Aller au contenu

Messages recommandés

Je souhaiterais recevoir une réponse aux questions suivantes :

- qu'en est-il de la promesse des constructeurs français de proposer des voitures flexfuel au même prix que les voitures "essence" ?

- pourquoi ne trouve-t-on plus sur le marché du neuf que des Jeep Cherokee à fonctionner à l'E85 ?

- où en est le filière de production de bioéthanol à partir de résidus de l'agriculture et de l'exploitation forestière ?

nb : il y a des millions de mètres cubes de bois datant de la tempête de 1999, pas encore pourris, qu'on pourrait utiliser

- quelles sont le intentions de la nouvelle ministre de l'Environnement et de l'Énergie en matière de biocarburants (les voitures et voiturettes électriques ne résolvant pas tous les problèmes de transport des particuliers) ?

 

Merci à celles et à ceux qui voudront bien me fournir des éléments de réponse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait il y a aussi la Ford Focus qui existe encore parmi les véhicules neufs flexfuel.

 

Comme toi, je me pose la question de cette filière, voici mon point de vu (je précise que je ne suis pas du tout expert, juste quelqu'un qui s’intéresse à l'écologie dans sa globalité).

 

- Au niveau bilan carbone, le bio éthanol c'est moins pire que le pétrole: les plantes absorbent du CO2 pour grandir, donc rejeter du CO2 par leur combustion (je schématise pour faire simple) est moins pire que de forer en profondeur pour rejeter du CO2 qui n'est compensé à aucun moment.

Et il a l’immense avantage de ne pas dépendre de métaux rares (principal, voir unique défaut de l'électrique selon moi si l’électricité est réellement verte), ni du nucléaire (autre principal défaut, que l'on peut corriger théoriquement contrairement au premier).

Cette argument n'est valable que si le bio éthanol est produit localement (sinon bilan énergétique moins bon) et d'une manière qui soit pas concurrentiel avec l'agro alimentaire (sinon c'est bof).

 

- C'est une technologie qu'on maitrise aujourd'hui. En fait ce n'est pas vraiment une technologie, mais c'est un carburant qui pourrait supplanter 100% le pétrole sans grosse difficulté technique, puisqu'on a vu fleurir il y a quelques années pléthore de véhicule flexfuel qui on disparu aussi vite qu'ils étaient apparus.

Bien sûr, c'est si et seulement si ça ne pause pas d'autre problème par ailleurs (je laisse les experts en débattre), mais théoriquement c'est possible immédiatement.

 

- Outre les questions techniques, ça nous rend immédiatement plus du tout dépendant des Pays exportateurs de pétrole et des compagnies pétrolières. Politiquement c'est pas rien.

Cette argument est son propre défaut: compte tenu des Lobby c'est impensable.

Doublement impensable puisque en fait il y a deux Lobby dramatique dans l'univers de la mobilité verte: le pétrole et le nucléaire.

Le premier est connu de tous, le deuxième est plus sournois puisqu'il défend les voitures électriques, donc bien à priori, mais comporte les mêmes défauts que le premier: pas du tout écologique, dans les mains de multinationales intouchables et dépendant de matières premières de pays du tiers monde exploités auparavant par l'occident et aujourd'hui par des dirigeants totalitaires.

Notons que en ce qui concerne l'électrique, même si on arrivait à se passer de nucléaire, on aurait toujours le problème d'approvisionnement en métaux rares pour les batteries.

 

 

Dans la théorie, les agro carburants étaient ma solution idéale (CO2 absorbé pendant la phase de "fabrication" qui compense les rejets futurs, matière première réellement renouvelable si agriculture raisonné et respectueuse de l'environnement et des besoins alimentaires des êtres humains, technique simple...)

Mais dans la réalité ça semble plus complexe que ça. Est ce que c'est réellement plus complexe ou est ce que les Lobby cités plus haut veulent nous le faire croire, je n'en ai aucune idée et je n'ai pas les compétences pour le vérifier.

 

Je reste convaincu que c'est une solution à étudier, en particulier pour l'utilisation de véhicule hybrides (hybride plug-in electrique si la production d’électricité est verte et que l'on peut fournir en batteries tout le parc auto sans dépendre de métaux rares extraits dans des pays exploités, ou hybride air comprimé si cette solution se développe).

