Aller au contenu
stollier

Adherence roues avant Ioniq Versus Kona

Messages recommandés

Quelqu'un qui aurait eu ioniq et Kona peut il me donner son avis sur un point précis

Je suis quasi décidé pour changer ma ioniq vers un Kona mais j'ai un soucis:

 

Je travaille dans les gorges du verdon et je descend parfois dans des fermes tout au fond .... Je sais il me faudrait un 4*4 mais je deteste les tank sur le marché  et mon budget n'est pas illimité. Un tank electrique qui tient bien sur les petites routes en lacet je ne connais pas .. Alors mes hyundai sont un compromis.. tellement agréable des que je rejoins l'asphalte..

 

Quand je remonte sur les chemins caillouteux en ioniq avec des pentes infernales, si je roule très doucement les roues patinent la voiture se bloquent si je remonte vite je vais abimer ma jolie voiture donc je trouve un compromis autour de 5km/h et je garde un peu d'elan. Je trouve que l'ESP gère mal cette situation Ça monte d'ailleurs bien mieux en le retirant.

 

Le Kona a le même soucis traction avant et moteur pas très lourd sur les roues motrices.

 

Bref si un de vous a eu les deux pensez vous que le Kona ameliore les choses dans cette situation très particulière .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

 

Clairement non : le Kona en Nexen fait pire que la Ioniq en Michelin Energy Saver

Ayant désormais le Kona en Michelin Primacy c'est nettement mieux, mais la Kona est dans tous les cas moins adhérente que la Ioniq

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Pas d'expérience en Ioniq mais ayant un Kona je confirme que l'adhérence du train avant en forte monté sur un chemin ou une route avec des graviers n'est pas terrible. Expérience vécue ce mois ci en Ardèche. Ça patine dés que l'on accélère un peu. Quand a démarrer en cote dans ces conditions... 😥 faut vraiment y aller mollo sur la pédale d'accélérateur

A mon avis, pur ce type de terrain pas sur que des Michelin soient plus performants. Je pense plutôt à un manque de poids sur le train avant

@+

JC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense aussi que c'est un problème de poids sur les roues avant .... Les fermes ou je descend appartiennent à des agriculteurs qui ont des tracteurs ... j'espère ne pas devoir redescendre à Pieds pour chercher de l'aide ...  J’espérais avoir des contre exemples .. c'est raté!

Je pense aussi que l'ESP est très perfectible (sur ioniq)  Ma 3008 gérait très bien ces situations d’adhérences limite. l'ESP devenait comme tout doux travaillait partiellement au minimum, La ioniq me bloque brutalement les roues des quelle patinent  dans une odeur de cramé en sus! et du coup la voiture s'arrete brutalement. Le Kona a encore plus de couple pas étonné qu'il patine quand on met la sauce, mais en étant très léger sur la pédale il devrait pouvoir nous aider alors qu'il empire la situation.   Ceci dit je n'ai pensé que du bien de la ioniq pour presque tout .. mais pas pour ça!  l'ESP à basse vitesse est brutal et inefficace! Ca passe bien mieux si on l'enlève.

 

Je n'ai plus qu'à espérer que la garde au sol et la protection inférieure du kona permettent de mieux supporter les 5 à 10km/h nécessaires pour passer... En 3008 je descendais à 3km/h et ça passait en douceur .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus le fond plat en alu avec les batteries ça encourage pas a l'amener en tout chemin ! Y'aller en ioniq t'es confiant !...
Je n'ai fait qu'une monté de chemin 800m pour aller chez un ami, je ne suis pas pret d'y revenir !

Les pneu d'origine sont une cata j'ai hâte de lui mettre des Michelins mais je ne vais pas jeter la monte d'origine on s'en méfie comme de la peste !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

nous avons eu un Ioniq et la nous sommes passé sur un Kona 64Kw

Et l'aderence en monté et bien meilleur sur le kona que sur la ioniq, s'etais vraiment un horreur la ioniq.

dans les chemins avec des pierres ou gravier s'etais vraiment pas top, la c'est pas ca mais c'est beaucoup mieux.

nous avons fais des tests sur le même chemin, donc j'ai vraiment un moyen de comparer.

 

cordialement

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup à Bouhh  qui me rassure. De toute façon j'ai signé ... je vous dirait en decendant aufond des gorges du verdon si je remonte plus facilement !! Mon concessionaire etait beaucoup plus confiant. D'apres lui le centre de gravité du KONA est bien plus sur le centre dont un peu sur l'avant . 

"c'est pas ça mais c'est beucoup mieux"  c'est ce quej'esperais 😀.  Le but n'est pas de faire du sport mais justement j'espere de pouvoir remonter à 2km/h  quand en ioniq je ne passe pas sans elan  et je doit imperativement garder 5km/h environ.

