Aller au contenu
Jeric

Forum • Hulot reporte l'objectif de baisse du nucléaire

Messages recommandés

http://www.lemonde.fr/energies/article/2017/11/07/nicolas-hulot-reporte-l-objectif-de-baisse-du-nucleaire-de-50-d-ici-a-2025_5211451_1653054.html

"La loi de 2015 sur la transition énergétique prévoit de ramener de 75 % à 50 % d’ici à 2025 la part de l’atome dans la production d’électricité française. Un objectif « difficile » pour le ministre de la transition écologique."

Cette annonce arrive juste après celle de RTE hier avec les risques de coupure d'électricité pour cet hiver... donc on voit immédiatement la pression (lobbying ?...) de RTE...ex filiale d'EDF...

Mais est ce que l'on peut en vouloir à Nicolas Hulot d'être simplement réaliste ? Il y en a pas un peu marre de ces ministres qui donnent des objectifs intenable ?

Ce qui est étonnant dans cet article du Monde, c'est que l'on ne parle quasi pas d'énergie "propre" (type éolienne et solaire) mais uniquement de nucléaire et de gaz...voir de besoin de construction de centrale gaz pour remplacer celles à charbon (fin en 2022), dommage non ? Hulot devrait se débrouiller pour booster les énergies propres au moins !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Remplacer l’électricité nucléaire par de l’électricité thermique, c'est juste... débile, non?

OK pour baisser la part du nucléaire, mais en augmentant le renouvelable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Remplacer l’électricité nucléaire par de l’électricité thermique, c'est juste... débile, non?
En fait les centrales thermiques, dont certaines au charbon qui devraient être remplacée par des centrales à gaz, sont là en cas de pic de consommation.

Mais c'est clair qu'il faut en priorité augmenter la part des énergies renouvelables !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cas de pic, OK (même si elles font déjà bien plus que les pics en hiver).

Mais basculer le nucléaire vers du thermique, je ne vois pas où est le gain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En cas de pic, OK (même si elles font déjà bien plus que les pics en hiver).

Mais basculer le nucléaire vers du thermique, je ne vois pas où est le gain.

Non c'est pas du gaz à la place du nucléaire, c'est en plus. Ca évite déjà de construire des centrales nucléaires en plus pour les pics...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Production d'électricité en France hier (06/11/2017)

 

Nucléaire : 66,6%

Gaz + charbon + fioul : 16,7%

Hydraulique (au fil de l'eau/écluses + lacs + STEP) : 10,5%

Eolien : 4,6%

Biomasse + déchets : 1,1%

Solaire : 0,5%

 

Quelques commentaires.

- Je suppose que cela ne prend pas en compte le solaire + éolien + hydraulique auto-consommé.

- L'hydraulique STEP (2,8%) c'est en fait du nucléaire qu'on a stocké pendant les heures creuses.

 

http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/prod/realisation_production.jsp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous n'imaginez même pas comment RTE et EDF sont positionnés dans TOUT les rouages de l'état. Pour en venir à bout de cette influence nauséabonde peut-être faudrait-il repartir à zéro d'une certaine manière ? Car EDF c'est véritablement un état dans l'état. Sauf que cet état est une clique n'a été que coopté par les même et ne représentent pas le peuple qui les aurait élu démocratiquement. Ils reproduisent d'une façon un peu incestueuse les même dogmes et habitudes de pensée.

Sortir de la boite est devenu littéralement impossible pour eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faudrait surtout arrêter avec le chauffage électrique, solution promue dans les années 80 pour écouler les excédents du nucléaire et qui maintenant nécessite d'avoir une puissance installée importante uniquement pour les pointes de consommation d'hiver.

Nos voisins Allemand entre autre, n'ont pas ce problème.

Il vaudrait mieux, pour chauffer, brûler du fioul ou du gaz dans une chaudière a haut rendement (90%) que de le brûler dans un cycle combiné gaz pour restituer la moitié de l’énergie utilisée en chauffage électrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il faudrait surtout arrêter avec le chauffage électrique, solution promue dans les années 80 pour écouler les excédents du nucléaire et qui maintenant nécessite d'avoir une puissance installée importante uniquement pour les pointes de consommation d'hiver.