 

Je sais que je vais un peu à contre courant (hihi) de ce site très branché (re hihihi) sur l’électrique, mais je suis intéressé pour lire d'autres points de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, et après en avoir discuté avec mon père agriculteur, ça pose de gros problèmes éthiques vis à vis de la nourriture à produire, et je pense aussi que c'est potentiellement une source d'accélération de la déforestation pour faire des parcelles agricoles.

 

Je suis donc opposé à cette solution. L'électrique me semble plus viable dans le sens où ça permet d'accélérer le développement de la décentralisation énergétique et l'accroissement de la part d'énergies renouvelables dans le parc de production.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de participer au débat Neity.

 

Pour la question éthique, c'est tout à fait pour cela que j'ai précisé que le Bioéthanol n'avait un sens que si il était produit localement (donc en France en ce qui nous concerne), et qu'il ne prenait pas la place de terre agro alimentaires.

Je ne crois pas que ça pause plus de problème éthique que le pétrole.

Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas faire attention à la déforestation ou aux problèmes alimentaires, mais je pense que le pétrole cause bien plus de problèmes dans les pays exportateurs que n'en causerait production de Bioéthanol à grande échelle en France.

 

Concernant l’électrique, je n'oppose pas du tout le bioéthanol à électricité, au contraire c'est plutôt complémentaire d'après moi.

Pour rouler au bio éthanol, les véhicules n'ont pas besoin d'avancé technologique: on sait faire depuis longtemps des véhicules compatibles, donc à court terme c'est facile contrairement à l'électrique qui nécessite des évolution technologiques et surtout des évolutions de mentalités (beaucoup plus long!) et d'habitudes d'utilisation.

On est donc pas dans la même échelle, et à court terme je trouverais ça intelligent de rouler à l'hybride électrique/éthanol plutôt que électrique/essence ou gazole, tout en continuant les progrès en 100% électrique.

A condition bien sûr de sortir du nucléaire et du charbon, sans quoi je préfère 1000 fois rouler au bio éthanol!

 

Et justement sur ce point, je ne crois pas que rouler à l’électrique accélère particulièrement le développement des énergies renouvelables. Il n'y a aucun lien puisqu'on peut parfaitement rouler à électricité nucléaire.

Développer les énergies renouvelables ça passe par choisir un fournisseur d’électricité qui s'engage à produire l'équivalent de ce qu'il distribue par les énergies renouvelables + investir dans des installations chez soi et pourquoi pas militer en faveur des énergies renouvelables.

Mais choisir une voiture électrique n'a aucune incidence sur le lobby du nucléaire.

Au contraire, je pense qu'ils ont plutôt tendance à encourager la voiture électrique pour justifier l'utilité des centrales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Sylvain et Neity Merci d'avoir bien voulu me donner des éléments de réponse !

Le bioéthanol produit en France l'est essentiellement à partir de betterave sucrière. On n'en produit pas plus parce que la demande

n'est pas suffisante, donc l'offre est restreinte, et comme il y a peu de voitures flexfuel, le cercle vicieux se reforme.

L'Union Européenne obligeant le France à laisser des terrains en friche pour éviter les surproductions (résultat, cette année, on devra importer du blé), on pourrait cultiver plus de betterave destinée à la production de bioéthanol sans déroger aux règles de quotas

fixées par l'Union Européenne.

La Chevrolet Volt et l'Opel Ampera me semblent être des véhicules très intéressants grâce à leur autonomie en mode tout éléctrique

et à la possibilité de recharger les batteries en mode thermique. Il avait été envisagé de les faire rouler à l'alcool, mais on est vite

revenu au 100% pétrole, hélas. En France, Peugeot qui commence à bien se débrouiller dans le domaine des voitures hybrides,

pourrait concevoir la voiture idéale en s'inspirant de ce principe de fonctionnement (électrique avec prolongateur d'autonomie), en apportant les améliorations suivantes :

- utiliser un moteur thermique "flexfuel"

- utiliser des roues intégrées Michelin (avec moteur, suspension, frein, etc...)

- utiliser des batteries et condensateurs au graphène, en cours de mise au point, pour éviter d'être dépendant des producteurs de

lithium.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La Chevrolet Volt et l'Opel Ampera me semblent être des véhicules très intéressants grâce à leur autonomie en mode tout éléctrique

et à la possibilité de recharger les batteries en mode thermique. Il avait été envisagé de les faire rouler à l'alcool, mais on est vite

revenu au 100% pétrole, hélas.

