Aller au contenu
BaudouinLabrique

Forum • Plaidoyer pour un réseau à recharge lente

Messages recommandés

Ne serait-il pas judicieux de développer un réseau à recharge lent ?

 

Sachant qu’au quotidien :

 

1° les VE ne parcours en moyenne (du moins en Belgique) que 50 km par jour ;

2° le reste du temps les VE sont en stationnement et pourraient donc bénéficier d’un chargement lent (en plus préservant la batterie) ;

3° beaucoup de maisons sont équipées de photovoltaïque ; il y a actuellement un développement massif du photovoltaïque décentralisé ;

4° des parkings couverts (avec du photovoltaïque) et autres ombrières photovoltaïques existent aussi et stockent l’électricité avec des batteries recyclées ;

 

il serait donc plus que pertinent de promouvoir et d’étendre un réseau à recharge lente.

 

carport2.jpg

 

N.B. 1. Les « métiers qui nécessitent de parcourir 300 km par jour en voiture. Pour eux, c’est clair : il faut une voiture avec une grande autonomie et des bornes de recharges rapide. Mais ne nous trompons pas. Les déplacements « commerciaux » ne représentent qu’une minorité des déplacements en véhicules individuels ». (Voitures électriques : pour un réseau de recharge ... lente ! )

 

autoconsomation-4.jpg

 

2. A Londres, des prises sont placées sur une infrastructure locale existante évitant la coûteuse installation de bornes en voiries : « Des raccordements communicants se développent déjà sur le terrain. A Londres, des automobilistes peuvent désormais utiliser des câbles de recharge intelligents pour se connecter à une prise de faible puissance et recharger leur véhicule. Avec cette solution légère et décentralisée, l’utilisateur peut choisir son fournisseur d’électricité et maîtriser sa facture ».

 

ubi2.jpg

 

3. « Dans la même logique, signalons également l’onduleur photovoltaïque intelligent, développé par Solar Edge. Grâce à cet équipement, le prosumer pourra soit alimenter son véhicule électrique directement de ses panneaux solaires (sans passer par l’onduleur [ce qui constitue une économie]), soit revendre [ou ‘stocker’] son électricité solaire au réseau. »

(Cf. Un câble de recharge intelligent, pour une mobilité électrique plus légère).

 

Qu’en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les bornes "lente" (2-3kW T2 attaché) n'ont d’intérêt que lorsque le véhicule est ou au domicile ou sur le lieu de travail, donc là ou le conducteur de celui ci passe un "certain temps".

Si c'est pour un arrêt de 30-45mn pour faire les courses l'intérêt est trop faible au vu de l'énergie récupérée pour l'investissement nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les bornes "lente" (2-3kW T2 attaché) n'ont d’intérêt que lorsque le véhicule est ou au domicile ou sur le lieu de travail, donc là ou le conducteur de celui ci passe un "certain temps".
C'était implicite dans le plaidoyer. En revanche, c'est donc le cas de beaucoup de salariés : ils peuvent donc recharger durant le temps de travail. Comme dit par ailleurs l'article cité, il y a donc un marché pour des VE avec batteries plus petites, donc nettement moins coûteuses et amortissable plus rapidement encore (parce que plus de stock cela devient inutile pour un grand nombre de personnes).

 

Si c'est pour un arrêt de 30-45mn pour faire les courses l'intérêt est trop faible au vu de l'énergie récupérée pour l'investissement nécessaire.
C'était implicite dans le plaidoyer. et en pareil cas, mieux vaut choisir un endroit (comme les Lidl) qui permettent une recharge rapide et souvent gratuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, en complément du réseau de recharge rapide, il faut un réseau de recharges lentes, notamment en ville pour les citadins et lors des étapes longues. L'idéal, à terme, est quasiment l'équivalent d'une prise par place de stationnement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, en complément du réseau de recharge rapide, il faut un réseau de recharges lentes, notamment en ville pour les citadins et lors des étapes longues. L'idéal, à terme, est quasiment l'équivalent d'une prise par place de stationnement
Bien vu ! Il faut rappeler que par exemple en Hollande, dès 2030, aucune VT ne pourra être vendue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait avec les gains en autonomie des VE actuelles, la recharge (lente) du quotidien suffit la plupart du temps.

