Aller au contenu
TobacoHabana

Forum • Explosion de l'usine de Rouen _ La vérité vraie (si, je mens)

Messages recommandés

Il est vrai que la défiance actuelle envers nos politiques, ne pousse à les croire, trop peux sérieux.

Heureusement, les scientifiques, c'est plus sérieux . Les explications dates de 1986, mais les choses ayant très peu évoluer, c'est toujours valable .

 

Heureusement a Rouen, c'est différent, c'est juste odorant, non polluant !!

Cependant, l'achat d'une Tesla avec système de défense contre les armes bactériologiques reste conseillé par la préfecture ?? 

Pardon (surtout pour les malheureux qui subisse ça), j'ai pas pu m'empêcher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas polluant ?

mais les agriculteurs n'ont pas le droit de vendre leur production, le lait des vaches n'est plus ramassé, mais est jeté, dans le lisier (le trop plein des tanks à lait part dans le lisier). Et pourtant le lisier est destiné à être épandu sur les champs !!!

et ils vont être dédommagés. Par qui ? personne ne le sait, en théorie les assurances, mais lesquelles ?

Par contre les particuliers ayant un jardin ou un verger n'ont aucune information de la part de la préfecture

et maintenant on apprend que des toitures amiantes et du benzène ont brulé, mais il n'y a pas risque en dehors des locaux de l'entreprise !!

Il est bien dressé le nuage, il n'est pas sorti de l'enceinte de l'usine ....

ça doit être un cousin du nuage de Tchernobyl  ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les politicards sont des demeurés, rien de nouveau à ça.rouen-seine-a48bb0-0@1x.jpeg

Parfaitement safe :D

Modifié par Esunisen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sur les réseaux sociaux il y a un tas de photos et de vidéos, mais aussi de lettres ouvertes qui circulent.

et franchement, je suis bien content de ne pas avoir été dans le sens du vent qui a transporté le nuage de fumées :(

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon on respire des gaz toxiques tous les jours depuis notre naissance ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 5 heures, ManuTaden a dit :

sur les réseaux sociaux il y a un tas de photos et de vidéos, mais aussi de lettres ouvertes qui circulent.

et franchement, je suis bien content de ne pas avoir été dans le sens du vent qui a transporté le nuage de fumées :(

 

regarde la météo, au secours, le vent a tourné!

le nuage nous reviens dessus

sauve qui peu

 

ah ben non, d'après les autorité, il n'y a aucun danger?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, gepeliste62 a dit :

regarde la météo, au secours, le vent a tourné!

le nuage nous reviens dessus

sauve qui peu

 

ah ben non, d'après les autorité, il n'y a aucun danger?

Je serais bien plus inquiet en étant dans le 62 (méfie te ?) que maintenant dans le 22 ?

Parce que depuis que la cimenterie de Dannes est fermée il parait qu'il y a moins de crises d'asthmes qui se déclenchent certaines nuits, ce serait dommage qu'elles reviennent avec un nuage Normand.

 

Celui qui doit sérieusement serrer les fesses en se demandant ou il va atterrir à la fin c'est le préfet foire.gif

 

Mais j'ai vraiment adoré le mec de la préfecture qui expliquait que les poussières d'amiante n'étaient pas sorties de l'enceinte de l'usine 3.gifshot.gif

 

 

 

 

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...je me rappelle de l'explosion nucléaire de Tschernobyl.....les nuages radioactifs s'arrêtaient net à la frontière francaise. Il n'y avait
aucun problème de manger des légumes de son jardin (francais), les enfants jouaient dehors, etc....et de l'autre côté de la frontière
alsacienne c'était plutôt le contraire.

En fin de compte: il n'ya pas de danger en france, ca n'existe qu'ailleurs......

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, AxelSchweiss a dit :

...je me rappelle de l'explosion nucléaire de Tschernobyl.....les nuages radioactifs s'arrêtaient net à la frontière francaise. Il n'y avait

 

N'empêche que je connais 3 personnes, actuellement la quarantaine, qui sont soignées depuis des années pour des problèmes de glande thyroide. et toutes les trois ce sont trouvées dans le Sud Est l'année de Tchernobyl (Drome et Ardèche), toutes les trois mangeaient des légumes locaux et des champignons ... parce que l'année de Tchernobyl, je me souviens d'avoir cueilli des seaux de giroles ... en Ardèche, ainsi que des bolets !

