Aller au contenu
phiphi01

freinage regeneratif et charge

Messages recommandés

qui se sert du freinage regeneratif, comment et a quel moment

faut il des deniveles ou sur du plat c est aussi efficace

j ai lu je ne sais plus ou que la recharge en conduite n etait pas conseille

si quelqu un a des infos ou de  l experience

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

je l'utilise en permanence, réglé au maxi, sauf quand j'oublie de le réactiver à la suite d'une marche arrière (😥).

En fait cela remplace les freins dans un très grand nombre de situations...et recharge la batterie en même temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

De même je le mets toujours ou presque sur B5. Cependant de temps en temps il faut savoir jouer des palettes. Par exemple sur autoroute en arrivant aux péages les limites de vitesse sont réduites à 110, 90, 70 etc avec des distances entre chaque panneaux trop importantes pour B5. B2 me semble mieux convenir mais j'ai mon PHEV depuis trop peu de temps pour avoir une idée précise.

Par contre je ne vois pas pourquoi la recharge en roulant serait déconseillée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(é) (modifié)
Le 11/03/2021 à 19:45, phiphi01 a dit :

qui se sert du freinage regeneratif, comment et a quel moment

faut il des deniveles ou sur du plat c est aussi efficace

j ai lu je ne sais plus ou que la recharge en conduite n etait pas conseille

si quelqu un a des infos ou de  l experience

 

Dans les grandes lignes.

Tout le monde se sert de la régénération.

Mais il faut savoir que si vous devez régénérez c'est que vous avez trop consommé avant, pas assez anticiper le ralentissement.

L'énergie trop consommée n'est jamais totalement restituée par la régénération.

Pour plus d'info sur l'utilisation de ton véhicule.

Regarde ici à partir de la page 6 j'explique ma méthode

Modifié par Djeff

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(é) (modifié)

N'ayant parcouru que 2200 kms depuis l'achat, en raison de divers confinements, couvre-chefs... j'ai du mal a expérimenter les diverses méthodes pour économiser au maximum.

Néanmoins j'ai l'impression qu'il est préférable de passer en "sauvegarde" voire en "recharge" selon le parcours, plutôt que de laisser le calculateur décider lui-même.

79% en électrique au lieu de 71% avec cette méthode sur un parcours rigoureusement identique.

De plus cela permet de rouler en électrique dans les villages.

Cela dit je préférerais avoir la consommation exacte en litres plutôt que ce pourcentage.

Modifié par Furax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Djeff a dit :

 

Mais il faut savoir que si vous devez régénérez c'est que vous avez trop consommé avant, pas assez anticiper le ralentissement.

 

Bonjour,

Je ne comprend pas trop. Je pense qu'au contraire, anticiper c'est lâcher l'accélérateur bien avant l'obstacle (feu rouge, rond-point, véhicule à l'arrêt... donc régénérer. Si l'on anticipe pas c'est le frein qu'on utilise et non la regénération !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, JPR49 a dit :

Je pense qu'au contraire, anticiper c'est lâcher l'accélérateur bien avant l'obstacle (feu rouge, rond-point, véhicule à l'arrêt...

Oui.

 

il y a 11 minutes, JPR49 a dit :

donc régénérer.

Pas forcément.

Idéalement, il faut maintenir la voiture à une consommation nulle et une régénération nulle.

Ça peut se faire selon les véhicules par réglage dans un menu, palettes au volant, voire en maintenant une certaine pression sur l'accélérateur...

 

Le but, c'est d'arrêter de consommer le plus tôt possible sans pour autant récupérer et laisser les frottements inéluctables s'occuper du ralentissement jusqu'au but (évidemment, ça marche mieux en montée ou en plat qu'en descente...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 16 heures, JPR49 a dit :

Bonjour,

Je ne comprend pas trop. Je pense qu'au contraire, anticiper c'est lâcher l'accélérateur bien avant l'obstacle (feu rouge, rond-point, véhicule à l'arrêt... donc régénérer. Si l'on anticipe pas c'est le frein qu'on utilise et non la regénération !

Anticiper c'est de ne pas utiliser les freins oui, et mieux de ne pas avoir à régénérer du tout non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, Djeff a dit :

Anticiper c'est de ne pas utiliser les freins oui, et mieux de ne pas avoir à régénérer du tout non plus.

Oui, mais là ce n'est plus régénérer ou pas, c'est plutôt : "comment pratiquer une conduite économique ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 18/03/2021 à 14:35, Remy a dit :

.

