Aller au contenu
stephane_l

Questions sur un projet d'installation de panneaux photovoltaïques en Normandie.

Messages recommandés

Invité
il y a 12 minutes, alfniev a dit :

Les panneaux c'est plutôt 166*100.

autour de ces dimensions, variables de +- 10/20cm selon les fabricants

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le dernier lien vers le simulateur ?

 

Sinon, oui, ils s’encrasseront effectivement plus vite à plat, mais il y'aura un accès direct au toit terrasse via une porte-fenêtre, alors le nettoyage sera bien plus aisé que si ils étaient posés sur une toiture en pente.

Ils pourront être nettoyés régulièrement, 1 fois par mois si nécessaire par exemple.

 

J'en profite pour revenir sur un point que j'ai abordé furtivement.

 

Quid de la faisabilité d'une installation par soi même ?

Et quid aussi des droits de reventes à EDF quand l'installation n'a pas été effectuée par un pro ?

 

C'est vraiment inaccessible pour un  particulier ? ou y'a t-il moyen de le faire du moment qu'on est prêt  dépenser de l'huile de coude et faire tourner un minimum ses neurones ?

 

Je dis ça, parce que le prix de l'installation par des pros est évidemment plus cher au kWc pour les petits projets.

Mais dans le cas d'une installation par soi même, ça pourrait rendre valable de se limiter à un projet de 10 panneaux plutôt que d'aller chercher les 20.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 22 minutes, stephane_l a dit :

Quid de la faisabilité d'une installation par soi même ?

techniquement, aucune difficulté particulière, surtout en micro onduleurs

les panneaux , une fois posé mécaniquement, le raccordement sur le micro onduleur par les fiches MC4 , male et femelle, impossible de se tromper, et de l'autre sur un câble en 3g2,5mm2 vers un tableau de répartition avec des disjoncteurs et un différentiel 30mA

 

il y a 22 minutes, stephane_l a dit :

Et quid aussi des droits de reventes à EDF quand l'installation n'a pas été effectuée par un pro ?

c'est la que le bat blesse, en théorie , un simple consuel devrais suffire, mais énédis refuse , sans motifs légitime , si il n'y a pas de certificat d'installation d'un  professionnel

il te faudra trouver un pro qui accepte de te certifié l'installation, moyennenat finance , ça va de soit, mais justifié par le fait qu'il devra venir voir et contrôler l'installation sur laquelle il engage sa responsabilité

pour trouver un tel pro dans ton secteur il y a le site http://www.insoco.org laisse leur un message pour expliquer ta situation

 

il y a 22 minutes, stephane_l a dit :

ça pourrait rendre valable de se limiter à un projet de 10 panneaux

pour 10 panneaux a monter soit même, les prix sont à moins de 5000€ tout compris

voir moins de 4000€ en cherchant bien

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me doutais bien qu'il allait y'avoir un loup côté paperasse, le contraire m'aurait fortement étonné ?

 

Mais avec 3 à 4kWc, l'auto-conso à 100% (sans vente de surplus donc) est peut-être envisageable ?

Surtout par le fait que cette installation permettra nottament d'alimenter une PAC air-air pour climatiser toute la maison l'été, ce qui fait que le pic de prod estival à 3kW devrait être en bonne partie voir totalement englouti.

Pour le reste de l'année, les courtes périodes de surplus devraient vraiment être limitées.

 

En me limitant au côté purement financier, je me demande donc si ça serait valable de raccorder une telle installation .... ?

Si le coût de la certification équivaut à 10 ans ou 20 ans de vente de surplus, c'est pas la peine quoi.

 

EDIT : Je viens aussi de penser qu'avec une plus petite installation en 100% auto-conso, on se limite à la phase d'économie qui représente environ 15cts/kWh (ce qu'on ne prend pas sur le réseau) .............. plutôt que d'aller chercher la vente à 10cts/kWh.

La phase d'auto-conso est donc 50% plus valable (et ça s’accentuera dans le temps), ce qui influe positivement sur la période d'amortissement des petites installations.

 

Corrigez moi si je me trompe, car au milieu de toutes ces recherches, je pourrais en arriver à me perdre en conjectures ?

 

Modifié par stephane_l

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

si vous voulez vendre l'électricité produite à EDF il faut que la pose soit effectuée par un professionnel.

si vous faites vous même vous pouvez autoconsommer, mais pas vendre à EDF.

