Aller au contenu

philouze33

Membre
  • Compteur de contenus

    66
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. je déterre ce post juste pour souligner souvent à quel point on peut tourner en rond dans les illogismes : à peine deux post plus haut qq expliquait avec raison que malgré tout ce que l'allemagne avait mis en place, dont les fameuses autoconsommations, on avait pas gagné peanuts en co2. Mais pour autant ceci revient en #2 dans la liste des prios. Pourquoi ? Alors je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire, si c'est pas subventionné c'est un plaisir moins idiot que de pratiquer du basejump ou d'acheter l'intégrale de MPokora. Je suis moi même client du solaire depuis 15 ans. Mais c'est presque de l'ordre du hobby à l'échelle des besoins - et oui - certes, çà peut même nous crédibiliser en tant que démarche nationale ("la FRANCE monsieur en est ici ou la en matière n'ENR" ) mais nous, oui nous, les casses burnes et coupeurs de cheveux en quatre de l'énergie ne soyons pas dupes de nos propres discours. On le sait que ça ne représente rien, passer de 20 000 à 800 000 c'est juste des millions (pour l'allemagne, on parle de 450 milliards, de quoi passer toute l'europe au zéro Co2) jetés par les fenêtres ou pas loin. laissons faire mais franchement n'encourageons pas. La seule solution, dans un pays ou le jus est proche du zéro co2 c'est : 1) l'économie d'énergie voir la suppression et le remplacement immédiat de toute conso carbonée : un plan chaudière fioul VS pompe à chaleur, pour quelques centaines de millions c'est des milliers de tonnes de CO2 et d'import de pétrole en moins immédiats. Idem pour la bagnole qui passe au VE 2) économies d'énergie en bâtiment et transports, pour libérer, soulager les infras électriques vu que tout va basculer dessus 3) stocker via la grid + batterie pour préparer l'après nucléaire et lisser les besoins (écrêter) et (beaucoup) plus tard seulement stocker intra hebdomadaire 4) diminuer notre parc nuke par deux, remplacer progressivement nos 52 réacteurs à 900 MW de moyenne par une vingtaine de plus récents, leur appliquer / imposer de la cogénération, faire que chaque kilo de ce combustible produise mieux et beaucoup plus pour moins de réacteurs à maintenir et moins de déchets par kWh. La disivision par deux ou trois à puissance constante est possible. 5) et 5 seulement : mettre un peu de thune dans les ENR si possible atteindre une 20 aine de % constant (en plus de l'hydro) c'est aujourd'hui accessible pour une fraction des investissements délirants et stériles de l'allemagne. Tout ça nous permettra peut être la jonction temporelle avec le sodium-ion, le redox anionique organique, le PV sur perowskite et la fusion. De quoi passer au 0 carbone 0 fossile (presque) 0 déchets Ne copions pas les gros mauvais que son les allemands. copions ceux qui sont quasi à zéro Co2. genre… genre nous en fait. ou les suédois (qui ont du nuke au passage) , ou les danois.
