Aller au contenu
thierry33

Forum • Article de France Inter sur la "disparition" du Diesel...

Messages recommandés

L'article est vraiment de mauvaise foi... et pas ouvert aux commentaires ça m'a fait "fumer"...

 

Je le trouve réducteur et "noir" comme de la fumée de gasoil, j'y ressent comme un parti pris de l'auteur, surtout avec cette "punchline" en accroche :

Moins de voitures diesel sur les routes, c'est une bonne nouvelle pour nos poumons mais pas pour le climat.

 

Qu'en pensez vous ?

 

https://www.franceinter.fr/economie/le-diesel-plus-qu-un-quart-des-ventes-dans-deux-ans?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1531287572

 

 

Le diesel : plus qu'un quart des ventes dans deux ans ?

 

Publié le mercredi 11 juillet 2018 à 6h02

 

par Sandy Dauphin

 

Les ventes de voitures au gazole sont en chute libre. La part du diesel en Europe pourrait atteindre 5% du marché en 2030 contre 52% aujourd'hui. C'est l'estimation choc d'une nouvelle étude du cabinet de conseil AlixPartners, qui fait référence dans le monde de l'automobile.

 

En 2015, le diesel représentait plus de 50 % du marché. C'était avant le Dieselgate, avant les restrictions de circulation dans les grandes villes, personne n'imaginait alors une telle sortie de route et pourtant... "On va se retrouver avec une part de marché du diesel autour de 25% en 2020, 15% en 2025 et 5% en 2030", explique Laurent Petizon directeur chez AlixPartners. Ce cabinet de conseil a même revu ses "perspectives globales pour pour l'automobile de 2018" depuis l'année dernière tant le recul des ventes s'est accéléré.

 

En France, les parts de marché des véhicules Diesel particuliers pourraient chuter de 93% d'ici à 2030

Moins de diesel, plus de CO2

 

Moins de voitures diesel sur les routes, c'est une bonne nouvelle pour nos poumons mais pas pour le climat, car si le diesel émet plus de particules fines qu'une voiture essence, il relâche moins de CO2 dans l'atmosphère. Les constructeurs automobiles se retrouvent donc sous la menace de sanctions européennes pour non respect des nouvelles normes prévues pour 2021 (ramener les émissions de CO2 à 95 grammes par kilomètre). Pour être dans les clous, précise l'étude d'AlixPartners, il faudrait que la flotte européenne réduise d'environ 5 g de plus ses émissions de CO2. "Les amendes pour émissions excessives de CO2 vont bientôt rentrer en vigueur et peuvent représenter plusieurs centaines de millions d'euros par constructeur" rappelle Laurent Petizon.

 

Les constructeurs se retrouvent dans un entre-deux. La fin du diesel et l'augmentation du CO2 et de l'autre pas de solution prête aujourd'hui pour des véhicules qui émettent moins

 

Car les solutions à long terme pour baisser les émissions de CO2 - voitures électriques ou à hydrogène - ne sont pas encore prêtes à inonder le marché. Le véhicule électrique ne représente que 2% des ventes aujourd'hui. Il y a encore des obstacles en terme de coût, d'autonomie, d'infrastructures (l'accès aux bornes de recharge), sans compter la délicate question des matières premières. L'étude souligne ainsi que "d'ici à 2022 la demande en cobalt de l'industrie automobile devrait dépasser la production actuelle de ce métal".

 

Autre défi, convaincre l'automobiliste de rouler plus propre. Car si les émissions de CO2 dans le secteur du transport sont reparties à la hausse en Europe après des années de baisse, c'est aussi à cause de l'engouement pour les grosses voitures, lourdes et puissante comme les 4x4 nouvelle génération, les SUV.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Qu'en pensez vous ?
Pour le climat, remplacer le diesel par l'essence n'est pas une bonne idée, j'en suis convaincu. Développer l'électrique est moins pire mais tant qu'on ne disposera pas d'énergie propre en quantité suffisante pour couvrir tous les besoins de l'humanité la source de leur énergie sera soit nucléaire soit fossile (charbon, pétrole, gaz, gaz de schiste, tourbe, etc...)

 

En attendant le meilleur remède serait de limiter les transports. Et donc augmenter les taxes sur toutes les formes d'énergie et sur les transports. Est-il acceptable que le kérosène des avions ne soit pas taxé ? Est-il normal que le fuel lourd des cargos et des bateaux de croisière ne soit pas taxé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et quand on sera 10 milliards sur terre ?

