Aller au contenu
e-Lionel

Sortie de confinement , et après ??

Messages recommandés

Posté(é) (modifié)

Je parle évidemment des nouveaux cas : alors que la période d'incubation est de 14 jours, on est en droit de se demander pourquoi on atteint un "plateau" du nb de nouveaux cas, et pas une diminution (qu'on aurait dû observer dès la fin de la 2ème semaine de confinement).

Le professeur William DAB, ancien directeur général de la Santé, donne 4 raisons :

1. le confinement n'est pas suffisamment bien respecté

2. certaines personnes sont obligées de continuer à travailler et sont plus exposées

3. le mode de transmission serait sous-estimé : le virus ne se propagerait pas seulement par les gouttelettes (postillons), mais aussi par les particules en suspension dans l'air

4. les personnes infectées mais avec des symptômes légers (sans hospitalisation) ne devraient pas retourner chez elles, au risque d'infecter les personnes qui vivent sous le même toit , mais être confinées strictement dans un lieu différent, par exemple dans des chambres d'hôtel réquisitionnées

Mes remarques :

1. si on insiste autant sur le confinement, c'est bien parce que les gestes barrière sont insuffisants (voir le post sur le port du masque qui devrait être obligatoire dehors à mon avis)

2. ceux qui travaillent en dehors de leur domicile devraient être mieux protégés, et nombreux sont ceux en situation de promiscuité, cela semble s'améliorer un peu, mais bon...

3. une personne contagieuse pourrait propager le virus sur plusieurs mètres rien qu'en parlant , voir les liens dans le post "port du masque". On voit tout de suite l'impact d'une simple sortie pour faire ses courses....

4. le problème serait la logistique : outre la réquisition d'un lieu en dehors de leur domicile (sauf évidemment si ces personnes vivent seules), il faudrait gérer les livraisons de nourriture. Il faudrait aussi déterminer de manière fiable à quel moment elles ne sont plus contagieuses pour pouvoir les libérer...

 

Modifié par e-Lionel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour avoir un véritable suivi des cas il faudrait tester 100 % des personnes tous les jours au même moment afin d'avoir une réelle image.

 

Les cas sont aujourd'hui soit suspectés soit identifiés par test. Donc le nombre de cas dépend du nombre de tests. Ce n'est pas très représentatif. Le nombre de cas et donc de contaminés est sous-estimé.

 

Ce qui est déjà plus pertinent est le nombre d'hospitalisations.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 8 heures, e-Lionel a dit :

3. le mode de transmission serait sous-estimé

c'est à mon avis la raison la plus probable

Il y a 8 heures, e-Lionel a dit :

4. les personnes infectées mais avec des symptômes légers (sans hospitalisation) ne devraient pas retourner chez elles, au risque d'infecter les personnes qui vivent sous le même toit , mais être confinées strictement dans un lieu différent, par exemple dans des chambres d'hôtel réquisitionnées

+1

Il y a 8 heures, e-Lionel a dit :

alors que la période d'incubation est de 14 jours,

d'autre donnée affirme que des cas de contagions on eu lieu jusqu'a 37 jours

je pense que nos anciens, lorsqu'ils avais décréter la quarantaine de 40 jours étais bien avisé

et c'est ce que je disais dès le début de cette crise, 14 jours , alors que  ce virus étais inconnu, c'était une très mauvaise idée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis très inquiet sur les décisions à venir, car cette crise est en train de se transformer en crise politique : les décideurs risquent de s'enfermer dans des décisions ou plutôt des non-decisions simplement pour ne pas reconnaître leurs erreurs.

Or, la population voit très bien toutes les contradictions et les maladresses de la com officielle. Et les différences avec ce qui est fait à l'étranger.

Si rien n'est fait, une défiance généralisée vis à vis du pouvoir va se développer, et conduire à un emballement de la contagion...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La défiance généralisée, ça s'entretient, ça se développe, il y a des techniques simples pour ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Posté(é) (modifié)

réflexion personnelle sur le port du masque et les médias

 

j'ai remarquer que dans certaines vidéos, des personnes, y compris  des soignants,  étais montré avec un masque.

jusque la , tout va bien!

la ou je me pose la question c'est sur la manière de porter ce masque.

-certains  l'on parfaitement sur le nez et la bouche.

-d'autres ne l'ont que sur la bouche.

-et d'autre  encore, pour parler au micro, le porte sur le menton  en découvrant  bien leur bouche.

la ou je veux en venir, c'est que les 2 derniers se mettent en danger de contamination

si le virus est présent sur leur masque, ils le respirent en direct.