Mais étant en camping nous les avions fait sécher ... puis les avons jetés quand, rentrés chez nous nous avons découvert le trajet des nuages au dessus de la France en discutant avec le papa d'une amie, fervent ecolo !

Mais d'autres n'ont pas eu cette chance :(

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'histoire du nuage de Tchernobyl qui s’arrête aux frontières est une légende urbaine, inventée par certains  média et évidement exploité par les complotistes et ecolo anti-nuc de tous poils. 

En réalité à l’époque aucun ministre, aucun scientifique ni aucun journaliste n'a jamais déclaré ou écrit que le nuage s'est arrêté à la frontière. Tout est parti d'un bulletin méteo indiquant qu'il y avait un anti-cyclone qui protégeait ponctuellement la France, ce qui était parfaitement factuel, même s'il nous a protégé moins longtemps que ce que prévoyait la méteo.  

 

Tout comme il est avéré par les instituts de surveillance sanitaire que l'accident de Tchernobyl  n'a eu aucun impact sur les cancers de la thyroïde en France. Après on peut toujours croire, parce qu'on connait quelqu'un qui était dans les régions les plus touchées qui a un problèmes de thyroïde,  qu'il y a un complot et qu'on nous cache des choses Perso je préfère croire les scientifiques. 

 

Le problème dans ses affaires de catastrophe industrielles, c'est que les media racontent souvent n'importe quoi, et relayent n'importe qu'elle information sans la vérifier, dans l'urgence qu'ils ont de communiquer quitte a démentir ensuite, mais le mal est fait.   Et cela c'est agavé avec les réseaux sociaux et leur cortèges de fake-news, souvent reprisent par les média dit sérieux.  

Idem les responsables doivent réagir dans l'urgence prendre les décisions en temps réel, ce qui explique des cafouillages, voir des erreurs, qu'il est facile de critiquer à posteriori.C'est beaucoup plus difficile d'agir en temps réel. Les media leur mettent aussi la pression pour qu'ils communiquent dans l'urgence, s'ils ne le font pas on les accuse de cacher quelque chose, et s'ils le font, on les accuse de dire des conneries, qu'il est là aussi facile de critiquer par la suite. 

 

Après je comprends parfaitement l'inquiétude des habitants de la région, par contre je trouve lamentable qu'aujourd'hui tout soit instrumentaliser à des fin politique,  et en particulier l'emotion (bien compréhensible) que cela suscite, ou simplement pour faire du buzz, autrefois on disait pour vendre du papier, et que tout soit sujet à polémique.  Alors qu'on devrait comprendre que pour décrypter, et tirer les enseignements d'un tel événement il faut du temps et prendre du recul, sortir du passionnel et de émotionnel.

Mais je sais qu'un tel message ne sera pas compris dans un forum, qui justement est en plein dans l'émotionnel et la théorie du complot.    

Modifié par mario

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, mario a dit :

L'histoire du nuage de Tchernobyl qui s’arrête aux frontières est une légende urbaine, inventée par certains  média et évidement exploité par les complotistes et ecolo anti-nuc de tous poils. 

En réalité à l’époque aucun ministre, aucun scientifique ni aucun journaliste n'a jamais déclaré ou écrit que le nuage s'est arrêté à la frontière. Tout est parti d'un bulletin méteo indiquant qu'il y avait un anti-cyclone qui protégeait ponctuellement la France, ce qui était parfaitement factuel, même s'il nous a protégé moins longtemps que ce que prévoyait la méteo.  

 

Tout comme il est avéré par les instituts de surveillance sanitaire que l'accident de Tchernobyl  n'a eu aucun impact sur les cancers de la thyroïde en France. Après on peut toujours croire, parce qu'on connait quelqu'un qui était dans les régions les plus touchées qui a un problèmes de thyroïde,  qu'il y a un complot et qu'on nous cache des choses Perso je préfère croire les scientifiques. 

 

Le problème dans ses affaires de catastrophe industrielles, c'est que les media racontent souvent n'importe quoi, et relayent n'importe qu'elle information sans la vérifier, dans l'urgence qu'ils ont de communiquer quitte a démentir ensuite, mais le mal est fait.   Et cela c'est agavé avec les réseaux sociaux et leur cortèges de fake-news, souvent reprisent par les média dit sérieux.  

