Aller au contenu
RolandB

Grosse frayeur !

Messages recommandés

Bonjour à tous

 

Voilà un bon moment que je n'avais pas ouvert de sujet sur le forum, que je ne parcours plus autant qu'avant.

Mais aujourd'hui, de retour de quelques jours de congés, je tenais à vous faire partager ma TRÈS mauvaise expérience vendredi dernier.

J'étais en Bretagne et des averses de grêle se sont abattues sur les Côtes d'Armor, rendant la conduite quelque peu délicate.

Je précise avant tout que je suis en pneus d'origine 19 pouces, Dual Motor.

 

Premier avertissement.

Les averses sont importantes et la route commence à blanchir (pas de la neige je le précise à nouveau). Devant-moi un "A" ouvre la route à 70km/h en Clio (ancien modèle). Je le suis sans problème jusqu'à un rond-point situé en très légère pente, on décélère mais le frein régénératif ne fonctionne pas ou très peu (batterie froide) et lorsque j'appuie sur la pédale de frein (plusieurs petits coups très légers) rien ne se passe. Je suis pourtant assez aguerri à ce genre d'exercice mais là, la voiture ne répond pas du tout; j'ai heureusement suffisamment ralenti pour ne pas faire un tout-droit, et contrôle tant bien que mal le virage à droite, mais lorsque je reprends la courbe inverse, la voiture part pratiquement en tête-à-queue. C'est un miracle que j'ai pu reprendre le contrôle et ne rien taper, et mon fils qui était à côté de moi a été aussi effrayé par la réaction de la voiture, car nous n'allions vraiment pas vite.

La Clio et son jeune conducteur sont passés sans aucun problème. Et on n'a pas essayé de les rattraper !

 

Second avertissement.

Moins grave celui-là, mais tout aussi étonnant. Les routes sont les mêmes que décrites précédemment, mais ce coup-ci je me trouve en légère côte (je dirais 3-4%). Devant moi une 3008 nouveau modèle. Nous roulons à 40km/h mais un piéton nous contraint à ralentir. Sans élan j'essaye de reprendre de la vitesse pour parvenir en haut de la côte, mais la voiture part littéralement en crabe : le train arrière part carrément à droite quand j'accélère (pourtant très légèrement), et ce à trois ou quatre reprises. Je suis alors obligé de décélérer et rouler à 5km/h pour pouvoir garder la voiture sur les rails et parvenir enfin en haut de la pente. La 3008 est, elle, passée sans problème... vexant non ?

 

Ces deux soucis me font me poser les mêmes questions : quel est le problème avec une auto soit-disant "4 roues motrices" ? Où sont passées les multiples assistances censées contrôler et aider la conduite en toutes circonstances ? Dois-je changer de voiture et m'acheter une Clio (arf arf !) ?

Ok les pneus d'origine ne sont certainement pas idéaux, mais je m'attendais à beaucoup plus sécurisant, surtout de la part d'une auto bardée de toutes les meilleures technologies en la matière.

 

Quelqu'un a-t-il vécu ce genre de moment désagréable ?

Merci en tous cas de m'avoir lu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Difficile de déduire quoique ce soit sans savoir les circonstances exactes mais:

- je comprend qu’il y avait sûrement du verglas ?

- peut être que la Clio comme le 3008 étaient en pneus hiver ou 4 saisons ?

 

Je reviens des Vosges, routes bien enneigée pour monter à la station, c’est ma femme qui a conduit alors que d’habitude elle ose pas mais là avec la Model 3 c’était juste de la rigolade. Très bonne stabilité, mais je suis en pneus hiver... comme (à mon sens) on devrait tous l’être idéalement ou à minima en 4 saisons 😉. D’autant plus sur une voiture typée propulsion comme la M3 qui est plus compliquée à rattraper qu’une traction. Sur du verglas, quand les pneus patinent, l’électronique y peut plus grand chose …

 

Modifié par nicothum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, RolandB a dit :

Quelqu'un a-t-il vécu ce genre de moment désagréable ?

Merci en tous cas de m'avoir lu...