  2. @Bijounet Je comprends ton point de vue : le problème c'est qu'il nous faut distinguer l'usage réel statistique de l'usage fantasmé, histoire de discuter sur des faits. - l'usage fantasmé, c'est les grands trajets, les vacances, la belle-mère à deauville 2 WE dans l'année. - l'usage réel c'est moins de 60kms par jour, avec deux trajets de 30, et pour 40% c'est atrocement pire ^^ : https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/newsletters/transflash/transflash-ndeg-398-juin-2015/chiffre-du-mois-40 ... 3kms... je cautionne pas hein, je constate. ça veut dire que tu bases ce "besoin" sur ce seul usage, qui dans les faits est ultra-ultra-minoritaire, voir imaginaire. En 2011 ça fait encore sens, ION / C-Zero / MIA ... mini batteries, zéro charges rapides, tu es prisonnier du point de charge, l'hydrogène fait sens pour tout trajet > 40 bornes, parce que ça implique un AR de 80 qui te met à sec ou pas loin . En 2013 et Leaf/Zoé, moyennant précautions, tu fais un 70 bornes exceptionnel, corridoor est à peu près en place, y'a des bornes 22 et 43 qui trainent un peu partout, tu peux faire tes premiers trajets avec charge à destination, le 140 bornes sans stress autour de chez toi est possible. le besoin d'H2 s'éloigne déjà, parce que dans les faits les trajets > 140 kms sont épisodiques Arrivent les Tesla, les ZOé 40, le réseau de recharge se développe. ça ne résout pas les grands chassé-croisés estivaux, mais 99% de tes trajets annuels sont couverts . 2019 : TM3, niro 64, zoé 50, ionity qui se développe et "double" coridoor, FastNed au nord, les superchargers, le roaming des cartes de recharge... 100% de tes trajets sont couverts. pour 1% de tes trajets tu peux galérer à une borne qui rame. où est la nécessité de passer à un véhicule qui va consommer 3 à 4 fois plus d'énergie, balancer 10kg de co2 par kg d'H2, et qui va te couter un pognon fou à l'usage et à l'achat ? ça fait cher le confort de tes quelques rares longs trajets. Maintenant, projette toi en 2025-28 : batterie "solid", recharges à 250/300 kW pour tous, 600 kms d'autonomie pour tous. le roi est nu, toute cette usine à gaz à un million la pompe et quelques explosions... pour rien
  3. Oui bien sûr, mon problème est que beaucoup (dont des pro, comme des anti, ou les journalistes) pensent que c'est du "pour l'instant" que c'est "améliorable" . Non, ce n'est pas améliorable. l'électrolyse pourra peut être dépasser les 90%, car il n'y a pas de limite physique sur ce point. Mais la compression EST une énergie potentielle, (et quelle compression : 700 bars, 280 fois un pneu de voiture ! ) donc il n'y a pas de gain à obtenir sur la compression. La conversion est capée donc à 55% REELS MAX . même en partant d'une électrolyse à 95% de rendement (qui n'existe pas encore précisons le) Le seul enchainement de ces deux faits nous amènent à un plafond de 41% dans un monde parfait avec des cellules parfaites tournant à l'oxygène pur et sans la moindre fuite, sans aucun effet joule. En gros tout journaliste ou passionné de la chose énergétique doit retenir que la chaine H2 implique un plancher "mental" de 60% de pertes pour commencer à discuter de l'avenir. Quand juste en face la limite théorique coulombique d'une batterie c'est 98% et que ça beaucoup l'ignorent aussi. Personnellement, je trouve que le faits que les décideurs ne soient pas au courant (et ils ne le sont pas) est une escroquerie des industriels concernés. des départements, donc nous malgrés nous, investissent dans cette escroquerie, persuadés à juste titre que même si ça n'est pas rentable, ça participe de cet espoir d'amélioration, qu'un jour, grâce à ça, l'hydrogène sera rentable et "vert" . Hors c'est FAUX, c'est une impossibilité physique. En fait après 50 ans de recherche on a gratté le maximum potentiel de cette techno, on est au bout. Sauf que le lobby laisse planer un espoir. Freddy sur ce board fait partie de tout ça, et enfiler comme des perles les "victimes" de cette com, en montrant combien de nouveaux acteurs investissent dans le domaine, ou achètent pompes et véhicules vaut pour lui contradiction scientifique. le sophisme classique du "s'ils sont si nombreux à faire ce choix, c'est bien que j'ai raison et que c'est un bon choix", sauf que personne n'échappe à la loi de la gravité. ****** en apparté, j'ai été assez frappé par une vision d'un collègue sur un autre forum : La batterie LI est une sorte de miracle physique, on a découvert un peu par hasard une sorte de figeage de l'électricité sous une forme solide et compacte, à quasiment zéro pertes et le véhicule électrique n'est qu'une facette marquante de la révolution de l'électromobilité (au sens très large : la mobilité de l'électricité, qui est la seule forme d'énergie pure manipulable) que le LI va apporter profondément dans nos sociétés (le petit drone, le smartphone, en sont d'autres aspects). On regarde ce truc incroyable et on se dit "mais si on remplaçait ça par l'hydrogène, on pourrait "refaire le plein à la pompe" plus vite.. c'est atroce niveau régression.
