Aller au contenu

Exanadrel

Membres
  • Compteur de contenus

    28
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

13 Good

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Exanadrel

    L’affichage tète haute qui fait des siennes !

    J'ai moi aussi un problème avec le HUD. Quand il est déployé : il faut le mettre à 1/20 pour que je puisse être à peut près à la bonne hauteur. Par contre, quand je monte la valeur, l'affichage se baisse, et mis à part pour les gens qui mesurent 1m12 c'est inutile... Je mesure 1m88 pour info. Ca m'est arrivé 2 fois de devoir le réglé à 7/20 et le réglage était impeccable. Je vais voir avec la CC pour un régalge.
  2. Exanadrel

    Vos astuces ou fonctions bien utiles...

    J’ai 2 questions : -comment interrompre la charge avant la fin de charge depuis la voiture ? J’ai pas trouvé encore. -Que se passe-t-il si en haut d’une montagne on recharge à 100% et on redescend de la station avec le frein magnétique ? Plus de place pour stocker l’energie !!? merci !
  3. Bon je vois que pour vous, les professionnels, ingénieurs et techniciens d'EDF font partie d'une sorte de conspiration et que ca leur fait plaisir d'enfouir du pouritium dans une cave pour très longtemps. Ou encore pour "prolonger la vie des centrales (grand carénage), et dans les EPR: ceci ne fait que retarder la transition énergétique, et c'est volontaire..." La stratégie de l'entreprise EDF c'est de générer une électricité bas carbone. Car avec la taxe sur le carbone qui va être en place à l'échelle européenne et qui grimpe progressivement, nos amis allemands et polonais sont pas biens mais alors pas bien du tout du tout ! Pour les raisons techniques que j'ai expliquées, l'intermittence est un problème sans réponses. Le meilleur mix qui existe et QUI FONCTIONNE aujourd'hui c'est un mix 40% ENR MAXIMUM/10 %hydrau/50 % nucléaire. C'est pourquoi nos amis polonais s'intéressent de très près au nucléaire. Il suffit de regarder les quotas d'électricité que la france échange avec ses voisins. Nous sommes de gros gros exportateur net d'énergie électrique : Nous jouons un rôle de régulateur sur la plaque europe. Avec le nucléaire français, on peut absorber le surplus d'énergie d'Allemagne et on leur fournit quand ils sont en pénurie. Toujours dans le but de garder les 50HZ. Vous pouvez donc me sortir tous vos rapports qui n'engagent que ceux qui les rédigent, il ne parle pas de ces mécanismes de régulations économiques. Nous ne connaissons pas d'ailleurs les règles du jeu, les lois qui s'appliquerons par avance dans 30 ou 40 ans (si l'Europe existe toujours.) Ils se basent sur des hypothèses très avantageuses aussi (exemple : pas de frais supplémentaires pour aménager le réseau (!!!) et sur des chiffres que je ne comprends pas (parler de stockage en GW alors qu'on devrait exprimer des GWh...) Je suis comme St Thomas : je ne crois que ce que je vois. L'Allemagne, pays industrialisé qui développe fortement les ENR par ont comme puissance installée : 214,6 GW installés /// Energie produite 654 TWh 9,52 GW de capacité nucléaire -> 4,4% 46,3 GW de thermique à la lignite-> 21,6% 58,2 GW d'éolien -> 27,1% 44,3 GW de solaire -> 20,6% 5,5 GW d'hydraulique fil de l'eau non réglable -> 2,6% 9,4 GW de STEP -> 4,4% 7,4 GW biomassse -> 3,4% 29,6 GW gaz -> 13,8% 4,4 GW Fuel -> 2,1% Remarquez qu'on est loin de la cible ADEME en terme de non pilotable. Mais que rien qu'avec 55% de renouvelable installé sur les capacité de l'Allemagne, ils sont obligé d'avoir 5% de nucléaire + 27% de LIGNITE (!) + 20% fuel, biomasse, gaz qui produit aussi du CO2 pour rappel. Les français : 128,8 GW installés /// Energie produite : 530 TWh 63,1 GW de capacité nucléaire -> 49% 3,0 GW de thermique à la lignite-> 2,3% 13,6 GW d'éolien -> 10,5% 7,6 GW de solaire -> 5,9% 25,5 GW d'hydraulique -> 19,8% 11,9 GW gaz -> 9,2% 4,1 fuel -> 3,1% Résultat des émissions en CO2 énormes pour l'Allemagne. Le mix 40% ENR MAXIMUM/10 %hydrau/50 % nucléaire encore une fois c'est le mieux. https://www.electricitymap.org/ jettez un oeil : le top des pays bas carbone c'est en général des pays qui se basent uniquement la dessus. C'est des pays qui performent très bien en terme de CO2 et de prix de l'électricité.
  4. Exanadrel