Au moment de leur annonce, ces véhicules devaient être compatibles E85, en effet.

Finalement, ils ne supportent officiellement que le E10.

Nous saurons en janvier 2015 si leur prochaine génération accepte les agrocarburants.

 

La plupart des Amperiste consomment entre 1 et 2 litres aux 100 km. Ce serait donc une solution très intéressante pour sortir du pétrole, tout en gardant une très grande polyvalence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça me rassure, je suis pas tout seul à m’intéresser au sujet.

Je ne crois pas que l’éthanol soit la solution miracle, mais je préfère ça à notre dépendance au pétrole et tout ce que ça implique.

 

Comme je suis perfectionniste, je suis également très attentif à tout ce qui pourrait être négatif dans ce carburant et comparer le plus objectivement possible avec les autres solutions.

Mais je pense que le principal problème est sa faiblesse face aux lobby pétrolier et nucléaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas c'est clair que l'E85 ne m’intéresse pas en usage seul.

ça serait vraiment intéressant dans une hybride, et encore plus dans une hybride plug-in ou une électrique avec prolongateur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rouler à l'éthanol?

 

OK, à condition de ne pas dépasser 0,5 g/litre, sinon vous perdez des points

 

A ceux qui trouvent que c'est "pô bien" de rouler "au nucléaire" je suggérerai simplement de dire à leurs copains écolos politisés d'arrêter d'empêcher la construction d'éoliennes (c'est de pire en pire l'obstruction dans certaines régions), et qu'ils arrêtent aussi de traîner sur les forums avec leurs ordis "nucléaires". Et qu'ils alimentent leur appartement exclusivement avec un groupe électrogène tournant à l'alcool de betteraves cultivées dans les jardinières de leur balcon.

 

Plus de 40000 morts par an causées par les particules diesel (et chauffage fuel en hiver) rien qu'en France. C'est en gros le bilan d'un Tchernobyl qui se reproduirait tous les ans (les accidents de la route c'est que dalle à côté!). Face à ce génocide causé par les pétroliers et accepté par les citoyens "bras ballants" qui sont contents du faible coût du gasoil (rouler en VE, t'es fou c'est trop cher par rapport au diesel), les petits états d'âme sur nos centrales, c'est du pipi de chat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Triphase, vive les généralités grossière et inutiles dans ce débat.

Votre commentaire manque tellement de mesure et de finesse que je ne sais pas si il mérite qu'on y réponde.

 

Premièrement je ne vois pas ce que viennent faire les écolo politisés ici, il ne sont pas plus mes amis que les vôtres.

 

Ensuite, l'argument arbitraire selon lequel on ne peut pas évoquer le sujet des agro carburant tant qu'on utilise un ordinateur qui tourne au nucléaire est aussi absurde que si je vous disait de ne plus utiliser du tout de véhicule thermique sous prétexte que vous défendez l’électrique.

Une transition énergétique ne se fait pas en un claquement de doigt, on peut discuter de différents sujet sans être mis immédiatement dans des cases par des cerveaux binaires comme le votre.

On peut donc trouver le bio éthanol intéressant sans pour autant n'utiliser que ça et ne s'arrêter qu'à ça.

 

Ensuite je ne vois pas ce que viens faire votre argumentaire anti diesel, si on parle d'agro carburant c'est notamment pour remplacer le diesel de façon simple, ce que ne peut pas faire l'électrique à court terme.

S’intéresser aux agro-carburant ne fait pas de moi un défenseur du diesel, donc soit vous êtes hors sujet, soit vous êtes de mauvaise foi.

 

Enfin, concernant le nucléaire, je ne sais pas d'où vous tirez vos chiffres, mais si vous vous basez sur un nombre de mort "officiel" pour résumer les dégâts d'un accident nucléaire et pour défendre le nucléaire face au diesel, c'est que vous ne mesurez absolument pas ce que cela représente concrètement durant des décennies sur les populations, les territoires et l'environnement à l'échelle mondiale.

ça reviendrait à choisir entre la peste et le choléra et ce n'est pas ce qui m’intéresse.

Par ailleurs, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, le nucléaire ne pose pas de problème uniquement lors d'accident, mais tout simplement dans son fonctionnement quotidien.

