Aller au contenu
rv45

La fin du véhicule thermique, on y est enfin dans 10 ans! 2024?

Messages recommandés

Le protectionnisme ne marche pas dans un marché mondialisé. De plus, Stellantis a déjà intégré dans sa dernière présentation qu’il n’y aurait plus de moteur thermique. De toute façon il est trop tard l’emballement extrême du réchauffement climatique rend totalement obsolète les véhicules thermique. Ils seront considérés comme criminels d’ici quelques semaines.
https://www.goodplanet.info/2021/07/12/nouvelle-vague-de-chaleur-et-dincendies-aux-etats-unis-et-au-canada/

Je ne leur donne pas plus de 5 ans de survie. C’est donc encore une fois du cinéma! La transition c’était en 2015, maintenant ce n’est plus possible c’est une adaptation rapide à la situation. « Sauve qui peut » dans le meilleur des cas.
https://www.goodplanet.info/2021/07/12/le-canada-annonce-des-mesures-pour-prevenir-les-feux-de-foret-en-periode-de-canicule/

Il y a toujours ceux qui agissent et ceux qui palabrent. Devinez ceux qui ont des résultats et qui régressent et ce n’est pas d’aujourd’hui.

la situation d’aujourd’hui n’est qu’une résultantes des non décisions prises il y a plusieurs années. On est dans la seringue!

la solution hybride rechargeables était une solution de transitions, mais il n’y a plus de transition possible, il y a les bon choix et les mauvais et de ses derniers ont en a bien abusés.

Modifié par rv45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, noel80 a dit :

A pleurer, la France veut promouvoir le PHEV 😥

Normal

 

Je rappelle à toute fin utile le rapport de l'ademe :

 

"Pour les véhicules légers, les solutions PHEV semblent les solutions les plus pertinentes du point de vue de l’impact GES, grâce à leur batterie de taille limitée parfaitement adaptée à l’usage majoritaire du véhicule. Leur rentabilité économique, sans aide à l’achat, reste néanmoins un verrou freinant actuellement leur déploiement

Les solutions tout électriques sont des solutions pertinentes du point de vue écologique et pour réduire la pollution locale, d’autant plus si elles sont très utilisées (comme sur les bus) de façon à amortir l’impact de la fabrication de la batterie (sur les GES) par l’usage. La rentabilité économique de ces solutions reste limitée actuellement (ou le devient grâce aux aides à l’achat) mais devrait le devenir d’ici 2030 grâce à la réduction annoncée du coût des batteries. La course à l’augmentation de l’autonomie est un point de vigilance, du point de vue des émissions de GES qu’elle engendre mais aussi du point de vue de la rentabilité de la solution, ce qui pourrait freiner à terme son déploiement.

Pour le déplacement des personnes, les solutions les plus pertinentes pour réduire les GES restent les transports en commun équipés d’une motorisation électrique ou hybride. Les solutions de véhicules légers PHEV arrivent juste après et devancent les solutions individuelles tout électrique et les transports en commun à motorisation Diesel."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 10/07/2021 à 11:46, tino_ale a dit :

Il n’y a rien de passager dans l’électrification du transport.

OK, disons le fort : non, aucune énergie n’est véritablement « propre » et oui, les EnR emploient des énergies fossile à un moment ou un autre. Wow!
Est-ce que ça va mieux la, on est soulagés ?

 

Et donc maintenant on fait quoi ? Si sur le cycle de vie elles sont plus vertueuses il faudrait s’en priver ? Appelez les énergies comme bon vous semble, sales ou propres, tout ce qui compte c’est d’évoluer vers des solutions moins sales ou plus propres.

 

Beaucoup d’énergie (sic) pour tenir un discours arc-bouté sur des portes ouvertes. Et apporter, au final, on ne voit pas trop quelle eau au moulin.

 

tout ce que je retiens c’est que non, vu l’utilisation globale des énergies et le poids du transport dans ce grand tout, le gain qu’on fera par l’électrification du transport ne suffira jamais à solutionner seul le problème global de réchauffement climatique et de destruction des environnements. Cela ne pourra être qu’une partie de la solution, mais qui a le mérite de répondre à une partie du problème.

Ni la France, ni l'europe n'ont une politique industrielle visant à augmenter massivement la production d'electricité décarbonnée pour que l'electrification du transport individuel soit une chose perenne et écologique. Avec les ENR intermittentes, on fait exactement l'inverse. 
Pire encore, on table sur un développement des BEV en majorité fabriqué sur d'autres continents, ce qui augmente la dépendance aux fossiles et creuse encore plus les déficits commerciaux. 