La Tesla est une voiture lourde (autour de 1800 kg), son inertie lors des passages sur des surfaces glissantes en fait une voiture qu'il faut mener avec beaucoup d'attention.

Même si je roule de Novembre à Mars avec les pneus neige, rien ne vient contrarier les lois de la physique en décélération ou freinage qu'il faut aborder en douceur et surtout avec les bons pneus (distances et efficacité du freinage considérablement différents suivant la monte).

Les 4 roues motrices n'ont d'effet que pour le maintien de la vitesse ou en accélérations.

C'est l'apprentissage que font tous ceux qui passent au 4x4 : on ne reste quasiment jamais bloqué mais le poids de l'engin se fait sentir et ce sans exception.

 

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, nicothum a dit :

Bonjour,

Difficile de déduire quoique ce soit sans savoir les circonstances exactes mais:

- je comprend qu’il y avait sûrement du verglas ?

- peut être que la Clio comme le 3008 étaient en pneus hiver ou 4 saisons ?

Je reviens des Vosges, routes bien enneigée pour monter à la station, c’est ma femme qui a conduit alors que d’habitude elle ose pas mais là avec la Model 3 c’était juste de la rigolade. Très bonne stabilité, mais je suis en pneus hiver... comme (à mon sens) on devrait tous l’être idéalement ou à minima en 4 saisons 😉. D’autant plus sur une voiture typée propulsion comme la M3 qui est plus compliquée à rattraper qu’une traction. Sur du verglas, quand les pneus patinent, l’électronique y peut plus grand chose …

Hello @nicothum

Non aucun verglas j'ai vérifié... quant à la Clio c'était un gars du coin donc je suis sûr qu'il n'était pas en pneus hiver. Quant à la 3008 c'était un parigo, et du coup je doute aussi qu'il ait été en pneus hiver.

Tu parles de l'électronique qui n'y est pas pour grand chose, mais je doute quand même, tous ces capteurs et assistances étant là pour assurer notre sécurité tout de même...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Busquet2 a dit :

@RolandB combien de km ont tes pneus ? Les as-tu intervertis ?

Hello ami @Busquet2

Mes pneus ont à peine 21.000kms et semblent encore en parfait état, et non, je ne les ai pas intervertis (et à quoi cela servirait-il ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello !

Pas trop usés à l'intérieur à l'arrière ?

Sinon la réponse de @Francg me parait bonne. Avec des mauvais pneus et une voiture lourde sans frein régénératif (l'avantage des thermiques : elles peuvent jouer avec la boite de vitesse et en plus sont en traction). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Francg a dit :

La Tesla est une voiture lourde (autour de 1800 kg), son inertie lors des passages sur des surfaces glissantes en fait une voiture qu'il faut mener avec beaucoup d'attention.

Même si je roule de Novembre à Mars avec les pneus neige, rien ne vient contrarier les lois de la physique en décélération ou freinage qu'il faut aborder en douceur et surtout avec les bons pneus (distances et efficacité du freinage considérablement différents suivant la monte).

Les 4 roues motrices n'ont d'effet que pour le maintien de la vitesse ou en accélérations.

C'est l'apprentissage que font tous ceux qui passent au 4x4 : on ne reste quasiment jamais bloqué mais le poids de l'engin se fait sentir et ce sans exception.

Merci pour ta réponse @Francg cela me rassure un peu. J'ai décidé, lorsque ceux-là seront usés, de monter des pneus hiver sur les 19' et d'acheter des 20' pour l'été, en espérant que ça sera la bonne solution, je me suis trop fait peur sur ce coup-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, nicothum a dit :

D’autant plus sur une voiture typée propulsion comme la M3 qui est plus compliquée à rattraper qu’une traction. Sur du verglas, quand les pneus patinent, l’électronique y peut plus grand chose …

+1 ... j'ai d'ailleurs visionné récemment une vidéo du fameux Bjorn Nyland dans laquelle il explique bien que la Model 3 LR (ou Perf) se comporte bien comme une propulsion la plupart du temps ... avec preuve à l'appui en voyant les données de ScanMyTesla qui montre bien qu'aussi bien en accélération qu'en freinage régénératif, le moteur avant est rarement sollicité (et il roule en pneus hiver).

