Aller au contenu
Freddy

Forum • 100% de gaz renouvelable en 2050, c'est possible

Messages recommandés

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/france-independante-mix-gaz-renouvelable-010503.pdf

 

"L'ADEME contribue aux réflexions sur la stratégie volontariste de la France, notamment en explorant des trajectoires pour le futur énergétique français et publie régulièrement depuis 2013 des scénarios énergie-climat. La présente étude "Un mix de gaz 100 % renouvelable en 2050 ?", conduite par l'ADEME en collaboration avec GRDF et GRTgaz, s'inscrit dans la continuité des travaux publiés en 2016 - 2017, et concerne la seconde énergie la plus consommée en France, le gaz. L'ADEME y a exploré les conditions de la faisabilité technico-économique d'un système gazier en 2050 basé à 100 % sur du gaz renouvelable."

 

Comme l'étude a été payée avec nos sous, autant y jeter un œil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant.

Cela va à l'encontre des certitudes de beaucoup.

D'un côté on a une baisse importante des usages habituels du gaz (chauffage, par isolation ?) et une augmentation dans les transports.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
en collaboration avec GRDF et GRTgaz

 

Ben voyons !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Très intéressant.

Cela va à l'encontre des certitudes de beaucoup.

D'un côté on a une baisse importante des usages habituels du gaz (chauffage, par isolation ?) et une augmentation dans les transports.

 

Je suppose que la baisse du "Résidentiel" et du "Tertiaire" viendra de la meilleure efficience des systèmes d'isolation d'une part et des systèmes de chauffage d'autre part (rendements en hausse).

 

La partie "Enseignements" du rapport précise toutefois qu'il sera nécessaire d'avoir "une gestion plus décentralisée du réseau qu’aujourd’hui". En clair, consommer en local ce qu'on aura produit en local... avec les solutions de stockage adapté (power to gaz notamment, comme bientôt expérimenté à Fos sur Mer : https://www.jupiter1000.eu).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
en collaboration avec GRDF et GRTgaz

Ben voyons !

Euh oui... Pour une étude sur le gaz renouvelable, ce n'est peut être pas idiot de travailler en collaboration avec GRDF (spécialiste historique du gaz en France) non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr.

 

Mais je voulais souligner le fait que cela explique probablement l'optimisme de cette annonce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi le gaz pour chauffer les maisons, alors qu'il suffit de les isoler ?

 

Pour rappel, j'utilise 50 sacs de granulés bois à 3,80 €/pièce pour chauffer 110 m2 pendant un an, soit moins de 20 €/mois, avec un poêle à pellets MCZ.

 

Aucun radiateur dans aucune pièce.

 

Isolation 18 cm polystyrène extrudé ou laine de verre, toit, murs intérieur ou extérieur, double vitrage, étanchéité à l'air vérifiée.

 

Alors, pourquoi du gaz ? Pour chauffer l'air extérieur ? Avec du gaz importé de l'étranger, ce qui déséquilibre notre balance des paiements courants, et celle du commerce extérieur ?

 

(HTC U11 / Tapatalk)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

comme pour l'H2

certaines société n'on que des intérêts économiques pour elles même

en aucune façon des intérêts pour l'écologie ,ni les économies d'énergie qui sont contraire a leurs progressions financières

ces société sont contre le principe que l'énergie économisé c'est celle que l'on ne consomme pas

 

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@agfa

MCZ ce n'est pas italien ? Donc pour la balance du commerce extérieur, c'est bien ou pas ?

Quel prix pour d'un tel poele ? Au moins 2500 € H.T.

50 sacs de granulés cela représente 3750 kWh.

Le gaz est à 4 ct HT le kWh, pour obtenir 2500 € il faut consommer 62 500 kWh.

La balance du commerce extérieur devient négative par rapport au poele après 16,7 ans ! Sachant que d'ici là la part de renouvelable va augmenter éloignant d'autant le moment de bascule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
@agfa

MCZ ce n'est pas italien ? Donc pour la balance du commerce extérieur, c'est bien ou pas ?

Quel prix pour d'un tel poele ? Au moins 2500 € H.T.

50 sacs de granulés cela représente 3750 kWh.

Le gaz est à 4 ct HT le kWh, pour obtenir 2500 € il faut consommer 62 500 kWh.

La balance du commerce extérieur devient négative par rapport au poele après 16,7 ans ! Sachant que d'ici là la part de renouvelable va augmenter éloignant d'autant le moment de bascule.

Bonjour

il existe des poêles à pelet inférieur à 1000€ TTC

et cet achat ne se fait qu'une seule et unique fois, et donc le prix est totalement fixe pour toujours

alors que le gaz, il faut en acheter en permanence avec un prix variant au fil du temps

tes calculs sont donc faux

le rendement énergétique étant plus important que celui financier dans le cas du poele , Agfa à bien raison dans sa logique de rester local, les granules peuvent être produit et consommer localement, ce qui est rarement le cas du gaz

Patrikc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@gepeliste62

Dans le type de maison décrite par agfa ("étanchéité à l'air vérifiée"), le poele doit être étanche. Pas de poele de ce type à 1000 € H.T.

Au moment de l'achat ce poele participe bien au déficit de la balance du commerce extérieur. Pourtant il existe bien des poeles fabriqués en France.

Pour le gaz, il va y avoir de plus en plus de production locale. Mais cela n'a aucune importance vu que le réseau national est maillé donc sans production de GES pour le transport dans un réseau existant depuis des années.

