Aller au contenu
Gribou

comportement sur neige

Messages recommandés

Hello,

 

J'ouvre ce sujet pour vous faire part de mes observations, et recueillir les vôtres quant à la conduite sur neige avec la Ioniq.

 

Ca fera un an (et 24.000 km) le mois prochain que j'ai pris possession de celle-ci et  je n'ai pas eu vraiment l'occasion de conduire en condition neigeuse un peu conséquente, en tout cas jusqu'à maintenant. Pour rappel, je suis en montagne, dans le massif de Belledonne en Isère, donc petite habitude de conduite hivernale sur route glissante. Je roule bien entendu chaussé en pneus hiver (Hankook winter i-cept avec lesquels était livrée la voiture, environ 10.000 km au compteur donc pas du tout au témoin, et qui ne semble pas mauvais d'après ce que j'ai pu lire ça et là).

 

En montée, un grip vraiment faiblard, ça patine à fond, obligé de désactiver l'ESP pour démarrer (limite à faire fumer les pneus) et une fois lancé, il faut pas que ça monte trop fort sinon obligé de sortir pour pousser, même dans des pentes peu prononcées. Je n'ai jamais eu ce cas de figure avec les véhicules précédents que j'ai possédés, sur ces routes que j'ai l'habitude d'emprunter, à condition d'enneigement équivalente. J'avais déjà noté la tendance au patinage en été sur route caillouteuse/sablonneuse mais j'avais mis ça sur le compte des energy saver.

J'ai l'impression que la répartition des masses, associée au fort couple ne joue pas en faveur de la Ioniq dans ces conditions.

 

En descente, une tendance à "brouter", pour l'instant constatée avec la régen sur 3, avec la voiture qui prend d'un coup de la vitesse et ralentit tout aussi soudainement, sans action de ma part sur les pédales ou les palettes, mais un peu comme si la régen sautait d'un cran ou 2 pour revenir ensuite au niveau 3 (ça correspond assez bien à ce que je vois sur le puissancemètre à gauche). Pas de témoin de patinage observé dans ces conditions, et ça le fait avec et sans ESP activé.

 

Qu'en pensez-vous? Avez-vous déjà constaté la même chose que moi? Des conseils pour améliorer ce comportement je ne trouve pas très sécurisant?

 

Sinon toujours aussi satisfait de ce premier VE au bout d'un an.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La ioniq n'a pas davantage de poids sur l'avant comme c'est le cas sur les thermiques que tu conduisais, d'où une moindre motricité. 

 

Les batteries étant disposées à l'arrière centre font que la répartition des masses avant arrière sur la ioniq est de 50 50 ce qui est pas du tout commum sur une traction qui a par habitude moteur et boîte positionnés à l'avant, davantage de poid et donc de grip. 

 

Pour autant, je pense que pour solutionner ton soucis sur la neige est de mettre le must en pneus neiges sur le train avant. 

 

J'ai récemment eu l'occasion de conduire sur la neige avec mes saver d'origine, sans parler du grip pour lequel ce pneu n'est pas conçu, j'ai beaucoup apprécié l'équilibre du châssis avec son centre de gravité bas qui donne des réactions très saines à la voiture et pas de mauvaise surprise comme un arrière qui passe à l'avant ou un sous virage très excessif. 

Un sol très glissant révèle directement l'équilibre du châssis, il faut donc travailler sur la motricité sur la ioniq avec les meilleurs pneus possibles. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui était le jour pour tester le comportement neige justement.

Je trouve la Ioniq très saine à ce niveau, de ce que j'ai pu en voir ce matin. Traction impeccable à condition bien sûr d'être léger sur l'accélérateur (sinon patinage assuré avec son couple !), elle démarre sur un filet de gaz et ne patine absolument pas.

En tenue de route, je n'ai pas remarqué de réaction anormale, elle est basse et bien campée, et sauf coup de volant brusque (que je n'ai pas essayé), elle semble garder le cap.

En ralentissement, pas de problème en utilisant la régé jusqu'à 2. Au niveau 3, ça freine trop et enclenche l'antipatinage, notamment lorsque cela descend. Faut juste se méfier de la distance d'arrêt donc. Hormis cela, je trouve le comportement plutôt sain et rassurant.

A noter qu'elle a 2500 bornes, donc avec les Savers d'origine (je ne monte jamais de pneus neige pour les 3 fois l'an que l'on en a à Besançon)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, l'adherence de la ioniq me fout la trouille. Pour partir a la montagne, j'ai même pas bataillé : voiture de madame

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Gribou a dit :

Hello,

 

J'ouvre ce sujet pour vous faire part de mes observations, et recueillir les vôtres quant à la conduite sur neige avec la Ioniq.