 

Il regrette d'ailleurs dans sa vidéo que Tesla n'ai pas implémenté un mode "Neige" qui offrirait une meilleure répartition du couple entre l'avant et l'arrière. Selon lui, un Model X pourtant bien plus lourd, se comporte mieux sur la neige que la Model 3 pour cette raison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Busquet2 a dit :

Hello !

Pas trop usés à l'intérieur à l'arrière ?

Je vais regarder ça ;-)

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, RolandB a dit :

Hello ami @Busquet2

Mes pneus ont à peine 21.000kms et semblent encore en parfait état, et non, je ne les ai pas intervertis (et à quoi cela servirait-il ?).

Je ne sais pas quels pneus tu as en monte d'origine sur les 19" mais, souvent, les constructeurs mettent des pneus à faible résistance au roulement sur les VE et hybrides ... afin de réduire la consommation. Malheureusement, ce sont aussi des pneus avec des gommes généralement assez dures et qui se comportent du coup assez mal par temps frais/froid.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, AoS a dit :

+1 ... j'ai d'ailleurs visionné récemment une vidéo du fameux Bjorn Nyland dans laquelle il explique bien que la Model 3 LR (ou Perf) se comporte bien comme une propulsion la plupart du temps ... avec preuve à l'appui en voyant les données de ScanMyTesla qui montre bien qu'aussi bien en accélération qu'en freinage régénératif, le moteur avant est rarement sollicité (et il roule en pneus hiver).

Il regrette d'ailleurs dans sa vidéo que Tesla n'ai pas implémenté un mode "Neige" qui offrirait une meilleure répartition du couple entre l'avant et l'arrière. Selon lui, un Model X pourtant bien plus lourd, se comporte mieux sur la neige que la Model 3 pour cette raison.

Merci @AoS... il aura fallu que je frise la correctionnelle pour comprendre le comportement de cette auto...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, RolandB a dit :

Tu parles de l'électronique qui n'y est pas pour grand chose, mais je doute quand même, tous ces capteurs et assistances étant là pour assurer notre sécurité tout de même...

En fait je voulais simplement dire que pour qu’elle puisse rattraper quelque chose (survirage) il faut que au moins certains pneus aient encore suffisamment d’adhérence. Peut être que là ce n’était juste plus assez (vu que déjà au freinage c’était limite). La logique voudrait quand même qu’elle ait coupé le moteur mais l’inertie liée au poids comme dit @Francg ....

 

Perso je suis un froussard de ce genre de chose 😉 c’est pour ça que la voiture principale est en hiver et la seconde en 4 saisons (et pourtant je vie en région Lilloise donc non ce n’est pas le pôle Nord 😀).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai roulé pour la première fois avec ma M3 LR sur des routes très enneigées dans les Vosges la semaine dernière et voilà mon expérience:

- En montée, un vrai régal, la voiture accroche très bien (pneus neige quasi-neufs je précise, mais les 4 roues motrices font merveille), peut s'arrêter et redémarrer dans une pente verglacée ou enneigée sans problèmes. Un énorme plus par rapport à ma thermique traction précédente.

- Sur le plat, excellent aussi, avec de petits à-coups de volant volontaires pour faire de petits zig-zags, la voiture reste bien stable et ne "part" pas. Un demi-tour dans des congères largement plus hautes que le bas de caisse n'a pas posé de problèmes, la voiture accroche vraiment, j'avais plus peur d'abîmer la carrosserie que d'être bloqué.

- En descente, attention, la voiture est lourde, on le sent. A un moment j'ai voulu ralentir, mais le freinage régénératif (pourtant opérationnel à 90% en principe à ce moment-là) n'a quasiment pas agit, et les freins pas beaucoup plus. Je suppose que ce sont les systèmes anti-patinage qui ont forcé la voiture à ne pas ralentir/freiner beaucoup, mais c'est quand même flippant. Donc en descente sur route glissante, il faut bien anticiper parce que si ça glisse trop, la bagnole décide de ne pas freiner et très peu ralentir. bof bof bof...