Vous semblez oublier qu'on ne sait toujours pas traiter les déchets qui resteront radioactifs durant des siècles et qu'on se contente d'enfouir ou d'immerger là où on pense que personne n'ira fouiner.

Vous semblez oublier qu'on ne sait toujours pas vraiment démanteler un centrale, et que du coup on continue de les faire tourner en les rafistolant.

En fait on ne sait rien du nucléaire à par le faire tourner. Ce qui se passe ensuite, on laisse les générations futures s'en soucier. Tout ça n'est pas mesurable ni financièrement, ni écologiquement.

ça ce sont les vrai problèmes, auxquels s'ajoutent les risque d'accident ou tout simplement d'attentat ou de conflit armé, dont on veut se persuader qu'on est immunisé alors que nous connaissons une paix fragile depuis seulement 70 ans.

 

Si vous prenez les victimes du nucléaires partout dans le monde, des victimes des déchets au victimes des accidents, en passant par les victime de l'extraction uranium dans des pays du tiers monde pour du pipi de chat, libre à vous.

 

Sans compter que ça nous rend toujours dépendant de pays exportateurs, donc l'indépendance énergétique me fait bien rigoler.

 

Moi je ne me contente pas d'une solution.

Je suis favorable à l'électrique, je l'ai dis dans mes messages précédents. Mais l’électricité n'est pas la panacée non plus, et certainement pas l'électricité nucléaire.

 

Je ne me contente pas d'accepter le génocide des pétroliers "bras ballants" comme vous dites, et contrairement à vous je ne me contente pas non plus d'accepter les mensonges du nucléaire sans chercher à trouver d'autres solutions.

 

J'ai dit également que les agro carburant n'étaient pas la solution miracle, mais juste qu'ils méritent qu'on s'y intéresse et qu'on en discute sans avoir affaire à des arrogants de votre espèces qui se contentent de nous faire la morale en se cachant derrière une solution pas plus avouable que le pétrole.

 

Si on perd notre temps sur ce forum, c'est qu'on partage un minimum une conviction: chercher à réduire l'impact environnemental de nos déplacements.

Gardez donc votre ton arrogant et donneur de leçon pour d'autres et discutez de manière constructive ou passez votre chemin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Monsieur Sylvain,

 

Vous venez de débarquer sur le forum, observez un peu plus avant de monter sur vos hauts chevaux. Mes contributions y sont assez nombreuses et pas arrogantes du tout. Il est vrai par contre que je n'utilise pas la novlangue ni le politiquement correct.

 

On va pas aborder dans ce fil tous les sujets évoqués en vrac, c'est fort compliqué et si on en parlait vous verriez que je ne suis pas naïf face aux effets de bord du nucléaire.

 

Pour en revenir au principal, je voulais surtout dire que depuis quelques années qu'on parle de VE et que certains (comme moi) en utilisent, on entend partout cette réflexion (ne pas lire: stupide) "ouais, tu roules au nucléaire", alors que depuis des décennies, "tout le monde" s'éclaire au nucléaire, cuisine au nucléaire, se chauffe au nucléaire (en fait au lignite allemand...), sans que cela ne dérange personne.

 

alors pourquoi critiquer notre source principale d'énergie électrique uniquement lorsqu'il s'agit de VE?

 

Y-a rien d'arrogant dans cela non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien voila, le ton de cette réponse est nettement plus agréable et constructive, merci.

 

Ce n'est pas parce que je suis récemment inscrit sur ce forum et que vous êtes un contributeur actif que je ne peux pas dire ce que je pense.

Ce qui m'a gêné ce n'est pas le manque de politiquement correcte (je ne le suis pas spécialement moi même), mais plutôt le ton moqueur et les propos exagérément irréalistes alors que je m'étais exprimé sincèrement, poliment et le plus réaliste possible auparavant. Je trouve ça arrogant, même si ce n'est pas voulu.

 

Maintenant qu'on peut se parler normalement, je ne critique évidement pas le nucléaire que dans les voitures électrique.

Il se trouve qu'on est sur un forum automobile, donc on parle de voiture, mais je n'ai jamais sous entendu qu'il fallait produire de l’électricité propre uniquement pour les voiture: ça tombe sous le sens à mes yeux que la production électrique doit être entièrement orienté vers la sortie progressive du nucléaire.

 

Par ailleurs pour revenir au sujet, je n'ai jamais opposé VE et bio éthanol! Bien au contraire!