Idem les responsables doivent réagir dans l'urgence prendre les décisions en temps réel, ce qui explique des cafouillages, voir des erreurs, qu'il est facile de critiquer à posteriori.C'est beaucoup plus difficile d'agir en temps réel. Les media leur mettent aussi la pression pour qu'ils communiquent dans l'urgence, s'ils ne le font pas on les accuse de cacher quelque chose, et s'ils le font, on les accuse de dire des conneries, qu'il est là aussi facile de critiquer par la suite. 

 

Après je comprends parfaitement l'inquiétude des habitants de la région, par contre je trouve lamentable qu'aujourd'hui tout soit instrumentaliser à des fin politique,  et en particulier l'emotion (bien compréhensible) que cela suscite, ou simplement pour faire du buzz, autrefois on disait pour vendre du papier, et que tout soit sujet à polémique.  Alors qu'on devrait comprendre que pour décrypter, et tirer les enseignements d'un tel événement il faut du temps et prendre du recul, sortir du passionnel et de émotionnel.

Mais je sais qu'un tel message ne sera pas compris dans un forum, qui justement est en plein dans l'émotionnel et la théorie du complot.    

Je trouve ces commentaires pertinents notamment quant à l'urgence des médias de faire de l'audience sur un sujet qui déclenche une émotion (la peur de la pollution en l'occurrence).

Cependant, une remise en cause systématique des propos alarmistes comme de ceux très rassurants, sans aller dans une théorie du complot, est saine.

Je me méfie des extrêmes qui surfent sur les vagues d'émotions et je me refuse de tomber dans une paranoïa, mais il faut admettre que nos connaissances ont progressé et que nous découvrons toujours de nouveaux risques / santé.

Il faut chercher à les comprendre, en tenir compte, sans pour autant sur-réagir.

Le pire, c'est l'ignorance et la passivité qui en résulte.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, mario a dit :

L'histoire du nuage de Tchernobyl qui s’arrête aux frontières est une légende urbaine, inventée par certains  média et évidement exploité par les complotistes et ecolo anti-nuc de tous poils. 

En réalité à l’époque aucun ministre, aucun scientifique ni aucun journaliste n'a jamais déclaré ou écrit que le nuage s'est arrêté à la frontière. Tout est parti d'un bulletin méteo indiquant qu'il y avait un anti-cyclone qui protégeait ponctuellement la France, ce qui était parfaitement factuel, même s'il nous a protégé moins longtemps que ce que prévoyait la méteo.  

 

Tout comme il est avéré par les instituts de surveillance sanitaire que l'accident de Tchernobyl  n'a eu aucun impact sur les cancers de la thyroïde en France. Après on peut toujours croire, parce qu'on connait quelqu'un qui était dans les régions les plus touchées qui a un problèmes de thyroïde,  qu'il y a un complot et qu'on nous cache des choses Perso je préfère croire les scientifiques. 

 

quel âge aviez vous l'année du nuage ?

je n'ai pas parlé de cancer, juste de problèmes, surnommés par un des médecins qui suivent deux de ces connaissances comme un "cas tcherno"  siffle.gif alors blague de carabin, ou réalité ??? je ne sais pas, je ne suis pas médecin, mais je connais une de ces personnes depuis plus de 30 ans, à l'époque elle n'était pas malade, mais la première fois qu'elle est allée au CHU de Reims, il lui a été demandée ou elle était l'été de 1986, et d'où provenait sa nourriture siffle.gif

en cherchant 2 min il est possible de trouver différents articles de journaux qui reviennent sur le déroulement de l'histoire, et voici ce qui est régulièrement indiqué :

Citation

communiqué du 6 mai du Ministère de l’Agriculture : « Le territoire français, en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radio nuclides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl »

Cdlt

 

Fin du HS

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reviens sur l'histoire des informations qui circulent, ou pas.

J'ai passé quelques années de vie commune avec une avocate, qui un jour a défendu un couple de sympathiques retraités, qui avaient découverts que pendant des années les légumes qui poussaient dans leur jardin, sans engrais, sans pesticides destinés à leur enfants  et petits enfants étaient en fait empoisonnés ...

par le plomb et les métaux lourds rejetés par l'usine Metaleurop.