"les granules peuvent être produit et consommer localement", tu as bien raison d'être au conditionnel, il n'y a aucun producteur certifié dans le 17, les plus proches étant dans le 85 (dont un à sa certification suspendue), le 79 et le 40 et c'est bien ce transport qui fait le bilan carbone des pellets. Il y a de plus en plus de producteurs qui importe du bois (la certification implique du résineux alors qu'il y a plus de feuillus en France).

Si tu crois que le prix des pellets ne va pas augmenter, tu ne suis manifestement pas leur prix, actuellement au kWh ils sont plus cher d'au moins 28 % que le gaz donc même si la gaz augmente...

Ensuite on peut aussi regarder en terme de rendement, les meilleurs poeles plafonnent à 95 % (90 % pour le MCZ Aike Oyster) quand les chaudières sont à plus. Ensuite les poeles nécessitent une autre source pour l'eau chaude, etc.

 

Conclusion : il faut toujours se méfier des conclusions hâtives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
@agfa

MCZ ce n'est pas italien ? Donc pour la balance du commerce extérieur, c'est bien ou pas ?

Quel prix pour d'un tel poele ? Au moins 2500 € H.T.

50 sacs de granulés cela représente 3750 kWh.

Le gaz est à 4 ct HT le kWh, pour obtenir 2500 € il faut consommer 62 500 kWh.

La balance du commerce extérieur devient négative par rapport au poele après 16,7 ans ! Sachant que d'ici là la part de renouvelable va augmenter éloignant d'autant le moment de bascule.

Tu préfères acheter du gaz russe ? Ou algérien ? Demande à ces populations si elles bénéficient de cette manne, ou bien si elle est intégralement confisquée par une oligarchie corrompue !

 

(HTC U11 / Tapatalk)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Agfa

Source : connaissancedesenergies

Page : le-gaz-consomme-en-france-vient-principalement-de-russie-120222

"Contrairement à une idée assez répandue, le premier fournisseur de la France n’est pas la Russie mais la Norvège.

Les importations françaises de gaz naturel proviennent principalement de 4 fournisseurs :

- la Norvège (42,2% des entrées brutes de gaz en France en 2015) ;

- la Russie (11,4%) ;

- les Pays-Bas (10,7%) ;

- l’Algérie (9,4%)."

 

Il n'y a pas de corruption en Italie ?

 

Il faut se méfier de ses certitudes .... fausses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand des clients me demandent un poêle à granulés je leur explique bien le fonctionnement. Idem quand j'en prescris un.

Il faut savoir qu'un poêle met un certain temps à démarrer et à s'éteindre, donc il n'est pas question de l'allumer et de l'éteindre à répétition. La plupart impose un certain temps entre deux cycles. A priori pas trop contraignant dans un logement BBC.

Par contre ce qui est beaucoup plus contraignant c'est la gestion autonome qui impose deux conditions :

- une plage de température de l'ordre de 2 °C entre la température de démarrage et la température de consigne (pour une température de consigne le poêle va démarrer tout seul quand la température sera 2 °C sous sa température de consigne),

- un arrêt quand la température de consigne est atteinte et maintenue pendant un certain laps de temps (en général 20 minutes) et 20 minutes de chauffe même à puissance de ralenti cela peut sacrément faire augmenter la température dans le logement.

Chez moi 20 minutes à puissance de ralenti par température extérieure proche de zéro, c'est au moins un 1/2 degré au dessus de la consigne et par 10 °C extérieur c'est environ 2 °C au-dessus de la consigne. Ce qui peut revenir à un écart de 4 °C entre l'allumage et l'extinction. Donc de plus en plus, je le laisse en autonomie mais avec une température de consigne plutôt basse (18 °C) et je l'allume en manuel et pour l'éteindre je le repasse en mode autonome (comme la température de consigne est largement dépassée depuis largement plus de 20 minutes) il s'arrête et est prêt à repartir tout seul.

Pour l'instant je n'ai pas trouvé de poêle où il est possible de gérer le temps de maintien de la température de consigne pour décider de l'arrêt par contre j'en ai trouvé où il est possible de réduire la plage.

 

Une chaudière gaz est quand même beaucoup plus souple donc pas sûr que la consommation énergétique soit inférieure avec un poêle.

Ce serait à refaire et si un abonnement gaz renouvable était disponible, peut-être que je partirai sur une chaudière gaz avec batterie chaude sur le soufflage de la VMC et production d'ECS.

Pour l'instant je n'ai jamais trouvé un abonnement gaz qui me garantit du renouvelable (comme un abonnement vert électrique).

 

 

https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-mcz-ego.php

"Mode Eco : Tout se passe comme dans le mode Auto sauf que si la température de consigne est atteinte et maintenue pendant 20 minutes, le poêle s’arrête. Il redémarrera automatiquement si la température réelle est inférieure de 2°C à la température de consigne. Il faut également que la phase d’extinction soit terminée depuis au moins 5 minutes."

"Remarque : Ce seuil de 2°C permet là encore de limiter les cycles marche/arrêt de l’appareil et offre en pratique un confort thermique plutôt satisfaisant même si la différence de températures peut se « ressentir » (pour une température de consigne de 20°C, le poêle ne se rallumera qu’à 18°C). Dommage cependant que ni l’utilisateur, ni le technicien ne puissent paramétrer librement le seuil de redémarrage (-2°C) ou la durée qui précède l’extinction (fixée à 20 minutes)."

Donc le poêle à granulés a ses avantages mais aussi de sacrés inconvénients dont le nettoyage (le rendant inadapté dans un locatif).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y aurait sûrement moyen de faire un poêle à pellets hybride avec une partie gazéification.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×