Du coup, il y a 2 cas de figure :

- des bornes lentes à multiplier en zones urbaines et les zones d'activité pour tous ceux qui habitant en appartement ne peuvent recharger à domicile. Ceux-ci doivent avoir le droit (= la possibilité réelle) de s'équiper en VE ce qui n'est pas le cas actuellement. Pour cela, il s'agit de tirer parti des exemples de Hollande et Londres (relatés par AP) et restructurer notre réseau car trop souvent il s'avère incapable de répondre aux besoins là où il faut.

- tandis que pour les longs trajets un indispensable maillage en bornes rapides et ultra-rapides reste lui aussi à développer pour couvrir toutes les autoroutes, les grands axes du réseau secondaire, et aussi équiper toutes les principales agglomérations (Avec nécessaire accessibilité H24 et 7j/7)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
- des bornes lentes à multiplier en zones urbaines et les zones d'activité pour tous ceux qui habitant en appartement ne peuvent recharger à domicile. )
Sauf s'ils s'arrangent avec le locataire du bas qui peut alors mettre une prise ad hoc et couplée à un appareil de mesure du débit.

A terme, les locataires qui auraient une VE pourraient cofinancer ce type d’appareillage au demeurant bon marché !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

P.S. Un grand bémol qu'on espère provisoire :

 

"Résider en immeuble : il témoigne de ses difficultés à recharger sa voiture électrique"

 

"Si l’Etat a mis son grain de sel en créant un droit à la prise pour ceux qui résident dans des immeubles à usage d’habitation, c’est que les difficultés rencontrées par les électromobiliens concernés sont réelles.

En témoigne Pierre Solviche, qui, à 88 ans, n’a à ce jour pas vraiment d’autre choix que de recharger sa Citroën C-Zero en passant par ses filles, à une quarantaine de kilomètres de chez lui".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(...) Sauf s'ils s'arrangent avec le locataire du bas qui peut alors mettre une prise ad hoc et couplée à un appareil de mesure du débit.

A terme, les locataires qui auraient une VE pourraient cofinancer ce type d’appareillage au demeurant bon marché !

Mais non ! Cet arrangement relève de la débrouille et du système D, ça peut dépanner mais ce n'est évidemment pas à la hauteur des enjeux et du nombre de personnes potentiellement concernées.

La vraie réponse nécessite des infrastructures dimensionnées ad hoc, de proximité et payantes (à juste prix)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(...) Sauf s'ils s'arrangent avec le locataire du bas qui peut alors mettre une prise ad hoc et couplée à un appareil de mesure du débit.

A terme, les locataires qui auraient une VE pourraient cofinancer ce type d’appareillage au demeurant bon marché !

Mais non ! Cet arrangement relève de la débrouille et du système D, ça peut dépanner mais ce n'est évidemment pas à la hauteur des enjeux et du nombre de personnes potentiellement concernées.

La vraie réponse nécessite des infrastructures dimensionnées ad hoc, de proximité et payantes (à juste prix)

Je ne suis pas d'accord car,analogiquement au mix énergétique, la solution est plurielle !

D'ailleurs, exemple a contrario, regardez dans quelle m... vous vous êtes mis en France en ayant abusivement et irraisonnablement privilégié le nucléaire comme source majoritaire de production électrique :

entre autres aberrations, la centrale nucléaire de Flamanville qui n'est toujours pas opérationnelle (!!!) et qui déjà pourtant coûté plus de 10 milliards d'euros (!!!) et la rentabilité en inexorablement décroissance de la production de l'électricité d'origine nucléaire ( (Cf. les centrales nucléaires ne sont pas rentables).

 

La diversification, la décentralisation (écueil récurrent en France où trop de choses restent centralisées) sont des gages démocratiques et de sécurité notamment en alimentation énergétique...

 

D'ailleurs tous les indicateurs montrent que c'est LOCALEMENT qu'on doit se diriger face aux effets déjà importants de l'effondrement global (planétaire) en cours, d'autant plus que les pouvoirs étatiques de décisions sont viscéralement ancrés au lobbies du productivisme (libéral) et qui nous mènent droit dans le mur !

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malgré le titre provocateur le concept me plait !

A mirco échelle (cad chezmoi) j'ai prévu une installation PV 3kW + stockage 4 kWh, moins de 10k€ !

 

en immeuble c'est possible via le syndic ... faut juste convaincre les réfractaire dela co-propriété

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malgré le titre provocateur le concept me plait !

A mirco échelle (cad chezmoi) j'ai prévu une installation PV 3kW + stockage 4 kWh, moins de 10k€ !