Faut il pour autant se passer des BEV? Bien sur que non. Juste garder à l'esprit que c'est la continuité d'un modèle consumériste, archi dépendant du fossile et qu'il n'y a strictement rien de vertueux ni d'écologique à rouler dans un BEV. C'est fumer 2 clopes de moins par jour quand on en fume déja 2 paquets, c'est toujours mieux que d'en fumer plus, mais ça n'évitera pas le cancer. 

C'est un choix économique tactique, plutôt intelligent à l'heure actuelle vu que les états cherchent à developper ce modèle qui permet de faire des énormes économies si on roule beaucoup, le tout avec tres peu de contraintes pour peu qu'on ait une batterie de grosse capacité. La solution miracle, en somme. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, coutal007 a dit :

Ni la France, ni l'europe n'ont une politique industrielle visant à augmenter massivement la production d'electricité décarbonnée

Pour ce qui est de la France, il est établi que les BEV ne nécessitent pas de capacité de production supplémentaire , et l'électricité est déjà fortement décarbonnée.

Il y a 15 heures, coutal007 a dit :

on table sur un développement des BEV en majorité fabriqué sur d'autres continents

Qui ça, "on" ? On va sans doute subir le rouleau compresseur chinois, mais ce n'est pas un choix, je ne comprends pas ta remarque... Si on peut éviter de fabriquer hors Europe, on le fera. Les gigafactories de Douai et de Berlin sont un premier pas...

Il y a 15 heures, coutal007 a dit :

pour peu qu'on ait une batterie de grosse capacité

Pas nécessairement, 100 kWh et 800 km d'autonomie, ce n'est pas une fin en soi ! On peut aussi promouvoir un maillage plus dense des stations de recharge, et se contenter de 300 km d'autonomie sur autoroute, à 110 km/h... Mais il faudra beaucoup de bornes, et la charge 800V permettant de réduire la durée de recharge gagnerait à être généralisée. Je préfère multiplier des bornes mutualisées entre tous, que les grosses batteries non mutualisées,  inutiles pour 90% des distances parcourues, et qui vont monopoliser des matériaux inutilement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, e-Lionel a dit :

Pour ce qui est de la France, il est établi que les BEV ne nécessitent pas de capacité de production supplémentaire , et l'électricité est déjà fortement décarbonnée.

Donc le parc nucléaire actuel va durer encore 30 ans? Il va être remplacé par quoi? Au bout d'un moment, il faut arrêter avec l'idéologie et s'en remettre a la physique. L'electricité n'est pas un truc magique qui tombe du ciel.

Citation


Qui ça, "on" ? On va sans doute subir le rouleau compresseur chinois, mais ce n'est pas un choix, je ne comprends pas ta remarque... Si on peut éviter de fabriquer hors Europe, on le fera. Les gigafactories de Douai et de Berlin sont un premier pas...

"L'Europe" ca ne veut rien dire. Fabriquer chez les Allemands qui sont les 6e pollueurs du monde, je ne vois rien de vertueux. Les gigafactories sont des sites d'assemblage, les éléments sont tres souvent fabriqués ailleurs.

 

Citation

Pas nécessairement, 100 kWh et 800 km d'autonomie, ce n'est pas une fin en soi ! On peut aussi promouvoir un maillage plus dense des stations de recharge, et se contenter de 300 km d'autonomie sur autoroute, à 110 km/h... Mais il faudra beaucoup de bornes, et la charge 800V permettant de réduire la durée de recharge gagnerait à être généralisée. Je préfère multiplier des bornes mutualisées entre tous, que les grosses batteries non mutualisées,  inutiles pour 90% des distances parcourues, et qui vont monopoliser des matériaux inutilement...


D'une, ce n'est pas du tout la voie actuelle du marché du BEV. Quant à mettre des stations de bornes de 2 à 4 MW (8 a 16 bornes de 250 KW), une station service sur l'A6 un jour de départ en vacances ce sera 60 à 80 bornes pour une puissance de 20mw ca va être compliqué sans augmenter la capacité de production electrique...Avec 20-30% du parce electrifié, ca va faire des appels de puissance énormes sur le réseau les jours de grande affluence...
Si on rajoute les camions electriques, là on va bien rigoler...
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, coutal007 a dit :

Donc le parc nucléaire actuel va durer encore 30 ans? Il va être remplacé par quoi? Au bout d'un moment, il faut arrêter avec l'idéologie et s'en remettre a la physique. L'electricité n'est pas un truc magique qui tombe du ciel.