Il me semble que d'autres vendeurs d'électricité achètent à des particuliers mais je ne sais pas s'il faut une install par pro ou pas.

 

Cdlt

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

si il n'y a aucune injection dans le réseau, l'installation est totalement libre

mais si il y a injection, même gratuite , un contrat OA doit être établi

ça c'est la loi

perso, tant que je ne n'ai pas de contrôle, je fait ce que je veux

mais mon installation à toute les sécurité requises de coupure automatique en cas de panne du secteur

dans  ce cas, je passe en autonome , isolé du réseau

 

il existe des onduleurs spécifique qui pilote la production solaire pour empêcher toute injection

dans ce cas, l'installation est donc totalement libre

mais attention demande de travaux si visible coté publique

et/ou bâtiments de France

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai commencé par installer moi-même 2kWc de panneaux pour auto-consommation. et n'ayant pas de linky , enedis ne peux pas voir que j'injecte de temps en temps sur le réseau.

=> rentabilité en 4 ans environ , bien adapté avec la clim et la piscine l'été.

 

Puis j'ai craqué et fait installé 3kWc par un pro pour autoconsommation avec vente au surplus.

ainsi , si la première install injecte un peu sur le réseau , cela sera "officialisé" avec la seconde install.

mais faut compter 8 ans pour la rentabilité ( avec augmentation du prix de l'électricité )

 

Pour optimiser, il y a des systèmes qui redirigent le surplus vers le ballon d'eau chaude ( appelé PV router ) , sur le forum photovoltaique certain peuvent même en fabriquer pour moins de 100€. Efficace et pas cher pour stocker l'énergie !!!!

 

Si tu veux un système efficace et vite rentabilisé => 2 ou 4 panneaux solaires avec un PV router ( autoconsommation totale )

A dimensionner suivant ton profil de consommation ( par exemple une pompe de piscine )

Avec plus de panneaux , il faut gérer le surplus

  • vente , mais il faut une installation par un pro 2x plus cher
  • stockage , mais les batteries font que l'électricité produite coute plus cher que de l'acheter
  • griller le surplus , mais cela baisse la rentabilité
  • etc.....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/07/2019 à 17:58, gepeliste62 a dit :

pour te donner une idée de la production réelle jour par jour d'une installation

plein sud, inclinaison 45° dans le pas de calais

https://enlighten.enphaseenergy.com/public/systems/64sW710220

 

il s'agit de mon installation de 2,4kWc

autoconsommation avec injection du surplus

pour être dans les règles , il faut avoir un contrat OA avec EDF

 

 

Je reviens sur ce message pour te demander quelques éclaircissements gepeliste.

 

Tu as une installation de 2,4kWc (270x9)

D'après tes relevés graphiques, tu montes parfois à 570Wh/15min, soit 2.28kWc (250W par panneau).

Tu tires donc jusqu'à 93-94% du potentiel max de tes panneaux ........ et ce, dans le Pas-de-Calais.

 

C'est simplement génial ?, mais ma question est :

Quel rendement auraient ces panneaux au niveau de l'équateur ?

Ils exploseraient les 270Wc annoncés, ou ils satureraient à cette valeur max ?

 

Si les panneaux ont le même Wc en France que sur la ligne de l'équateur, ça voudrait dire que leur rendement s'effondrerait sous les hautes intensités lumineuses ?

Auquel cas, existerait-il une autre technologie plus optimale pour les basses latitudes ?

 

Désolé pour la prise de tête ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour

Mes panneaux sont de 327Wc

Mais sont limité a 250wc par les micro onduleurs

Je pense changer ces derniers par des 350Wc pour obtenir le meilleur

En achetant une dizaines de panneaux supplémentaire de 250 WC pour ne pas "jeter" les micros onduleurs existant

Je deviendrais ainsi , quasi indépendant, même en hiver, puisque soutenu par les batteries de 14 kWh et l'éolienne de 2,4kWc

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, stephane_l a dit :

Je reviens sur ce message pour te demander quelques éclaircissements gepeliste.

 

Tu as une installation de 2,4kWc (270x9)

D'après tes relevés graphiques, tu montes parfois à 570Wh/15min, soit 2.28kWc (250W par panneau).