 

en immeuble c'est possible via le syndic ... faut juste convaincre les réfractaires de la copropriété

 

GRAND BRAVO ! Un exemple à suivre !

et ce n'est pourtant pas feu mon père Pierre Labrique et réfractaire (refus du travail obligatoire en Allemagne) durant la guerre qui vous aurait contredit !

(Il a aussi travaillé toute sa vie pour la filiale belge de Engie)

 

Merci de nous dire comment vous vous y êtes pris concrètement (étapes) pour y arriver (de sorte que cette marche à suivre puisse susciter d'autres 'vocations' en la matière).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A lire votre réponse il me semble qu'il y a plus un quiproquo qu'un sujet de désaccord.

Car lorsque j'affirme le besoin d'infrastructures de recharge lente à installer en proximité des immeubles d'habitation ainsi que ceux de bureaux et autres activités d'entreprises, afin que ceux qui ne peuvent recharger à domicile puissent aussi passer au VE (et ils sont nombreux), je ne dis absolument rien sur l'origine, centralisée ou pas, de l'électricité distribuée.

Ces installations peuvent très bien en effet être alimentées par une production locale ou même micro-locale (immeuble) et par énergies renouvelables.

Je partage totalement le diagnostic qu'il nous sortir du modèle centralisateur, particulièrement fort en France en matière de production d'électricité. La diffusion des VE me semble même être un vecteur à saisir pour multiplier les productions diversifiées et décentralisées...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais peut être faire du hors sujet, mais en restant dans le réseau à recharge lente....

 

Ma femme a demandé l'installation d'une borne à recharge lente sur le parking de son entreprise. Tout le monde sait que l'installation de ce dispositif par le service maintenance de l'entreprise (400 personnes) nécessite un budget minime, de l'ordre d'une centaine d'Euros en matériel.

Eh bien, savez-vous que la demande est revenue refusée.

Motif : Ceci est assimilable à un avantage en nature et peut entraîner des réactions de la part des personnels non équipés de véhicules électriques.

Sans commentaire.

PJ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Motif : Ceci est assimilable à un avantage en nature et peut entraîner des réactions de la part des personnels non équipés de véhicules électriques.

 

C'est malheureusement classique.

 

Le deuxième frein, c'est l'interdiction de revendre de l'électricité.

 

Ces deux obstacles peuvent être levés très facilement, grâce à l'itinérance de facturation.

 

La recharge est alors payante, et chacun la paie directement sur sa facture d'électricité.

Comme quand on téléphone en déplacement avec son mobile.

 

http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=vehicules-electriques-recommandations-cre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Motif : Ceci est assimilable à un avantage en nature et peut entraîner des réactions de la part des personnels non équipés de véhicules électriques.

 

L'avantage en nature, c'est "fiscal", donc c'est à déclarer aux impôts ... et pas interdit en soit.

 

Pour l'avantage aux VE, y'aura toujours des jaloux, mais ça peut entrer dans le cadre d'une action en Qualité de Vie au Travail, et donc un choix de l'employeur de favoriser les déplacements propres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sauf s'ils s'arrangent avec le locataire du bas qui peut alors mettre une prise ad hoc et couplée à un appareil de mesure du débit.
J'en déduis donc que vous n'avez jamais habité en ville tout en ayant un véhicule et pas de garage.

Par ville, j'entends grande ville. Là où on se gare où il y a de la place, parfois à 500 mètres de chez soi. Pas juste au pied de l'immeuble où on connais le voisin pour bricoler...

Idem pour le lieu de travail, ce n'est pas toujours en campagne avec un parking dédié.

 

Pour le côté source d'énergie, si on considère qu'il est plus facile d'étendre la production avec du solaire, il faut donc recharger les véhicules le jour, donc plutôt sur les lieux de travail. Les prises côté résidentiel seront malgré tout nécessaires (on est pas toujours au boulot, et faut réussir à y aller), mais utiliseront donc majoritairement d'autres sources d'énergie la nuit (hydro/eolien/nucléaire/fossile).

 

Bref, il faut de tout, un peu partout...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais du même avis , il faut plein de prise électrique dans les parking d'immeubles , les parking au travail , etc....

