Aller au contenu
thierry33

La face cachée des énergies vertes...

Messages recommandés

C'est exactement ça ! Je vais le regarder à nouveau ; je pense qu'il faut bien connaître les arguments des "antis", si on veut les démonter plus facilement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Technologies vertes mais polluantes, recyclage impossible… : cette vaste enquête menée à travers le monde révèle les effets pervers des solutions propres pour parvenir à la transition énergétique.

Face au changement climatique, de nombreux pays se sont engagés dans la transition énergétique. Depuis la COP21 qui a fixé en 2015 d'exigeants objectifs de réduction des gaz à effet de serre, les énergies vertes ont le vent en poupe. La voiture électrique est ainsi devenue la mascotte de cette révolution technologique. Mais les constructeurs restent discrets sur le bilan carbone de leurs automobiles fièrement estampillées ZE ("zéro émission"). Car non seulement elles consomment une électricité pas toujours propre mais, comme les panneaux solaires et les éoliennes, elles sont gourmandes en métaux rares (néodyme, cérium, cobalt, lithium, etc.) dont l'extraction cause des ravages à l'autre bout du monde. Pour que l'air de nos centres-villes s'allège en particules fines, la pollution est délocalisée à l'abri des regards, dans des pays émergents qui espèrent tirer profit de leurs minerais, sans égard pour leurs habitants. En Chine, par exemple, championne des métaux rares, dans la province de l’Heilongjiang, un tapis de poussière toxique recouvre les régions agricoles, arrachant les paysans à leur terre, provoquant des cancers et faisant des mineurs les "gueules noires" du XXIe siècle. 

Nouvelle dépendance
Pour montrer les effets pervers de la révolution verte, cette enquête ambitieuse, inspirée de l'essai de Guillaume Pitron, La guerre des métaux rares (Les liens qui libèrent, 2018), voyage d'un bout à l'autre de la planète. Elle nous emmène de la France, où le secteur des panneaux solaires a ployé sous le dumping chinois, jusqu’au Chili ravagé par l'extraction du cuivre en passant par l'Allemagne, où s'entassent les pales d'éoliennes hors d'usage, la Chine, qui maîtrise déjà toute sa chaîne de valeur à la Bolivie, qui ne veut plus se contenter de la seule extraction des minerais. Car en misant sur ces trompeuses énergies vertes, les pays occidentaux ont troqué leur dépendance au pétrole contre une addiction aux métaux rares, un choix qui pourrait leur coûter cher sur le plan économique. Un nombre impressionnant d'entretiens, avec des ouvriers, chercheurs, ingénieurs, activistes, industriels, actuels ou anciens ministre – parmi eux, Arnaud Montebourg, écœuré –, étaie cette exploration de notre économie globalisée où chaque gain écologique se paie en émissions de CO2.

Merci pour le lien

Modifié par carmar13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Aphilas a dit :

Posté sur le thread du film "A contresens", un fact checking de '' La face cachée des énergies vertes '' 

https://m.facebook.com/Pinazzi.m/posts/10159385762008338

 

Personnellement, j'ai trouvé ça très confus, mélangeant un peu tout, déformant voir mentant sur certains faits et au final, très mauvais dans son message final.

J'ai trouvé l'épilogue plutôt plein de bon sens !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on est capable d'analyser le reportage, oui, sur le fond certaines critiques sont justifiées.

 

Mais pour quelqu'un qui ne connaît pas le sujet, tombe sur le reportage et ne va pas plus loin, sa conclusion sera : "Les énergies vertes en fait, ça pollue autant que les énergies fossiles. Donc en fait, il ne faut pas y aller."

 

Alors qu'au final, ce que montre surtout ce reportage, c'est un manque de régulation de cette industrie (régulation environnementales sur la production, sur le recyclage, sur les filières d'approvisionnement, etc...). Et ce n'est pas ce qui ressort.

 

A la fin, on compare quand même des pales d'éoliennes non recyclées dans un champ (parce qu'au final les états sont trop laxistes vis-à-vis des industriels) à des déchets nucléaires. Et tout dans ce reportage fonctionne sur ce même principe.

 

Personnellement, j'ai vraiment été déçu de la qualité de ce reportage qui, à défaut d'être neutre (et c'est leur droit), n'est avant tout pas factuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, e-Lionel a dit :

C'est exactement ça ! Je vais le regarder à nouveau ; je pense qu'il faut bien connaître les arguments des "antis", si on veut les démonter plus facilement.

Encore faut-il savoir qui sont les antis car bon nombre sont de véritable écologiste. D'autres sont des pollueurs invétérés, d'autres encore comme moi sont très circonspects quand à la production de cuivre à sortir pour les prochaines années, l'enfouissage des pales en carbone etc.... le mieux étant engie qui justifie ces investissements dans les mines à charbon. tout n'est pas à prendre au pied de la lettre mais tout n'est pas à balayer d'un revers de main.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je serais plus méchant que toi...
Ce reportage dis le vert cest nul, le VE cest nul..... sans jamais comparer a l’existant (thermique, etc) et surtout sans parler de solution, depuis notamment sur le VE on a beaucoup de recul (le fameux rapport « secret » date de 1999) on sait maintenant que le Ve pollue moins que VT.
On parle d’extraction pour nos batteries mais rien pour le pétrole et autres sables bitumeux ...

Et surtout quelles solutions ou pistes ce reportage amène -t’il ?

-> l’intention était bonne mais finalement j’ai perdu mon temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

j'ai fusionné les deux discussions ouvertes à quelques heures d'intervalle sur le même sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est dommage que "A contresens" ne soit pas dispo gratuitement en replay, alors que le second documentaire est visible sur le site d'Arte !