Tu tires donc jusqu'à 93-94% du potentiel max de tes panneaux ........ et ce, dans le Pas-de-Calais.

 

C'est simplement génial ?, mais ma question est :

Quel rendement auraient ces panneaux au niveau de l'équateur ?

Ils exploseraient les 270Wc annoncés, ou ils satureraient à cette valeur max ?

 

Si les panneaux ont le même Wc en France que sur la ligne de l'équateur, ça voudrait dire que leur rendement s'effondrerait sous les hautes intensités lumineuses ?

Auquel cas, existerait-il une autre technologie plus optimale pour les basses latitudes ?

 

Désolé pour la prise de tête ?

La production va dépendre de la capacité du panneau le moins efficace, de sa propreté, des ombres éventuelle, de la température, de l'angle par rapport au soleil, de l'humidité et enfin du rendement de l'onduleur.

Bref, plusieurs paramètres qui ne permettent pas de se baser sur une valeur mais plutôt sur une moyenne.

Va sur bdpv pour te faire une idée sur la production que tu peux espérer, https://www.bdpv.fr/fr/classement.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 26 minutes, Thierry.P a dit :

La production va dépendre de la capacité du panneau le moins efficace, de sa propreté, des ombres éventuelle, de la température, de l'angle par rapport au soleil, de l'humidité et enfin du rendement de l'onduleur.

en micro onduleur, chaque panneau est indépendant des autre et produit son maximum en permanence, le rendement global est donc meilleur

chez moi, si j'avais un onduleur principal, la production ne commencerais qu'a partir de 10h le matin pour finir à 17h, en cette saison, en hiver , ce serais encore plus catastrophique,

en cause , les toitures est/ouest qui voilent certains panneaux le matin et le soir

 

l'avantage des micro onduleurs, c'est que si j'ai un panneau en panne, et c'est déjà arrivé, les autre produisent quant même

et la localisation de la panne est simple

contrairement a un onduleur principal ou tous les panneaux sont en série , si un seul est en panne, c'est l'ensemble qui l'est

et la recherche de panne se complique d'autant, avec le danger de la haute tension qui n'existe pas avec les micro onduleur

chez moi, un disjoncteur par micro onduleur, ce qui permet d'aller travailler en toute sécurité (électriquement parlant)

 

 

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci gepeliste, je ne connaissais pas cette techno.

J'ai une seule orientation mais deux streams sur mon onduleur , pas d'ombre.

Il est prévu que je change mon onduleur (sma 3000) vers les dix ans de production (bon, j'ai dépassé la date de péremption mais l'onduleur fonctionne toujours ausi bien !)

Mais au vu de la différence de prix entre l'onduleur et le micro onduleur, je pense que cela ne vaut pas le coup, dans ma configuration, de passer à cette techno. Je vais donc reprendre le même !

En revanche pour une configuration multi angle, avec risque d'ombre, en faisant l'install soit même, cela peut valoir le coup.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, stephane_l a dit :

Quel rendement auraient ces panneaux au niveau de l'équateur ?

Ils exploseraient les 270Wc annoncés, ou ils satureraient à cette valeur max ?

La puissance crête est mesurée en laboratoire pour un éclairage normalisé à 1000W/m² à une température de 25°.

 

Avec un éclairage plus important, la puissance en sortie augmente (à l'équateur, en janvier on peut dépasser 1400W/m²)

 

Par contre, le rendement des panneaux baisse lorsque la température augmente.

Or une augmentation de l'éclairage entraîne un échauffement plus élevé des panneaux (et généralement une température ambiante plus élevée).

On considère que le rendement d'un panneau baisse de 0,5% par degré au dessus de 25°.

 

Pour un panneau à 60° on a une baisse de 17,5% de rendement.

 

La puissance électrique fournie serait d'environ 270 * 1,4 * 0,825 = 311 W

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses et notamment tes précisions Remy ?

Donc, question alimentation de climatisation, il faut prendre en compte grossièrement Wc -20% les jours de canicule ou les panneaux vont cramer au soleil .............. comme aujourd'hui par exemple ?

 

Sinon, génial gepeliste ta solution en micro-onduleurs.