 

je  pense qu'il serais mieux pour eux de l'enlever au lieu de le garder dans cette position

 

ma méthode pour enlever une masque:

prendre une inspiration et souffler pendant l'enlèvement du masque par un coté du visage, surtout pas en face

bloquer la respiration et se laver le visage immédiatement

 

qu'en pensez vous , les médecins du forum?

 

ne serait-il pas  mieux de faire des cours en ce sens  , et surtout arrêter de montrer des personnes qui porte mal le masque, des personnes qui regarde , seront tenter de faire la même chose et se trouver contaminer et contaminerons d'autre personnes dans leur entourage.

 

PS: les non médecins peuvent aussi avoir un avis

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier j'ai vu un reportage d'une personne soignée à 900 kms de chez elle et ramenée par l'ambulance je crois. Les personnes l'accompagnant avaient bien un masque. Madame qui attendait Monsieur soigné à 900 kms rien pas de masque mais le pire est à venir, ils se sont serrés la main en partant ! Franchement il y a encore du boulot.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, gepeliste62 a dit :

 

ne serait-il pas  mieux de faire des cours en ce sens  , et surtout arrêter de montrer des personnes qui porte mal le masque, des personnes qui regarde , seront tenter de faire la même chose et se trouver contaminer et contaminerons d'autre personnes dans leur entourage.

 

 

Au début du confinement un boucher du quartier : toute l'équipe portait le masque... en dessous du menton. Comme une andouille j'ai pas osé faire de remarque... Depuis ils le portent correctement ! Au passage il parait qu'il faut autant protéger les yeux, qui sont susceptibles d'attraper les aérosols.

Ceci dit ça me parait simple de comprendre comment il faut porter le masque. Un regard (noir) devrait suffire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On va avoir à la fin de ce WE de Pâques la circulation et le nombre de PV pour non respect du confinement et des règles communes.

Et on pourra en déduire combien de temps on reste encore à la maison..Mi mai, mi juin....

#restezchezvous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 jour ou 2, il y avait un interview d'un professeur dans la rue qui se plaignait lui du manque de respect des distances dans la rue et indiquait que les soignants avaient aussi constatés ce problème et en arrière-plan à la télé on voyait plusieurs soignants en train de discuter avec leurs masques bien sur mais certainement à moins d'un mètre les uns des autres!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Jeanmanu a dit :

Il y a 1 jour ou 2, il y avait un interview d'un professeur dans la rue qui se plaignait lui du manque de respect des distances dans la rue et indiquait que les soignants avaient aussi constatés ce problème et en arrière-plan à la télé on voyait plusieurs soignants en train de discuter avec leurs masques bien sur mais certainement à moins d'un mètre les uns des autres!

C'est le risque du masque. On croie qu'il crée une barrière, or c'est faux. Il ne fait que diminuer la contamination, dans des proportions importantes pour les masques répondant aux normes et dans une proportion très aléatoire pour les masques maison.

Si on cumule les erreurs dans la  façon de les porter et un moindre respect des distances de sécurité, la généralisation de masques, surtout artisanaux pourrait bien être contre-productive?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, cuagny a dit :

Bonjour,

 

Pour avoir un véritable suivi des cas il faudrait tester 100 % des personnes tous les jours au même moment afin d'avoir une réelle image.

 

Les cas sont aujourd'hui soit suspectés soit identifiés par test. Donc le nombre de cas dépend du nombre de tests. Ce n'est pas très représentatif. Le nombre de cas et donc de contaminés est sous-estimé.

 

Ce qui est déjà plus pertinent est le nombre d'hospitalisations.

 

 

Tu as tout à fait raison et ce nombre diminue. En outre l'existence d'un plateau des contaminations me semble normal. Le nombre de contaminations journalières continue à grossir au début du confinement parce que les derniers contaminés avant le confinement continuent à contaminer les proches avec qui ils vivent au quotidien. Ajoutons que le respect du confinement était très imparfait les premiers temps.

William Dab joue les Cassandre. le nombre d'entrées en réanimation semble commencer à baisser, on peut espérer un mieux progressif. Reste que les mesures qu'il propose, si on parvenait à les mettre en place permettraient de diminuer la contamination bien plus rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Enreflexion a dit :

On va avoir à la fin de ce WE de Pâques la circulation et le nombre de PV pour non respect du confinement et des règles communes.

Et on pourra en déduire combien de temps on reste encore à la maison..Mi mai, mi juin....

#restezchezvous !

Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est qu'on confine tout le monde mais pas très bien alors que les moins de 45 ans sont presque insensibles à la maladie sans protéger à fond et confiner vraiment ceux qui doivent vraiment la craindre ce qui cumule les inconvénients

  • surcharge du système hospitalier par le nombre de cas difficiles (de plus de 60 ans pour le plus grand nombre)
  • nombre élevé de victimes
  • progression lente de l'immunisation
  • impact socio-économique énorme

Mais c'est ce qui se pratique partout. Je ne dois pas avoir raison contre tous. Si quelqu'un peut m'expliquer?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Les moins de 45 ans, s'ils craignent très peu le covid19 en tant que malades éventuels, n'en restent pas moins des vecteurs de contamination (3 contaminés potentiels pour un porteur de virus semble-t-il)... C'est comme ça que s'est développée l'épidémie depuis le rassemblement évangélique de Mulhouse, et probablement un rebond "grâce" aux quelques 20 % de Parisiens qui ont fui la capitale à la première alerte au confinement (le 15 mars)

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

et maintenant , avec les horaire de sortie réduites, l'effet qui était pourtant prévisible 

personne la journée,

et 

tout le monde après 19 heures, sans possibilité de maintenir les distances

 

il en ont encore  combien en réserves de ce genre de décisions des plus stupides??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 4 heures, MiBou a dit :

Les moins de 45 ans, s'ils craignent très peu le covid19 en tant que malades éventuels, n'en restent pas moins des vecteurs de contamination (3 contaminés potentiels pour un porteur de virus semble-t-il)... C'est comme ça que s'est développée l'épidémie depuis le rassemblement évangélique de Mulhouse, et probablement un rebond "grâce" aux quelques 20 % de Parisiens qui ont fui la capitale à la première alerte au confinement (le 15 mars)

 Bien sur qu'ils sont vecteurs et alors!

S'ils restent entre eux et se contaminent et s'immunisent entre eux où est le problème? Plus vite ils le feront et plus vite ils protégeront tous les autres.

J'ai 72 ans je reste chez moi, ne fréquente aucun magasin, m'approvisionne par livraisons ou en drive en faisant attention à garder des distances importantes. Idem quand je fais une promenade à pied dans le cadre autorisé, je laisse au moins trois mètres avec les gens que je rencontre et détourne la tête au moment de passer. Je ne touche rien à l'extérieur, même pas mon portail qui est électrique  et commandé par télécommande? Quel est le risque que quiconque me contamine. Jamais exactement nul sans doute mais très très limité.

Modifié par hybridex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, gepeliste62 a dit :

et maintenant , avec les horaire de sortie réduites, l'effet qui était pourtant prévisible 

personne la journée,

et 

tout le monde après 19 heures, sans possibilité de maintenir les distances

 

il en ont encore  combien en réserves de ce genre de décisions des plus stupides??

Ce sont les sorties "sportives" qui sont réduites au matin et au soir, mais la sortie promenade reste autorisée dans la journée, du moins en Île de France. J'ai eu du mal à en avoir la certitude mais je me balade avec une impression du tweet du préfet de mon département qui le précise. D'ailleurs j'ai croisé depuis une patrouille de la police municipale en surveillance qui ne s'est pas du tout intéressée à moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un confinement "idéal" l'objectif de dés-engorgement des hôpitaux est la seule et unique raison. On ne le fait pas pour la grippe saisonnière car cet engorgement est généralement maîtrisé. Le bénéfice direct n'est donc pas pour les malades mais pour l'organisation hospitalière elle-même... et elle seule. Bien sûr, le bénéfice indirect est in fine pour les malades qui subiraient cet engorgement puisque la solution hospitalière est quasiment la seule proposée.

Hormis l'impact économique colossal (abyssal, démentiel... les qualificatifs ne manquent pas), l'objectif d'éradication de l'épidémie ne peut pas être atteint par ce confinement "idéal" puisque tous s'accordent pour dire qu'il faut atteindre un taux de contamination de 60% de la population. Il faut donc bien relâcher ce confinement. Chacun y va de son idée pour le faire "intelligemment". Mais comme le confinement actuel est loin d’être "idéal", on peut émettre de grands doutes sur un dé-confinement "intelligent". AMHA c'est une gageure que l'on poursuit. Je pense donc que la seule façon de procéder reste un maintien du statu quo "non-idéal".