  4. Salut Les gars, je découvre toutes ces discussions sur l'H2 ici et donc déterre opportunément, parce que j'aimerais qu'une infos, qui ne filtre JAMAIS dans la presse et les cerveaux des passionnés d'énergie, soit connue, voilà souvent pile le genre de com sur lequel je tombe : " Et n'oublions pas le rendement très faible des piles à combustible (Pour un moment encore) qui en gaspille encore une grande partie. " C'est là qu'il y a un problème : les piles à combustibles présentent un fonctionnement parfaitement connu, on sait exactement quel est le processus physique fondamental, très bas niveau* (quel que soit la technologie présente et future dans le domaine) ce qui permet un calcul de la limite physique théorique. Ce calcul est donné par l'Afypac lui même : http://www.afhypac.org/documents/tout-savoir/Fiche 5.2.1 - Les PAC - rev février 2018 ThA.pdf page 4 Et ce rendement maximum théorique à zéro volt est de 65%. c'est indépassable, un peu comme la loi de la gravité. Sauf que ce 65 n'est pas le rendement exploitable, c'est à zéro volt. A puissance "moyenne exploitable" le maximum théorique limite déjà à 55% , à pleine puissance, la pile tombe à 40% de rendement. On est donc au max de ce qu'il est possible de tirer de cette techno, coté pile à combustible * à base de nombre d'électrons, de constante de Faraday, de différence de potentiel à courant nul, d’enthalpie libre de réaction, de quantité de chaleur isotherme réversible échangée avec le milieu extérieur, d’entropie échangée. tout autre facteur : apport des réactifs, évacuation des condensats, résistance des membranes, effets joules, problème de catalyse, tout ça vient grever ce rendement déjà théoriquement très limité. Les annonces Toy et Hyundai sur leurs PAC sont gonflées et annoncées au niveau cellule et à zéro volt.
  5. Au départ, j'ai eu envie de te fournir sur un plateau les deux études en question, habitué aux forums ou les citations des sources viennent systématiquement à l'appui des échanges. mais à te relire, non, franchement, cet effort n'a aucun intérêt, tu va rester sur ton confortable petit préjugé, remettre en cause les sources et troller gentiment. Tu connais j'imagine la métaphore du joueur d'échec et du pigeon j'imagine ? tu va chi*r sur le plateau, renverser les pièces et te pavaner comme i tu avais gagné la partie, et moi j'aurais perdu du temps. donc à destination des autres, oui bien sûr, on refuse l'idée mais pourtant c'est bien un fait que l'on côtoie dès qu'on fait son petit marché, dès qu'on cuisine : la cuisine "particulière" et le circuit court génère près de 50% de gaspillage alimentaire : il y a une première sélection chez le producteur, nous re-trions énormément sur l'étal ou au passage les aliments restent trop longtemps et se périment, puis nous "nettoyons" enormément chez nous (il suffit de regarder ses poubelles à la fin d'une grosse session cuisine). Et coté énergie c'est pire : le circuit court ce sont des tournées à très faible tonnage dans des camionnettes parfois hors d'âge pour alimenter là aussi peu de monde, ensuite ce sont des déplacements individuels souvent dédiés, et pour finir la cuisine et les "mijottages" sur un feu domestique est rapporté au kilo transformé, un gâchis stratosphérique comparé aux systèmes industriels et à leurs économies d'échelle.
  6. il n'y a pas de surplus ENR dignes de ce nom, et ce qui vont exister seront "accompagnés" par des solution à haut rendement. Quand une petite industrie va vivre du spread "heures de surplus / heures de pointe sans surplus" (qui reste très faible au final) , elle va naturellement choisir la solution qui perd le moins de rendement au passage. Et cette solution c'est la batterie REDOX, la grid, peut être le sodium-ion, les batteries de VE reconditionnées... Ces solutions auront un tarif de rachat 2X supérieur au H2, du simple fait de leur rendement. De même, elles permettent avec un faible stock de déstocker/ re-stocker très rapidement, alors que son H2, il faut bien l'écouler pile au bon moment*. Le problème pour le H2 sera donc aussi financier que physique. * ce qui n'est pas impossible, mais soit en injection dans le gaz de ville, à vil prix, soit via des piles à combustibles titanesques qui donc vont rajouter des coûts aux coûts...
