Aller au contenu
tcho

Forum • Le Méthane participe à l'effet de serre?

Messages recommandés

Bonjour à tous

 

On entend souvent que le méthane évaporé participerait 2 à 3x plus à l'effet de serre que la même quantité de CO2 envoyé dans l'air, est-ce une vérité établie? Si oui il est théoriquement évident de conclure que récupérer le méthane pour rouler aurait un effet régénérateur sur la diminution de l'effet de serre.

 

Les sources de proximités sont pourtant multiples; évaporation des sols et zones humides, déchets organiques, déjections animales... et de que j'ai lu ici ou ailleurs sans que ce soit des sources précises, les quantités récupérées pourrait être facilement importantes.

 

Je me demande donc ou en est l'état des lieux sur cette filière, qui paraît encore une fois théoriquement plutôt facile à mettre en place:

un éleveur récupère les gaz sous cloche , le comprime, et permet de créer des pompes à carburants de proximité. De plus la technologie des véhicules existante fonctionne plutôt bien, et ne fais pas appel à des ressources matérielles ou techniques compliqués.

 

Bref quand j'entends que les rares centre de transformations de ces gaz sont fait pour produire de l'électricité, et que la mode est au véhicule électrique, je suis surpris, car rouler au méthane éviterait les transformation énergétiques gourmandes en rendement.

 

Enfin je me dis aussi que rouler au gaz, associé à un système de récupération d'énergie (hybride électrique avec super-condensateur, ou hybride-air comme le nouveau système PSA ou volant d'inertie comme l'Audi victorieuse au mans)aurait une réelle efficacité à court terme ( sans parler de l'indépendance énergétique du pays, le courtcircuitage de grands groupes tel que EDF ou Total..., le nombre d'emplois qui servirait à cette filière...)

 

Par ailleurs le principal défaut de ces véhicules et l'intégration des réservoirs, et comme pour les véhicules électriques, si les réservoirs ne sont pas intégrés dés la conception du véhicule, ceux ci deviennent moins pratiques au final.

 

Enfin si cette filière pouvait se développer, elle permettrait de satisfaire les sympathisants des moteurs thermiques (dont je fais partie pour leur agréments), mais aussi pour les utilitaires ou le rendement de l'électrique à dû mal à répondre efficacement (je parle pas d'une petite Twizy mais d'un fourgon pouvant transporter 1 tonne chargé en côte). Aussi une telle technologie serait favorable aux sports mécaniques dont une bonne partie de la population ne voudrait pas voir disparaitre (même si ça déplait à une autre partie de la population, le savoir vivre ensemble est une chose essentielle).

 

Je me demande donc si cette technologie à un réel avenir, et si oui comment peut elle se développer en complément de véhicules à d'autres sources d'énergie tel que l'électrique par exemple.

 

Tcho'

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Effectivement le méthane est un puissant gaz à effet de serre: son pouvoir de réchauffement global (PRG) est 23 fois supérieur à celui du CO2 !

 

Pour ce qui est de récupérer le méthane ou tout autre gaz directement dans l'atmosphère, on sait que c'est très compliqué. Dame Nature le fait très bien avec la photosynthèse mais c'est difficile à reproduire de façon industrielle.

 

Concernant la production de méthane, plusieurs centrales ont vu le jour ces dernières années en France. L'Allemagne est une nouvelle fois bien en avance sur nous à ce sujet.

 

Des déchets organiques sont récupérés puis placés dans des digesteurs en condition anaérobie. La dégradation de la matière par les bactéries produit du méthane. Ce dernier est souvent brulé afin de produire de l'électricité.

 

Des nouvelles lois apparues récemment en France autorisent également ces centrales à injecter le biogaz directement sur le réseau de gaz, moyennenant des infrastrutures supplémentaires pour rendre le gaz compatible avec les usages courants.

 

Ces centrales sont souvent gérées par des agriculteurs qui n'ont pas forcément un réseau de gaz à proximité. La production d'électricité est alors privilégiée.

 

J'ai récemment vu un reportage dans lequel des véhicules était alimentés par du biogaz, je vais essayer de retrouver le lien. Bref, les usagers était fortement incités à trier leurs déchets avec une poubelle spécifique aux déchets organiques. Ces derniers permettent de produire du biogaz qui est ensuite utilisé pour faire le plein des voitures. Les habitants réalisent donc un tri des déchets minutieux, qui leur permet de rouler à un prix bien inférieur. Un bel exemple de cercle vertueux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je confirme que des véhicules roulent au biogaz en France. En effet, toute une flotte d'utilitaires GNV roule en Moselle grâce au biogaz produit par l'usine de méthanisation METHAVALOR implantée à Forbach et qui traite les déchets ménagers des communes alentours (385 000 habitants). Cette flotte de véhicules GNV comprend :

- 6 camionnettes Fiat Professional (4 Fiorino et 2 Doblo)

- 28 véhicules Iveco, qui se répartissent en trois DAILY, véhicule

utilitaire léger polyvalent de 3,4 à 7,0 tonnes et 25 STRALIS, produit d’Iveco dans la gamme des véhicules de gros tonnages (19 à 44 tonnes).