    Gestion des clés

    moi je suis assez surpris de voir qu'il n'y a pas la fonction de verrouillage / déverrouillage automatique...
  5. En effet, je suis pro-nucléaire, mais avant tout pro-climat. J'essaye le plus possible de baser mes réflexions sur des chiffres et des données, non pas sur mes rêves. Moi aussi j'aimerai qu'on produise 100% de notre électricité à partir de soleil, de vent et d'hydrau. Mais techniquement ce n'est pas possible tant que la question du stockage d'énergie électrique intersaison n'est pas résolue. La phrase "Pour moi comme pour une majorité de nos concitoyens il faut sortir du nucléaire" n'est pas un argument. Car une majorité d'américains ont élu Trump (pro fossile pour qui le réchauffement climatique n'existe pas), une majorité de Brésilien ont élu Bolsonaro (qui se moque de détruire l’Amazonie pour faire de l'argent) et que 95% des gens pensaient que la terre était plate il y a peu à l'échelle de l'Homme. Je ne dis pas que tu es comme une personne qui pense que la terre est plate, si ça se trouve c'est moi. Mais dans ce cas je veux qu'on me démontre que je n’ai pas raison. "Et pour ça il est impératif de développer encore plus rapidement les diverses solutions alternatives" : Lesquelles ? Je pense que depuis des dizaines et des dizaines d'années, tous les pays du monde, tous les énergéticiens dirigent leurs recherches sur les moyens de produire une énergie propre et disponible à la demande. C'est le graal de l'énergie en fait. Dire : "avec l'innovation" ; "avec le progrès" ; "dans le futur on pourra"... c'est se reposer sur des hypothèses. On ne peut clairement pas construire la stratégie énergétique d'un pays avec des interrogations. "Gouffres financiers que sont les EPR" : même si on compte 10 milliards d'euros par EPR (ce sera vraisemblablement 7 par EPR NM) c'est très rentable. 80 ans à exploiter 1600 MW avec un taux de dispo de 92% vs une éolienne à 1,3 M€/MW avec un taux de disponibilité de 15% (durée de vie 30-40 ans). Petit calcul encore : - EPR : en 80 ans on génère : 1,600 / 10^6 (conversion en Téra) x 80 x 365 x 24 x 0,92 (taux de dispo) = 1064 TWh soit au prix de 110€ le MWh (hypothèse basse) cela donne un cashflow de 117 milliards d'€. Avec la centaine de milliards d'euros générée, on paye le combustible la maintenance et le personnel. Les infrastructures de transport sont déjà présentes. A noter que c'est une énergie pilotable donc pas besoin d'ajouter des STEP ou de construire des batteries. - Eoliennes : Pour arriver à un facteur de charge comparable, il faut : 0,92 / 0,15 = 6,1333 fois plus d'éoliennes en puissance installée. Pour produire 1650 MW avec le facteur de charge, il faut donc construire : 1600 x 0,92/0,15 = 10120 MW de puissance installée. On compte 1,3 M€ / MW installé en éolien. Il faut remplacer les éoliennes 1 fois pour qu'elle puisse tenir les 80 ans face aux EPR. On va dire que la reconstruction coute 1 M€ / MW. 10120 MW x (1,3 + 1) = 23,3 Milliards d'€ pour l'équivalent d'un seul EPR. Oui : l'EPR ce n’est pas cher, et le grand carénage l'est encore moins. Attention : Il faut ajouter aux éoliennes le coût de l'infrastructure (câblage et postes de transfo) ainsi que le coût du stockage. J'ai chiffré ce dernier à 35 Milliards dans mon premier poste, pour des hypothèses ou 5% seulement de la consommation étaient assurée par des batteries pour 3 jours. Des batteries qu'il faut remplacer tous les 10 ans car elles n'auront plus la pèche pour débiter l'intensité suffisante. 35 x 8 remplacements donc... On va être sympa : on va croire en nos chercheurs du futurs, on va réduire de 60 % les coûts... donc 35 x 8 x 0,6 = 168 Milliards ! Ce qui nous amène à 190 milliards au bas mot (contribuable francais via CSPE) ! Qui vont aller dans quelles poches ? Celles des asiatiques.
