstacle.

Il faut effectivement éviter les accélérations trop fortes, tout comme éviter d'accélérer trop lentement. Mettre 2 minutes à monter à 80 kmh c'est autant de temps et d’énergie perdue en deçà du rendement optimum du moteur (je préconise une accélération entre 3 et 4 barres vertes). Plus on atteint la vitesse de croisière rapidement (attention je ne dis pas d'écraser l’accélérateur!) plus on va pouvoir gérer rapidement une faible énergie au maintien de la vitesse. Pour avoir tester les 2 façons de faire, je n'ai pas moins consommer en mettant 5 minutes à monter à 70 kmh, plutôt que 20 secondes. 

Enfin sur autoroute, je me mets à 95kmh, et en descente, je n'utilise pas la régénération mais au contraire j'accélère pour monter à 120-130 en gardant à l'esprit de ne pas dépasser la barre des 10kwh de conso/instantanée. et ensuite dans une remontée qui peut suivre cette descente, je vais maintenir la vitesse tant que possible en ne dépassant toujours pas les 10kwh, jusqu'à un seuil ou redescendu à 90 kmh, je garde la vitesse en accélérant, l'idéal serait d'arriver en haut d'une côte, limite en étant presque à l'arrêt.

D'ailleurs mes plaquettes doivent être encore neuves !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Frankie1971 a dit :

Enfin sur autoroute, je me mets à 95kmh.....

Ahhhh, c'est ma vitesse sur départementales ça  ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, docjl a dit :

Ahhhh, c'est ma vitesse sur départementales ça  ?

 

Chauffard ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, docjl a dit :

Ahhhh, c'est ma vitesse sur départementales ça  ?

Oui autant passer par les départementales si c'est pour rouler à cette vitesse.

Je trouve ça vraiment trop bas pour l'autoroute et voire même dangereux.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...