Je suis passé le jour du procès je me souviens encore de ce vieux monsieur, en pleurs, qui répétait : "je suis un meurtrier, je suis un meurtrier ... j'ai empoisonné mes enfants "

Mais qui est réellement responsable : la personne non informée qui n'a pas assez cherché une information faiblement diffusée, ou la personne, dépositaire de l'autorité publique qui a accès à l'info mais ne la diffuse pas vraiment ?

ou le propriétaire de l'usine qui met la pression sur les cadres afin que les filtres, couteux à entretenir et à remplacer, soit régulièrement désactivés certaines nuits ? ou les ouvriers qui acceptent, alors qu'ils habitent, avec leur famille, à proximité ?

 

Vous avez 2 heures de réflexion avant ramassage des copies ?

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 5 minutes, ManuTaden a dit :

l'usine Metaleurop.

j'ai travaillé pendant 10 ans dans l'usine Penaroya , (devenu métaleurope après mon départ) d'escaudoeuvres (Cambrai)

en effet , certains filtres étais arrêté certaine nuits avant mon arrivé et les 2 premières année de ma présence

ne travaillant que le jour, c'est tardivement que je l'ai su.

ensuite j'ai travaillé à rendre les filtres opérationnels à 75% au minimum plutôt qu'a l'arrêt en cas de soucis sur un module , j'ai eu l'aval de ma hiérarchie, mais j'ai du tout faire seul, étude de faisabilité, modifications des schémas électrique et réalisation de ces modifications.

idem pour une station d'épuration interne dans l'usine

les environs , pollués par cette usine, les riverains pouvais le savoir, a l'époque ou j'y travaillais, les rapports étais publics.

dire que le traitement anti pollution est couteux est vrai, mais dans cette usine, le budget étais bien utilisé lorsque j'y étais

ça n'as pas empêcher la fermeture de l'usine qui est à l'abandon, la pollution toujours la, mais sans le moindre contrôle

 

il y a donc 2 façon de savoir

attendre les communiqués qui devrais venir tout seul

ou

aller aux infos de soit même, en triant les éléments pour faire sortir le vrai du faux

 

dire que les ouvriers et les cadres étais "complices" est faux, on subissais ou comme moi, avec l'aval de ma hiérarchie, agissais, selon nos possibilité/convictions

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, gepeliste62 a dit :

mais j'ai du tout faire seul, étude de faisabilité, modifications des schémas électrique et réalisation de ces modifications.

 

Je suis touché, ce témoignage montre ce qu'est un héros de nos jours.

Cette situation se retrouve dans beaucoup d'industries polluantes.

Quand il s'agit de nettoyer la m..., on se retrouve bien trop souvent tout seul.

Aider à remettre les choses en ordre revient à avouer que l'on connait les dégâts alors beaucoup préfèrent se cacher derrière une hiérarchie, autre chose à faire, ... ou ce n'est pas moi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Lu dans le Canard Enchaîné.

Le palmipède de cette semaine nous informe sur le déroulement de « la mise en sûreté face aux risques majeurs » par le rectorat.
* 7 heures, les fumées (toxiques) sont partout et les dirlos à leur poste. Malgré la fermeture des écoles annoncé par le préfet !
* 8 heures, aucun SMS pour avertir profs ou parents d’élèves.
* 9 heures, SMS d'alerte aux directeurs.
* 10 heures, nouveau message, on demande aux enseignants d'être présent pour l'accueil des élèves !
Difficile de suivre un cours de chimie !

Même désordre dans la maison poulaga, mais plus grave de nombreux CRS ont été victimes de maux de tête, etc
Envoyé au front sans protection adéquate pourtant dispo à Rouen... Poumon d'acier ?!?

On s’enflamme en apprenant que la dernière inspection date de vingt jours plus tôt et concluait :
« Le risque d'incendie sur le site était d'une fois tous les 10 000 ans » !
Et pour dissiper toute fumée, un toxicologue parle d'analyses « hors de propos », comprendre « on recherchait pas les bons produits ».
L'expert judiciaire à l’environnement d'expliquer « un État au service d'une société de confiance ».
En référence à la loi macronienne de 2018 qui a permis à Lubrizol d'obtenir facilement et légalement l'autorisation de stocker 600 tonnes de plus pour augmenter sa production.
Modeste satisfaction du pédégé de Lubrisol :
« l'usine aurait pu être détruit à 50 % »
On a eu chaud !