  6. Bonjour à tous, Ce sujet va certainement faire débat. Il s'agit de discuter de l'origine de l’électricité produite pour nos VE. J'ai parcouru un sujet dans lequel nombreux d'entre vous semblent penser que leur fournisseur "garanti" une énergie d'origine "verte". C'est ce que l'on appelle du green-washing pur. Pour travailler dans le domaine, je peux vous fournir des explications techniques sur le fonctionnement du réseau électrique. Certains points sont des limites physiques qui bien souvent ne sont pas expliquées aux citoyens. Je vais essayer de répondre à ces questions : Pourquoi ne peut-on pas envisager un réseau 100% renouvelable ? (ou même 60% déjà...) Pourquoi le prix de l'électricité ne fait que monter, d'où provient l’électricité que je consomme ? En quoi les renouvelables sont une façade politique ? Comment puis-je observer la propreté de l'électricité ? Tout d'abord : on ne fait pas de fumée sans feu. L’énergie propre n'existe pas. On transforme par un process avec des pertes une énergie lambda en énergie électrique. Il y a toujours un impact. Pour fabriquer de l’électricité, on utilise depuis la fin XIXème des énergies fossiles. L’énergie contenue sous forme chimique est transformée en chaleur / puis mécanique / puis en énergie électrique. La transformation que subit le combustible engendre la production de cendres plus ou moins grosses. Les grosses particules sont récupérées les plus fines sont impossibles à capter. Ce sont les particules fines. Ces dernières terminent leur course dans l'atmosphère, puis dans les poumons des êtres vivants (impact direct sur la santé / cancer). La combustion engendre aussi de nombreux gaz qui renforcent tous plus ou moins l'effet de serre dans l'atmosphère terrestre. Ils sont aussi responsables de l'acidification des pluies et des océans eux même étant la cause d'autre problèmes (biodiversité en baisse/ érosion des côtes...). Les gaz se dissolvent un peu partout pour arriver à équilibre (loi de Henry). A l’échelle planétaire, les effets sont perceptibles mais l'inertie et la dynamique fait que du point de vue d'un homme : ces changement sont lents / "presque inexistants". Chose à souligner donc : ces particules fines (PM2 ; PM10) qui finissent dans nos poumons provoquent de nombreux problèmes de santé. On parle de problèmes cardio-vasculaires, ruptures d’anévrismes, cancers... On estime à plusieurs millions de morts par an les décès liés à la pollution aux particules fines dans le monde. Il faut donc changer de méthode de production d'énergie pour continuer à vivre dans un niveau de vie convenable sans pour autant chambouler totalement le niveau social des personnes de la société (gilet jaune si tu m'entends...). Quels sont les méthodes de production sans combustion ? On a : éolien / solaire / hydraulique / nucléaire. Alors pourquoi ne fait-on pas pousser des éoliennes et des panneaux solaires partout pour atteindre 100% ENR ? Simplement parce que la physique des réseaux nous en empêche. Et particulièrement : - L'équilibre en temps réel de la consommation et de la production pour garder 50 Hz (point très très important et fondamental) - Le transport de l'électricité sur des longues distances (1000 km) à cause des pertes en ligne (impossible de délocaliser nos usines d’électricité en chine comme nos usines de biens). Concernant l'équilibre prod / conso : Le réseau tourne comme une horloge à 50 Hz. Le réseau électrique européen est totalement interconnecté. Tous les alternateurs de toutes les machines génératrices connectées au réseau tournent sensiblement à la même vitesse. Un alternateur à 1 paire de pôle tourne à 3000 t/min (50t/s soit les 50Hz du réseau). Si la charge des utilisateurs du réseau monte, le réseau tourne moins vite (ex :49,999Hz) et il faut corriger la situation. Les régulateurs opèrent, réinjecte un peu de puissance et le réseau remonte à 50Hz. Inversement à la baisse de charge. Sauf que les variations au fur et à mesure des jours et des saisons sont assez fortes, mais restent prévisibles. Mais pour pouvoir injecter ou retirer de la puissance du réseau, il faut des énergies "pilotables". Comme le thermique à flamme ou le gaz. Ah oui ! Mais on a dit plus de combustions. Il reste : hydraulique, nucléaire et batteries électriques. L'hydraulique, c'est la Rolls... En fait : c'est de l’énergie solaire camouflée. Le soleil évapore de l'eau, il pleut : ca ruisselle et tombe dans les lacs etc : il y a plus qu'à turbiner ! C'est donc réglable (+/- de débit dans la turbine) et vert ! Encore mieux : avec les surplus de production électrique on peut repomper l'eau dans les barrages en altitude pour stocker l’énergie et relâcher l'eau plus tard au moment les plus "tendus" des gros appels de puissance sur le réseau (18h30 le vendredi soir en hiver !) Seuls hics: il faut une pluviométrie correcte, une topologie favorable, et les sites sont limités... En France, il ne reste que très très peu de sites non exploités. Et on plafonne à ... 