Aller au contenu
Zek

Forum • L'hydrogene, solution ou probleme ?

Messages recommandés

Bon certains diront que l'on peut faire la même chose en rechargeant des batteries statiques qui rechargeront alors des VE… sauf qu'il faudra un paquet de batteries pour stocker autant que de l'hydrogène, avec 5kg on fait env 500km...

Et si au lieu de recharger des batteries statiques, on rechargeait des batteries "mobiles", des automobiles, des véhicules électriques tout simplement?

On en revient toujours au même problème rappelé x fois !!! > Il n'y aura jamais de VE en besoin de recharge exactement au moment où l'énergie gratuite est là et non utiliser ailleurs !!! C'est tout le problème. Soit il y aura des VE vide mais pas d'énergie dispo, soit des VE chargés et de l'énergie dispo. Mais bien sûr, en priorité utiliser l'énergie dispo immédiatement (pour l'habitat, commerces, usines et VE, mais il y a des moments où ça marche pas, d'où la question du stockage.

Le VE et le PAC hydrogène sont complémentaire, évidemment !

VE en petit véhicule pas cher avec batterie pour env 150km, PAC pour des transports en commun, camion, grosse auto, voir maison. Ca colle non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il n'y aura jamais de VE en besoin de recharge exactement au moment où l'énergie gratuite est là

Les VE, comme les autres voitures personnelles, sont à l'arrêt 90% du temps.

Donc disponibles si branchés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.....

C'est l'indépendance énergétique.

Cela ne coutera que quelques dizaines de milliers d'Euros.

Tu en connais beaucoup des gens prêts à investir "quelques dizaines de milliers d'euros" pour arrêter de payer un abonnement à un marchand d'électricité ?

 

Pour info, l' "indépendance énergétique" est déjà en vente libre, et pour moins cher, dans le commerce : solaire/éolien + chargeur + batteries + onduleur.

On ne peut pas dire que l'investissement dans ces produits soit un phénomène de masse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.....

C'est l'indépendance énergétique.

Cela ne coutera que quelques dizaines de milliers d'Euros.

Tu en connais beaucoup des gens prêts à investir "quelques dizaines de milliers d'euros" pour arrêter de payer un abonnement à un marchand d'électricité ?

 

Pour info, l' "indépendance énergétique" est déjà en vente libre, et pour moins cher, dans le commerce : solaire/éolien + chargeur + batteries + onduleur.

On ne peut pas dire que l'investissement dans ces produits soit un phénomène de masse.

Bonjour

le frein n'est pas que financier

il faut disposer d'un toit suffisamment grand et orienté sud pour le solaire

pour l'éolien, il faut un terrain bien dégagé de tout obstacle, et suffisamment grand pour que le bruit( très faible en réalité) des ailes ne gène pas les voisins, ou comme moi avoir des voisins qui "aime ce bruit"

pour les batteries, il faut également avoir un local et l'onduleur , avec son système de refroidissement (plus bruyant que l'éolienne)ne peut être dans la maison

ensuite, il faut trouver l'entreprise qui fera tout cela à un prix correct , ou comme moi , faire l'installation complète sois même, ce qui va réduire le temps de retour sur investissement malgré l'absence des aides gouvernementales

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il n'y aura jamais de VE en besoin de recharge exactement au moment où l'énergie gratuite est là

Les VE, comme les autres voitures personnelles, sont à l'arrêt 90% du temps.

Donc disponibles si branchés.

Des futurs millions de VE qui dorment branchés au boulot ou à la maison pendant que leurs propriétaires bossent (plus ou moins) dur ! Et qui en plus de se recharger directement avec les électrons issus du solaire en journée + éolien la nuit, peuvent même équilibrer le réseau aux heures de pointes !! Le tout avec un rendement >3 vs H. Pour l'équivalent en H il faut: du power2gaz + gaz2power pour équilibrer le réseau avec double transfo pour rendement médiocre et plus du triple de besoin de prod, ou de la compression + transport et distribution du H pour alimenter les VH sans pouvoir équilibrer le réseau toujours avec rendement et besoin de prod >3 !! La solution VE branché est bcp plus performante et puissante. Le H a déjà atteint ses limites d'autonomie: moins de 500km pour la Mirai qui est aussi grosse qu'une TMS. Impossible de rajouter plus de bonbonnes car c'est déjà ... une 4 places ! Impossible de compresser plus, ça devient hors de prix et dangereux. Les VE à batterie progressent tous les jours. Aujourd'hui, pour à peine plus cher, on a une TMS à autonomie équivalente, bcp plus performante et spacieuse avec recharge de plus de 250km en moins de 30' présent sur tous les grands axes. Demain, on aura plus d'autonomie, pour moins cher, avec recharge bien plus rapide (300km en moins de 15'). Je vois pas qui irait prendre un VH pour devoir faire un plein hors de prix à une station à perpette toutes les 15j ... Même les bus et les taxis préfèrent les VE à batteries, c'est pour dire !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les dernières prévisions d'IHS ... La messe est dite !!