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, ManuTaden a dit :

quel âge aviez vous l'année du nuage ?

je n'ai pas parlé de cancer, juste de problèmes, surnommés par un des médecins qui suivent deux de ces connaissances comme un "cas tcherno"  siffle.gif alors blague de carabin, ou réalité ??? je ne sais pas, je ne suis pas médecin, mais je connais une de ces personnes depuis plus de 30 ans, à l'époque elle n'était pas malade, mais la première fois qu'elle est allée au CHU de Reims, il lui a été demandée ou elle était l'été de 1986, et d'où provenait sa nourriture siffle.gif

en cherchant 2 min il est possible de trouver différents articles de journaux qui reviennent sur le déroulement de l'histoire, et voici ce qui est régulièrement indiqué :

Cdlt

 

Fin du HS

 

ma femme habitait a coté de reims lors du passage du nuage, ca fait plus de 15 ans qu'elle est soignée pour sa thyroide.

la généraliste qui nous suivait a paris a l'epoque (2003) nous a dit avoir vu le nombre de cas exploser en 2 ans, ses premiers patients n'ont pas survécu, ma femme etait a 2 doigts de la crise cardiaque son coeur allait lacher (120 bpm au repos)

j'ai un copain qui bossait dans le nucléaire a l'epoque, un des commerciaux etait sur nice lors du soit disant non passage du nuage, quand il est remonté sur paris il a passé sa voiture au compteur geiger, il a eu une nouvelle voiture de fonction ...
les reportages en corse sur la végétation grillée par la pluie apres tchernobyl et le nombre de personnes qui ont eu des pb de thyroide la bas aussi est tres important d'apres ce que j'avais pu voir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, ManuTaden a dit :

quel âge aviez vous l'année du nuage ?

je n'ai pas parlé de cancer, juste de problèmes, surnommés par un des médecins qui suivent deux de ces connaissances comme un "cas tcherno siffle.gif alors blague de carabin, ou réalité ??? je ne sais pas, je ne suis pas médecin, mais je connais une de ces personnes depuis plus de 30 ans, à l'époque elle n'était pas malade, mais la première fois qu'elle est allée au CHU de Reims, il lui a été demandée ou elle était l'été de 1986, et d'où provenait sa nourriture siffle.gif

en cherchant 2 min il est possible de trouver différents articles de journaux qui reviennent sur le déroulement de l'histoire, et voici ce qui est régulièrement indiqué :

Cdlt

 

Fin du HS

 

 

Est ce que j'ai dit que vous avez parlé de cancer, comment un médecin peut-il savoir ce qui a provoqué la maladie d'un cas particulier, s'il ne fait pas d’étude poussé et précise du cas en question?   Mais  évidement maintenant chaque foi que quelqu'un a un problème de thyroïde cancer ou autres, c'est la faute à Tchernobyl, à tel point qu'on se demande bien ce qui pouvait provoquer ces maladie avant, ou même si ses maladie existaient. 

la progression du nombre de cancer de la thyroïde ne c'est pas accéléré depuis Tchernobyl et on en connait parfaitement les raisons:

"    nous détectons plus et mieux de cancers de la thyroïde qu’avant. La glande thyroïde est mieux et plus régulièrement surveillée et plusieurs examens permettent de dépister ce cancer de façon précoce, précise et complète. En France, l’InVS estime que 59 % des nouveaux cas de cancer de la thyroïde chez les hommes et 68 % chez les femmes sont directement dus à l’amélioration des diagnostics

Les observations cliniques indiquent d’ailleurs que les populations recourant à plus de soins sont le plus touchées par l’augmentation des cas de thyroïde, confirmant la thèse du surdiagnostic : plus on diagnostique les populations, plus on trouve de cas de petits cancers de la thyroïde, qui ne mèneront d’ailleurs pas forcément à une expression clinique et donc pathologique..

INVS"  

 

"

Cependant il n’y a pas d’argument scientifique qui conduise à penser que l’augmentation des cancers de la thyroïde en France soit liée à un effet Tchernobyl :

 

  • elle est présente dans tous les pays du Monde, et notamment aux États-Unis et au Canada,
  • l’accroissement a été constaté depuis 1975, et son taux ne s’est pas majoré après 1986,
  • l’accroissement n’est pas préférentiellement observé chez les enfants et les adolescents, comme aux alentours de Tchernobyl,
  • il n’y a pas de gradient Est-Ouest. Au contraire, l’analyse des registres des cancers révèle que l’augmentation des cancers thyroïdiens est préférentielle dans l’Ouest, la moins exposée aux retombées du nuage radioactif,
  • il n’a pas été fait état chez les sujets analysés de réarrangement chromosomique Ret-PTC3 comme chez les enfants irradiés.