Idéalement, il faut maintenir la voiture à une consommation nulle et une régénération nulle.

 

Ben ça si c'est pas une conduite économique ! Si quelqu'un pouvait donner le mode d'emploi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme ce que décrit Djeff : en pratiquant la roue libre, je gagne entre 1 et 2 kWh/100 km sur ma Zoé et un ou 2 km d'autonomie sur mon PHEV MY2014 (impossible de lire une conso moyenne en kWh/100 km). Le mot clé à chercher sur le net c'est "Pulse & Glide". Le "glide" est mesuré par l'application PHEV WatchDog parce que c'est un bon indicateur de l'anticipation et d'une conduite économique.

 

Chaque fois que tu régénères, tu transforme une énergie cinétique (tes km/h) en électricité, puis en énergie chimique stockée dans la batterie, et lorsque tu accélères, tu retransformes de l'énergie chimique en énergie électrique puis cinétique. Le rendement de ce cycle est de l'ordre de 60 % à cause des pertes durant la charge et du rendement propre de la batterie (le rendement moteur électrique est pas trop mauvais pour transformer les kWh en km/h).

 

Donc si tu oscilles entre 70 et 90 km/h sur une longue portion horizontale en régulant ta vitesse à coup d'accélérations puis de régénérations, pour terminer à 40 km en arrivant sur le rond-point au bout, chaque kWh sorti "en trop" (pour faire du 90) n'est pas récupéré en redescendant à 70, mais seulement 0,6 kWh environ.

 

Si tu fais la même portion en accélérant progressivement jusqu'à 110 km/h puis en passant en roue libre (B0) jusqu'à ce que ta vitesse diminue doucement jusqu'à 40 km/h en arrivant sur le rond-point, tu auras transformé une fois de l'énergie chimique en km/h et ensuite, c'est le rendement mécanique de roulement (et frottements de l'air) qui sera ta seule perte d'énergie. À 110, ce rendement n'est pas génial à cause du SCx élevé du PHEV (sans doute de l'ordre de 70 %), mais il s'améliore ensuite et ne doit pas être loin des 90 % vers les 60-70 km/h.

 

Alors évidemment, tu me diras, faire du 110 puis ralentir linéairement jusqu'à 40, c'est pas de la conduite, c'est du curling et ça fait chier les autres automobilistes. Certes. Impossible de faire du "Pulse & Glide" parfait dans la circulation. Mais sur un trajet connu (A/R boulot où tu sais bien où se situent les ronds-points, les feux, les montées, les descentes), il y a un réel gain à synchroniser ses accélérations et décélérations avec le déroulement du trajet, ce qui revient en gros à régénérer le moins souvent possible.

 

Le cas d'école est le bout de route qui descend fort avant de remonter autant. Si tu descends en B5, l'énergie stockée puis restituée dans la montée est de l'ordre de 60 % de la perte d'énergie cinétique durant la descente. Si tu descends en B0 et que tu remontes avec l'élan, tu t'apercevras du rendement de la roue libre (proche de 90 % dans les vitesses raisonnables).

 

Donc ce que j'applique tous les jours :

  1. longues accélérations jusqu'à mi-chemin du prochain ralentissement (rond-point, feu, village), puis roue libre
  2. si la distance entre les deux me ferait aller à plus de 100 km/h au milieu, je coupe en 2 cycles en montant jusqu'à 90, puis en me laissant décélérer en B0 jusqu'à 70 avant de redonner un coup d'accélérateur jusqu'à 90 pour terminer en roue libre de façon à arriver à 50 km/h sur un rond-point peu fréquenté ou 40 si j'ai plus de chances de devoir laisser le passage.
  3. en ville, impossible de faire ce genre de cycle, alors je tire la palette en B5 dès que j'arrive en ville pour que chaque surprise qui m'oblige à ralentir brusquement se fasse au max sur la régénération et le moins possible sur les freins
  4. sur route, toujours en B0 par défaut lorsque je sors de la ville. Je remonte parfois en B5 lorsque la circulation m'oblige à ralentir plus tôt ou plus fort que je n'avais prévu.
  5. Si la route est vallonnée et peu fréquentée, je considère "normal" et "optimum" d'arriver en haut des côtes à basse vitesse (genre 50-60 km/h) pour reprendre une vitesse de croisière plus loin à la descente. À l'inverse, je m'autorise un petit dépassement des limites au fond des points bas pour utiliser le surplus de vitesse pour amorcer la remontée et n'accélérer que lorsque la vitesse tombe en-dessous de 60.
  6. Dans la circulation sur route, ça conduit à accélérer jusqu'à estimer que ma survitesse va m'amener, en roule libre, juste derrière la voiture qui me précède, puis elle va reprendre du terrain pendant que je reste en roue libre, jusqu'à ce que je vois se rapprocher trop la voiture qui me suit, ce qui me fait décider de redonner un coup d'accélérateur, et ainsi de suite (oui je sais, c'est pas cool pour les autres voitures, qui ne comprennent pas ce que je fais, mais j'essaye juste de ne pas exagérer).
  7. Lorsque je dépasse une voiture, je suis obligé de faire une forte accélération, le mieux est alors, pour ne rien gâcher, de terminer en roue libre en interrompant l'accélération dès que le dépassement est acquis (oui, il faut de la visibilité devant). Il m'arrive souvent d'être en roue libre avant même d'atteindre la voiture que je double et de terminer mon dépassement le pied complètement levé.