J'avais effectivement pris en compte que la production totale serait bridée par le panneau à plus faible rendement. Et étant donné qu'il y'aura des ombres portées sur le futur site d'installation (jusqu'à 12h pour certains et à partir de la fin d'après-midi pour d'autres), ça limitait mon espace de couverture.

Mais avec des panneaux indépendants, je pourrais en rajouter quelques uns.

 

Sur ce, il y'a beaucoup de références en onduleurs, difficile de s'y retrouver pour un néophyte.

Question argent, pour une installation par soi-même hors réseau d'une quinzaine de panneaux, quel sera le surcoût de la solution en micro-onduleurs par rapport à un seul onduleur ?

J'entends grossièrement hein, c'est à dire plutôt dans les 500€ ou les 5.000€ ? ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 1 heure, Remy a dit :

On considère que le rendement d'un panneau baisse de 0,5% par degré au dessus de 25°.

par exemple aujourd'hui 14h00, température extérieur 31°C , température prise au niveau du micro onduleur situé sous les panneaux qui sont en sur-imposition a environs 15cms au dessus des tuiles : 51°C

grâce a cette sur-imposition, un léger courant d'air en dessous des panneaux permet d'augmenter le rendement qui est donc a cette heure toujours maximum

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hérésie imposée par EDF de l'intégration des panneaux !!!

Ils ont tout fait pour complexifier la pose et freiner la demande.

Cela dit, cela n'a pas suffit, car le prix d'achat en 2009 était indécent ! ROI en 5 ans (6 pour moi du fait d'un crédit d'impôt moins important) !

En auto conso , cette exigence saute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 7 minutes, stephane_l a dit :

Question argent, pour une installation par soi-même hors réseau d'une quinzaine de panneaux, quel sera le surcoût de la solution en micro-onduleurs par rapport à un seul onduleur ?

 

15 panneaux à 300Wc chacun, c'est un onduleur de 5kW au alentours de 1500 à 2000€ selon les fabricants

il y a moins cher, mais c'est déconseillé de prendre du bas de gamme, c'est les emmerdes avec perte de production 

un micro onduleur c'est entre 130 et 170€ 

donc pour ton  installation environ 30% plus cher sur ce poste uniquement

mais rendement nettement supérieur dans ton cas de figure

si aucune ombre portée , dépense inutile, en cas d'ombre portée , comme toi et moi, c'est ce qui sera, a mon avis , le plus efficace

et le retour sur investissement en quelque années

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 17 minutes, Thierry.P a dit :

L'hérésie imposée par EDF de l'intégration des panneaux !!!

ce n'est plus obligatoire

mais nombre d'installateur le propose toujours, ça leur fait plus de travail et donc chiffre d'affaire/bénéfice plus important

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un surcoût en dessous de 1.000€ pour passer en micro-onduleurs, je pense que le choix sera effectivement vite fait.

 

Et puis, en plus de l'optimisation de production dans un environnement avec des ombres portées, ça limite aussi le goulot d’étranglement de la panne.

 

Et niveau installation, ça complexifie grandement la tâche ou non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 54 minutes, stephane_l a dit :

Et niveau installation, ça complexifie grandement la tâche ou non ?

pour moi, au contraire c'est beaucoup plus simple

un câble 3g2,5mm2 pour chaque micro onduleur , ce qui permet la sélection totale en cas de problème

raccordement direct sur le micro onduleur du secteur d'un coté et des 2 fils du panneau de l'autre coté

 

mais ce n'est pas obligatoire, tu peut raccorder plusieurs micro onduleur sur un seul câble et un seul disjoncteur en respectant le calibre du câble VS disjoncteur, mais pour moi, c'est une économie de bout de chandelle

 

perso j'ai mis des disjoncteur 10A avec des câbles 3g2,5mm2, 1 câble par micro onduleur

 

par exemple 5 micro onduleurs sur un câble 3g2,5mm2 et un disjoncteur 20A 

ne pas oublier le différentiel 30mA type A

 

la difficulté, c'est le montage mécanique qui doit pouvoir résister à toute les tempêtes

il serais dommage de voir les panneaux s'envoler au moindre coup de vent

 

si tu veux faire de l'injection , dans les règles, il faut le passage du consuel

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 23/07/2019 à 10:27, gepeliste62 a dit :

jai une installation de 2,5k plein sud en micro onduleur 

pour le moment ras

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...