Aller au contenu
philouze33

suite à plusieurs explosions et plusieurs morts, clap de fin pour l'hydrogène en Corée

Messages recommandés

Le leader de l'hydrogène-véhicule vient de subir une série d'explosions, et c'est un peu la "goutte d'eau" tragique qui apparemment va clore le projet national, qui se cumule aux trop faibles ventes : 

"Les groupes de résidents protestent contre les stations H2 construites dans leur zones après l'explosion de Mai dernier ../.. tuant deux personnes, en blessant six autres , et détruisant un complexe de la moitié de la taille d'un terrain de football"

"un mois plus tard une explosion avait eu lieu en Norvège, cette semaine, trois travailleurs sud-coréens ont été brulés dans un incendie d'usine chimique  causé par une fuite d'hydrogène"

https://oilprice.com/Alternative-Energy/Fuel-Cells/Fatal-Explosion-Slams-South-Koreas-Hydrogen-Future.html

"A month later, an explosion occurred at a hydrogen refueling station in Norway. This week, three South Korean workers were burned at a chemical plant caused by a hydrogen leak and subsequent fire.

"South Korean resident groups have been protesting hydrogen stations being built in their area following a May explosion in a hydrogen storage tank at a government research project in the city of Gangneung. Two people were killed, six injured, and the complex half the size of a soccer field was destroyed.

A month later, an explosion occurred at a hydrogen refueling station in Norway. This week, three South Korean workers were burned at a chemical plant caused by a hydrogen leak and subsequent fire.

A preliminary investigation into the fatal May explosion determined that the blast was caused by a spark after oxygen found its way into the tank.

“One victim was blown away by pressure and then killed after being hit by rock,” said Kong Gikwang, a lawyer who represents the family of one of the two who died in a lawsuit against the research complex.


La conclusion, c'est qu'en l'absence de profit, des ventes en berne et une population opposées aux stations, ça sent le sapin pour l'H2 en corée :
https://www.reuters.com/article/us-autos-hydrogen-southkorea-insight/hydrogen-hurdles-a-deadly-blast-hampers-south-koreas-big-fuel-cell-car-bet-idUSKBN1W936A

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 2 minutes, philouze33 a dit :

La conclusion, c'est qu'en l'absence de profit, des ventes en berne et une population opposées aux stations, ça sent le sapin pour l'H2 en corée :

depuis le temps que je le dis, et je ne suis pas le seul

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Corée comme le Japon, et pour partie la Chine, maintenaient une politique volontariste sur l'hydrogène, c'étaient les trois seuls au monde à le faire avec une coordination constructeurs-gouvernements assez "ferme".
Du coup c'est probablement mort pour un des trois.

 

AMHO les japonais depuis FUKU seront très sensibles a la moindre explosion de station, la prmière qui saute signera là aussi probablement l’arrêt de mort de cette techno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et en France on s'y lance à fonds (projet national, pilotage national UGAP)...A contre temps...!!!???

Sans vraiment faire de compars avec le pur électrique.

 

Mais bon, çà on en parle pas des sites HY qui explosent dans nos médias. Et on oublie d'informer les résidents près des stations de prod/et ou stockage qu'elles sont Seveso et ATEX...Y'a des raisons..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

après ce qui vient juste d'avoir lieu, est-ce que les municipalités accepteront du SEVESO au coin de la rue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, philouze33 a dit :

au coin de la rue ?

Dans le cas de Rouen c'est plutôt pourquoi les municipalités autorisent la construction de zone d'habitation près d'un zone SEVESO.

Pour rappel l'usine Lubrizol de Rouen a été implantée en 1954 dans une zone peu urbanisée à l'époque qui s'est densifiée depuis.

http://www.leparisien.fr/societe/incendie-de-l-usine-lubrizol-a-rouen-pourquoi-y-a-t-il-des-sites-seveso-en-pleine-ville-30-09-2019-8163267.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, TeslaOuTesPasLa a dit :

Dans le cas de Rouen c'est plutôt pourquoi les municipalités autorisent la construction de zone d'habitation près d'un zone SEVESO.