De plus, les bus GNV de Forbach roulent également au biogaz.

 

Par ailleurs, l'agglomération de Locminé, en Bretagne, va ouvrir, prochainement, un centre de valorisation des déchets agro-alimentaires des usines implantées à proximité. Comme à Forbach, une partie du biogaz produit servira de caburant.

 

L'Association Française du GNV (AFGNV), dont je suis le secrétaire général, travaille au développement de l'usage du carburant gaz naturel et biogaz. Selon l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), en 2050 en France, 46% des transports utiliseront le gaz naturel dont une bonne partie issue du biogaz.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Concernant la part effective du méthane non fossile dans le changement climatique, j'imagine que la réponse traine dans le dernier rapport du GIEC?

 

Concernant le méthane fossile, il est à noter que chaque nouveau puits de gaz de schiste au US fuyait notablement. Bien plus que n'importe quel puit conventionnel. Du jour où une règlementation a été mise en place, les nouveaux puits sont devenus nettement moins "fuitants". Hélas, cela ne règle pas le problème des fuites des puits de gaz de schiste déjà construits.

 

Outre la méthanisation comme à Morsbach et Locminé, il y a la méthanation. En France, c'est les projets electroHgena (synthèse directe, sur lequel il n'y a eu que des annonces et sûrement des subventions) et Gaya (projet pilote à partir de biomasse). L'Allemagne en est à la phase écologie industrielle, avec le projet e-gas Audi, qui couple habilement éolien+méthanisation+production d'hydrogène+méthanation

 

Le scénario négawatt pour la transition énergétique de la France est largement repris par l'ADEME, il me semble. Dans ce scénario, la réduction de notre participation au changement climatique est un objectif majeur.

Pour y arriver, la production principale de méthane renouvelable se fait à terme par méthanation. Au début du scénario, la priorité est plus sur le passage au véhicule GNV (entre autres) que sur la production de méthane renouvelable. Cela se traduit par un décollage du parc roulant GNV dans les 5 ans qui viennent. (voir les graphiques sur le site negawatt.org)

 

Or, jusqu'ici, la France piétine concernant le VL GNV. En cause : le réseau de pompes publiques faiblard, déficit d'image et d'offre côté constructeurs/importateurs (sauf Fiat). Ce dernier point est génant mais pas bloquant : on peut acheter ailleurs dans l'espace économique européene, et faire jouer la garantie européenne. Ca marche dores et déjà pour les véhicules conventionnels achetés via mandataire (genre espagnauto). Reste le problème de comment faire le plein pour un particulier (ou une PME qui ne peut ou ne veut installer sa pompe privée). Histoire d'avancer sur ce sujet et donner un peu plus de visibilité au GNV côté public, une modeste pétition a été lancée :

http://secure.avaaz.org/fr/petition/STOP_au_tout_diesel_Pour_du_GNV_dans_nos_voitures/?copy

 

Elle ne vise aucune révolution ou enveloppe budgétaire. Elle demande juste à ce que la qualité de service des pompes GNV existantes soit réellement au rendez-vous, et que la règlementation se débloque pour la compression à domicile. Bref, donner un coup de pouce à ceux qui veulent rouler en VL avec ce carburant.

 

A méditer, discuter, diffuser, et...signer

 

Bien cordialement,

Yoghourt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GNV peut également alimenter un VE (avec beaucoup d'autonomie) via une PAC avec nettement plus de rendement qu'avec un moteur à explosion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et avec tout ça on ne récupère toujours pas les pets de vaches, riches en méthane, et qui représentent paraît-il un volume considérable. Problème de compatibilité de prises, comme pour les VE?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même lorsque les déchets organiques (aussi appelés "biodéchets") sont mis en décharge, un réseau de tuyaux capte ce biogaz qui est valorisé (production d'électricité) dans des bioréacteurs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Même lorsque les déchets organiques (aussi appelés "biodéchets") sont mis en décharge, un réseau de tuyaux capte ce biogaz qui est valorisé (production d'électricité) dans des bioréacteurs !

 

A Sao Paolo, Brésil....Mais c'est pas des bioréacteurs, juste des moteurs (simili-diesel) qui font tourner des alternateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×