 

Ca fera un an (et 24.000 km) le mois prochain que j'ai pris possession de celle-ci et  je n'ai pas eu vraiment l'occasion de conduire en condition neigeuse un peu conséquente, en tout cas jusqu'à maintenant. Pour rappel, je suis en montagne, dans le massif de Belledonne en Isère, donc petite habitude de conduite hivernale sur route glissante. Je roule bien entendu chaussé en pneus hiver (Hankook winter i-cept avec lesquels était livrée la voiture, environ 10.000 km au compteur donc pas du tout au témoin, et qui ne semble pas mauvais d'après ce que j'ai pu lire ça et là).

 

En montée, un grip vraiment faiblard, ça patine à fond, obligé de désactiver l'ESP pour démarrer (limite à faire fumer les pneus) et une fois lancé, il faut pas que ça monte trop fort sinon obligé de sortir pour pousser, même dans des pentes peu prononcées. Je n'ai jamais eu ce cas de figure avec les véhicules précédents que j'ai possédés, sur ces routes que j'ai l'habitude d'emprunter, à condition d'enneigement équivalente. J'avais déjà noté la tendance au patinage en été sur route caillouteuse/sablonneuse mais j'avais mis ça sur le compte des energy saver.

J'ai l'impression que la répartition des masses, associée au fort couple ne joue pas en faveur de la Ioniq dans ces conditions.

 

En descente, une tendance à "brouter", pour l'instant constatée avec la régen sur 3, avec la voiture qui prend d'un coup de la vitesse et ralentit tout aussi soudainement, sans action de ma part sur les pédales ou les palettes, mais un peu comme si la régen sautait d'un cran ou 2 pour revenir ensuite au niveau 3 (ça correspond assez bien à ce que je vois sur le puissancemètre à gauche). Pas de témoin de patinage observé dans ces conditions, et ça le fait avec et sans ESP activé.

 

Qu'en pensez-vous? Avez-vous déjà constaté la même chose que moi? Des conseils pour améliorer ce comportement je ne trouve pas très sécurisant?

 

Sinon toujours aussi satisfait de ce premier VE au bout d'un an.

 

En descente, je suppose que la régénération à 3 correspond à un couple de retenue sur les roues avant plus élevé que celui du  freinage que tu pratiquais en thermique, d'autant plus sensible que le poids sur l'avant est limité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites




Un sol très glissant révèle directement l'équilibre du châssis, il faut donc travailler sur la motricité sur la ioniq avec les meilleurs pneus possibles. 


Pour ce point, j'ai investi dans des chaines. Les pneus sont notés perf+ sur allopneus (traction remarquable et adhérence maximale dixit le site, quand-même, je ne sais pas si c'est fiable) j'essaierai des Nokian ou équivalents à la prochaine rotation.

Sinon, j'y vais vraiment mollo avec la pédale de droite, je suis en mode eco en permanence. Pour le freinage, j'utilise la décélération de la régen en dosant avec le pied droit, tout doux aussi. À noter que le broutage en descente dont je parle est apparu alors que je n'avais le pied sur aucune pédale, en descente modérée.

J'essaierai les prochaines fois en régen 2.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, mode éco, le voyant d'antipatinage se fait remarquer mais ne m'a pas empêcher de passer partout jusque là. Désactiver l'antipatinage ne m'a rien apporté mis à part de patiner encore plus sans prendre plus de vitesse.

En descente effectivement une forte régénération provoque de sales à-coups. J'opte pour le limiteur de vitesse, en baissant petit à petit si besoin.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut c'est une exclusive ta voiture ? 

c'est pour moi me faire une idées voir au niveau de l'éclairage des deux finition .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En descente ce n'est pas exactement un "broutage" : la régénération d'énergie est une sorte d'antipatinage automatique.

Pour que ça régénère, il faut du grip, donc sans grip pas de régénération et donc pas de "freinage".

 

C'est perturbant mais c'est un coup à prendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon sinon mon système D pour dépanner d'une situation bloquée sur la neige sans pneu neige , en montée par exemple, c'est descendre de la voiture avec son trousseau de clé, dévisser le capuchon de la valve de roue et mettre le pneu à moitié à plat sur les roues motrices (environ 0.8bar).

En général ça repart. Et trouver une station de gonflage au plus vite. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A titre personnel, pneus Energy Saver qui ont 5000km (mon 2ème train de pneus)

Rien à redire sur la tenue sur route enneigée à condition de rester zen en conduisant.

Effectivement la regeneration 2 vaut mieux que la 3 pour éviter les a-coups

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour ma part, mode éco, le voyant d'antipatinage se fait remarquer mais ne m'a pas empêcher de passer partout jusque là. Désactiver l'antipatinage ne m'a rien apporté mis à part de patiner encore plus sans prendre plus de vitesse.
En descente effectivement une forte régénération provoque de sales à-coups. J'opte pour le limiteur de vitesse, en baissant petit à petit si besoin.
 