 

Maintenant , avec l'évolution des batteries , je me dis qu'un kona 64kWh , pour quelqu'un qui roule 30km/jours et habite en appartement , eh ben il recharge a une borne rapide 15 minutes toutes les 2 semaines ..... et l'infrastructure sera au final beaucoup plus simple et moins cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adhère à 200% au concept.

 

En surplus, les parcs de bureaux seraient un endroit idéal pour ce genre de charge. En effet la voiture y reste garée longtemps et peut très bien se charger "en douceur".

 

C'est ce que personnellement je fais, elle charge sur le CRO et je la reprends au soir.

 

Si on mixe cela avec des panneaux solaires ce peut être une solution plus qu'intéressante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'étais du même avis , il faut plein de prise électrique dans les parking d'immeubles , les parking au travail , etc....

 

Maintenant , avec l'évolution des batteries , je me dis qu'un kona 64kWh , pour quelqu'un qui roule 30km/jours et habite en appartement , eh ben il recharge a une borne rapide 15 minutes toutes les 2 semaines ..... et l'infrastructure sera au final beaucoup plus simple et moins cher.

 

Et le Lithium tomba du ciel, les plus de 500 kilos d'une batterie 64 kwH qui crée une sur-consommation ne pesaient plus rien, l'argent pour acheter ses voitures était donné à tous et tout le monde roulait avec une batterie de 64 kwH pour faire 30 km/ jour...

Raisonnement parfait dans une monde infini... Sur terre par contre, il vaut mieux en effet de la recharge lente pour être plus sobre, dépenser moins de matière première et au final d'énergie (moins de conso) dans des batteries plus lights et surtout moins chères.

A choisir entre autonomie et bornes partout (lentes sur lieu de travail et rapides sur lieux de grands voyages), il vaut mieux largement choisir les bornes et pas la course à l'autonomie qui n'a pas d'avenir dans un monde fini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'étais du même avis , il faut plein de prise électrique dans les parking d'immeubles , les parking au travail , etc....

 

Maintenant , avec l'évolution des batteries , je me dis qu'un kona 64kWh , pour quelqu'un qui roule 30km/jours et habite en appartement , eh ben il recharge a une borne rapide 15 minutes toutes les 2 semaines ..... et l'infrastructure sera au final beaucoup plus simple et moins cher.

 

Et le Lithium tomba du ciel, les plus de 500 kilos d'une batterie 64 kwH qui crée une sur-consommation ne pesaient plus rien, l'argent pour acheter ses voitures était donné à tous et tout le monde roulait avec une batterie de 64 kwH pour faire 30 km/ jour...

Raisonnement parfait dans une monde infini... Sur terre par contre, il vaut mieux en effet de la recharge lente pour être plus sobre, dépenser moins de matière première et au final d'énergie (moins de conso) dans des batteries plus lights et surtout moins chères.

A choisir entre autonomie et bornes partout (lentes sur lieu de travail et rapides sur lieux de grands voyages), il vaut mieux largement choisir les bornes et pas la course à l'autonomie qui n'a pas d'avenir dans un monde fini.

Oui mais ce n'est pas dans les lois de la nature...ni humaine.

Quand tu as plus, mieux... tu es plus apte à pérenniser la progéniture et donc plus "désirable", c'est animal, car nous sommes que des animaux après tout et certains instincts primaires sont tenaces.

Les remarques sur la préservation des ressources sont une évolution de la réflexion humaine que beaucoup ne peuvent ou ne veulent pas suivre pour diverses raisons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'étais du même avis , il faut plein de prise électrique dans les parking d'immeubles , les parking au travail , etc....

 

Maintenant , avec l'évolution des batteries , je me dis qu'un kona 64kWh , pour quelqu'un qui roule 30km/jours et habite en appartement , eh ben il recharge a une borne rapide 15 minutes toutes les 2 semaines ..... et l'infrastructure sera au final beaucoup plus simple et moins cher.

 

Et le Lithium tomba du ciel, les plus de 500 kilos d'une batterie 64 kwH qui crée une sur-consommation ne pesaient plus rien, l'argent pour acheter ses voitures était donné à tous et tout le monde roulait avec une batterie de 64 kwH pour faire 30 km/ jour...

Raisonnement parfait dans une monde infini... Sur terre par contre, il vaut mieux en effet de la recharge lente pour être plus sobre, dépenser moins de matière première et au final d'énergie (moins de conso) dans des batteries plus lights et surtout moins chères.