Mais comment diminuer l'impact économique et surtout financer cet effort dans la durée, c'est là la vraie question. Car l'on peut bien s'échanger de la "monnaie de singe" pendant quelques temps mais au bout du compte c'est bien la production de biens et de service qui est le moteur de notre économie. La plupart des économistes pensent qu'on ne peut pas tenir au delà de trois mois. Il n'y a donc que deux possibilités qui s'offrent à nous :

- maintenir un semblant de statut-quo en espérant une disparition "saisonnière" du virus : c'est le seul espoir du gouvernement (qu'il ne vous dira jamais, bien entendu)

- relâcher assez vite les vannes en expliquant à notre population qu'il faut accepter un taux de mortalité élevée (c'est ce que l'on fait pour la grippe, sans le dire non plus).

Cette deuxième voie ne sera sûrement jamais proposée. Mais, à 70 ans, je m'y serais résolu en ce qui me concerne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 9 heures, hybridex a dit :

 Bien sur qu'ils sont vecteurs et alors!

S'ils restent entre eux et se contaminent et s'immunisent entre eux où est le problème? Plus vite ils le feront et plus vite ils protégeront tous les autres.

Je vous donne une des explications (avec la volonté de ne pas engorger les hôpitaux,  plutôt que leur désengorgement): vous en pensez ce que vous voulez! Personnellement j'ai autour de 70 ans (comme une grande partie des membres actifs de ce forum d'ailleurs!) et quasiment rien n'a changé dans ma vie depuis le confinement (si ce n'est que j'entraine mon swing sur mon terrain et non sur un parcours de golf). Bien entendu le cas des personnes âgées confinées en appartement ou pire en EHPAD est autrement difficile...  Concernant les "actifs" le choix de la plupart des gouvernements s'alignera plus que probablement sur celui que la Chine a fait, les différences se trouvant dans les dates: compromis entre nécessaire reprise économique et risque assumé de "2ème vague" du virus (en attendant un vaccin). Que faire d'autre de toute façon?

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

.

 

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Je suis pour reprendre aussi, déjà qu'on était une pseudo 6e puissance mondiale, mais là plus on attend plus on s'enfonce...

 

Il faut définir strictement qui reprend et dans quelles conditions (règles, protections etc) dans des plans de reprise et que ce soit bien respecté et contrôlé.

 

Mais quid des gardes d’enfants si les écoles ne réouvrent pas comme çà  sembl en prendre le chemin quand les 2 parents travaillent ?

Comment faire sans les essentiels et inestimables grands parents lorsqu'ils sont encore là et le peuvent encore ? On manque encore plus de structures de garde...

Mon épouse bosse dans l'alimentaire donc prioritaire et essentiel n'a donc pas arrêté (avec les risques inhérents). Mais moi perso  je ne me vois pas continuer comme çà à la maison même en faisant du télétravail partiel jusqu'à fin août...

Modifié par Enreflexion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait déjà qu'il y ait des masques et des tests en grande quantité !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Enreflexion a dit :

Je suis pour reprendre aussi, déjà qu'on était une pseudo 6e puissance mondiale, mais là plus on attend plus on s'enfonce...

 

Il faut définir strictement qui reprend et dans quelles conditions (règles, protections etc) dans des plans de reprise et que ce soit bien respecté et contrôlé.

 

Mais quid des gardes d’enfants si les écoles ne réouvrent pas comme çà  sembl en prendre le chemin quand les 2 parents travaillent ?

Comment faire sans les essentiels et inestimables grands parents lorsqu'ils sont encore là et le peuvent encore ? On manque encore plus de structures de garde...

Mon épouse bosse dans l'alimentaire donc prioritaire et essentiel n'a donc pas arrêté (avec les risques inhérents). Mais moi perso  je ne me vois pas continuer comme çà à la maison même en faisant du télétravail partiel jusqu'à fin août...

Pour l'ordre des puissances mondiales, les cartes risquent bien d'être sérieusement rebattues à court terme. Et difficile de savoir dans quel sens pour le moment...

Le cas des enfants pourrait se résoudre par des structures d’accueil à l'intérieur des établissements scolaires, sans qu'il y ait pour autant de cours formels: il couterait moins cher de faire travailler des surveillants/accompagnants que de prolonger la situation actuelle à mon avis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a une heure, coyote2a a dit :

Faudrait déjà qu'il y ait des masques et des tests en grande quantité !

En effet, je pense d'ailleurs que c'est la raison pour laquelle la sortie de confinement ne saurait se faire dans les toutes prochaines semaines; guère avant la mi-mai: ce n'est que mon avis, sans avoir d'éléments précis sur ce sujet

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...