Aller au contenu
Kratus

SpaceX

Messages recommandés

Bonjour,

Bien sur comme chacun le sait aucun scientifique ne dit jamais; "c'est impossible"! La question de la récupération d'une partie des lanceurs est purement économique: fait on réellement des économies en réutilisant un étage d'une fusée, sachant qu'il a fallu au départ mettre plus de carburant dans l'ensemble, ensuite aller chercher cet étage là ou il est retombé, puis le remettre en état avant enfin de l'intégrer à un nouveau lanceur. C'est cette question et seulement cette question qui fait débat: Jeff Bezos a fait revenir ses lanceurs bien avant Space X, et Ariane espace a privilégié le choix de réduire les coûts d'Ariane 6. Alors qui a raison, qui a tort? L'avenir le dira... Mais tout ceci est un choix purement économique, ce qui est le seul moteur du PDG de Space X et de Tesla: tant mieux pour ses entreprises et ses salariés d'ailleurs! Tant que ses prises de risque et son coté mégalo ne mette pas tout cela en péril....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La raison de réutiliser le lanceur est certes purement économique, mais ça n'enlève rien à ce magnifique exploit technologique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SpaceX est surtout une partie manquante de la conquête spatiale : là où ariane et soyuz sont trop gros (donc chers) puisqu'ils sont construit depuis des dizaines d'années pour "pousser" du lourd, SpaceX ne peut pousser que du petit en réalité.

 

aBASRd.gif

 

Et cela, qu'on réutilise ou pas les modules de propulsion/combustion.

 

C'est un peu comme comparer l'aéropostale entre continents d'en-temps avec les avions-cargos d'aujourd'hui.

Le fret lourd a largement augmenté alors que le postal est en quasi-extinction.

 

La comparaison s'applique aussi entre un livreur de pizza et UPS ...

 

On ne fait pas livrer les pizzas par UPS alors qu'ils le peuvent physiquement parlant ... et on ne demande pas au pizzaiolo de me livrer mes panneaux solaires (il aurait un peu de mal aussi même s'il le pourrait puisqu'il a le camion frigorifique pour aller chercher la semaine de fourniture).

 

Non, ce qui amuse tout le monde, c'est de voir une fusée être utilisée comme un drone.

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sur comme chacun le sait aucun scientifique ne dit jamais; "c'est impossible"! La question de la récupération d'une partie des lanceurs est purement économique: fait on réellement des économies en réutilisant un étage d'une fusée, sachant qu'il a fallu au départ mettre plus de carburant dans l'ensemble, ensuite aller chercher cet étage là ou il est retombé, puis le remettre en état avant enfin de l'intégrer à un nouveau lanceur.

 

C'est vite vu : lanceur neuf, le prix du carburant est 1%. Celui du 1er étage (celui récupéré et réutilisé ici) est plus de 85%.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

de plus, on ne récupère pas le lanceur la ou il est tombé, il atterrit au point de départ et il n'y a pas tant de frais pour le remettre en état

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Echelle des lanceurs internationaux actuels.

 

vy2s8L.jpg

clic-droit sur la photo puis "afficher l'image" pour voir plus grand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Falcon 9 a une charge utile jusqu'à une orbite basse de presque 23 tonnes.

Ariane 5 a une charge utile jusqu'à une orbite basse de 21 tonnes.

Pour Falcon Heavy, ce sera 64 tonnes.

Soyuz : 9 tonnes [ 7 tonnes selon ton schéma, d'ailleurs ]

 

→ Les capacités de Falcon 9 et Ariane 5 sont équivalentes. Falcon Heavy sera largement au-dessus. Soyuz est largement en-dessous.

 

Par conséquent, SoulEV2016, je ne comprends pas ton affirmation « là où ariane et soyuz sont trop gros (donc chers) puisqu'ils sont construit depuis des dizaines d'années pour "pousser" du lourd, SpaceX ne peut pousser que du petit en réalité. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le moment, il pousse que 6 tonnes ... et un envoi de 10 tonnes qui paraît bizarrement indiqué dans la liste linéaire.

 

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Falcon_9_and_Falcon_Heavy_launches

 

 

 

 

Ariane, si on suit les indications d'orbite basse de Falcon9 (car le heavy ne pointe toujours pas son nez) ... pousse 16 tonnes minimum et 21 tonnes maximum ( https://en.wikipedia.org/wiki/Ariane_(rocket_family) ).

 

et celui depuis 15 ans sans casses ( https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Ariane_launches ).

