Aller au contenu
Dordrecht

Gratuité transports en commun : avantages et inconvénients

Messages recommandés

Dordrecht tu m’as fais rire « quand je prend les transports je sais à quelle je vais arriver »

oui biensur va dire ca à tous ceux qui prennent le RER...

 

pour beaucoup, il est tout simplement impossible de les prendre

- horaires décalés.

- temps de trajet.

- conditions de transport en horaires hebdo indignes.

- incidents de façons répétés.

 

Dans mon cas j’ai la gratuité et il m’est impossible de les prendre. Pourtant je suis en Idf...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus un. 

Les tc ont de grosses lacunes et obliger les gens à n avoir que ce moyens  pour circuler est risqué.

 

mouvements de grève car monopole à l image de la sncf cet été. 

Engorgement des bus

delinquance 

Liste non exhaustive sont par exemple de grosses problématiques que la gratuité peut accentuer 

Modifié par Pierre-A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@rimk51C'est mieux que de te faire pleurer... C'est vrai qu'en ce moment je n'ai pas de pb avec le métro et le bus. Mais je prenais tous les jours le RER (A, B et C) il y a quelques années, et j'en ai bavé. L'interconnexion à Nanterre, HS quand la RATP était en grève, HS aussi quand quand c'était au tour de la SNCF. Et bien sûr les problèmes techniques... Je peux te dire que j'ai cotisé de longues années, travaillant en SSII dans toute la région parisienne. Mais ce sont des choses qui peuvent s'améliorer...

Modifié par Dordrecht

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Pierre-A a dit :

Qu'adviendrait-il des commerces du centre ville si les gens doivent porter leurs paquets en bus sur des trajets beaucoup plus longs (à cause des arrêts) ?

Je l'ai fait pendant longtemps, c'est une habitude à partir du moment où les TC sont bien foutus.

 

Il y a 7 heures, rimk51 a dit :

oui biensur va dire ca à tous ceux qui prennent le RER...

 

pour beaucoup, il est tout simplement impossible de les prendre

- horaires décalés.

- temps de trajet.

- conditions de transport en horaires hebdo indignes.

- incidents de façons répétés.

Je confirme, j'ai été de nombreuses années sur une branche finale du RER B, on ne sait jamais si on va pouvoir aller à Paris ou en revenir.

Et ça m'a coûté 12 heures de conduite d'entrainement au permis, à 45€ de l'heure alors que j'étais étudiant et que je le payais grâce aux jobs d'été.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Corpsomium  Pour tester la poussette avec un bébé d 'un an, le chien, et les paquets de courses le soir à 19h dans les bus de la ville de Sète .... je vous avoue que j'ai rarement vu plus galère aux heures de pointes. Heures des sorties d'école ou de travail ... c'est le parcours du combattant rien que pour monter dans le TC.

 

@Dordrecht : Les petits bus électriques seraient une solution pour les petites villes aux rues étroites. Mais les grands bus sont déjà bondés. Les pannes nombreuses car la ville manque d'argent pour avoir un parc impeccable, et il reste la question de l'autonomie qui n'est pas forcément adaptée. Ce sont des questions pas des critiques. L'option du gaz dans ces cas là ne serait elle pas préférable ? Je demande.

Modifié par Pierre-A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Erreur de ma part que je pense naturel de corriger.

 

Il y a de grands Bus 100 % électriques à Sète.

 

J'en ai vu passer un ce matin :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/12/2018 à 07:58, Manutls a dit :

Ma boite a mis en place il y a 4 ans le remboursement total des abonnements de transport en commun. Il y a eu plus de 400 salariés sur 850 qui ont y on souscrit pour un an.

 

L'année suivante, seulement 32 ont demandé le renouvellement, tous les autres sont revenus à la voiture individuelle.

 

Le coût n'est pas le problème des TC. Quand on a des trajets 2 à 3 fois plus longs qu'en voiture et des horaires contraints, gratuit ou pas, on ne prend pas les TC.

 

Manu

Tu déterres le sujet, donc je me permets de répondre 😜

La durée de transport est plus longue ! Cela veut dire qu'aucune personnes n'est prêt à faire un sacrifice sur son temps de trajet et son confort pour le bien de la communauté. Il est là le problème. Peu de personne veulent  lâcher leur confort pour un peu de bien commun.  (Attention, je dis pas que tout le monde peut le faire surtout avec des jeunes enfants). Donc les économies de budgets essences, en entretien et en pollution ne sont pas les moteurs qui permettent de faire perdurer l'effort.

 

Donc la gratuité ne peut pas être le seul levier.