 

On pense que l’augmentation de la prévalence résulte d’un meilleur dépistage et de la modification des pratiques : palpation systématique de la loge thyroïdienne, recours commode à l’échographie et à la ponction pour étude cytologique, analyse systématique en coupes sériées par les anatomopathologistes de l’ensemble de la pièce opératoire pour goitre ou nodule. Les cancers de la thyroïde diagnostiqués constituent 1 % de l’ensemble des cancers, et affectent en moyenne 5 cas pour 100 000 habitants par an. Mais ceux-ci ne représentent qu’une infime partie des cancers de la thyroïde. On sait, en effet, de longue date que de petits foyers de cancer thyroïdien sont présents à l’autopsie chez 5 à 30 % des sujets décédés pour de toutes autres raisons.

J.-L. Wémeau
[1] Président du Groupe de Recherche sur la Thyroïde. PU-PH, Clinique Endocrinologique Marc Linquette, CHU de Lille.

 

article_puce_1.png

 

[1]
Colonna M, Grosclaude P, Ramontet L, Schvartz C. Les membres du réseau Francim et le CepiDc-Inserm. Incidence des cancers thyroïdiens chez l’adulte en France : analyse à partir des données des registres des cancers. BEH 2003 ; 35 : 165-8.
 
[2]
Leenhardt L, Grosclaude P, Chérié-Challine L. les membres de la Commission Surveillance épidémiologique des cancers thyroïdiens en France. Mises au point cliniques d’Endocrinologie, Nutrition et Métabolisme, 2003. Les Éditions de Médecine Pratique — 262 pages : 25-38.
 
[3]
Leenhardt L, Grosclaude P, Chérié-Challine L. et les Membres de la Commission.
 
[4]
Recommandation pour la mise en place d’un dispositif de surveillance épidémiologique nationale des cancers thyroïdiens. Institut de Veille Sanitaire — Avril 2003 : 211 pages.
 
[5]
Wémeau JL, Caron P, Helal B, Balarac N, Leenhardt L, Malthiery Y, Misrahi M, Niccoli-Sire P, Orgiazzi J, Rousset B, Sadoul JL, Toubert ME. Thyroïde et Tchernobyl. Position du Groupe de Recherche sur la thyroïde. Ann Endocrinol 2001 ; 62 : 435-6.
 
[6]
Pharmaciens et Nucléaires. Conduite pratique en cas d’accident. Brochure réalisée à la demande d’Électricité de France — Éditions SODEL Plein Sud — 1995 : 88 pages.

."

 

Après libre à vous de croire votre voisin, votre concierge ou votre beau-frère, ou encore sans discernement tout ce qu'on  trouve sur les réseaux sociaux. 

Modifié par mario

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, mario a dit :

 

 

   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   

Après libre à vous de croire votre voisin, votre concierge ou votre beau-frère, ou encore sans discernement tout ce qu'on  trouve sur les réseaux sociaux. 

 

Y compris ce qui précède bien entendu! Plus il y a de "vérités scientifiques" dument établies par d'éminents professeurs, plus on doit se méfier (voir les régimes prônés par de célèbres docteurs régulièrement cités par les médias, ou encore les vérités absolues qui changent tous les 3 ou 4 ans du genre faut il coucher un bébé sur le ventre?)

PS: au fait le professeur Wémeau est un défenseur absolu des laboratoires Merk et du lévothyrox...

Modifié par R2D2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a une heure, mario a dit :

, à tel point qu'on se demande bien ce qui pouvait provoquer ces maladie avant, ou même si ses maladie existaient.

tu oubli simplement qu'avant cet accident, les essais nucléaires , dans les désert, sans le moindre contrôle, que ce soit en Afrique , en ex URSS ou sur le sol des US

les nuages de ses époque n'étais pas vérifié , les retombées étais donc mondiale.

même dilué, les effets sont bien présent.

tout comme ceux de la pollution que tout le monde à toujours négligé, y compris maintenant ou on nous affirme que le nuage de Rouen est dilué et donc ne présente plus la moindre nocivité, puisque les "seuils" sont en dessous des "tolérances"

tolérances, qui sont augmentées au fur et à mesure que les seuils précédents sont atteints

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...