  7. mais là, il faudra bien disperser ces stations au plus près de la population. Et les sticker "Seveso3", ça va être sympa comme plan de déploiement...
  8. " Dommage parce qu'économie de bouts de chandelle. Devraient prévoir des urinoirs dans les camions. " vu le nombre de bouteilles d'AdJaune qui trainent au bord de la N10, y'aurait effectivement de quoi ne jamais avoir à refaire le plein
  9. après ce qui vient juste d'avoir lieu, est-ce que les municipalités accepteront du SEVESO au coin de la rue ?
  10. " Dommage de prêcher ainsi et d'acheter des gros véhicules fabriqués de l'autre coté des océans (Atlantique comme Pacifique) à grand renfort d'électricité carbonée et transportés à bord de navires plus polluants les uns que les autres: une des solutions les plus efficaces parce que radicale est de diminuer drastiquement le commerce international, et ça commence par la prise de conscience de chacun!  " En fait ça, typiquement c'est faux. Le maritime international c'est 2% des émissions. parmi ce maritime une fraction majoritaire est du transport commercial, l'autre non. parmi le transport commercial, une partie est peu/non substituable, l'autre non. Combien reste il d'émissions réellement sacrifiables au profit du non-transporté ? probablement moins d'un % des émissions mondiales. Quel taux de substitution si la production redevient locale ? peut être nul, peut être même négatif** Pourtant s'il y a UNE tarte à la crème reprise par TOUS les écolos ayant accès à une tribune, grande ou petite, c'est celle ci. Mais on est pile dans ce qui est expliqué ici : il est super facile de dénoncer le méchant commerce international, parce que par définition, "c'est l'autre", et là en plus, c'est le gros capitaliste, c'est le financier derrière etc. Rien à cirer si le commerce est précisément ce qui bétonne la paix mondiale, ou si exporter des produits locaux a été la clé de l'émancipation financière de régions entières du monde. Rien à cirer si en louzdé on commande direct un truc en Chine via AliExpress ou Wish.com. Et pour la guerre des générations, la génération Instagram est peut être la pire, se parant de #nature a tout va tout en sur-voyageant à outrance pour bien montrer qu'on y est, dans la nature, quitte à recadrer un poil. Pour le premier intervenant, tu veux un truc "qui te donne la nausée ?" matte ça : https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/193/instagram-tourisme-photo-nature-effets-influenceur ** plusieurs études démontrent que faire son petit marché et manger local a un bilan co2 pire que d'acheter des plats préparés pour deux raisons : le petit livreur de petit détail gâche énormément d'énergie pour peu de bouffe + le gâchis alimentaire du particulier et du petit détaillant est gigantesque face à l'industriel qui benne tout dans ses marmites géantes. mais j'imagine que cette vérité là dérange pas mal le discours ambiant qui mélange aspect sanitaire et réel gain écologique
  11. La Corée comme le Japon, et pour partie la Chine, maintenaient une politique volontariste sur l'hydrogène, c'étaient les trois seuls au monde à le faire avec une coordination constructeurs-gouvernements assez "ferme". Du coup c'est probablement mort pour un des trois. AMHO les japonais depuis FUKU seront très sensibles a la moindre explosion de station, la prmière qui saute signera là aussi probablement l’arrêt de mort de cette techno.