Quand on ne se pose pas les bonnes questions, forcément même en réfléchissant à fond et très intelligemment on a les mauvaises réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'article est vraiment de mauvaise foi... et pas ouvert aux commentaires ça m'a fait "fumer"...

 

Je le trouve réducteur et "noir" comme de la fumée de gasoil, j'y ressent comme un parti pris de l'auteur, surtout avec cette "punchline" en accroche :

Moins de voitures diesel sur les routes, c'est une bonne nouvelle pour nos poumons mais pas pour le climat.

 

Qu'en pensez vous ?

Qu'est ce qui te choque dans cet article? Si le marché du diesel se contente simplement de se déplacer vers le marché des voitures à essence non hybrides, on aura en même temps une diminution de la pollution de l'air, et une augmentation des émissions de CO2. Toute la difficulté est de faire gagner des parts de marché aux motorisations hybrides et électriques pour diminuer à la fois les émissions de particules fines et les émissions de CO2...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Qu'est ce qui te choque dans cet article?

 

Ben ce discours :

...et de l'autre pas de solution prête aujourd'hui pour des véhicules qui émettent moins

 

Ben si y en a !!!

 

ET au lieu de les mettre en avant l'auteur ne pointe que les aspects négatifs de ces solutions (que l'on connait bien par ici) !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Qu'en pensez vous ?
Pour le climat, remplacer le diesel par l'essence n'est pas une bonne idée, j'en suis convaincu. Développer l'électrique est moins pire mais tant qu'on ne disposera pas d'énergie propre en quantité suffisante pour couvrir tous les besoins de l'humanité la source de leur énergie sera soit nucléaire soit fossile (charbon, pétrole, gaz, gaz de schiste, tourbe, etc...)

 

En attendant le meilleur remède serait de limiter les transports. Et donc augmenter les taxes sur toutes les formes d'énergie et sur les transports. Est-il acceptable que le kérosène des avions ne soit pas taxé ? Est-il normal que le fuel lourd des cargos et des bateaux de croisière ne soit pas taxé ?

 

Je pense que tu te trompe sur l’énergie. Aujourd’hui l’énergie C’est en grande partie du charbon du gaz et du pétrole.

Demain la grosse partie de l'énergie sera l’électricité. + 3,1% en 2017 charbon +1% seulement

 

Ce ne sera pas le nucléaire qui ne présente que 10% de la production électrique mondiale et en chute ses dernière années.

 

En Europe la première source de production électrique en 2017 c’est le renouvelable.

 

https://m.usbeketrica.com/article/energie-renouvelable-record-europe

 

Dans le monde c’est encore le charbon, mais il perd des % de production par rapport aux renouvelables 25% de la production électrique mondiale en 2017. L’évolution est rapide mais le renouvelable va prendre la première place car c’est ce qui coûte le moins cher avec l’évolution inéluctable du photovoltaïque en particulier. Et aussi du désengagement progressif de la Chine et de l’inde Sur le charbon dans les années à venir.

 

https://www.unenvironment.org/fr/news-and-stories/communique-de-presse/le-monde-mise-sur-le-solaire-en-2017-le-monde-finance-plus

 

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/lenergie-solaire-dans-le-monde

 

Ça c’est la réalité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Développer l'électrique est moins pire mais tant qu'on ne disposera pas d'énergie propre en quantité suffisante pour couvrir tous les besoins de l'humanité la source de leur énergie sera soit nucléaire soit fossile (charbon, pétrole, gaz, gaz de schiste, tourbe, etc...)

 

J'entends souvent ce type de raisonnement qualitatif.

Mais il faut aussi regarder l'aspect quantitatif. Si on utilise trois fois moins d'énergie pour se déplacer sur la même distance, alors c'est un très gros progrès.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois fois moins d'énergie.... an niveau du véhicule.

Le VE déplace la perte de rendement vers la centrale électrique : rendement d'une centrale nucléaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trois fois moins d'énergie.... an niveau du véhicule.

Le VE déplace la perte de rendement vers la centrale électrique : rendement d'une centrale nucléaire ?

La question est :

1. Doit on commencé par faire rouler la masse "propre" et après trouver des solutions pour leurs distribuer une énergie fabriquée "proprement".

