Aller au contenu
Invité

Forum • Parlons glyphosate...

Messages recommandés

Invité
Posté(e) (modifié)

Vu les réactions sur mes réponses dans le topic sur N.Hulot, j'en viens à me poser 2 questions

 

- Mes informations sont elles erronées?

- Les personnes ayant réagis sont elles mal informées?

 

Donc on va se refaire un bon petit historique, afin de s'assurer que l'on parle bien de la même chose, et que les plus sensibles puissent éventuellement changer d'avis, après tout, on a tous des croyances fausses, moi le premier...

 

Alors le glyphosate est né en 1970 (1950 d'après d'autre sources) et commercialisé depuis 1974 par Monsanto. C'est l'un des composants du RoundUp notamment. (oui c'est important de le signaler. Le glyphosate se suffit à lui même, mais pour optimiser son action, Monsanto à rajouter tout un tas de saloperie qui elles, sont toxiques, comme des acides et des tensio-actifs)

 

Inutile de préciser que face à tant d'efficacité, Monsanto s'est fait de très jolie paire de bu**** en or avec ce produit.

 

L'intérêt de se produit réside dans le fait qu'il permet de traiter un champs de ses mauvaises herbes et d’ensemencer par dessus sans besoin de labour, permettant donc une meilleur conservation de la qualité du sol. De plus, c'est pas cher, et quand on voit à combien le prix du kilo de blé est acheté à nos cul-terreux, encore heureux que ça le soit, sinon on aurait plus d'agriculteur dans nos belles campagnes...

 

Donc, pourquoi tout ce foin autour de cette molécule? Parce qu'il parait, ça refile un cancer...

 

Ce débat existe depuis bientôt 40 ans, il existe des études montrant une corrélation entre certains types de cancer, et l'usage de glyphosate.

Pour les 2 du fonds qui ne suivent pas, une corrélation, c'est différent de causalité : une corrélation est un lien entre 2 types d'événements qui laisse suspecter un lien, sans pour autant le prouver. Un exemple assez récent : des parents se sont plaints que le vaccin contre l'hépatite B provoquait une SEP. En effet, les symptômes se manifestaient quelques semaines après l'injection. Après études, ils ont compris que ça n'était qu'un hasard de calendrier, ils ont donc déplacé l'âge de l'injection et Ô miracle : pas plus de cas de SEP, aucun cas quelques semaines après l'injection.

 

Nous sommes dans le même cas avec le glyphosate. Les études récentes ne montrent pas de lien particulier entre cancer et glyphosate. En l'occurence, il s'agit très probablement d'un biais cognitif ou sophisme appelé "Post hoc ergo propter hoc"

A se produit avant B ; donc A cause B.

Par exemple :

"- Oh ma fille a pleuré toute la nuit!"

"- Normal, c'était la pleine lune!"

"- Ah mais c'est à cause de ça!"

 

C'est très humain, parfois vrai, mais souvent faux. Le cerveau est ainsi fait qu'il a besoin de réponse à ses questions, quitte à en prendre des fantaisistes...

 

Concernant l'environnement, c'est là où il y a le plus de désaccord en fin de compte, parce que OUI, on retrouve du glyphosate dans les eaux de surface, mais jamais dans les eaux profondes, comprendre les nappes phréatiques. Mais le point qui ne manque pas de piquant, c'est que le glyphosate est TOTALEMENT BIODEGRADABLE en 3 à 27 jours environs dans le sol et en 1 à 4 jours dans l'eau...

 

Pour être précis, il se dégrade en acide aminométhylphosphonique avant de lui même se transformer en C02, en eau et en phosphate ionique.

 

Donc, d'après mes sources (chercheur en biologie, publication médicale de recherche) le glyphosate n'est pas le danger que certains aiment prétendre.