L'être humain n'est jamais aussi efficace qu'en étant au pied du mur. 

La fission nucléaire est une technologie qui a fait son temps, le futur est à autre chose, avec d'une part l'utilisation des ENR (même si il y a encore du chemin j'en conviens) et aussi la fusion nucléaire dans le futur (une fois le défi technique relevé).

Nous trouverons les solutions pour répondre à nos besoins énergétiques n'ont pas parce que c'est nécessaire, mais parce que c'est indispensable pour l'humanité. 

 

Le sujet c'est la fin des véhicules thermiques, on y est, et je suis impatient de vivre ce changement dogmatique. Cette technologie est dépassée. Elle a rendue de nombreux services à l'humanité au siècle passé, mais elle a fait son temps là aussi.

L'électricité est à la base de la technologie de notre société, il est cohérent que les moyens de transports s'emploient à utiliser cette techno aussi. Pour autant nous ne sommes qu'au début, les solutions vont se déployer au fur et à mesure, de nouvelles idées émergeront, à chaque problème une solution, et si il n'y a pas de solution alors c'est que le problème a mal été posé (dixit mon prof de math sup il y a 20 ans).

 

Bien entendu tout ça n'est pas antinomique avec le fait de consommer de façon plus intelligible, rendre notre consommation en énergie plus efficiente, optimiser nos déplacements,...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 58 minutes, Rikium a dit :

L'être humain n'est jamais aussi efficace qu'en étant au pied du mur. 

La fission nucléaire est une technologie qui a fait son temps, le futur est à autre chose, avec d'une part l'utilisation des ENR (même si il y a encore du chemin j'en conviens) et aussi la fusion nucléaire dans le futur (une fois le défi technique relevé).

Nous trouverons les solutions pour répondre à nos besoins énergétiques n'ont pas parce que c'est nécessaire, mais parce que c'est indispensable pour l'humanité. 

 

Le sujet c'est la fin des véhicules thermiques, on y est, et je suis impatient de vivre ce changement dogmatique. Cette technologie est dépassée. Elle a rendue de nombreux services à l'humanité au siècle passé, mais elle a fait son temps là aussi.

L'électricité est à la base de la technologie de notre société, il est cohérent que les moyens de transports s'emploient à utiliser cette techno aussi. Pour autant nous ne sommes qu'au début, les solutions vont se déployer au fur et à mesure, de nouvelles idées émergeront, à chaque problème une solution, et si il n'y a pas de solution alors c'est que le problème a mal été posé (dixit mon prof de math sup il y a 20 ans).

 

Bien entendu tout ça n'est pas antinomique avec le fait de consommer de façon plus intelligible, rendre notre consommation en énergie plus efficiente, optimiser nos déplacements,...

Je suis tout a fait d'accord avec toi qu'on est à l'aube d'un grand boulversement technologique. 

Néanmoins, l'optimisme ne doit pas prendre le pas sur la réalité physique. Le monde a venir aura, quoiqu'il en soit, moins d'energie bon marché a disposition, on peut attendre tous les miracles de la science qu'on veut c'est une réalité physique: le renouvelable ne produira jamais autant d'energie à bas prix que ne l'ont fait les fossiles pendant 200 ans. 

Pour la prospective de la fin du vehicule thermique avant la fin de la décennie, ce n'est pas une projection à 20-30 ans en évoquant vaguement des technologies qui n'existent que sur le papier, mais c'est un début d'industrialisation qui doit commencer maintenant...Et force est de constater que rien n'arrive. On tire sur la corde d'un modèle embryonnaire (moins de 1% du parc roulant est electrique aujourd'hui) sans proposer aucune stratégie pour qu'il se développe rapidement, c'est "on verra bien"...
Le souci c'est que la politique gouvernementale actuelle tend vers une production d'electricité en baisse et pire encore, de manière intermittente...Il ne faut pas être devin pour comprendre qu'on va tout droit dans un mur et qu'on va passer une sale décénnie à bien vouloir regarder la réalité en face en attendant d'avoir des gouvernants qui comprennent quelquechose à l'énergie...

D'ici 10 ans, il faudra fermer une dizaine de reacteurs...Qui ne seront pas remplacés! On construira surement des centrales a gaz!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, coutal007 a dit :

Néanmoins, l'optimisme ne doit pas prendre le pas sur la réalité physique.