L'E85 est une solution qui m’intéresse pour remplacer à court terme le pétrole, tout simplement, donc en fait on est tous les deux contre le diesel: déjà un bon point.

Ensuite, relisez mes premiers post, j'ai dis clairement que le bio éthanol n'avait un sens que combiné aux progrès de l’électrique (hybride, hybride plug-in, électrique avec prolongateur...)

Là je me suis permis aussi un commentaire pour préciser que l’électrique lui aussi n'avait un sens qu'à condition de sortir du nucléaire, ce qui est la moindre des choses lorsqu'on prétend vouloir rouler "propre", comme l'indique le nom de ce blog.

 

Pour faire simple, à court terme je préfère rouler à l'E85 produit localement, pour accompagner la transition énergétique vers l’électrique, plutôt qu'au pétrole. Et cette transition vers l’électrique doit se faire vers un électrique non nucléaire.

 

Il n'y a pas à opposer sortie du pétrole et sortie du nucléaire, les deux combats sont à mener simultanément, sans hiérarchisation ni opposition de l'un contre l'autre, et sans faire croire qu'on ne peut pas éradiquer le gazole sans l'aide du nucléaire.

 

En fait, la seule différence entre nous, c'est que je considère le nucléaire au moins aussi dangereux que le diesel, alors que vous avez tenté un comparatif hasardeux par un bilan comptable macabre.

Or la question du "propre" n'est pas simplement le nombre de mort à un instant T, mais bien l'impact global environnemental et sanitaire sur le long terme. Quand on résonne comme ça, on ne peut pas faire un choix entre diesel et nucléaire, on ne peut que condamner les deux.

 

Au passage, concernant la conso électrique domestique, mon fournisseur s'engage à produire l'équivalent de ce qu'il me vend via des énergie renouvelables: pas besoin d'avoir un groupe électrogène à l'éthanol pour encourager la sortie du nucléaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne me suis pas posé trop de questions mais ai procédé comme suit;

- remplacement d'une compact essence par une saab éthanol d'occasion

- remplacement d'une citadine essence par une c-zéro

 

Contre toute attente ( mais comme tout le monde ), la c-zéro est devenue la 1ère voiture ( celle qui bouge tout le temps ), la saab pour les longs trajets ( ou quand on a besoin des 2 voitures )

 

Conclusion?

-Si on panache les solutions alternatives, on arrive à se passer de pétrole pour la mobilité individuelle. Et faire un pied de nez aux gros titres de certains journaux qui calculent que si le monde entier roulait en hummer e85, il faudrait raser l'Amazonie...

 

ps: pour l'étape suivante, j'hésite à remplacer la saab par une autre électrique et louer pour les longs trajets. Mais louer E85 est presque impossible...donc çà voudra dire régresser et louer diesel. Un calcul et des états d'ames...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui enfin vous pouvez aussi louer hybride, personne ne vous jettera la pierre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tout à fait d'accord avec electrobrain: réduire au maximum le thermique en utilisant l'électrique au quotidien, et pour le thermique occasionnel (long trajets), utiliser l'E85.

Cela nécessite tout de même d'avoir 2 véhicules, d'où mon intérêt si cela pouvait exister, pour une électrique avec prolongateur fonctionnant à l'E85 (croisons les doigts pour une Ampera/Volt compatible E85).

 

Mais quoi qu'il en soit, les deux solutions nécessitent de pouvoir se brancher à son domicile.

Pour les gens qui n'ont pas cette chance, la meilleure solution à ce jour me semble être une hypothétique simple hybride compatible E85 (en dehors des cas où on peut utiliser les transports en commun bien entendu).

 

Ou pour rejoindre ichouxxx, louer une hybride pour les trajets occasionnels (si elle pouvait être hybride et en plus compatible E85, on serait au top!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De nombreuses voitures essences fonctionnent à l'E85 sans modifications même si elles n'acceptent pas toutes 100% (certaines acceptent 100% sans modifs)

Je possède notamment un Espace 3 de 1996 de presque 300.000km et je roule à 80% d'E85 sans soucis et sans boitier, il y a bien une légère augmentation de la consommation mais le bilan financier est très favorable.

Seulement l'hiver dès qu'on approche 0°, il a un peu de difficulté à démarrer, il faut s'y reprendre à 2 fois, la solution est de diminuer le % d'éthanol.