 

 

 

 

C'est pour ça que je disais que SpaceX comble un trou, c'est pour le moment un job pour un lanceur léger donc ... réutilisable (si on peut le récupérer intact).

 

Là où Ariane ne peut pas encore s'aligner en tarif.

Tout dépend donc de l'orbite LEO ou GEO visée et du poids de l'engin emporté.

 

On remarque que le planning Ariane est étonnament plein alors que SpaceX arrive à avancer correctement dans ses lancements réussis.

 

En somme, ils vont pouvoir se répartir les jobs.

On aura peut-être des téléphones satellites avant que j'ai la fibre qui arrive chez moi ... ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soyouz est sur le même créneau et au départ depuis le même site de kourou, Vega et un petit lanceur toujours sur le site de kourou.

 

le lanceur space X est sur un créneau déjà bien rempli, le seul avantage c'est que les lanceurs sont réutilisables, ils reviennent au point de départ.

il n'y a pas de soucis de récupération du matériel, c'est prévu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En regardant un documentaire ARTE nommé "Lune à vendre" ... je me suis souvenu de SpaceX.

 

Et si le booster réutilisable de SpaceX ne serait qu'un moyen d'exploiter l'Hélium-3 de la Lune (qui permet l'utilisation de la Fusion sans créer de neutron destructeurs de la chambre de confinement) ?

 

Une autre idée qui fait son chemin chez les Japonais est de sertir la Lune sur son Equateur de panneaux solaires, la lune étant bien plus proche que la Terre est sans atmosphère, l'avancé du stockage d'électricité en batteries transportables sur les boosters réutilisables de SpaceX est aussi une autre idée très tentante.

 

 

Non, je n'ai rien fumé ... et c'est même prévu pour 2030.

Weyland-Yutani n'est plus très loin non-plus : https://www.weylandindustries.com/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En regardant un documentaire ARTE nommé "Lune à vendre" ... je me suis souvenu de SpaceX.

 

Et si le booster réutilisable de SpaceX ne serait qu'un moyen d'exploiter l'Hélium-3 de la Lune (qui permet l'utilisation de la Fusion sans créer de neutron destructeurs de la chambre de confinement) ?

 

Une autre idée qui fait son chemin chez les Japonais est de sertir la Lune sur son Equateur de panneaux solaires, la lune étant bien plus proche que la Terre est sans atmosphère, l'avancé du stockage d'électricité en batteries transportables sur les boosters réutilisables de SpaceX est aussi une autre idée très tentante.

 

 

Non, je n'ai rien fumé ... et c'est même prévu pour 2030.

Weyland-Yutani n'est plus très loin non-plus : https://www.weylandindustries.com/

 

Je demande à voir.

 

Concernant l'Helium 3, sa concentration sur la lune est estimée entre 1.4 et 15 parties par _milliards_. L'énergie dépensée pour l'extraction de ces parties me paraît relever du fantasme.

 

En ce qui concerne le projet japonais, la vidéo ne donne qu'un descriptif assez succint en ce sens que l'énergie collectée le serait par micro-ondes et "lasers". Fréquence de ces lasers ? De ces micro-ondes ? Où et comment cette énergie serait-elle collectée ? La vidéo ne dit rien de tout cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il faut arrêter de creuser le sol pour assouvir notre soif d'énergie. Levons nos têtes vers le ciel, dans lequel un astre nous envoie des quantités phénoménales d'énergie gratuite et sans impact sur notre santé ni sur le monde que nous laisserons à nos enfants.

 

Tout peut être alimenté avec de l'électricité, même les applications mobiles. A l'exception des fusées...

 

Mais, pour ces dernières, rien ne nous empêche de synthétiser le carburant en utilisant de l'énergie renouvelable.

 

Juste mes deux centimes..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tout peut être alimenté avec de l'électricité, même les applications mobiles. A l'exception des fusées...

 

Mais, pour ces dernières, rien ne nous empêche de synthétiser le carburant en utilisant de l'énergie renouvelable.

C'est ce qu'ils font déjà, les fusées fonctionnent à l'oxygène et l'hydrogène liquide. Ce qui en ressort c'est de la vapeur d'eau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[...]

C'est ce qu'ils font déjà, les fusées fonctionnent à l'oxygène et l'hydrogène liquide. Ce qui en ressort c'est de la vapeur d'eau.

 

Si tu parles de SpaceX, non. C'est un mélange RP1/LOx (ie "Rocket Propellant 1" et "Liquid Oxygen").