 

et puis la garde au sol et les pub kona avec des protections inferieures tout plastique semble aussi en faveur de ce dernier.. 

Bref de toute façon je n'ai plus le choix... J'espere que je ne remonterai pas derrière le tracteur  du patient !! sinon à pieds il y a un bon kmde chemin pierreux avec la sacoche c'est bof!!  

 

Si vous passez dans les gorges du verdon, regardez les fermes tout au fond ;  vous comprendrez !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Stephane, ayant le Kona 64 depuis 6 mois maintenant, et utilisant les mêmes routes que toi , je peux confirmer que l’adhérence sur un chemin de graviers en côte est un problème. Depuis que j’ai mis les Michelins primacy, c’est un peu mieux....mais ça reste problématique, il faut arriver à doser l’acceleration...On verra cet hiver sur le verglas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je répond un peu à mes questions après 15 jours en Kona!

 

Par rapport à la ioniq il est beaucoup beaucoup mieux sur les chemins défoncés !! Il faut aller doucement sur la pedale! mais sur chemin tres en pente on peut remonter doucement sans rien casser! Le vendeur m'avait dit que le poids de la batterie est beaucoup plus central et donc met un peu de pression sur les roues motrices. En ioniq j'etais oblmigé de garder un peu de vitesse sinon je patinais! et la vitesse sur chemin defoncé ca projete des pierres sous la carrosserie .

Bon c'est clair que ce n'est pas un 4*4 mais tout doucement il remonte sur des chemins pierreux très pentus Je n'ai plus l'impression de tout casser pour sortir.

 

Ne reste que la conduite dynamique  .. ou je préférais la ioniq (moins lourde plus agile Glissait moins)  mais bon 180km d'autonomie avec des Enfants sur Marseille ca ne le faisait plus!

Modifié par stollier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas le chemin que tu empruntes.

Mais, pour être parfois obligé d'emprunter un chemin d’accès non bitumé et en côte, j'ai pris l'habitude suivante:

  • Rester en mode Eco;
  • Désactiver temporairement l'ESC (contrôle de traction).

En mode Eco l'accélérateur est moins "susceptible".

La désactivation de l'ESC fait que les roues patinent moins. Cette désactivation est d'ailleurs indiquée par le manuel pour "dégager le véhicule s'il est bloqué dans la neige ou dans la boue afin de maintenir le couple des roues".

A noter que l'appui bref sur le bouton ESC désactive l'ESC mais laisse le contrôle de freinage actif.

Un appui prolongé (plus de 3 secondes) désactive également le contrôle de freinage ce qui peut également être utile sur des terrains difficiles.

 

Cela-dit, comme beaucoup, je n’aime pas ce genre de situation lorsque j'entends le bruit fait par les pierres sous le Kona. Surtout qu'il faut bien reconnaitre qu'en matière de protection contre les projections (eau, graviers, pierres), les passages de roues du Kona  ne sont pas une référence.

Modifié par Didier_
Précisions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @stollier et @Didier_ pour vos informations.

Je me suis toujours demandé pourquoi il fallait retirer ces aides lors d'un démarrage dans des conditions d'adhérence difficiles ; visiblement elles ne sont là que pour aider un véhicule déjà en mouvement.

Peut-être un connaisseur pourrais nous l'expliquer ? Merci d'avance.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

je ne suis pas un vrai spécialiste, mais je peux tenter d'expliquer:

Le principe des aides à la conduite est basée sur la surveillance de plusieurs données grâce à des capteurs:

  • Capteur de vitesse;
  • Capteur de position du volant;
  • Capteurs de contrôle de la rotation des roues;
  • Capteur d'accélération transversale (glissade);
  • ...

Ces capteurs sont sensés permettre au système de savoir comment se comporte la voiture et si elle est en position critique.  En temps normal, si le système détecte qu'une roue tourne plus vite que l'autre, il en déduit qu'elle perd de l'adhérence et il agit sur le le freinage de cette roue là pour lui redonner de l'adhérence.

Le système est capable d'agir précisément sur chacune des 4 roues en fonction de ce qu'il détecte. Par exemple lorsque la voiture a deux roues sur l'herbe.

Conjuguées aux informations de rotation de chaque roue, les informations de vitesse latérale et de position du volant permettent de déduire que la voiture est en fâcheuse position. Dans un virage pris trop vite, il peut freiner les deux roues intérieures pour aider la voiture à rester dans le virage. Outre l'action "intelligente" sur les roues concernées, le système peut également agir sur le régime moteur.

 

Ces aides sont suffisamment efficaces en circulation normale pour qu'elles soient devenues obligatoires en Europe. Comme l'ABS en 2003, l'ESP (ou ESC) est obligatoire depuis 2014 sur toutes les voitures neuves.