10% de production sur le mix électrique total. Batteries électriques ? Bah c'est une escroquerie pour les réseaux électriques... On compte ?? Hypothèses : le mix énergétique est tel que 40% de la production installée en France est d'origine renouvelable. C'est l'hiver, il fait froid, pas de vent et pas de soleil pendant 3 jours. Les capacités hydrau et nucléaires sont poussées au maximum. Il faut combler 5% de la production par les batteries, préalablement chargées à 100% avant l'épisode de pénurie (hypothèses favorables). Sachant qu'en France on consomme chaque année environ 480 TWh, 5% sur 3 jours représentent 0,197 TWh. Soit 197 000 000 kWh. Au prix de 175€/kWh le stockage, il faudrait donc investir : 34,5 Milliards d'€ pour ça... Pour uniquement combler les pics un peu rudes. Alors on pourrait se servir des VE des particuliers ? Allez on est sympa, tout le monde donne 10% de sa batterie de VE : il faut que les français s'équipent de 48 millions de Zoé 41 kWh... Vous comprenez que c'est irréaliste...Alors quand on a un réseau électrique à régler on fait comment sans fossiles ? Chez nous on a opté pour le nucléaire... Ce qui paraît logique. Les allemands ont cédé aux écolos pour des raisons politiques et non scientifiques : ils ferment le nucléaire. Ils se retrouvent à régler leurs pics de sévère intermittence avec le gaz et le charbon. Les résultats concrets sont là : https://www.electricitymap.org Si vous allez régulièrement consulter ce site qui propose les émissions en temps réel, vous observerez que les allemands sont 90% du temps entre 300 et 400 gCO2/kWh. En France : nous sommes toujours entre 30 et 80. Évidemment, il existe des inconvénients au nucléaire. Personnellement je trouve les inconvénients très très inférieurs aux inconvénients des fossiles. De plus, la recherche dans les réacteurs de générations IV est en bonne voie pour réduire de manière très importante nos déchets radioactifs et pour fermer la boucle du combustible. Un dernier point sur la traçabilité des énergies et du marché et le prix de l’électricité : - Pourquoi le prix de l’énergie augment t-il tant ces dernières années ? Il y a bien sur le prix du grand carénage des centrales nucléaires existantes (40 milliards à payer sur 10 ans pour rénover une 50aine de réacteurs). Il y a surtout sur votre facture une taxe qui gonfle sans cesse pour financer la transition vers les énergies renouvelables : la CSPE. Elle représente 9 milliards d'euros par an. De quoi payer un EPR par an ! De plus, pensez-vous que les éoliennes et les panneaux solaires que paye la CSPE sont fabriqués en Europe ? Bien sûr que non : ce sont donc des milliards d'euros pris dans les poches des contribuables qui migrent in fine vers l’Asie. -Peut-on garantir l'origine d'un électron ? NON. Le réseau électrique c'est une grosse baignoire d'eau qu'il faut garder à un même niveau. Il y a des fuites variables (conso) qu'il faut compenser par un remplissage (prod) qui puisse garantir le niveau d'eau dans la baignoire Le remplissage est assuré par un tuyau d'arrosage + un robinet. Mais il est impossible de savoir d’où vient la goutte d'eau qui tombe de la fuite, si initialement elle a été mise dans la baignoire par le tuyau ou le robinet. Du coup les fournisseurs "verts" jouent sur cette subtilité. Ils n'augmentent même pas leur propre production en fonction de la consommation de leurs propres clients. Alors comment font-ils ? Ils négocient annuellement des volumes d'électricité sur le marché de l'ARENH. En gros, EDF cède 25% de sa production nucléaire (environ 100TWh) à un prix coutant voir à perte afin que la concurrence puisse naître en revendant de cette électricité aux clients avec une marge confortable. Cela permet de faire naitre des concurrents de manière forcée à EDF (c'est une loi européenne). Sauf qu’on ne voit pas beaucoup d'outil de production d'électricité en construction... Les marges atterrissement sans efforts dans les poches des dirigeants des Leclerc, Cdiscount, enercoop, etc qui sont de simples distributeurs au final. Avec ces quelques lignes, je vais peut-être déchainer les passions. Mais moi ce que je veux pour ma voiture, pour mon pays, c'est une électricité qui a un impact le moins grand possible, disponible quand j'en ai besoin, sans blackout (ah oui c'est quand la production ne suffit plus à la demande, bah on coupe des morceau entier du réseau, quand c'est pas tout le réseau qui se casse la gueule en chaine !) et qui est bon pour l'économie locale. Le vrai service public ! Allez joyeux noël et bon débat !
  7. Exanadrel