 

Le RP1 est (malheureusement) un dérivé des produits pétroliers, donc fatalement limité dans le temps, et c'est pourquoi SpaceX a conçu Merlin (son moteur de génération future) pour fonctionner avec un mélange méthane/oxygène (tous les deux réfrigérés ; en jargon "fuséistique" anglais, on appelle ça "deep cryo methalox").

 

Mais mon objectif pour faire remonter le sujet n'était pas vraiment cette correction mais plutôt ceci : à travers une interview donnée à Bloomberg, le chef de la division spatiale de l'US Air Force dit, quasiment textuellement, qu'il serait idiot de ne pas utiliser de fusées recyclées pour ses besoins... J'extrapole un peu, certes, mais je reproduis ici les deux premiers paragraphes (en anglais) de l'article avant de donner le lien complet.

 

The head of U.S. Air Force Space Command said he’s “completely committed” to launching future missions with recycled rockets like those championed by SpaceX’s Elon Musk as the military looks to drive down costs.

 

It would be “absolutely foolish” not to begin using pre-flown rockets, which bring such significant savings that they’ll soon be commonplace for the entire industry, General John W. “Jay” Raymond said in an interview Monday at Bloomberg headquarters in New York.

 

Lien : https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-10-16/u-s-air-force-general-endorses-elon-musk-s-reusable-rockets

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A relativiser.

D'abord parce que sans les lancements institutionnels il resterait derrière Ariane-espace en nombre de tir. Il faut souligner qu'il y a là une concurrence déloyale puisque aux USA les lancements institutionnels sont réservés aux fusées Américaines, ce qui n'est pas le cas en Europe, et qui plus ils sont facturé deux fois plus cher que les vols commerciaux ce qui permet de faire du dumping avec ses derniers.

Ensuite parce que la capacité d'Ariane 5 est 30% supérieur à la capacité optimale (sans récupération du premier étage) de Flacon 9 et encore plus si il y a récupération du premier étage. un lancement d’Ariane 5 équivaut donc à 1,3 / 1,5 lancement de Falcon 9.

 

l'Europe est ouverte aux quatre vents, avec des commandes de l'Allemagne ou de l'ESA auprès de lanceurs russes ou de SpaceX. A l'inverse, le Buy American Act prévoit que tout satellite payé par le contribuable américain doit être lancé par une fusée fabriquée à plus de 51% aux Etats-Unis. Ce qui exclut de fait Ariane 5 ou les russes Soyouz et Proton des appels d'offres américains. Idem en Chine et en Russie, où 100% des satellites institutionnels sont mis sur orbite par des fusées nationales (Soyouz, Proton, Rockot en Russie, Long March en Chine).

 

Dumping de SpaceX ?

L'union sacrée européenne apparaît d'autant plus nécessaire que la concurrence est sans pitié. Les industriels européens assurent que SpaceX peut se permettre de casser les prix sur le marché commercial parce qu'elle facture bien plus cher ses lancements institutionnels à la Nasa ou à l'US Air Force. Dumping ? "Un Falcon 9 vendu au gouvernement américain vaut 100 millions de dollars, contre 50 millions d'euros quand il est proposé à certaines institutions européennes", s'énerve un industriel.

https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/pourquoi-ariane-6-reste-la-meilleure-arme-face-a-spacex_520002

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... er ensuite parce que le dernier satellite lancé a été détruit ou perdu... Mais SpaceX dit que ce n'est pas de sa faute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une mission secrète, donc personne n'en sait rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
... er ensuite parce que le dernier satellite lancé a été détruit ou perdu... Mais SpaceX dit que ce n'est pas de sa faute.

 

Si on se renseignait un peu plus à ce sujet (ce que j'ai fait), on s'apercevrait que le mécanisme de séparation entre la charge (le satellite) et le lanceur (le 2e étage) était, contrairement à toutes les missions précédentes, fourni par le fabricant du satellite (Northrop Grumman) et non par SpaceX.

 

Du coup, ça peut tout changer jusqu'à ce qu'on ait les conclusions.

 

Article recommandé, mais en anglais : https://arstechnica.com/science/2018/01/what-we-know-and-what-we-dont-about-the-secretive-zuma-payload/

 

Pour les feignants, voici le texte de l'article en question mettant en question la responsabilité de SpaceX dans l'incident :

 

Perhaps not. "As of right now reviews of the data indicate Falcon 9 performed nominally," a company spokesperson told Ars. It is important to note that the payload adapter, which connected the Zuma payload and its fairing to the rest of the rocket, was supplied by Northrop Grumman, rather than by SpaceX. If there was some kind of separation problem, the fault may not lie with SpaceX, but rather Northrop Grumman.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×