Consultez les forums E85 sur le net et vous saurez tout ou presque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce problème hivernal serait il résolu dans une hybride, puisque démarrant à l’électrique?

Si un technicien peut répondre

 

Par ailleurs, effectivement la plupart des véhicules essences sont capables de rouler à l'E85, mais en dehors des véhicules "officiellement" compatible (c'est à dire annoncé par le constructeur sur e véhicule neuf), j'ai un peu peur de me le voir reprocher par le garagiste en cas de panne, ou que ce soit un prétexte pour ne pas prendre en garantie ce qui devrait l'être...

J'aimerais vraiment savoir pourquoi tous les constructeurs qui s'étaient lancé dans le Flexfuel ont complètement abandonné l'idée en France, mais continue de vendre des véhicules compatibles E100 au Brésil??? (Renault-Dacia, Peugeot-Citroên, Opel, Ford...)

 

Si j'en crois certains, les véhicules vendues en Europe sont en réalité compatibles mais programmés électroniquement pour n'accepter que l'essence traditionnel.

Difficile de savoir où est la vérité, surtout que les commerciaux en concession ont l'air de se foutre complètement de la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce problème hivernal serait il résolu dans une hybride, puisque démarrant à l’électrique?

Si un technicien peut répondre

 

Pas du tout, le moteur thermique ne sera pas plus chaud pour son démarrage, même s'il intervient plus tard.

En plus, le démarrage étant automatisé, il y a un risque que le moteur thermique ne démarre pas du tout si le calculateur ne gère pas les démarrages à froid à l'éthanol (gestion de l'avance à l'allumage) et qu'il faut plusieurs essais pour arriver à le démarrer.

 

Si j'en crois certains, les véhicules vendues en Europe sont en réalité compatibles mais programmés électroniquement pour n'accepter que l'essence traditionnel.

Difficile de savoir où est la vérité, surtout que les commerciaux en concession ont l'air de se foutre complètement de la question.

 

Les problèmes de compatibilité des véhicules des années 90 sont essentiellement liés aux pompes à injection d'essence qui ne sont pas forcément adaptées à l'éthanol et pourraient casser. Personnellement, ça ne m'est jamais arrivé avec aucun de mes véhicules ayant tourné à l'E85.

Ensuite, ce n'est que de la gestion moteur : plus de marge à l'enrichissement (temps d'ouverture des injecteurs) et calage du point d'allumage modifié en fonction de la proportion d'éthanol.

Certains véhicules des années 90 tournent très bien à l'E85 sans modification pourvu qu'ils soient catalysés et que la marge à l'enrichissement prévu par le constructeur soit suffisante.

J'ai un break 406 V6 qui fonctionne comme ça à 100 % d'E85, seuls les démarrages à froid (quand il fait très froid, < 0°C) sont un peu plus laborieux et il faut parfois 2 ou 3 essais pour que ça démarre.

 

Donc tous les véhicules essence actuels pourraient rouler à l'E85 s'ils étaient programmés pour, mais je ne sais pas si c'est le cas...

Voir sur les forums E 85 pour les retours d'expérience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis content d'avoir évoqué ce sujet : je vois qu'il suscite un intérêt certain, et que des idées intéressantes sont émises. Je vais apporter quelques précisions sur ce que je sais, et émettre des voeux pour ce que je souhaite mais n'existe pas encore.

Concernant le carburant diesel d'origine pétrolière : les dernières normes (2012 environ) exigent un désoufrage poussé. Ce désoufrage s'opère en utilisant de l'hydrogène. Cet hydrogène est produit en faisant réagir à 800° C de la vapeur d'eau et du méthane. Résultat : pour 4 molécules d'hydrogène, on produit deux molécules de CO2.

Si le bilan carbone des moteurs Diesel peut paraître plus intéressant que celui des moteurs essence en données brutes, quand on le fait "du puits à la roue", il l'est beaucoup moins. Par contre, le biodiesel issu de diverses huiles végétales (tournesol, colza, jatropha, etc...), qui ne vient pas des "entrailles de la terre", ne contient que peu ou pas de soufre (pas plus que la salade), et n'a pas besoin d'être désoufré.