Pour rappel l'usine Lubrizol de Rouen a été implantée en 1954 dans une zone peu urbanisée à l'époque qui s'est densifiée depuis.

http://www.leparisien.fr/societe/incendie-de-l-usine-lubrizol-a-rouen-pourquoi-y-a-t-il-des-sites-seveso-en-pleine-ville-30-09-2019-8163267.php

 

Même histoire pour AZF à Toulouse qui était en rase campagne a l'époque de sa construction puis rattrapée par l'urbanisation.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_AZF_de_Toulouse

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais là, il faudra bien disperser ces stations au plus près de la population. Et les sticker "Seveso3", ça va être sympa comme plan de déploiement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J"ai bossé à Tourcoing dans une zone avec une usine classée Seveso (un fabricant de matelas), il était la dernière industrie dans un quartier d'anciennes usines textiles. Toutes ces friches industrielles devaient être aménagées soit avec destruction puis reconstruction de logements, soient les usines étaient aménagées en logements de type "loft".

Mais il y avait cette usine. Le patron voulait bien partir, mais il demandait de l'aide au déménagement, la principale étant une nouvelle implantation, toujours à proximité de l'A22 pour l'accès des camions. Je pense qu'en 3 ou 4 ans il n'a eu aucune proposition sérieuse de la mairie ou de l'agglo. Et les agences immo informées de sa demande n'avaient pas non plus de solutions. Surtout que les créations étaient des zones commerciales ou artisanales, pas industrielles. Donc à part quitter la métropole pour aller vers les ex zones minières il n'avait pas de solution Française. Par contre, de l'autre coté de la frontière, la Belgique voulait bien l'accueillir.

Donc, parfois, les usines Seveso posent un problème, mais elles ont l'avantage de procurer de l'emploi, de payer des taxes ...

 

Pour l'hydrogène, j'ai un avis mitigé :

- la production nécessite de l'énergie mais il est possible de le produire à l'aide de surplus d'ENR

- ça a l'avantage de rejeter de la vapeur d'eau

- c'est juste un autre moyen d'alimenter un VE

Mais, c'est hyper détonnant ...

peut être le dédier à des utilisations difficilement réalisables avec des VE à batteries, comme le remplacement des locomotives diesel, des tracteurs et de certains engins agricoles ou de TP gros consommateurs de GNR

 

Pas simple tout ça

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 14 minutes, ManuTaden a dit :

la production nécessite de l'énergie mais il est possible de le produire à l'aide de surplus d'ENR

déja expliqué maintes fois

les "surplus" d'EnR ça n'existe pas

ils existerons un jour, je l'espère, mais uniquement lorsque tous les autres moyens de productions seront à l'arrêt et que la production sera supérieure à la demande

en dehors de ces conditions, c'est oublier que la consommation des EnR pour produire de l'H2 au lieu d'être utilisée pour les usages de nécessité augmentera la production par les énergies fossiles

ceux qui disent qu'il y a en a sont des menteurs 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il n'y a pas de surplus ENR dignes de ce nom, et ce qui vont exister seront "accompagnés" par des solution à haut rendement.

Quand une petite industrie va vivre du spread "heures de surplus / heures de pointe sans surplus" (qui reste très faible au final) , elle va naturellement choisir la solution qui perd le moins de rendement au passage.
Et cette solution c'est la batterie REDOX, la grid, peut être le sodium-ion, les batteries de VE reconditionnées... Ces solutions auront un tarif de rachat 2X supérieur au H2, du simple fait de leur rendement. De même, elles permettent avec un faible stock de déstocker/ re-stocker très rapidement, alors que son H2, il faut bien l'écouler pile au bon moment*.  

 

Le problème pour le H2 sera donc aussi financier que physique.  

