Aller au contenu

Aphilas

Membre
  • Compteur de contenus

    480
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Merci de ne pas changer les variables à chaque post. Le post initial parlaient bien de solaire et éolien. Pas de renouvelable dans leur ensemble. 2020 n’est en aucun représentatif : la production des renouvelables confondus étaient de 241TWh en 2019 et de 246TWh en 2020. Donc aucune évolution de la production entre les deux, alors que la production des ENR est prioritaire (on ajuste les autres moyens). Sur la base de ces éléments, je me garderais bien de faire de telles prédictions (sources?) pour de 2021.
  2. L’éolien et le solaire, en 2019, c’est 28% de la production d’électricité allemande pour 110GW installés. En comparaison, toujours en 2019, biomasse et barrages hydro ont produit 10% de la production annuelle avec 14GW installés…
  3. Oui, j’étais étonné du commentaire vu qu’elle n’est pas présente sur Chargemap mais elle n’a peut-être juste pas été ajoutée.
  4. Il y a une station Ionity sur l’aire de Jaunay-Clan, donc que la borne soit fonctionnelle ou pas, il y a une solution de secours. Pour Vinci, ils sont partis sur du Siemens, ça me paraît déjà bien plus sérieux et solide que les evbox. Pour les avoir tester, ça semble être du bon matériel. Pour Total par contre…
  5. Eh beh, 50% de l’approvisionnement par un pays tiers!! C’est les norvégiens qui sont contents, ça finance leur transition énergétique!
  6. Normal, dans un cas, c’est le producteur qui porte le coût et dans l’autre, c’est le réseau. C’est triple bénéfice pour le producteur : pas d’investissement pour le stockage/gestion de sa production et du réseau, revente de toute la production à un tarif supérieur à l’électricité achetée (si il en achète) et le coût de l’infrastructure est masquée/transférée à un tiers ce qui permet d’afficher un coût de production de l’électricité avantageux.
  7. Dans le cas de certains pays qui n'ont aucune infrastructure en place, pas de structure gouvernementale pour mettre en place un vrai réseau, cela a du sens : ça permet d'apporter l'électricité à des régions qui n'y ont pas accès, avec un coût unitaire abordable. Cela ne reste fonctionnel que parce que dans ces cas-là, les besoins en électricité des populations sont limités et que malheureusement, ils sont déjà habitués à ne pas avoir d'électricité 24/7. Dès qu'on arrive dans des pays industrialisés, les ENR montrent leurs limites : besoin d'installer en parallèle des ENR l'équivalent en moyens de production pilotables et/ou de développer/installer des moyens de stockage, besoin de renforcer le réseau de distribution qui n'a pas été créé pour ça, renforcement du réseau de transport et complexification de la gestion globale du réseau. Pour un pays comme la France où l'ensemble de ces changements entraîne une augmentation des émissions de CO2 pour aucun bénéfice (on a toujours besoin du nucléaire et du fossile), est-ce vraiment le bon choix...?
  8. Mouai... je serais plus confiant si les bornes étaient à minima doublées. Parce que bon c’est mieux que rien mais ça reste quand même la loterie. Si la borne seule est HS, tu fais quoi quand tu arrives dessus avec ta batterie vide...?
  9. En fait, on devrait juste suivre ce que dit l’Ademe : il n’y a pas de technologie mature de stockage des ENR donc continuons la recherche mais en attendant, n’installons pas de technologie non mature, ce qui inclut les ENR vu qu’elles sont non matures car sans solution de stockage pour les rendre pilotables. En attendant RTE prévoit maintenant une consommation de 630TWh par an en 2050, a comparer au 449TWh de 2020. Mais bon, on a Negawatt et le scénario 100% renouvelable de l’Ademe. Donc pas de soucis...
  10. C’est sur, lançons tout ça dans 10 ans, comme on a lancé les parcs éoliens en mer en 2011.
  11. Euh, rapidement, c’est peut être dit un peu vite. Vu le phénomène Nimby des populations locales ainsi que dans le cas des STEP/barrages les oppositions des défenseurs de l’environnement (cf. le barrage de Sivens), le rapidement est plus qu’hypothétique. Et si on veut se débarrasser du nucléaire et ne pas s’appuyer sur des moyens fossiles pour gérer l’intermittence des ENR, c’est bien dès maintenant qu’il faut lancer les différents projets de stockage de l’électricité : STEP mais surtout Power To Gas qui est le seul qui s’approche réellement d’une solution pour la gestion à long terme de l’intermittence. Problème pour ce dernier, la technologie n’est pas encore là et va coûter extrêmement cher.
  12. Voir plus... vu que la charge baisse avec le SOC qui augmente. Mais bon, tant que y'aura pas une facturation au kWh partout, y'aura toujours ce problème pour les VE avec des vitesses de charge moins élevées. Après le coût en lui-même me gêne moins. Au final, pour faire un aller-retour de 400kms, ça revient à 16€ (moins si j'avais pu charger complètement pendant la nuit) avec les charges avant de partir et à destination. Donc 4€ les 100kms, ça reste moins cher que n'importe quelle thermique. En optimisant, c'est encore moins cher. Et puis de toute manière, c'est pas rentable pour eux, très peu de gens utilise les bornes. Donc payer ce prix pour me permettre d'utiliser mon VE plutôt que la thermique, je dis oui et ce n'est pas vraiment un moins.
  13. 10GW... dans le monde... en 2035... Et aucune idée de la capacité de stockage, notamment long terme (stockage en été pour consommation en hiver).
  14. Je confirme, pour le moment, c'est clairement de l'installation à perte. Petit retour d'expérience ce weekend avec un aller-retour en Touraine, avec la ptite Up. Samedi en fin d'après-midi : tout seul sur les bornes Ionity de Blois-Villerbon (je suis pas resté longtemps : 9min) Dimanche midi : au retour, personne en train de charger à Blois-Menars quand je suis passé, pourtant à l'heure de la pause déjeuner (12h30)... Personne d'autre à Orléans-Gidy sur les bornes Vinci où je suis resté 30 minutes. Avec ce type de fréquentation, difficile de se dire que ça peut être rentable...


Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...