(je n'ai pas dit pour autant que les auteurs de A contresens ne méritaient pas d'être rémunérés, bien au contraire !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Teasing vu sur FB. Et la confirmation arrive à la fin : "Un documentaire de  Jean-Louis Pérez et Guillaume Pitron" 🙄 Le 2e est déjà connu par ici...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le VE n'est pas l'alpha et l'omega je pense, on dit qu'il faut faire au moins 100 000km avec un Ve pour qu'il dispose d'un bilan écologique moins négatif qu'un thermique. C'est sur qu'acheter un Ve pour faire 15000km par an cela me semble un peu inutile surtout par rapport au surcout à l'achat et quid du recyclage des batteries et de leur production. Et lorsque vous êtes anti nucléaire comme moi il me parait compliqué d'avoir un VE car en France 80% de l'énergie est d'origine nucléaire et meme lorsque l'on a un abonnement electrique "vert" cela signifie rarement que l'on aura pas une part de nucléaire dedans. Ma seule réponse pour justifier mon VE à part faire plus de bien à l'atmosphere c'est de le garder au moins jusqu'a 100 000km et de continuer à produire de l'electricite avec mes panneaux photovoltaiques ( mais  la production et le recyclage des batteries sont aussi des problemes...) je pense que toute production humaine génère de la pollution...en fait le vrai problème c'est que nous sommes trop nombreux sur Terre pour que notre planète puisse encaisser les dégâts occasionnés par notre activité ....juste une question de temps avant notre auto-destruction....😥

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Busquet2 a dit :

Didier a fait une réponse à ce documentaire qui comme d'habitude est pleine de bon sens.

 

Et un des 2 journalistes de A contresens a aussi fait une réponse à ce documentaire.

https://www.facebook.com/contresenslefilm/videos/1653671738143529/

Bonjour,

Oui j'ai vue les deux et c'est bien fait.

D'autre part, je ne perd pas mon temps à argumenter les critiques de mes connaissances qui réagissent à des reportages sans approfondir …..

Ma réponse principale est que si ça pollue autant (c'est marrant, ils ne vont quand même pas encore jusqu'à dire plus) qu'une thermique, cherche moi une voiture à 50 000 que tu peux rouler tous les jours (travail, vacances, sorties en famille) et qui a + de 400 CV… on aura vite fair le tour.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/12/2020 à 16:50, Paul B. a dit :

Le VE n'est pas l'alpha et l'omega je pense, on dit qu'il faut faire au moins 100 000km avec un Ve pour qu'il dispose d'un bilan écologique moins négatif qu'un thermique. C'est sur qu'acheter un Ve pour faire 15000km par an cela me semble un peu inutile surtout par rapport au surcout à l'achat et quid du recyclage des batteries et de leur production. Et lorsque vous êtes anti nucléaire comme moi il me parait compliqué d'avoir un VE car en France 80% de l'énergie est d'origine nucléaire et meme lorsque l'on a un abonnement electrique "vert" cela signifie rarement que l'on aura pas une part de nucléaire dedans. Ma seule réponse pour justifier mon VE à part faire plus de bien à l'atmosphere c'est de le garder au moins jusqu'a 100 000km et de continuer à produire de l'electricite avec mes panneaux photovoltaiques ( mais  la production et le recyclage des batteries sont aussi des problemes...) je pense que toute production humaine génère de la pollution...en fait le vrai problème c'est que nous sommes trop nombreux sur Terre pour que notre planète puisse encaisser les dégâts occasionnés par notre activité ....juste une question de temps avant notre auto-destruction....😥

Un rapport vient de sortir c’est plus tôt 50000km pour le tout électrique pour rentabilité le bilan carbone de ce par rapport au Vrc. En revanche il tir à boulet rouge sur les hybrides qui sont au final plus polluante que les thermiques a cause des deux moteurs et le poids du véhicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon les experts le nombre de km pour que le bilan carbone d'un VE soit plus favorable qu'une thermique evidemment varie, il y a tellement de paramétres à prendre en compte......pour les hybrides on en a deja parlé sur le forum suite au reportage sujet à caution de TF1 à ce sujet.........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela vaut ce que cela vaut, mais voici une initiative du Luxembourg Institute of Science and Technology

      https://climobil.connecting-project.lu/

Ce qui est bien, c'est qu'ils calculent l'impact CO² de la fabrication jusqu'au recyclage de la voiture, et l'impact CO² de l'énergie consommée du puit jusqu'à la roue en fonction du pays. Donc le calcul se veut exhaustif, et même si'il sera possible de chercher la petite bête et de challenger certains calculs, je trouve l'initiative louable et en toute transparence (ils renvoient vers les études sur lesquelles ils se sont basés pour faire leurs calculs).

On peut également changer soi-même pas mal de paramètres si on considère que certains sont trop optimistes ou pessimistes.

 

Exemple de la comparaison entre mon véhicule actuel et le véhiculé désiré, sur un cycle de vie de 240 000km ;)

 image.thumb.png.fda5b3a22bb1a9ee7f82f60966dafa48.png

 

et le km au bout duquel le VE est "plus vertueux"

image.png.3edefffb9224a592a72904d2ea78aec8.png

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce lien. 

 

La variable la plus significative est le pays. Sans grande surprise, il vaut mieux rouler en France qu'en Pologne. 

 

Plus surprenant, l'écart entre le solaire et le nucléaire : 7 g eq CO2/km pour le solaire vs 1,9 g eqCO2/km pour la production et la distribution de l'électricité.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...