* ce qui n'est pas impossible, mais soit en injection dans le gaz de ville, à vil prix, soit via des piles à combustibles titanesques qui donc vont rajouter des coûts aux coûts...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être compliqué pour l'H², mais pas pour la PAC qui peut fonctionner avec bien d'autre carburants (pas forcément fossiles)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 13 heures, NIPSEN a dit :

C'est peut-être compliqué pour l'H², mais pas pour la PAC qui peut fonctionner avec bien d'autre carburants (pas forcément fossiles)...

développe

nous sommes curieux de nature

mais attention, pas crédule sur n'importe quoi

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà vu au cinéma, la PAC fonctionne avec de la bière et des épluchures de banane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oublions pas que l'H2 présente l'avantage de rassurer les nostalgiques du passage à la pompe : "J'ai un VE, mais je fais le plein comme un VT". Et ça permet à l'Etat de taxer au passage, plus facilement que sur la recharge à domicile (on peut espérer...) d'où son "engagement projet national, pilotage national UGAP". ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hydrogène n'est autre qu'une tentative du monde de l'Oil & Gas de reproduire le modèle existant du carburant, voué à disparaître, d'un passage obligé à la pompe avec toute ce qui va derrière (usines chimiques, distribution, stations carburant... à réemployer au moins en partie). Et pour le client final, un monopole tenu par quelques multinationales surpuissants. Je soupçonne la même chose des recherches qui tendent à mettre au point une batterie liquide (à recharger à une pompe comme du carburant).

 

En tout cas à chaque VE mis en circulation, c'est une rente d'environ 15.000 litres de carburant qui n'ira pas dans leurs poches, quel plaisir que ça leur passe sous le nez...

J'envie ceux qui sont équipés à domicile d'une solution solaire pour recharger leur VE sans donner un centime à cette industrie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 16/10/2019 à 11:57, gepeliste62 a dit :

développe

nous sommes curieux de nature

mais attention, pas crédule sur n'importe quoi

On peut faire fonctionner une pile à combustible au méthanol ou au méthane, par exemple.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a une heure, Remy a dit :

On peut faire fonctionner une pile à combustible au méthanol ou au méthane, par exemple.

 

Et du coup, plus aucun intérêt contre le réchauffement climatique puisque utilisation de produits toxiques a usage unique  et générateurs de gaz a effet de serre

Merci pour cet argument supplémentaire contre l'H2

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors dans ce cas on tourne en rond puisqu’il faut déjà fabriquer de l’H2 pour le transformer en méthane...

pour moi la dangerosité de l’hydrogene et les problèmes énergétiques actuels pour le fabriquer et le distribuer devront attendre plusieurs sauts technologiques pour sa large diffusion... sauf peut-être pour les camions...d’ici là on peut espérer l’amelioration de la technologie des batteries électriques pour une grande diffusion des VE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 7 heures, Esunisen a dit :

et comment tu produit l'H2 qui sert a la réaction?

comme le dis @mico5, on tourne en rond.

moi je dirais, plus débile tu meure!

et surtout tu oublie les économies d'énergie nécéssaire a notre monde

cette production est encore bien plus énergivore

l'H2, tout le monde sait ce que j'en pense

aucun avenir et c'est tant mieux

ce serais aller encore plus vite dans le mur

 

 

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, gepeliste62 a dit :

et comment tu produit l'H2 qui sert a la réaction?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Électrolyse_de_l'eau + https://fr.wikipedia.org/wiki/Générateur_thermoélectrique_à_radioisotope

 

Il y a 3 heures, gepeliste62 a dit :

moi je dirais, plus débile tu meure!

et surtout tu oublie les économies d'énergie nécéssaire a notre monde

Ce qui est débile c'est de croire que construire des parcs éolien et solaires est l'avenir alors que ça ne fera qu'aggraver la situation puisqu'ils viennent en plus du reste.

Ce que tu considère comme débile est une des rares possibilités pour revenir de Mars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 2 heures, Esunisen a dit :

Ce que tu considère comme débile est une des rares possibilités pour revenir de Mars.

pourquoi faire aller la bas ?

gaspiller énormément d'énergie?

et gonfler l'égo de certains dirigeant du monde

aucun intérêt!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Esunisen a dit :

des parcs éolien et solaires est l'avenir alors que ça ne fera qu'aggraver la situation puisqu'ils viennent en plus du reste.

C'est le modèle choisi par la France pour compléter son parc de réacteurs nucléaires mais pas forcément de tous les pays.

Le solaire et l'éolien, sans compter l'hydraulique fluvial ou maritime (flux des marées) couplés avec des solutions de stockage performantes dont l'hydrogène pourrait faire partie, peuvent devenir la source primaire d'énergie. Mais ça, ce n'est pas bon pour Areva, Framatome et consorts...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...