 

Voilà pour ma petite explication. Alors que l'on soit bien clair sur le but de ce laïus, il n'est certainement pas de vous traiter de con, je suis certains que la totalité d'entre vous peut me mettre à l'amende sur d'autre sujet, le but n'est pas non plus de dire "j'ai raison et vous avez tort". Il faut plutôt prendre ça comme un appel à votre sens critique.

 

Les gens de nos jours vivent trop avec des croyances chevillées au corps sans forcément se poser la question : "mes infos sont elles fiables? Les ais-je croisé avec d'autres sources? Ne suis-je pas en plein biais de confirmation?"

 

Si Steve Jobs avait SU avant de CROIRE il serait encore parmi nous aujourd'hui... (je raconterai son histoire volontiers c'est passionnant et très instructif...)

 

Je suis bien sur ouvert à tout débat, et je suis tout à fait disposer à partager mes sources pour qui réclame des preuves, car comme j'aime à le dire

"Un argument avancé sans preuve, peut être rejeté sans preuve"

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Angelus a dit :

"j'ai raison et vous avez tord"

Tort*

Je vois souvent cette faute sur ce forum, du coup voila, il fallait bien un truc faux dans ton laïus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. 《Mais le point qui ne manque pas de piquant, c'est que le glyphosate est TOTALEMENT BIODEGRADABL E en 3 à 27 jours environs dans le sol et en 1 à 4 jou rs dans l'eau...》

Il y a longtemps que je n'avais lu une affirmation aussi énorme !

Plus c'est gros, mieux ça passe ???

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci d'avoir ouvert un sujet dédié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mosanto veut, avec son Roundup, débarrasser la terre "des mauvaises herbes", mais sur la terre tout a son utilité. Sans mauvaises herbes pas de faune qui pollinise "les plantes utiles". Les mauvaises herbes sont celles qui empêchent les actionnaires de Mosanto de se remplir les poches.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, c'est comme l'essence et le gasoil. Quand on les brûle il n'y a que du CO2 et du H2O, du moins en théorie.

Prenons le problème à l'envers. Est-ce que tu serais près à boire exclusivement de l'eau avec 20 ppm de glyphosate ? Tu parierais ta vie la dessus ?

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Angelus a dit :

 

 

Je ne retrouve pas les résultat d'analyse des eaux profondes par UFC, ça m’intéresse pourtant... mais encore une fois, on parle du RoundUp qui est une association de nombreux produits, et non du glyphosate en lui même, enfin si et d'ailleurs c'est intéressant puisque j'avais déjà lu cette étude

 

comment faire pour d'un coté avoir du glyphosate pur , non toxique , d'après toi, et les autres produits chimique contenu dans le round-up ?????

afin de pouvoir en boire sans danger 

 

c'est donc un ensemble des produit, parfait cocktail , qui est dangereux, et aucune étude sérieuse ne prend en compte ce cocktail

une étude qui ne prend pas en compte ce mélange est orienté et n'est absolument pas crédible

il faut aussi bien regarder qui a sponsorisé ces études, monsanto ?

et comment sont financé les études qui prouve le contraire, difficile, voire impossible de trouver des sous pour cela, les budget sont réduits a peau de chagrin

les lobbys, tu connais???

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Angelus a dit :

Ce que je veux dire par là : C'est que la quasi totalité des études dans le monde entier ne donne pas de dangerosité au glyphosate. Mais forcément, si tu en fais je sais pas admettons 10.000 études, tu en aura peut être une qui donnera un lien de causalité, ça s'appelle un faux positif puisqu'une étude sur 10.000 arrive à ce résultat.

sauf que la , c'est le ce qui se produit

monsanto finance des milliers d'études "orientées" et une seule étude arrive a se faire malgré les freins mis par les autorité

ce n'est pas pour autant que cette étude peut être considérée comme faux positif

le nombre ne prouve rien

dans ce cas, c'est de la pure intox a coup de millions, et monsanto en a largement les moyens