On peut avoir des moteurs diesel entièrement propres avec catalyseur (qui ne sert pas à grand chose puisque le moteur diesel, par nature, ne produit pas de CO, donc inutile de le transformer en CO2), filtre à particules, et traitement des NOx. Nota : si les moteurs diesel produisent plus de NOx que les moteurs essence, c'est qu'ils fonctionnent à plus haute température et que leur rendement est meilleur (c'est un "cycle de Carnot").

Concernant la production en France d'électricité, je suis convaincu que, comme pour chaque grand problème complexe, il n'existe pas une solution universelle qui satisfasse à tous les critères, mais qu'on peut s'en sortir en additionnant plusieurs sources d'énergie.

Je crois qu'il faut bannir le plus rapidement possible l'utilisation de combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz, même si l'on nous fait croire que c'est un combustible propre). Je ne suis pas hostile à la suppression très progressive des centrales nucléaires actuelles, mais je souhaite qu'on les remplace par des centrales à neutrons rapides, qui ne produisent pas de déchets nucléaires

toxiques, à longue durée de vie et indésirables. On savait faire jusqu'à l'arrivée de Mme Voynet. L'aimerais que l'on installe le maximum d'éoliennes off-shore, d'hydroliennes là où il y a des courants intéressants, et qu'un exploite un peu la colossale énergie de la houle. Enfin, pour mieux utiliser ces sources d'énergie sporadiques (vents, courants et houle), j'aimerais qu'on installe plus souvent des systèmes hydro-électriques avec réservoir d'altitude - réservoir bas, afin de stocker de l'énergie.

 

Je lirai avec plaisir vos réactions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On savait faire jusqu'à l'arrivée de Mme Voynet.

ça fait longtemps qu'elle est partie, la dame en question... Pourquoi ça n'a pas été fait par la suite ? Et est-ce que ça se fait ailleurs ? Pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Lucien Livio

 

La dame en question, qui prétendait défendre les valeurs de l'environnement, a eu comme actions principales :

- mettre un terme au projet de canal Rhin-Rhône à grand gabarit (pourtant le transport par voie d'eau est celui qui consomme le moins d'énergie) ; cependant, une partie du canal passait sur le département où elle était élue, donc ...

- mettre un terme au projet d'autoroute Grenoble-Sisteron, que ministres de droite comme de gauche avaient antérieurement approuvés. Résultat : les automobilistes de l'Ain, des Savoies, de l'Isère ou de la Drôme qui veulent aller dans le Sud-Est se retrouvent

piégés sur l'autoroute A7 alors qu'ils pourraient avoir un itinéraire sans bouchons

- arrêter le réacteur expérimental SuperPhenix : réacteur à neutrons rapides, il ne produit pas de déchets radioactifs, il peut brûler les déchets d'autres réacteurs (classiques), et n'a pas besoin que l'on renouvelle souvent son combustible.

 

Comme on a mis dix ans pour le construire et dix ans pour le démanteler (je crois que c'est fini maintenant), personne n'a le courage de recommencer, et surtout on n'a plus de sous.

Quand nous serons vraiment pris à la gorge, nous construirons à nouveau ce genre de réacteurs, mais en payant des redevances de licence aux Japonais ou aux Américains qui auront d'ici-là repris l'idée.

Pendant ce temps, nos voisins européens font fonctionner leurs centrales au charbon et au fuel, et tant pis pour les gaz à effet de Serre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me pose ces questions :

  • Même si le canal Rhin-Rhône a été abandonné à l'époque, il aurait pu ressortir des cartons depuis. Si on s'en tient aux projets d'autoroutes ou de lignes à grande vitesse pour TGV (LGV), on voit que les projets peuvent apparaitre et disparaitre des tablettes au gré des changements politiques. Vu le nombre de ministres de l'écologie qui se sont succédé, je me demande pourquoi le projet n'est jamais ressorti des cartons. (*)
  • A51 = idem (**)
  • Pour SuperPhenix, je comprends ton argument mais dans le monde, parmi tous les pays qui n'ont pas de ministres écologistes, combien ont eu l'occasion de lancer de tels projets et ne l'ont pas fait ? Pourquoi ? (c'est une vraie question ! pas de sous-entendu, je ne connais pas la réponse mais c'est juste que l'argument "Dominique Voynet = méchante" me semble un peu réducteur et je te laisse porter la responsabilité des sous-entendus sur ses motivations. cf. les notes de bas de page)

* Par exemple, le canal Rhin-Rhône était très intéressant sur le papier mais beaucoup moins sur le terrain en raison notamment de la complexité de l’ouvrage (fort risque de dérapages financiers...) et la multiplication des écluses qui diminuaient grandement l'intérêt de l'ouvrage pour les transporteurs. Si on construit des infras de transport, c'est pour qu'elles soient utilisées par les transporteurs...