 

Bref, tout ça n'est pas très réglo pour les limites de vitesse et les distances de sécurité, mais sur mon trajet quotidien qui est peu fréquenté, j'ai explosé tous mes précédents records... et sur les autres trajets, je pratique un compromis qui se sent quand même dans la consommation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Le 11/03/2021 à 19:45, phiphi01 a dit :

qui se sert du freinage regeneratif, comment et a quel moment

tout le temps, plus ou moins, dès qu'il y a besoin de ralentir, il vaut mieux charger la batterie que chauffer les plaquettes

une particularité : si le régulateur de vitesse est actif, il s'en occupe tout seul

Le 11/03/2021 à 19:45, phiphi01 a dit :

faut il des deniveles ou sur du plat c est aussi efficace

peu importe, mais le plus "amusant" c'est quand même la montagne : on "joue" des manettes en permanence en fonction de la pente, des virages, de la circulation ; avec une bonne descente et une bonne gestion on peut recharger complètement la batterie

Le 11/03/2021 à 19:45, phiphi01 a dit :

que la recharge en conduite n etait pas conseille

non, c'est fait pour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, beve a dit :

 avec une bonne descente et une bonne gestion on peut recharger complètement la batterie

 

habitant en montagne, je peux te certifier que cette assertion est fausse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 27/04/2021 à 00:00, cedric a dit :

2. si la distance entre les deux me ferait aller à plus de 100 km/h au milieu, je coupe en 2 cycles en montant jusqu'à 90, puis en me laissant décélérer en B0 jusqu'à 70 avant de redonner un coup d'accélérateur jusqu'à 90 pour terminer en roue libre de façon à arriver à 50 km/h sur un rond-point peu fréquenté ou 40 si j'ai plus de chances de devoir laisser le passage.

Belle explication.

Juste ce point avec lequel je ne suis pas en accord.

Je maintien la vitesse au régulateur jusqu'a arrivé au point de "relâchement" pour glisser.

Je n'utilise pas vraiment le pulse and glide à proprement dit, j'accélère normalement, je maintien ma vitesse normalement.

Toute la différence se fait sur le fait que je relâche l'accélération (maintien de vitesse) nettement avant, parfois des centaines de mètres avant les autres en laissant glisser.

Avec la ioniq j'avais essayer la méthode pulse and glide, cette méthode consomme moins car tu va moins vite en vitesse moyenne.

A vitesse moyenne équivalente sur terrain sans dénivelé la vitesse stabilisé consomme moins.

Car en pulse and glide tu roule environ 1/3 du temps en survitesse, cette survitesse coute de l'énergie, résistance de l'air accrue.

Autrement dit je n'utilise pas le pulse mais que le glide.😁

Essaye ma méthode c'est tout aussi efficace et assurément plus reposant.😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Djeff a dit :

Je maintien la vitesse au régulateur jusqu'a arrivé au point de "relâchement" pour glisser.

Je n'utilise pas vraiment le pulse and glide à proprement dit, j'accélère normalement, je maintien ma vitesse normalement.

[...]

Essaye ma méthode c'est tout aussi efficace et assurément plus reposant.😉

Je vais effectivement essayer, car je te suis bien sur le principe, notamment sur le fait que la survitesse doit faire perdre du rendement à cause de la résistance aérodynamique qui augmente avec le carré de la vitesse.