ça s'appelle le lobying

et ça rapporte très gros a ceux qui le pratique

même si , pour cela, ils vendent des produits hautement toxique , ce n'est pas leur problème , idem pour les marchands d'armes

l'usage qui en est fait n'est pas de leur "responsabilité"

par contre , tu a raison, monsanto n'a plus d'interet dans le glyphosate, puisqu'il est tombé dans le domaine public, c'est juste qu'ils veulent éviter d'avoir a payer les amendes  comme celle a laquelle ils on été condamné dernièrement

qu'elle que soit le produit chimique, du moment qu'il est xxxxxcide, c'est qu'il est dangereux pour la planète et toute vie

c'est tout simplement inadmissible d'en utiliser sous quelque raison que ce soit

l'homme a tres bien cultiver la terre de façon raisonnable depuis des millénaires et c'est depuis moins d'1 siecle que des savants fou on penser a détruire toute vie par sélection morbide de tout ce qu'ils on considérer comme nuisible 

en oubliant totalement que toutes les  espèce sont utile sur cette planète 

la seule nuisible c'est l'homme , surtout les assassins de la nature

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, neo87 a dit :

Mosanto veut, avec son Roundup, débarrasser la terre "des mauvaises herbes", mais sur la terre tout a son utilité.

C'est exactement ce que je pensais en parlant de bio-diversité

A supposer que le glyphosate ne soit pas toxique pour la santé, le défendre ainsi c'est juste faire du bruit pour éloigner l'attention du vrai problème : Il nuit gravement à la bio-diversité. Et ça, bon courage pour trouver une étude qui démontre l'inverse. C'est démontré, désormais, les rendements d'une agriculture dite "permaculture" sont supérieurs à ceux de l'agriculture intensive. Et même sans cela, l'agriculture intensive n'est absolument pas nécessaire pour nourrir l'humanité. Elle a eu son intérêt pendant la période d'après-guerre, maintenant, elle n'apporte plus rien de bon ni nécessaire. Plutôt que défendre un système à bout de souffle, il serait plus pertinent d'aider la mutation, la reconversion de ceux qui se sont enchaînés dans ce mode de production et qui peuvent difficilement en changer maintenant. Un grand nombre d'agriculteurs en mode intensive ne demanderaient pas mieux que de changer leur façon de faire, mais le système intensif les a noyé de dettes, et maintenant ils sont dans la m.... jusqu'au coup car les rendements chutent malgré les promesses de toute cette chimie.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Angelus a dit :

L'ancien n'est pas synonyme de mieux.

[...]

Bien évidemment que moi aussi, je préférerai que des cultures responsables et écolo, mais ça n'est pas possible à l'échelle de la planète.

"L'ancien n''est pas synonyme de mieux" : poncif. On pourrait tout aussi bien écrire "Le neuf n'est pas synonyme de mieux", dans un cas comme dans l'autre ça n'apporte rien du tout.

"ça n'est pas possible à l'échelle de la planète." A l'échelle de la planète, l'agriculture intensive non bio est minoritaire. Elle n'est employée que dans les pays riches qui ont les moyens d'utiliser des produits chimiques et qui ont également les moyens de sur-produire et jeter l'excédent ensuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis totalement d'accord avec gepeliste62. Je n'ai pas de connaissance comme les vôtres sur les produits chimiques utilisés dans l'industrie agricole mais je suis un consommateur (comme tout le monde) qui fait attention à la provenance des aliments que j'achète.