Moins de H dans plus de 10ans que de Tesla dès cette année ...

Global_Hydrogen_Fuel_Cell_EV_Production.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La filiaire hydrogène poussée par les marques nippones est principalement lié aux subsides important que fournit ce gouvernement. Le risque c'est que les lobbies pousse l'UE à investir massivement et à perte, au lieu de développer les points d charge électriques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon certains diront que l'on peut faire la même chose en rechargeant des batteries statiques qui rechargeront alors des VE… sauf qu'il faudra un paquet de batteries pour stocker autant que de l'hydrogène, avec 5kg on fait env 500km...

Et si au lieu de recharger des batteries statiques, on rechargeait des batteries "mobiles", des automobiles, des véhicules électriques tout simplement?

On en revient toujours au même problème rappelé x fois !!! > Il n'y aura jamais de VE en besoin de recharge exactement au moment où l'énergie gratuite est là et non utiliser ailleurs !!! C'est tout le problème. .../...

 

La mention de batteries "mobiles" se rapportait, je pense, à des packs de batteries standardisés interchangeables façon projet Better Place (avorté), qui seraient rechargées hors VE.

Mais ce n'est pas demain la veille que les constructeurs s'entendent pour standardiser leurs batteries...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour info, l' "indépendance énergétique" est déjà en vente libre, et pour moins cher, dans le commerce : solaire/éolien + chargeur + batteries + onduleur.

On ne peut pas dire que l'investissement dans ces produits soit un phénomène de masse.

Bonjour,

le frein n'est pas que financier....

Félicitations pour tes efforts.

Tu ne fais que confirmer ce que j'ai indiqué : l' "indépendance énergétique" :

1) est déjà possible, sans H ;

2) a un certain nombre de pré-requis ;

3) coûte un peu de sous et/ou d'engagement personnel ;

4) pose le problème de l'adéquation production/consommation : que faire en cas de déficit ou de surplus de production ?

 

Toutes ces raisons font que, pour l'instant, ce n'est pas un phénomène de masse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le lien, Kratus.

 

Amha, nous assistons à un phénomène classique d'histérésis de l'industrie automobile du fait des délais de R&D entre la définition du produit et sa mise sur le marché.

Résulat, bien souvent, les produits arrivent à contre-cycle sur le marché.

 

Pendant des années, on nous a expliqué que la hausse inéluctable du prix du brut était due à l'épuisement "physique" de la ressource (Peak oil).

Bilan, les constructeurs ont cherché des solutions à 0 % de consommation de pétrole : l'H a l'avantage du poids et de la rapidité à faire le plein.

Les produits commencent juste à être commercialisés.

 

La division par 3 (ou 4 ?) du prix du brut a démontré que la fin "physique" de la ressource n'était pas pour tout de suite.

Bilan, les solutions type PHEV restent un bon compromis prix/poids/autonomie pour diminuer la consommation de carburant fossile.

De peur de sortir du marché (les allemands sont lancés à fond) les japonais repartent vers les PHEV.

Reste juste à espérer, pour eux, que leurs produits n'arriveront pas trop tard (ou trop tôt ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Les principaux soutiens de la pile à combustible hydrogène (Honda, Toyota, Hyundai) s'en détournent au profit des véhicules branchables.

http://insideevs.com/major-fuel-cell-supporters-honda-toyota-hyundai-turning-to-plug-ins-instead/

Bonjour,

Ce n'est pas tout à fait l'esprit de l'article original : http://www.autonews.com/article/20160516/OEM05/305169921/planting-a-new-crop-of-plug-ins : "Honda, Hyundai and Toyota are the bullish trio in the world of fuel cell vehicles. More than other mainstream automakers, those three have made it clear that they see hydrogen, and not batteries, as the future of propulsion and green transportation"

Donc s'ils privilégient pour des raisons économiques à court terme l'hybride rechargeable et l'électrique, ce n'est à leurs yeux qu'une étape pour arriver à l'hydrogène...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article intéressant de Pierre Langlois:

http://roulezelectrique.com/les-voitures-a-hydrogene-pourraient-nuire-a-lelectrification-des-transports/

 

Extrait :

 

À un moment donné il faut appeler un chat un chat. Le non sens de la filière hydrogène pour les transports peut se résumer en cinq points principaux :