  12. Le leader de l'hydrogène-véhicule vient de subir une série d'explosions, et c'est un peu la "goutte d'eau" tragique qui apparemment va clore le projet national, qui se cumule aux trop faibles ventes : "Les groupes de résidents protestent contre les stations H2 construites dans leur zones après l'explosion de Mai dernier ../.. tuant deux personnes, en blessant six autres , et détruisant un complexe de la moitié de la taille d'un terrain de football" "un mois plus tard une explosion avait eu lieu en Norvège, cette semaine, trois travailleurs sud-coréens ont été brulés dans un incendie d'usine chimique causé par une fuite d'hydrogène" https://oilprice.com/Alternative-Energy/Fuel-Cells/Fatal-Explosion-Slams-South-Koreas-Hydrogen-Future.html "A month later, an explosion occurred at a hydrogen refueling station in Norway. This week, three South Korean workers were burned at a chemical plant caused by a hydrogen leak and subsequent fire. "South Korean resident groups have been protesting hydrogen stations being built in their area following a May explosion in a hydrogen storage tank at a government research project in the city of Gangneung. Two people were killed, six injured, and the complex half the size of a soccer field was destroyed. A month later, an explosion occurred at a hydrogen refueling station in Norway. This week, three South Korean workers were burned at a chemical plant caused by a hydrogen leak and subsequent fire. A preliminary investigation into the fatal May explosion determined that the blast was caused by a spark after oxygen found its way into the tank. “One victim was blown away by pressure and then killed after being hit by rock,” said Kong Gikwang, a lawyer who represents the family of one of the two who died in a lawsuit against the research complex. La conclusion, c'est qu'en l'absence de profit, des ventes en berne et une population opposées aux stations, ça sent le sapin pour l'H2 en corée : https://www.reuters.com/article/us-autos-hydrogen-southkorea-insight/hydrogen-hurdles-a-deadly-blast-hampers-south-koreas-big-fuel-cell-car-bet-idUSKBN1W936A
  13. je ne sais pas si c'est de la com : c'est envoyé uniquement à une toute petite frange de zoétiste, les acheteurs non LOA de Zoe1 premier modèle. ils semblent plutôt tâter le terrain pour savoir quel prix semble supportable pour cet upgrade
  14. un petit scoop à creuser pour les bloggers d'automobile propre : - la zoé va passer à au moins 40 kWh ("un doublement de l'autonomie réelle actuelle, soit plus de 300 kms") on peut imaginer 44 kWh... - cette offre sera accessible aux Zoé déjà vendues, donc Renault tient sa promesse officieuse de remplacement possible de la batterie sur les Zoé existantes, plus étonnant, le changement de batterie ne prendra pas plus d'une demie-journée d'intervention en concession. - moins drôle : Renault sonde le public en évoquant, le cas échéant (upgrade des anciennes zoé) un coût de 5000 euros, soit en une fois, soit lissé. C'est probablement le coût intégral de cette batterie à rajouter sur son abonnement DIAC (!) - l'info est fiable : un sondage marketing sur le montant acceptable de l'opération est envoyé à tous les possesseurs de zoé non-/LOA-LLD en ce moment même. le formulaire envoyé par Renault est dispo sur le forum-zoé
  15. Vu que c'est Science, ça a l'air très sérieux. Les autres news tombées en octobre, parlaient de "Disruption" pour seulement 200 malheureux cycles. Là, d'après cet article : http://macbidouille.com/news/2015/11/02/un-nouvel-espoir-pour-les-batteries-lithium-air On parle de 2000 cycles ! Je n'ai pas accès aux abos payants de Science pour confirmer, je n'ai que l'Abstract et le cyclage n'est pas annoncé. Si ça s'avère crédible, c'est juste la news du siècle et un changement de monde. Non seulement l'hydrogène meurt avant même d'avoir existé, mais avec 10 ans d'avance sur le planning. Le thermique n'en parlons plus. Le lithium-air ouvre des perspectives inavouables, qui vont bien au delà de l'automobile, allant jusqu'à l'aéronautique électrique. A poids équivalent, une Tesla ne ferait pas 1000 kms d'autonomie en li-air, mais environ 4 à 5000 kms. Ce serait bien sûr idiot, on en profiterait plutôt pour réduire la taille, le poids, le prix et le besoin en Li de la batterie, tout en visant un très largement suffisant 700 kms sur autoroute j'imagine...


Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...