La voiture est lourde, OK, 1,8 tonnes, mais ma 807 faisait le même poids et ne refusait pas de freiner en descente glissante (ou alors on sentait le tactactactac de l'ABS sur la pédale de frein, mais avec la Tesla, rien, du coup on  ne sait pas si elle nous empêche de patiner ou si elle ne veut juste pas freiner et jusqu'à quand).

 

Modifié par boreus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, RolandB a dit :

on décélère mais le frein régénératif ne fonctionne pas ou très peu (batterie froide) et lorsque j'appuie sur la pédale de frein (plusieurs petits coups très légers) rien ne se passe. Je suis pourtant assez aguerri à ce genre d'exercice mais là, la voiture ne répond pas du tout

 

As tu quand même senti l'anti-blocage fonctionner ?

Je partage les commentaires précédents, mais ce que je trouve curieux dans ton expérience c'est qu'en principe, on "sent" (voire on entend) les à-coups correctifs de la voiture, et ça ne semble pas être le cas ici...

 

 

Modifié par gatzou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, RolandB a dit :

 

Premier avertissement.

Les averses sont importantes et la route commence à blanchir (pas de la neige je le précise à nouveau). Devant-moi un "A" ouvre la route à 70km/h en Clio (ancien modèle). Je le suis sans problème jusqu'à un rond-point situé en très légère pente, on décélère mais le frein régénératif ne fonctionne pas ou très peu (batterie froide) et lorsque j'appuie sur la pédale de frein (plusieurs petits coups très légers) rien ne se passe. Je suis pourtant assez aguerri à ce genre d'exercice mais là, la voiture ne répond pas du tout; j'ai heureusement suffisamment ralenti pour ne pas faire un tout-droit, et contrôle tant bien que mal le virage à droite, mais lorsque je reprends la courbe inverse, la voiture part pratiquement en tête-à-queue. C'est un miracle que j'ai pu reprendre le contrôle et ne rien taper, et mon fils qui était à côté de moi a été aussi effrayé par la réaction de la voiture, car nous n'allions vraiment pas vite.

La Clio et son jeune conducteur sont passés sans aucun problème. Et on n'a pas essayé de les rattraper !

 

Second avertissement.

Moins grave celui-là, mais tout aussi étonnant. Les routes sont les mêmes que décrites précédemment, mais ce coup-ci je me trouve en légère côte (je dirais 3-4%). Devant moi une 3008 nouveau modèle. Nous roulons à 40km/h mais un piéton nous contraint à ralentir. Sans élan j'essaye de reprendre de la vitesse pour parvenir en haut de la côte, mais la voiture part littéralement en crabe : le train arrière part carrément à droite quand j'accélère (pourtant très légèrement), et ce à trois ou quatre reprises. Je suis alors obligé de décélérer et rouler à 5km/h pour pouvoir garder la voiture sur les rails et parvenir enfin en haut de la pente. La 3008 est, elle, passée sans problème... vexant non ?

 

 

Dans les deux cas, la route devait présenter une très très faible adhérence et du 235/40/19 ça n'aide pas. J'ai eu plusieurs Subaru mais les 4 roues motrices dès les basses températures, je les passe en pneus neige. Un pneu été c'est large, ça ne chauffe pas, donc ça n'accroche pas bien dans les conditions que tu décris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, gatzou a dit :

As tu quand même senti l'anti-blocage fonctionner ?

Je partage les commentaires précédents, mais ce que je trouve curieux dans ton expérience c'est qu'en principe, on "sent" (voire on entend) les à-coups correctifs de la voiture, et ça ne semble pas être le cas ici...

Je n'ai rien senti du tout au niveau de l'ABS, et c'est ce qui m'a fait le plus flipper finalement, car si j'avais réussi à ralentir la voiture le problème ne se serait pas posé. En effet on entend les "clac-clac-clac" des à-coups de l'ABS lorsqu'il essaie de reprendre le contrôle, mais là rien... et comme le dit @boreus c'est plutôt bof-bof...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, RolandB a dit :

mais la voiture part littéralement en crabe : le train arrière part carrément à droite quand j'accélère (pourtant très légèrement), et ce à trois ou quatre reprises.