2. Ou doit trouver une manière de faire de l'énergie proprement et l'adapté à la masse.

Je pense que le 1 est plus facilement faisable car on a déjà une grande partie du boulot qui est fait, il reste à finir en remplaçant les centrales, charbon, fioul, nucléaires etc... par un mode de fabrication plus vertueux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas m'empecher d'en rajouter !

http://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2018/07/pourquoi-tant-de-haine-envers-les-%C3%A9nergies-renouvelables-.html

Donc nucléaire: 2,2% (France 16%)

Fossile: 79,5% (France 70%)

Pour la France: https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/mix-energetique-de-la-france

 

Impossible de penser dans ces conditions que le nucléaire pourra remplacer le pétrole. Le nucléaire est plutôt en perte de vitesse dans le monde. La diminution des énergies fossiles dans le mix mondiale se fait via l'introduction de plus de renouvelable. Et de préférence, beaucoup de petits sites de production proches des consommateurs, plutôt que des mega centrales. Théoriquement, c'est possible: des tonnes d'études le montrent, y compris l'ADEME, mais ce ne sera pas simple !

 

La disparition programmée du diesel devra effectivement être "compensée" par la montée de l'hybride rechargeable et de l'électrique mais ça va être difficile. Une grande partie du succès ou de l'echec viendra de la fiscalité (bonus/malus, taxe carbone...) et des interdictions de circulation, donc la carotte et le bâton ! Je ne comprends toujours pas pourquoi les carburants aviation ne sont pas taxés, et pourquoi les pick-ups ne sont pas "malussés". Nicolas, explique-nous ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne comprends toujours pas pourquoi les carburants aviation ne sont pas taxés...

Pour une raison assez basique : s'agissant de vols internationaux, il faudrait que la planète entière se mette d'accord sur le principe, le montant et l'affectation des recettes de ladite taxe.

(En gros, quand les poules auront des dents).

 

A défaut d'application mondiale, cela revient à pénaliser les transporteurs des pays qui appliquent cette taxe.

(Cf taxe "Chirac").

 

Enfin, au niveau "écologique" ce serait un non sens.

Imaginons que, demain, le kéro soit taxé à Roissy et non taxé à Dubaï.

Emirates prendra à Dubaï le kéro pour faire l'aller-retour Dubaï-Roissy-Dubaï sans acheter de kéro taxé à Roissy.

Résultat : sur le vol aller, l'avion consommera plus puisqu'il sera surchargé du carburant pour le retour.

(Toutes les compagnies ont un logiciel qui calcule, en temps réel, s'il est plus économique d'acheter du pétrole moins cher dans une escale Vs coût du transport de ce carburant supplémentaire sur l'étape suivante).

 

Avec des coûts plus faibles, Emirates pourra vendre ses billlets moins cher que les boîtes locales qui seront bien forcées d'acheter, au moins, une partie de leur kéro à Roissy.

 

Accessoirement, moins de kéro vendu à Roissy = moins d'emplois locaux dans la distribution et la livraison aux avions....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne comprends toujours pas pourquoi les carburants aviation ne sont pas taxés, et pourquoi les pick-ups ne sont pas "malussés". Nicolas, explique-nous ?!

Encore mieux beaucoup de petit patron prennent un pick-up car classé en CTTE (camionnette) donc tva récupérable sur le prix d'achat (suivant les places assises) et sur le carburant alors que ces pick-ups ne servent qu'à transporter les commissions et emmener les enfants à l'école, en vacances ou aller à la chasse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant d’aviation, notre pilote a disparu ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trois fois moins d'énergie.... an niveau du véhicule.

Le VE déplace la perte de rendement vers la centrale électrique : rendement d'une centrale nucléaire ?

On ne va pas refaire cette discussion : coût énergétique et rendement de la filière pétrole, du puits à la roue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On ne va pas refaire cette discussion.....

Tu as raison, mais répéter à l'infini un argument erroné n'en fait pas une vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...

Imaginons que, demain, le kéro soit taxé à Roissy et non taxé à Dubaï.

Emirates prendra à Dubaï le kéro pour faire l'aller-retour Dubaï-Roissy-Dubaï sans acheter de kéro taxé à Roissy.

Résultat : sur le vol aller, l'avion consommera plus puisqu'il sera surchargé du carburant pour le retour.

(Toutes les compagnies ont un logiciel qui calcule, en temps réel, s'il est plus économique d'acheter du pétrole moins cher dans une escale Vs coût du transport de ce carburant supplémentaire sur l'étape suivante).