[/url]  
 
Yep, merci je n'avais pas pensé au limiteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En descente ce n'est pas exactement un "broutage" : la régénération d'énergie est une sorte d'antipatinage automatique.
Pour que ça régénère, il faut du grip, donc sans grip pas de régénération et donc pas de "freinage".
 
C'est perturbant mais c'est un coup à prendre.
Perturbant, surtout quand tu commences à prendre de la vitesse à 10 m d'une épingle alors que t'as rien demandé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Skordrin a dit :

Quel est ton modèle de dashcam ? :)

Toguard ce20g

 

Il y a 15 heures, prius59 a dit :

Salut c'est une exclusive ta voiture ? 

c'est pour moi me faire une idées voir au niveau de l'éclairage des deux finition .

 

Oui exécutive 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Corpsomium a dit :

En descente ce n'est pas exactement un "broutage" : la régénération d'énergie est une sorte d'antipatinage automatique.

Pour que ça régénère, il faut du grip, donc sans grip pas de régénération et donc pas de "freinage".

Non, je ne crois pas. En régénération 3 (dans la neige), ça freine trop les roues justement, et l'ABS et l'antipatinage s'invitent à la fête, avec succession de blocage/déblocage des roues avants, ce qui provoque ce broutage. Il n'y a plus de grip justement.

Il suffit d'anticiper plus en descente et de ne pas dépasser la régé 2, c'est à savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le même comportement que sur un véhicule thermique si on sollicite trop les freins et qu'on perds l'adhérence non ? ça me semble logique. La régen c'est un frein moteur, ça ferait pareil si vous rétrogradez trop haut dans les tours avec une thermique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non, je ne crois pas. En régénération 3 (dans la neige), ça freine trop les roues justement, et l'ABS et l'antipatinage s'invitent à la fête, avec succession de blocage/déblocage des roues avants, ce qui provoque ce broutage. Il n'y a plus de grip justement.

Il suffit d'anticiper plus en descente et de ne pas dépasser la régé 2, c'est à savoir.

Quand ça m'arrive aucun témoin ne s'allume et je n'appuie pas sur les freins. Je ne sais pas si l'ABS du VE peut avoir la main sur le système de régen. Mais ça doit être ça qui se passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, Skordrin a dit :

C'est le même comportement que sur un véhicule thermique si on sollicite trop les freins et qu'on perds l'adhérence non ? ça me semble logique. La régen c'est un frein moteur, ça ferait pareil si vous rétrogradez trop haut dans les tours avec une thermique.

Oui, si regen sur 3, on est dans le même cas que le rétrogradage trop haut dans les tours d'un VT. Mais comme les VT ont de moins en moins de frein moteur.... Sinon, regen sur 2, je trouve que c'est idéal pour la ioniq sur la neige ( et mode éco ). J'ai mis des pneus neige 1er prix ( je ne me souviens même pas de la marque ), et c'est vraiment top. Stable, peu de glissements et toujours très contrôlables quand il y en a, une accroche remarquable et surtout, une zénitude au volant totale. La pédale d'accélérateur fait tout le boulot. ça change des thermiques !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est le même comportement que sur un véhicule thermique si on sollicite trop les freins et qu'on perds l'adhérence non ? ça me semble logique. La régen c'est un frein moteur, ça ferait pareil si vous rétrogradez trop haut dans les tours avec une thermique.

Oui je pense que ça ressemble à ça. Dans mon cas je suis en "régime établi" (descente pente constante, régen 3 depuis le départ, pas d'appui sur le frein, ni sur l'accélérateur vitesse à peu près constante) ce n'est pas exactement comme si je venais de rétrograder trop haut dans les tours ou d'appuyer comme un sourd sur la pédale du milieu mais un peu comme si je freinais constamment pour maintenir ma vitesse.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce matin j'ai eu droit à neige et verglas, et la rue de chez moi est en montée pour partir du coup j'ai pu constater que c'est pas la joie. ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, sur la glace à part avec des pneus cloutés, il n'y a pas grand chose à faire. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce matin j'ai eu droit à neige et verglas, et la rue de chez moi est en montée pour partir du coup j'ai pu constater que c'est pas la joie. 
Idem ce matin sur la couche (épaisse) de neige fondante alors que mes voisins en fumante, aucun souci. .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Gribou a dit :

Idem ce matin sur la couche (épaisse) de neige fondante alors que mes voisins en fumante, aucun souci. emoji23.png.

Surprenant tout cela. Pourquoi une différence entre thermique et électrique ? Je vais avoir des pneus michelin alpin pour ma inoniq que je récupère le 21 février. Bon pour les cas extrêmes ma subaru legacy spec b, équipée en pneus hiver est imbattable, mais je ne comprends pas le mauvais comportement que vous rencontrez sur la ioniq.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...