J'ai roulé des milliers de km avec une Datsun 120 Y de 1976 puis une Opel Ascona de 1978, toutes deux des propulsions à l'ancienne, sans aucune électronique, été comme hiver.

C'est comme ça qu'il m'arrivait de monter l'intégralité des cols que j'abordais (notamment celui du Haut Jacques dans les Vosges)

Au début on est inquiet puis on apprend à jouer avec en dosant la glisse d'un côté ou de l'autre.

Ce n'est pas dangereux si on ne panique pas, il suffit de penser à l'oeuf que l'on a coincé sous le pied droit et de garder les roues avant dans l'axe de la route sans brutalité.

Depuis 1990, j'ai toujours mis des pneus neige en hiver et roulais en traction (jusque 2007) et cet amusement avait disparu ... Puis en BMW série 5 (2007 à 2012), avec des pneus neige en hiver, je n'ai jamais eu de grosse frayeur en adaptant la conduite.

Avec la Tesla on va facilement trop vite sur route glissante grâce à sa motricité incroyable (mieux que la Mercedes 4 Matic qui la remplace) alors il faut bien anticiper pour ne pas se laisser surprendre.

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Francg a dit :

Avec la Tesla on va facilement trop vite sur route glissante grâce à sa motricité incroyable (mieux que la Mercedes 4 Matic qui la remplace) alors il faut bien anticiper pour ne pas se laisser surprendre.

Sauf qu'en l'occurrence, la "motricité incroyable" ... semblait moins bonne que celle d'un 3008.

Modifié par Remy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lorsque l'on freine on transfert tout le poids vers l'avant.

en freinant assez fort en tournant le volant, un poids conséquent de l'auto une route en dévers ,une route humide et froide suffise à avoir ce phénomène assez facilement . Il suffit de relâcher un peu le frein et debraquer légèrement.

 

Modifié par Narcotic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Remy a dit :

la "motricité incroyable" ... semblait moins bonne que celle d'un 3008.

Le mot clé est "semblait" parce qu'avec des pneus de même type, le moment où la 3008 se met à glisser et bien..... elle glisse.

Juste que le comportement typé propulsion est moins rassurant pour un habitué de tractions et pourtant ce sont bien de vieilles propulsions qui gagnaient le plus souvent les rallyes sur neige avant que ce ne soient des intégrales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Narcotic a dit :

Lorsque l'on freine on transfert tout le poids vers l'avant.

en freinant assez fort en tournant le volant, un poids conséquent de l'auto une route en dévers ,une route humide et froide suffise à avoir ce phénomène assez facilement . Il suffit de relâcher un peu le frein et debraquer légèrement.

 

 

Certes... mais à condition d'avoir le temps avant un virage sur une route de montagne... donc penser à bien anticiper en descente sur route glissante!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, boreus a dit :

 

Certes... mais à condition d'avoir le temps avant un virage sur une route de montagne... donc penser à bien anticiper en descente sur route glissante!

 

C'est toujours plus facile à dire qu'a faire je sais 🤣

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Francg a dit :

Le mot clé est "semblait" parce qu'avec des pneus de même type, le moment où la 3008 se met à glisser et bien..... elle glisse.

Juste que le comportement typé propulsion est moins rassurant pour un habitué de tractions et pourtant ce sont bien de vieilles propulsions qui gagnaient le plus souvent les rallyes sur neige avant que ce ne soient des intégrales.

C'est pour cela que j'adorerais que la SR+ (que je n'ai pas pu essayer) ait un vrai comportement de propulsion. Un poids raisonnable (pour une électrique), de la puissance et du couple le tout en propulsion : 😍😍

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Narcotic a dit :

Il suffit de relâcher un peu le frein et debraquer légèrement.

Je n'ai pas eu le temps, ce qui m'a surpris... frein ou pas le résultat était à ce moment-là, le même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...