 

100 % d'accord. Moi pour ne pas augmenter la demande depuis quelques jours, je refuse de connecter le chauffage électrique ! (appart de vacances).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui, on va nous dire (nous accuser) que c'est à cause des VE, qu'on ne peut pas fermer des réacteurs ?

 

Mais peut-être que plus il y aura de conducteurs d'électrique et plus il y aura d'intéressés par de l'autoconsommation, du stockage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il faut surtout, c'est (re)développer les réacteurs à sels fondus... Sans obstruction d'Areva et compagnie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour fermer des centrales, il faudrait qu'EDF commence par investir dans l'éolien et le solaire. Sinon, on ne fermera jamais rien, si on a pas conçu quelque chose pour remplacer, avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelles sont nos sources d'énergie ?

 

- Celles qu'il faut utiliser immédiatement ou les perdre.

. - Le solaire (indisponible en période de pointe)

. - L'éolien (peu disponible en conditions d'anticyclone donc en période de pointe)

. - L'hydraulique au fil de l'eau / écluses

. - La géothermie

 

- Les renouvelables qu'on peut stocker en attendant de les utiliser. Leur production est limitée.

. - Biomasse

. - Hydraulique lacs / barrages

. - Déchets

 

- Les fossiles disponibles à tout moment.

. - Gaz

. - Charbon

. - Fioul

 

- Le nucléaire.

 

- Ce qu'on peut stocker quand on produit de l'électricité "en trop" (principalement du nucléaire).

. - Hydraulique STEP

. - Batteries

. - Hydrogène

 

Si on augmente la part du renouvelable on doit choisir entre réduire la part du nucléaire ou celle du fossile.

Comme on s'est engagé à réduire notre production de CO2, Nicolas Hulot est coincé et doit se résoudre à avaler la couleuvre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En cas de pic, OK (même si elles font déjà bien plus que les pics en hiver).

Mais basculer le nucléaire vers du thermique, je ne vois pas où est le gain.

Non c'est pas du gaz à la place du nucléaire, c'est en plus. Ca évite déjà de construire des centrales nucléaires en plus pour les pics...

Pour les pics actuels, d'accord.

Mais le projet de réduire la part du nucléaire, sans augmenter la part du renouvelable, va forcément faire basculer la part de nucléaire "interdit" vers du gaz/charbon "soit disant plus écologique".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il faudrait surtout arrêter avec le chauffage électrique, solution promue dans les années 80 pour écouler les excédents du nucléaire et qui maintenant nécessite d'avoir une puissance installée importante uniquement pour les pointes de consommation d'hiver.

Nos voisins Allemand entre autre, n'ont pas ce problème.

Il vaudrait mieux, pour chauffer, brûler du fioul ou du gaz dans une chaudière a haut rendement (90%) que de le brûler dans un cycle combiné gaz pour restituer la moitié de l’énergie utilisée en chauffage électrique.

+1.

Surtout que le chauffage électrique est grande partie réalisé à partir de centrales thermiques!

Avec le rendement fabuleux qu'on connait (rendement de combustion, rendement de transformation en électricité, rendement de distribution, tout ça pour reconvertir l’énergie en chaleur!)

Je pense que tu es optimiste en parlant de 50% de restitution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais le projet de réduire la part du nucléaire, sans augmenter la part du renouvelable, va forcément faire basculer la part de nucléaire "interdit" vers du gaz/charbon.

Bien sur qu'il faut augmenter la part du renouvelable mais pour réduire quoi ?

Le gaz-charbon-fuel ou le nucléaire ?

N'oublions pas nos engagements pour limiter le réchauffement climatique et ses conséquences...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvelle article du Monde ce midi :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/11/08/transition-energetique-l-urgence-des-choix_5211953_3232.html

Perso j'apprécie la franchise et le réalisme de Hulot : "« Je préfère le réalisme et la sincérité à la mystification », a asséné M. Hulot. Dont acte. Le constat n’en est pas moins affligeant. Car il revient à considérer soit que la loi adoptée à grands sons de trompe il y a deux ans pour mettre en œuvre un engagement pris par François Hollande en 2012 reposait sur une ambition illusoire, soit que les efforts nécessaires pour y parvenir n’ont pas été entrepris. A moins que les deux hypothèses ne se cumulent."