...

Bonjour,

Je croyais que les avions avaient obligation, sauf dérogation particulière, d'atterrir avec le moins de carburant possible? Donc, pas avec le stock d'un trajet d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mais où est aeroscuba?

Il s'est envolé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

Je croyais que les avions avaient obligation, sauf dérogation particulière, d'atterrir avec le moins de carburant possible? Donc, pas avec le stock d'un trajet d'avance.

Non.

En fin de vol :

- la limite inférieure est la quantité de carburant pour rejoindre un terrain de dégagement + une quantité forfaitaire (en géneral ~ 15' de vol).

 

- la quantité maximum est limitée par la masse maximum à l'atterrissage :

Carbu maxi à l'atterrissage = Masse maxi à l'atterrissage - (masse à vide + charge).

Selon les types d'avions, et la charge sur l'étape aller, il est souvent possible de faire un retour de 2-3 heures de vol avec le carburant embarqué à l'aller.

Comme indiqué plus haut, tout cela se calcule, au jour le jour, en fonction de l'écart de prix du carburant entre les 2 escales.

 

Aeroscuba vous aurait expliqué tout cela beaucoup mieux que moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trois fois moins d'énergie.... au niveau du véhicule.

Le VE déplace la perte de rendement vers la centrale électrique : rendement d'une centrale nucléaire ?

On ne va pas refaire cette discussion : coût énergétique et rendement de la filière pétrole, du puits à la roue ?

"Le véhicule électrique consomme moins d’énergie qu’un véhicule thermique en fonctionnement car sa chaine de traction présente un excellent rendement énergétique.

Malgré cela, sur l’ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d’un VE est globalement proche de celle d’un véhicule diesel.

En effet, pour mesurer la consommation d’énergie globale d’un véhicule électrique, il convient de prendre en compte la production de l’électricité nécessaire pour recharger ses batteries. Or le rendement énergétique de la production électrique avec le mix et les technologies actuelles est faible.

D’où une consommation énergétique du ‘puits à la roue’ qui reste significative"

Source : ADEME.

 

 

ogbc.jpg

 

19 % Vs 16 % : on est assez loin d'un rapport de 1 à 3.

 

Il y a suffisamment d'arguments valables pour soutenir que les VE sont "mieux" que les VT pour éviter les arguments contraires à la simple évidence scientifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprend rien au dernier schéma...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Le véhicule électrique consomme moins d’énergie qu’un véhicule thermique en fonctionnement car sa chaine de traction présente un excellent rendement énergétique.

Malgré cela, sur l’ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d’un VE est globalement proche de celle d’un véhicule diesel.

En effet, pour mesurer la consommation d’énergie globale d’un véhicule électrique, il convient de prendre en compte la production de l’électricité nécessaire pour recharger ses batteries. Or le rendement énergétique de la production électrique avec le mix et les technologies actuelles est faible.

D’où une consommation énergétique du ‘puits à la roue’ qui reste significative"

Source : ADEME.

 

 

ogbc.jpg

 

19 % Vs 16 % : on est assez loin d'un rapport de 1 à 3.

 

Il y a suffisamment d'arguments valables pour soutenir que les VE sont "mieux" que les VT pour éviter les arguments contraires à la simple évidence scientifique.

Bonjour

tell que je l'interprète, en regardant le dessin

ils parlent d'énergie équivalente en montrant uniquement la production d'électricité

c'est à peu pres équivalent , avec une légère consommation >> pour les th

ils ne parlent pas de l'énergie fossile qui est nécéssaire pour les th en plus de cette énergie électrique dont la provenance est diverse

si on ajoute que l'électricité peut être produite localement pour recharger les VE, alors que le pétrole doit être transporter obligatoirement

l'écart se creuse en faveur du ve

 

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je viens de comprendre un truc sur ce schéma...

 

Donc il semble dire que la production et le transport d'électricité est "efficace" à 30% (70% de perte) et une fois dans le réservoir, 64% de de qu'il reste fait avancer la voiture => 0.3*0.64 = 19%

 

Pour le thermique l'extraction et le transport jusqu'a la raffinerie serait efficace à 90%, puis avec ces 90% restant on a 82% de pertes pour faire bouger Titine => 16% de rendement.

 

Mouais, un peu sceptique quand même sur la perte de 70% là...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×