C'est les rêves d'hier qui ont façonnés les technologies d'aujourd'hui, les rêves d'aujourd'hui qui façonneront les technologies de demain. Restant optimistes, l'humanité survivra à ce siècle, mais ne nous le cachons pas, avec un lourd prix à payer (je ne parle pas d'investissement ici, mais de l'impact sur les populations et la terre, elle, survivra quoiqu'il se passe).

il y a 17 minutes, coutal007 a dit :

Le monde a venir aura, quoiqu'il en soit, moins d'energie bon marché a disposition, on peut attendre tous les miracles de la science qu'on veut c'est une réalité physique: le renouvelable ne produira jamais autant d'energie à bas prix que ne l'ont fait les fossiles pendant 200 ans. 

Tout n'est pas question de cout.

Ce changement drastique de paradigme qui s'opère n'est pas là que pour être moins cher, mais pour consommer plus propre ou moins sale (cf. verre à moitié plein ou à moitié vide). 

Une énergie vertueuse qui coute plus cher à produire obligera à être plus précautionneux sur nos dépenses énergétiques. 

Par contre bruler de l'énergie (cf. énergie fossile) n'est pas l'avenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, Rikium a dit :

C'est les rêves d'hier qui ont façonnés les technologies d'aujourd'hui, les rêves d'aujourd'hui qui façonneront les technologies de demain. Restant optimistes, l'humanité survivra à ce siècle, mais ne nous le cachons pas, avec un lourd prix à payer (je ne parle pas d'investissement ici, mais de l'impact sur les populations et la terre, elle, survivra quoiqu'il se passe).

Faut pas charrier, personne n'a jamais rêvé de centrales à charbon, ni même de voiture electrique. Si il y a bien un truc placide qui ne fait bander personne c'est bien la voiture electrique et pourtant...
On est d'accord sur le fait qu'on va payer tres cher pour 2 raisons: 
1, On aura moins d'energie a disposition
2, Il faudra payer les mauvais choix industriels d'aujourd'hui

Mais l'humanité survivra, c'est un fait. 

 

Citation

 

Tout n'est pas question de cout.

Ce changement drastique de paradigme qui s'opère n'est pas là que pour être moins cher, mais pour consommer plus propre ou moins sale (cf. verre à moitié plein ou à moitié vide). 

Une énergie vertueuse qui coute plus cher à produire obligera à être plus précautionneux sur nos dépenses énergétiques. 

Par contre bruler de l'énergie (cf. énergie fossile) n'est pas l'avenir.

 

Sois honnête: si rouler en VE coutait 2 fois plus cher qu'en VT tu en aurais un? Bien sur que non. 
Plus l'energie sera chère et plus l'économie sera récéssive. Il n'y a pas de place pour la vertu dans un modèle économique. 
Ok sur le fossile, faudra l'expliquer aux promoteurs des ENR intermittentes anti-nucléaires alors.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, coutal007 a dit :

Donc le parc nucléaire actuel va durer encore 30 ans? Il va être remplacé par quoi? Au bout d'un moment, il faut arrêter avec l'idéologie et s'en remettre a la physique. L'electricité n'est pas un truc magique qui tombe du ciel.

 

 

Et bien si justement l’électricité se stock parfaitement aujourd’hui et c’est bien le sujet. Et l’électricité nucléaire aujourd’hui n’est produite que minoritairement avec mois de 10% dans le monde et justement les nouvelles capacités de production tombe justement du ciel, c’est le photovoltaïque. Il faut être un petit peu séreux dans les informations données.

 

IRENA-Capacity-Stats-2020_Press-Release_

https://leshorizons.net/croissance-capacites-renouvelables-monde-2020/

7A466B53-5B5B-43B4-AD37-FE4E49F43331.png

Modifié par rv45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 27 minutes, coutal007 a dit :

si rouler en VE coutait 2 fois plus cher qu'en VT tu en aurais un?

Sauf que ce n’est pas le cas. Ma motivation à l’achat d’un VE a surtout été de soutenir une nouvelle technologie et de pouvoir partager, par l’action, l’expérience que j’en retire à mon entourage en tant que primo accèdent (ce que nous sommes tous pour l’instant a l’échelle du développement des VE grands publics qui n’est encore qu’à ses débuts. 
 

il y a 31 minutes, coutal007 a dit :

Il n'y a pas de place pour la vertu dans un modèle économique. 

Peut être que notre génération nourrie à l’énergie fossile a des difficultés à  concevoir ça, mais ne pas sous estimer la nouvelle génération qui nous traitera de papy au mieux, au pire nous blâmera pour notre inaction. 
cette nouvelle génération est déjà née et est encore dans les bacs à sable, mais elle arrive à grand pas pour nous botter les fesses.