A choisir entre autonomie et bornes partout (lentes sur lieu de travail et rapides sur lieux de grands voyages), il vaut mieux largement choisir les bornes et pas la course à l'autonomie qui n'a pas d'avenir dans un monde fini.

Sauf que ce sera comme les diesels, ou on les achètes même si on ne fait que 30km jours, la raison le cas, 1 fois par ans au mieux, de faire un grand trajet.

J'ai un collègue qui avait acheter un diesel alors qu'il ne fait que 10km jours, ça raison comme ça il ne fait le plein qu'une fois par mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sauf s'ils s'arrangent avec le locataire du bas qui peut alors mettre une prise ad hoc et couplée à un appareil de mesure du débit.
J'en déduis donc que vous n'avez jamais habité en ville tout en ayant un véhicule et pas de garage.

Par ville, j'entends grande ville. Là où on se gare où il y a de la place, parfois à 500 mètres de chez soi. Pas juste au pied de l'immeuble où on connais le voisin pour bricoler...

Idem pour le lieu de travail, ce n'est pas toujours en campagne avec un parking dédié. ...

Eh bien vous déduisez mal ! J’ai habité la ville durant 15 ans environ.

Ma remarque sous-entendait bien évidemment que le locataire d’un appartement avait la possibilité de se garer à proximité ; de plus, rien n’empêche des locataires disposant de VE (ce qui va devenir de plus ne plus fréquent) de se fédérer pour convaincre des voisins de donner la possibilité de se brancher chez eux (quand c’est évidemment possible !).

 

Pour le côté source d'énergie, si on considère qu'il est plus facile d'étendre la production avec du solaire, il faut donc recharger les véhicules le jour, donc plutôt sur les lieux de travail. Les prises côté résidentiel seront malgré tout nécessaires (on est pas toujours au boulot, et faut réussir à y aller), mais utiliseront donc majoritairement d'autres sources d'énergie la nuit (hydro/eolien/nucléaire/fossile).

Bref, il faut de tout, un peu partout...

Production du solaire : de plus en plus se développe la possibilité de stocker (batteries) et donc aussi celle de pouvoir recharger la nuit de cette façon.

 

Nucléaire : vu le coût de plus en plus élevé de l’électricité d’origine nucléaire, il faudra, Messieurs les Français, que vous en fassiez le deuil le plus rapidement possible ; rappel : cette électricité est déjà la plus chère !

Chez nous le deuil se fait plus rapidement, vu que les centrales nucléaires se mettent régulièrement en rade (pour ne pas dire constamment) et que c’est alors l’occasion de constater qu’on peut s’en passer effectivement !

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A choisir entre autonomie et bornes partout (lentes sur lieu de travail et rapides sur lieux de grands voyages), il vaut mieux largement choisir les bornes et pas la course à l'autonomie qui n'a pas d'avenir dans un monde fini.

Pourquoi posez -vous la problématique en termes de choix entre autonomie et bornes partout, comme s'(il y avait une concurrence entre eux ? Dans un mix énergétique (la solution du meilleur bon sens si je puis dire), les deux sont appelés à coexister mais ne se concurrencent donc pas.

 

Pourquoi avancez-vous que "l'autonomie qui n'a pas d'avenir dans un monde fini"?

SI l’autonomie met en jeu des ressources renouvelables, c'est au contraire un axe crucial et salvateur pour contribuer à freiner le réchauffement climatique (à chacun de faire ce qu'il peut sur ce plan sans attendre que les autres et y compris l’État le fassent !).

C'est ce que j'ai personnellement développé avec plein succès et depuis bientôt 7 ans (eau, électricité, chauffage et mobilité).

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entièrement pour qu'il y ait des bornes de charges lentes dans les villes.

En ville, les voitures stationnent en principe plutôt longuement.

Sur les grands axes, les bornes rapides seraient plus adaptées.

 

Mais il faudrait qu'enfin ils se mettent d'accord sur une prise unique sur les bagnoles.....

 

Je roule en Smart que je charge la nuit chez moi, cela me suffit en général.

Très rarement, je ne serais pas contre le fait de remettre un petit coup de charge quand j'utilise beaucoup la voiture dans une journée.

Mais je ne le fais pas (je préfère bien calculer et gérer ma consommation) car je ne veux pas brancher mon CRO dans la rue et risquer de me le faire piquer !!! (Je n'ai pas trouvé de moyen valable "d'antivol")

Donc il faudrait que le cable et la prise de la borne soient "universel".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×