    Phare en mode flash

    Ah ok je vois... La différence de fréquence OK, comme quand on filme des jantes et que l'effet de marche à l'envers apparait ! Bon bein dommage je trouvais ca cool pendant la recharge rapide ahaha
  8. Exanadrel

    Phare en mode flash

    Un indice sur la technique utilisée pour faire l'effet flash ? (voir 12min35 sur la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=dK2QuA8N-p0 ) Ce doit être tout bête mais j'ai pas trouvé
  9. Exanadrel

    Feu statique halogène

    je sais pas trop : je vais attendre de recevoir la commande et de monter l'ampoule directement. Je pensais que c'était standard...
  10. Exanadrel

    KONA sur le réseau IONITY

    Peut-être suis-je un peu trop pointilleux, mais pour essayer d'être le plus précis possible, la puissance de charge s'exprime en kW. La quantité d'énergie électrique délivrée est exprimée en kWh (kilo-watt-heure). Si on fait le parallèle avec une pompe à essence : - La puissance délivrée par la borne (kW) serrait l'équivalent du débit de la pompe (L/min par exemple) - La quantité d'énergie électrique en (kWh serrait l'équivalent de volume transféré de carburant (en L). Un kWh c'est la quantité d'énergie apportée par une source à cette puissance pendant 1 h. Une charge de 1 kW pendant 1 h apporte 1 kWh d’énergie, qui équivaut à 3600 kilojoules. Tout comme une pompe qui débite à 1 L/s apporte pendant 1s : 1L
  11. Exanadrel

    Feu statique halogène

    Voici le détail de mes commandes. J'ai pas encore eu trop le temps : j'ai installé que les leds plaque d'immatriculation sur le derrière du Kona (sur la photo on voir le feu gauche qui est changé vs l'autre) J'ai pas encore reçu les phares. Je poste dès que j'ai du neuf. Honnêtement pour le prix... Impec
  12. Exanadrel

    Feu statique halogène

    J'ai acheté les ampoules sur Wish : total pour les LED intérieur / extérieur = 28 euros avec FDP inclus. J'ai déjà commandé des bricoles de ce type pour le moment pas déçu, on verra bien.
  13. Il y a clairement un problème de logistique. C'est pas nouveau le déchargement de navires... Il y a peu être des contrats de logistiques en cours de négo, avec des prix à la hausse ? Répercution directe du prix à la pompe ? Des grèves de transporteurs ?
  14. Toujours pas reçu mon 1st edition perso


Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×