 

Solutions à l'autosolisme ? :

incitation financière plus importante. La loi LOM semble faire ce choix avec une prime pour le co voiturage et le vélo. 

Faire de la ville un enfer pour les voitures et un bonheur pour les vélos, les bus et les piétons en diminuant les vitesses, les voies de circulation, les places de parking et les zones accessibles aux VT. 

Améliorer le service de Transport en commun (lignes hyper fréquence) mais cela va en l'encontre de la gratuité. 

Une prise de conscience. 

 

Liste non exhaustive 😅

 

Modifié par Thematrix18

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour,

 

il se trouve que je suis frontalier et que je travaille au Luxembourg, dans la première entreprise de transports en commun du pays (Sales-Lentz, pour ne pas la nommer).

Comme le souligne l'article des Echos de @Dordrecht la vente des billets ne représentait que 8% du coût véritable des transports publics: Trains et Bus.

Un des gros problèmes Luxembourgeois est la congestion totale du réseau routier en raison du déplacement quotidien des habitants pour aller travailler (600000 habitants) auxquels s'ajoutent 200000 frontaliers (100000 Français, 60000 Belges, 40000 Allemands).

Par exemple moi qui habite à 14km de mon lieu de travail en fonction des heures je peux mettre jusqu'à 45 minutes pour les parcourir.

J'ai la chance de travailler en horaires décalés depuis quelques mois, et mes temps de parcours sont désormais normaux, environ 20 minutes.

 

Dans ces conditions les transports en commun devraient être largement utilisés, mais dans la mesure où le maillage transfrontalier des transports en commun n'est pas encore au point la plupart des gens prennent leur voiture. A cela s'ajoute un phénomène assez méconnu, le Luxembourg proposant les salaires les plus élevés d'Europe il est aussi le pays d'Europe avec le plus de voitures par habitant: 670 véhicules pour 1000 habitants (donc sont inclus dans ces 1000 habitants les enfants, vieillards, personnes sans permis, etc.). Ici la voiture est une démonstration de réussite sociale, le PIB du pays se classe à la 1ére/2éme place dans le monde, l'argent coule à flot. Le salaire minimum est de 1980 euros net.

Je suis un exemple typique de ce travers: jusqu'à livraison de mon Kona j'utilise au quotidien ma Jaguar XJ8, qui consomme 15.9L/100km en milieu péri-urbain, et j'ai encore un autre véhicule plaisir.

 

Revers de la médaille l'immobilier est tellement inabordable (Luxembourg-ville est à présent aux prix parisiens) que malgré les salaires élevés beaucoup de Luxembourgeois et de salariés frontaliers doivent habiter de plus en plus loin de leur lieu de travail. Ce qui évidemment explique l'usage de la voiture faute de réseau étendu de transports en commun.

 

La gratuité totale des transports (train compris, ce qui est effectivement incroyable) va sans doute ravir ceux et celles qui les utilisent déjà, mais il faut temporiser: les frontaliers devront continuer à payer la partie "française", "belge" ou "allemande" de leur trajet. D'autre part on ne construit pas des lignes de train en quelques mois, et on ne multiplie pas les rotations comme on le souhaite.

Les routes déjà congestionnées ne peuvent pas recevoir des milliers de bus supplémentaires en cohabitant avec des automobilistes qui ne trouvent pas de ligne de bus adaptée à leurs besoins.

 

L'urgence est donc au déploiement de tous les moyens de mobilité: bus, navettes, trains supplémentaires, parkings de délestage aux frontières, mise à disposition par les employeurs de bornes de recharges pour véhicules électriques (voitures, vélos, scooters, trottinettes) et ce dans un délai assez court de manière à thésauriser les acquis dus à cette gratuité.

 

Donc même si ce choix de la gratuité est séduisant, il est difficilement transposable aux impératifs de villes françaises, ne serait-ce qu'en termes budgétaires. Le Luxembourg est un pays riche avec un taux de chômage d'environ 5.4%, dont le plus gros problème actuel est de faire face à l'augmentation rapide de sa population en raison de son attractivité économique.

 

Cela dit si une ville française peut se passer de percevoir le prix du billet quand il ne représente pas vraiment d'apport financier significatif, pourquoi pas?

 

 

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais lu dans un article et à juste titre que la gratuité ne peut fonctionner sans une amélioration du service. (Nombre de rotation, amplitude horaire par exemple.).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Zbl Merci pour ce témoignage ! Effectivement chaque ville a sa problématique. Mais je pense que dans tous les cas il y a des choix à faire, on ne peut pas avoir tout en même temps. S'il y a trop de voitures au Luxembourg il va bien falloir un jour trouver des solutions pour en limiter le nombre. (Lapalissade ?!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...