 

- les voitures à hydrogène émettent autant de GES qu’une voiture hybride à essence qui consomme 5 litres /100 km, via l’usine qui produit l’hydrogène à partir du gaz naturel

 

- si on produit l’hydrogène par électrolyse de l’eau avec de l’énergie renouvelable, on n’émet pas de GES mais on consomme 3 fois plus d’électricité pour parcourir la même distance qu’une voiture électrique à batterie

 

- la filière des voitures à hydrogène coûte beaucoup plus cher que celle des voitures électriques à batterie, tant pour les voitures elles-mêmes, que pour l’hydrogène vs l’électricité, et surtout pour l’infrastructure d’approvisionnement en hydrogène

 

- Une voiture hybride rechargeable à essence, comme la Chevrolet Volt (autonomie électrique de 85 km), émet beaucoup moins de GES qu’une voiture à hydrogène au Québec, peut faire plus de 90% des kilomètres à l’électricité, faire le plein d’essence occasionnel en moins de 5 minutes et n’utiliser l’essence qu’en dehors des villes

 

- Les promoteurs des voitures à hydrogène n’avaient pas prévu l’évolution si rapide des batteries (prix, performance) ni l’arrivée de Tesla Motors, qui offre déjà des autonomies de 450 km sur ses voitures électriques, avec un réseau de superchargeurs gratuits, payé par Tesla (et non par le gouvernement).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

....

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le pb est toujours le même et il est fondamentale: le rendement à chaque transformation de la matière !! Plus tu joues, plus tu perds ... c'est un principe de base de la physique, rien ne se perd, tout se transforme ... en perte, lol ! Donc c'est bien gentil de stocker xMWh ds un kg, mais si au final tu ne peux en récupérer que qqs kWh et qu'il t'a fallu plusieurs GWh primaire pour les produire, l'intérêt se réduit ...

Je rêve d'un vaisseau géant transformant directement l'énergie de notre soleil, par exemple via de géants PV placés sur une orbite entre le soleil et la terre (mais de l'autre côté pour ne pas nous faire de l'ombre !) et d'une usine de transfo qui produirait des petites piles à une densité énergétique folle, genre uranium. Il serait assez facile de l'acheminer sur terre comme ça, quitte à alimenter de gros réacteurs produisant d'énorme quantité d'énergie (le mieux serait de pouvoir transformer directement dans une petite PAC portable pour éviter le stockage secondaire, mais bon). C'est la première étape avant une sphère de Dyson qui propulserait notre civilisation au stade II par maitrise totale de son énergie. Et là, en effet, peu importe le rendement, peu importe la place prise par les PV, peu importe le cout car l'énergie deviendrait de toute façon quasi infinie ... mais on en est encore loin !! Reste à poser le pied sur une planète voisine avant ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un avantage de cette techno est qu'elle génère beaucoup de chaleur (reaction a 1000°C), donc plus de problème de chauffage en hiver !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tout en permettant un cycle neutre en carbone.

Pk neutre en carbone ? Ça rejette pourtant bien du CO2 à la fin car les molécules contiennent du C. Ok, si celà provient des cultures, il n'est pas libéré directement des entrailles du sous sol et ne s'ajoute pas à la concentration atmo. Sauf que la culture des plantes devra d'abord utiliser 100% d'éthanol également et sans engrais, car sinon, c'est pire car il faudra encore plus de pétrole pour faire 1km qu'en VT diesel ou essence ! Encore une fois tout est question de rendement. N'existe-t-il pas déjà des moteurs fonctionnant à l'éthanol ? Le rendement est il bien meilleur avec cet PAC, sachant qu'il faut ajouter une PAC, une batterie, et un reformer pour extraire le H de l'éthanol ?! Je ne pose que des questions, je n'ai aps les réponses, mais attention au greenwashing !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison.

 

Pour avoir déjà effectué un bilan carbone dans mon entreprise, beaucoup de choses sont simplifiées.

En particulier, on considère comme neutre en carbone le fait d'émettre du CO2 de source non fossile, ce qui est discutable, comme tu l'as bien souligné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait creer un label carbone "Bio", sans engrais ne produit chimique, ni quelconque intervention humaine ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce partage!

 

Il faudra attendre un deuxième compte rendu pour se faire une idée définitive, mais c'est mal barré pour le H2.

 

Ca doit être pour cela que Toy n'en livre pas. Ca leur permet de continuer à promouvoir une techno pas au point et toucher les aides à l'investissement H2 au Japon et sans doute dans d'autre pays.

 

Au final ca s'annonce pour l'instant comme un grosse entourloupe véhicule propre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×