 

Cependant, dans certains cas, une différence de vitesse de rotation des roues, voire une glissade latérale peuvent être considérées comme "normales".

C'est le cas dans la situation que décrivait @stollier

L'ESC du Kona comprend les deux fonctions de contrôle du freinage sur chacune des roues et de contrôle du régime moteur.

Sur un terrain boueux, gravillonné, en côte ou une combinaison de ces trois facteurs, le fait de freiner la roue qui commence à patiner peut entraîner le patinage de l'autre roue du même train (action du différentiel). Autrement dit, en empêchant un début de patinage, le système peut finalement accentuer le phénomène de patinage, voire interdire de démarrer sur la neige par exemple. La difficulté peut être amplifiée par le contrôle du régime moteur puisqu'au moment ou tu as besoin de tolérer un peu de patinage tout en accélérant, le système empêche le patinage et baisse le régime moteur....

 

Le fait de déconnecter l'ESP (ESC) peut donc aider à passer des zones particulières. Il n'empêche qu'il faudra garder le pied léger (d'où l'intérêt de rester en mode Eco qui "bride" la sensibilité de l'accélérateur).

 

Attention cependant: Autant sur la neige il peut être intéressant de déconnecter temporairement les aides à la conduite (pour démarrer), autant rouler en permanence sans ces aides peut être contre-productif.

 

PS:

Sur un vrai 4x4 le conducteur peut également bénéficier du blocage de différentiel qui autorisera de conserver un couple de rotation supérieur à la roue qui a la meilleure adhérence.

 

 

Modifié par Didier_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Didier_ ; je me souviens que l'ABS m'a sauvé la mise au moins une fois en Audi quand une voiture m'a soudain coupé la route : debout sur le frein j'ai pu contrôler la trajectoire et éviter l'obstacle.

 

Il y a 10 heures, Didier_ a dit :

L'ESC du Kona comprend les deux fonctions de contrôle du freinage sur chacune des roues et de contrôle du régime moteur.

Sur un terrain boueux, gravillonné, en côte ou une combinaison de ces trois facteurs, le fait de freiner la roue qui commence à patiner peut entraîner le patinage de l'autre roue du même train (action du différentiel). Autrement dit, en empêchant un début de patinage, le système peut finalement accentuer le phénomène de patinage, voire interdire de démarrer sur la neige par exemple. La difficulté peut être amplifiée par le contrôle du régime moteur puisqu'au moment ou tu as besoin de tolérer un peu de patinage tout en accélérant, le système empêche le patinage et baisse le régime moteur....

 

Le fait de déconnecter l'ESP (ESC) peut donc aider à passer des zones particulières. Il n'empêche qu'il faudra garder le pied léger (d'où l'intérêt de rester en mode Eco qui "bride" la sensibilité de l'accélérateur).

La vitesse trop faible entraînerait donc une mauvaise réponse du système, une sorte de "pompage".

En supprimant, momentanément, cette aide à la conduite, on supprime ces "hésitations" et les deux roues travaillent mieux.

Un contrôle du différentiel serait un plus ; quant aux quatres roues motrices : j'aimerais bien aussi.

Merci encore pour tes explications.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello @Juno

Difficile de dire que la faible vitesse entraîne une mauvais réponse du système puisque celui-ci fait son boulot sur toute la plage de vitesse. La vitesse faible est une donnée de base incontournable liée aux cas de figure dont nous parlons (démarrage, montée sur chemin défoncé).

Je parlerais plutôt de limites normales du système dans certaines conditions d'adhérence liées à certaines conditions de roulage.

Par nature, la détection d'un début de patinage d'une ou de plusieurs roues déclenche la mise en action de l'ESC. En roulage standard, c'est bénéfique au maintien de trajectoire.

Mais dans les cas spécifiques et finalement rares qui nous préoccupent, l'ESC peut être un désavantage puisque lorsqu'il freine la roue qui commence à patiner, le différentiel fait son boulot et fait patiner l'autre roue.

On se retrouve donc avec 2 roues qui patinent au lieu d'une.

Et dans le pire des cas, avec le régime moteur contrôlé par le système alors qu'on veut accélérer.

 

C'est ce qui explique que le manuel mentionne les cas qui peuvent/doivent amener à couper l'ESC.

 

Espérant avoir été clair.

Modifié par Didier_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Didier_ ; voici, en complément, ce que j'ai trouvé :

https://en.wikipedia.org/wiki/Electronic_stability_control 

En français :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Correcteur_électronique_de_trajectoire

L'Electronic Stability Program est donc une aide au maintien de trajectoire.

S'il permet d'éviter le dérapage, il n'aide pas à conserver la motricité au démarrage.

Ceci a pour conséquences :

  • patinages (trop) fréquents
  • nécessité de désactiver le système dans certains cas (verglas, neige, boue, cailloux, pente)
Modifié par Juno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...