 

Ce que je constate dans nos fruits et légumes européens venant à 90% d'Alméria en Espagne : ce sont de beaux gros fruits/légumes parfois sans pépins avec de magnifiques couleurs MAIS avec un goût totalement inexistant et à mon avis avec apport énergétique en dessous de ce que le produit était avant transformation génétique et/ou désherbage au préalable par le fameux glyphosate. Mes fruits récoltés dans les Berry chez mes parents/beaux parents ont un goût, une texture jamais approché par la culture industrielle, ils sont évidemment cultivés dans un esprit purement bio. Les agriculteurs sont en train d'appauvrir les sols, de tuer la faune et la flore alors que c'est grâce à cela qui fait que la terre respire et permet de produire. Je vois les agriculteurs couper les haies de façon à gagner quelques hectares mais je vois de plus en plus de crue (forcément on coupe les arbres qui boivent de l'eau). Plus haut tu dis préfères-tu boire du chlore ou du glyphosate (un truc comme ça), ma réponse ni l'un ni l'autre (la peste ou le choléra quoi).

Tout ça pour dire que le rendement a pris le dessus sur la qualité mais si une tomate bio apporte l'énergie nécessaire contre 3 tomates d'Alméria, je préfère n'en mangé qu'une. Je dis peut être des bêtises, je suis même un peu HS mais cessons la course au rendement car bientôt notre terre ne pourra plus rien pour nos petits enfants. 

   

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Angelus a dit :

Mon propos n'est pas de statuer sur le bien de telle ou telle pratique, juste de dire que l'ennemi n'est pas forcément là où on croit le voir.

Alors nous sommes d'accords : l'ennemi n'est pas le glyphosate, mais le mode de production qui lui est associé. Le désaccord peut reposer ensuite sur la faisabilité de sortir ou non de l'agriculture intensive. Un gros débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 27 minutes, Angelus a dit :

mon propre potager est bio

Est-ce que tu est absolument sûr de ça ? Il est dans une serre étanche ?

Les mauvaises herbes s'adaptent et commencent à résister au glyphosate. On fait quoi après ? Merci Monsanto, fabricant de l'agent orange qui a tué des tas de vietnamiens civils.

Modifié par Esunisen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes mais le glyphosate est bien utilisé pour favoriser le rendement ? Donc si tel ou tel pays a un meilleur rendement cela fixe le prix du blé au plus bas et mets sur le carreau ceux qui ont un moins bon rendement. Ca oblige les agriculteurs a utilisé les mêmes produits pour avoir un même rendement. Donc ma conclusion est qu'il ne faut pas utiliser le glyphosate tout comme le Gasoil ;-) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Angelus a dit :

Heu non, mais alors pas du tout, les produits de combustions des hydrocarbures contiennent tout un tas de radicaux libre, c'est pour cela qu'on parle maintenant de tétraèdre du feu et non de triangle du feu. On y retrouve des acides (chlorhydriques et parfois sulfurique), du monoxyde carbone, de méthane et j'en passe...

Je parlais du combustion parfaite: Heptane/Octane/etc... pur + oxygène pur avec un mélange stoechiométrique, ce qui n'arrive évidemment jamais dans un moteur.

 

Ex le méthane: CH4 + 2 O2 → CO2 + 2 H2O

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Citation @Angelus 

Pas toutes, seulement les cotoneuses. Mais en effet ça reste un problème. Après? ben comme on trouve de nouveau traitement pour les bactéries résistantes, on s'adaptera.

 

Non mais t'es sérieux ? Tu vois bien que ce n'est pas viable ton histoire ! Tu fais muter des plantes qui trouvent une façon de ne pas mourir puis derrière tu lui rajoutes un nouveau désherbant 😮 et ainsi de suite. Mais à la fin tes mauvaises vont être des arbres qui vont t'avaler tout cru cher ami !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Il faut arrêter la surenchère avant d'arriver au point de non-retour,  la nature trouvera toujours le moyen de s'adapter, et il n'est pas sur que l'humain gagne.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le business model de Monsanto: Ils vendent les herbicides et les semences OGM qui y résistent.

 

il y a une heure, Angelus a dit :

Il est plus Bio que ce que fait un producteur Bio. Aucun engrais sauf compost de résidu organique, pas d'herbicide, anti limace etc... 

Mais s'il est exposé à l'air ambiant, il l'est aussi à la pollution, donc impossible de garantir du 100% bio, même sur une île déserte.