Perso j’ai envie de pouvoir regarder mon fils dans les yeux sur mon lit de mort et lui dire qu’au moins j’ai essayé de changer à mon échelle, essayé de remettre en cause ce que je croyais savoir et les habitudes qui m’ont été forgé à l’époque de ma naissance.

Et comme l’aime à dire mon fils dés qu’il découvre une nouveauté qu’il n’arrive pas encore à manipuler, c’est difficile, et je suis là pour lui dire de persévérer. Honte à moi si je ne lui montre pas comment persévérer.

Ma conviction reste donc inchangée, passer du VT au VE, c’est difficile, alors persévérons jusqu’à y arriver (par nos efforts quotidiens, par le métier que nous faisons, par l’éducation de nos enfants, par nos choix de société,…).

Le pire dans cette histoire serait l’inaction, ne rien faire pensant que rester sur nos acquis est là meilleur chose à faire (cf. développement à l’aide du fossile).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisqu'on a enfin la réponse à la question posée en titre, on pourrait peut-être fermer ce fil de discussion.... Et en ouvrir un autre : "j'achète un VE contraint et forcé mais je réfute les qualités écologiques du VE".

(Moi ça m'épargnerait la lecture des trop nombreux HS de ce fil...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit détail de vocabulaire

- l électricité ne se stocke pas ( sauf condensateurs , mais trop petit )

- l energie peux se stocker ( batteries , station pompage turbinage , au chaude , etc.. )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, e-Lionel a dit :

Puisqu'on a enfin la réponse à la question posée en titre, on pourrait peut-être fermer ce fil de discussion

Je suppose que tu fais référence aux propositions de loi de la commission Européenne concernant l'arrête du VT à 2035 ? 

 

Parce que c'est pas encore gagné tout ça, il y a en a pour 2 ans le temps de faire passer ça au parlement, amender, voter. 

Vu la lettre ouverte de l'ACEA, fort à parier que les lignes vont être repoussées après plusieurs cycles de négociation.

https://www.lemonde.fr/climat/article/2021/07/14/constructeurs-automobiles-europeens-et-compagnies-aeriennes-critiquent-les-propositions-de-loi-pour-le-climat-de-bruxelles_6088273_1652612.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait la comission européenne propose (la on rentre dans une nego avec les etats et France1Allemagne qui poussent pour prolonger les pHEV) 0 g/km de CO2

Donc un moteur thermique à hydrogene sera possible apres 2035

D'autant plus que "en meme temps" la commission européenne dit "pompe à hydrogene tous les 120 kms en 2035" 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 17 minutes, oursgentil a dit :

Donc un moteur thermique à hydrogene sera possible apres 2035

C'est pas moins efficace énergiquement qu'un moteur électrique avec pile à combustible ? 

 

il y a 17 minutes, oursgentil a dit :

D'autant plus que "en meme temps" la commission européenne dit "pompe à hydrogene tous les 120 kms en 2035" 

Mais oui, c'est VE et Hydrogène au final avec comme tu le soulignes pompe à hydrogène tous les 120km et borne de recharge tous les 60km.

Modifié par Rikium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 33 minutes, oursgentil a dit :

Donc un moteur thermique à hydrogene sera possible apres 2035

D'autant plus que "en meme temps" la commission européenne dit "pompe à hydrogene tous les 120 kms en 2035" 

Ne s'agit-il pas de VE à pile à combustible ?

Utiliser de l'hydrogène en combustion oui, possible techniquement (je ne suis pas au fait de l'actualité du moment), mais je croyais que la directive concernait tous les moteurs à combustion ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre, l'ACEA qui veut promouvoir les "carburants renouvelables", c'est une belle fumisterie : on se focalise uniquement sur les émissions de CO2 en omettant les émissions polluantes, rien que ça !

J'espère que l'Union Européenne ne tombera pas dans le panneau !

En tout cas, ce sera sans moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, e-Lionel a dit :

Utiliser de l'hydrogène en combustion oui, possible techniquement (je ne suis pas au fait de l'actualité du moment), mais je croyais que la directive concernait tous les moteurs à combustion ?

Non la directive n'impose que le CO2 => 0 g/km (donc exit tout les carburants carbonés mais pas les moteurs à hydrogène)

Donc non le moteur thermique ne va pas mourir, ni en 2024, ni en 2035

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites





×
×
  • Créer...
Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.