** Même cause, même effets : des investissements titanesques... alors que "l'autoroute des Titans" existait déjà. Dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas du tout, le moteur thermique ne sera pas plus chaud pour son démarrage, même s'il intervient plus tard.

En plus, le démarrage étant automatisé, il y a un risque que le moteur thermique ne démarre pas du tout si le calculateur ne gère pas les démarrages à froid à l'éthanol (gestion de l'avance à l'allumage) et qu'il faut plusieurs essais pour arriver à le démarrer.

Ok, ça je l'ai bien compris, mais ne peut on pas imaginer un système de préchauffage de l'éthanol grâce à l’électrique? C'est complètement hypothétique, je ne suis pas du tout technicien

 

Les problèmes de compatibilité des véhicules des années 90 sont essentiellement liés aux pompes à injection d'essence qui ne sont pas forcément adaptées à l'éthanol et pourraient casser. Personnellement, ça ne m'est jamais arrivé avec aucun de mes véhicules ayant tourné à l'E85.

Ensuite, ce n'est que de la gestion moteur : plus de marge à l'enrichissement (temps d'ouverture des injecteurs) et calage du point d'allumage modifié en fonction de la proportion d'éthanol.

Certains véhicules des années 90 tournent très bien à l'E85 sans modification pourvu qu'ils soient catalysés et que la marge à l'enrichissement prévu par le constructeur soit suffisante.

J'ai un break 406 V6 qui fonctionne comme ça à 100 % d'E85, seuls les démarrages à froid (quand il fait très froid, < 0°C) sont un peu plus laborieux et il faut parfois 2 ou 3 essais pour que ça démarre.

Donc tous les véhicules essence actuels pourraient rouler à l'E85 s'ils étaient programmés pour, mais je ne sais pas si c'est le cas...

Voir sur les forums E 85 pour les retours d'expérience.

ça rejoins ce que je disais, j'en ai discuté avec un pote qui a un parcours très fourni dans la mécanique auto (de mécanicien à directeur de SAV pour une grande marque, en passant par la direction de plusieurs centre auto), et il m'assure que les moteurs d'aujourd'hui ne nécessitent qu'une reprogrammation électronique pour rouler à 100% à l'E85.

Je lui fait confiance sur la partie technique, mais quel peut être le discours de la marque si j'ai besoin de faire marcher la garantie: ils sont capable de mettre ça sur le tapi même si la panne n'a aucun rapport!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lui fait confiance sur la partie technique, mais quel peut être le discours de la marque si j'ai besoin de faire marcher la garantie: ils sont capable de mettre ça sur le tapi même si la panne n'a aucun rapport!

 

Tu peux en être certain : le même syndrome que pour le GPL en monte non d'origine. Toute excuse permettant de se défausser leur est bonne.

 

Ceci dit, le E 85 disparait des stations partout dans mon coin (Poitiers), peut-être partout en France ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci dit, le E 85 disparait des stations partout dans mon coin (Poitiers), peut-être partout en France ?

Jamais entendu parlé d'une station qui arrêterait de distribuer du E85 dans mon secteur (Savoie) et d'après le site http://www.bioethanolcarburant.com/, 150 nouvelles stations s'y sont mis cette année.

 

Encore une fois, je suis pas un inconditionnel du biocarburant, j'essaye de pousser le raisonnement au maximum pour me faire mon opinion.

 

Pour ce qui est de la garantie constructeur, je fais la même analyse.

Il resterait donc à choisir des véhicule qui sont déjà sortie de la garantie pour ne pas être lésé (au moins ils seront moins cher à l'achat!).

 

Je reste quand même sur mon idée de véhicule hybride électrique/E85.

Comme visiblement on ne peut pas compter sur les constructeurs, à voir pour reprogrammer une occasion type Auris ou Jetta Hybride pour rouler à l'E85.

Ou encore mieux, une Hybride plug-in, mais avant d'en trouver d'occasion à un prix raisonnable va falloir attendre encore un peu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×