Il suffit de laisser un récipient quelconque capter l'eau de pluie et d'analyser le contenu pour s'en rendre compte. Ca sera loin d'être seulement de l'eau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait que je plante des graines de tomate Savéol dans mon bac hydroponique pour voir, et après comparer le goût. Le seul truc que je mets dans l'eau c'est un peu d'ammoniaque, sans dépasser 50 ppm. Le bac est bien colonisé, c'est transformé en NO3 en quelques heures. Pas d'herbicide, pas de pesticide, aucune limace à l'horizon, ni escargot, ni chenilles. Par contre pas mal de guêpes cette année. Est-ce que tu sais s'il y a des capteurs qui pourraient se brancher sur un Arduino pour mesurer le taux NH3, NO2 et NO3 en temps réel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Je reviens sur la soi-disant biodégradabilité du glyphosate : comment expliquer, s'il l'est, qu'on en retrouve des traces chez tous les sujets humains testés ? 

Les récoltes se font bien après les délais que tu nous as annoncés, il ne devrait donc pas en rester dans ce qu'on consomme. 

Et je rappelle que la justice a condamné Monsanto pour publicité mensongère pour avoir présenté le Roundup comme biodégradable : https://mobile.lemonde.fr/planete/article/2009/10/15/monsanto-definitivement-condamne-pour-publicite-mensongere-a-propos-du-round-up_1254230_3244.html?

Cette firme a un passé très chargé est n'est plus à une intoxication près, dans tous les sens du terme...

Modifié par arnaud v8
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Angelus a dit :
Citation

Je reviens sur la soi-disant biodégradabilité du glyphosate : comment expliquer, s'il l'est, qu'on en retrouve des traces chez tous les sujets humains testés 

Apporte moi une preuve que je regarde ça. Pour le moment je ne te crois pas.

 

Citation

Les récoltes se font bien après les délais que tu nous as annoncés, il ne devrait donc pas en rester dans ce qu'on consomme

Oui, c'est d'ailleurs pour ça que l'on retrouve des traces de glyphosate dans moins d'un produit sur 3 (29,7%), certainement des croissances rapides, où récolte peu de temps après traitement.

d'un coté tu demande des preuves

et de l'autre 

tu demande qu'on te crois sur tes écris

 

y a comme une anomalie , non

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Si on part sur ce terrain, je te suggère de (re-)regarder le film Contact.

 

Lui: "Tu aimais ton père ?"

Elle: "Oui, bien sûr"

Lui: "Prouve-le"

 

Des millions de personne croient que Dieu existe, il n'y a aucune preuve scientifique que ce soit le cas. Mais il n'y a aucune preuve scientifique que ce ne soit PAS le cas. Alors qui à raison ? Les croyants ou les athées ? C'est la poule ou l'oeuf ?

 

Bon, où est-ce qu'il est parti le petit singe qui a le remède contre ma folie ??...

Alerte_2.jpg

Modifié par Esunisen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Angelus a dit :

En science tu ne peux QUE prouver l'EXISTENCE de quelque chose. C'est impossible de prouver l’INEXISTENCE de quelque chose.

Pas d'accord, c'est juste une question de point de vue. On peut très bien prouver qu'une chose est impossible et donc n'existe pas. Par exemple, la machine à mouvement perpétuel: tu prouves l'existence des pertes donc tu prouves aussi l'inexistence de la machine.

 

Dans le cas de Dieu, c'est complètement différent: il n'y a de preuve ni d'un côté ni de l'autre, donc ni l'existence ni l'inexistence ne peuvent être affirmées. L'inversion de charge est réversible, pas la science.

"Prouvez-moi que Dieu n'existe pas, sinon c'est qu'il existe" ou "Prouvez-moi que Dieu existe, sinon c'est qu'il n'existe pas", c'est kifkif bourricot. Dans les deux cas c'est une inversion de charge de la preuve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×