J'ai mis en place mes réflexes de P&G (Pichenette-Glissette pour moi, car je vis dans le midi ;p) ) et je m'étais aperçu que son "rendement" était pas terrible en maintien de vitesse : à 20 kW, elle accélère bien, mais si je maintiens le 80 km/h elle bouffe 10 à 11 kW en permanence... c'est moins bon que de pousser la pichenette à 20 kW jusqu'à 90-100 km/h et glisser jusqu'à 70 km, le tout permettant de maintenir la moyenne à 80 km... Clairement, entre -10 et + 10 kW sur la Zoé, on perd en efficience.

 

J'ai reproduit ces réflexes sur le PHEV, mais tu as raison, je n'ai pas étudié comment il se comporte en maintien de vitesse... Cependant je ne le ferai pas au régulateur : le meilleur rendement n'est pas à vitesse constante, mais à puissance constante (donc autoriser la vitesse à diminuer en montée et à augmenter en descente). Donc j'enclencherai le régulateur de ma cheville droite pour une puissance constante à la pédale.

 

En tout cas, 100 % d'accord avec le fait que c'est en lâchant l'accélérateur le plus tôt possible qu'on gagne le plus. C'est bien lorsqu'on a trouvé le moment où il faut relâcher l'accélérateur avant le rond-point qu'on fait le plus de gains, d'où la difficulté de le mettre en œuvre sur un trajet qu'on connaît mal (ou si on est suivis par des énervés).

 

Tu nous diras ce que ça donne sur l'eC4 aussi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'économie d'énergie le régulateur n'est valable que sur le plat, je ne l'utilise pas en cas de dénivelé changeant bien sur.

Tout le monde n'habite pas dans les Landes ou par opposition dans les Hautes Alpes.

Je ne roule pas avec la eC4.

Et franchement je n'en ai plus aucune envie après avoir fait quelques trajets d'essai, ça m'a suffit.

Déjà elle n'a pas les palettes au volant ce qui est pour moi un non sens en VE.

Certains pourront dire que les palettes c'est "jouer", je suis d'accord.

Mais aux vitesses actuelles auxquelles ont a encore le droit de circuler et la vitesse encore inférieure du flot de circulation, je n'ai que ça à faire "jouer" vu que je n'ai pas la tête dans mon téléphone comme beaucoup d'autres.

Sinon mes quelques rares neurones encore vaillants s'ennuient et me font souffrir en perdant leur temps limité de vie.

Donc n'ayant rien d'autre à faire qu'écouter la radio du point A au point B je m'occupe à économiser de l'énergie.

 

L'énergie c'est comme l'argent on a pas besoin d'en avoir beaucoup il suffit d'en dépenser peu, le moins possible tout du moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Djeff a dit :

"L'énergie c'est comme l'argent on n'a pas besoin d'en avoir beaucoup il suffit d'en dépenser peu, le moins possible tout du moins.

Comme Bezos ?...😆

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour ne pas laisser une bonne remarque sans réponse :

Le 19/05/2021 à 07:49, efull a dit :

habitant en montagne, je peux te certifier que cette assertion est fausse

J'ai refait un essai sur 22km, 1200m de dénivelé : 34km d'aunomie regénérée.

J'étais pourtant persuadé d'avoir déjà réussi 48 km, mais bon, là on est effectivement loin d'une recharge complète.

D'abord je me dis que la recharge est limitée à 80%, comme pour la rapide. Sur autoroute, sur des 100aines de km, je n'y arrive pas non plus.

Ensuite je me base sur l'autonomie estimée., or celle ci dépend des consos passées.

Après plusieurs descentes de montagne puis une recharge normale de 6h, je peux constater une estimation de 88 km.

Evidemment je ne les fait pas, mais comme quoi, les regénérations gonflent l'estimation.

Je revérifie à l'occasion, je ne fais pas ces trajets tous les jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 11/03/2021 à 19:45, phiphi01 a dit :

qui se sert du freinage regeneratif, comment et a quel moment

faut il des deniveles ou sur du plat c est aussi efficace

j ai lu je ne sais plus ou que la recharge en conduite n etait pas conseille

si quelqu un a des infos ou de  l experience

 

Bonjour

perso j'utilise beaucoup les palettes en lieu et place des freins, avec un peu d'habitude les rond-points se passent sans toucher au frein sauf obstacle. Même chose pour les arrêts ou les freins n'interviennent que pour immobiliser la voiture. Dans les secteurs vallonnés également j'adapte ma vitesse en descente avec la récupération la plupart du temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites





×
×
  • Créer...
Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.