Mais aussi : "Tous les scénarios proposés aujourd’hui (aussi bien par RTE, Réseau de transport d’électricité, filiale d’EDF, que par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ou l’association négaWatt) montrent que des solutions variées existent pour engager la transition énergétique. Il revient aux responsables politiques de prendre leurs responsabilités et d’assumer leurs choix devant les Français. Gouverner, c’est choisir."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour fermer des centrales, il faudrait qu'EDF commence par investir dans l'éolien et le solaire. Sinon, on ne fermera jamais rien, si on a pas conçu quelque chose pour remplacer, avant.

 

C'est en cours.

https://www.edf.fr/groupe-edf/qui-sommes-nous/strategie-cap-2030#doubler-la-production-d-energies-renouvelables-d-ici-a-2030

Mais en France , pour implanter un parc éolien , il faut administrativement minimum 4ans.

Et comme il y a TOUJOURS des recours ( pas les locaux , mais certains lobbies ) , on est pas loin des 8 ans en moyenne , sur certains projets plus de 10 ans.

 

En Angleterre , 3 ans suffisent pour sortir un parc Offshore ( bien plus compliqué que sur terre ) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Oui mais voilà, en offshore, il n'y a pas les locaux (ou si peu...) qui bien au contraire sont à l'origine d'un maximum de recours, avec une organisation bien rodée, des arguments répétés ad nauséam, etc... (J'arrête là parce que je sens que je vais me faire réprimander par des voisins...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eoliennes offshore : http://www.liberation.fr/futurs/2017/07/30/eoliennes-en-mer-pourquoi-tant-d-atermoiements_1586809

EDF a déjà implanté des éoliennes offshore... mais à l'étranger, en France c'este recours et encore recours : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/eolien-offshore-sans-attendre-la-france-edf-affiche-ses-ambitions-a-l-international-753589.html

Mais une modification des lois de recours par notre nouveau gouvernement est attendue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Indépendamment des éoliennes, toutes les initiatives sur le renouvelable ont été systématiquement bloquées. EDF n'y est pas pour rien.

 

Le constat, fait par RTE, que l'on ne peut pas rapidement remplacer le nucléaire sur les 25% à réduire, et sur lequel N. Hulot se base pour retarder la date de mise en pratique, est basé sur des pratiques "ancestrales" de fonctionnement. La date choisie à l'époque de Hollande, pourrait ,éventuellement, être tenue si l'on ne passait pas par des énergies de remplacement renouvelables, comme le gaz et le charbon.

 

Pendant la campagne électorale de début d'année Mélenchon proposait de se passer de la totalité des centrales nucléaires en 5 ans.

 

Essayez d'installer du photovoltaique sur votre toit et vous aurez un aperçu de la paperasserie française, avec la vision étriquée de tous les intervenants officiels. C'est presque aussi complexe que de déposer un permis de construire.

 

Dans des cas plus importants, tout est fait pour faire avorter les projets, les prix pour les raccordements sont éxagérés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Essayez d'installer du photovoltaique sur votre toit et vous aurez un aperçu de la paperasserie française, avec la vision étriquée de tous les intervenants officiels. C'est presque aussi complexe que de déposer un permis de construire.

 

Dans des cas plus importants, tout est fait pour faire avorter les projets, les prix pour les raccordements sont éxagérés.

Bonjour

aucuns problèmes sur ma commune

les élus comme les voisins sont pour

je n'ai pas compter le nombre de toits équipés, privé et bâtiments communaux

mais nous sommes 2 à avoir une éolienne privée

 

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

çà dépend effectivement des communes, dans la mienne ville de 50000 habitants environ c'est paperasserie de PC en 3 exemplaires avec photos et plans détaillés d'installation, plan de situation, etc...

 

Dans ma rue sur 50 mètres on est 4 à l'avoir fait. Ailleurs c'est le désert, quand à installer une éolienne, c'est même pas la peine d'y penser. Secteur d'habitat diffus dense, pourtant avec le Mistral il y aurait de quoi faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×