Aller au contenu
rv45

Forum • À force de tergiverser, la France va-t-elle tuer son industr

Messages recommandés

Bonjour,

 

A force de tergiverse la France va t elle tuer son industrie automobile?

 

La Chine, elle investie sur un réseau de borne électrique.

 

http://www.lavoiturehybride.com/actu/marche-chinois-gouvernement-pret-investir-les-infrastructures-recharge

 

La France n'a fait que retarder toutes initiatives de réseau de bornes électrique afin de ralentir le développement pendant des années.

 

Encore une confirmation dans la dernière intervention de la présidente de l'AVEM dans l'émission Green Business sur BFM.

 

Maintenant les chinois seront le premier marche du VE et bientôt nous serons envahi de VE bon marche chinois.

 

Quelle est votre avis sur le sujet?

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La France n'a fait que retarder toutes initiatives de réseau de bornes électrique afin de ralentir le développement pendant des années.

A quelles initiatives tu fais allusion ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La France est aussi soumise aux diktats de l'Europe, qui est elle-même très influencée par l'industrie allemande. Cela fait pas mal d'intérêts divergents!

 

En Chine il n'y a qu'un seul diktat, celui de Pékin, en une seul langue, cela facilite les choses. Plutôt que tenter de construire une grosse industrie des voitures fumantes (qu'ils ont aussi d'ailleurs), ils ont pigé qu'avec les VE ils n'avaient pas 100 ans de retard sur l'Europe et qu'ils pouvaient tout de suite prendre de l'avance.

 

De plus ils ont la "chance" d'avoir des villes absolument irrespirables, ce qui forcément pousse plus fort au passage au VE.

 

En France (et en Europe) on met des FAP pour ne pas "avoir besoin" de passer à l'électrique. Emplâtre sur jambe de bois... Je ne sais plus quel ministre disait récemment "le problème des particules est derrière nous". Alors, roulez, diesels!

 

Ah au fait, les VE chinois "bon marché" qu'on pourra bientôt acheter seront sans doute badgés "Peugeot", ça rassure

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quelle est votre avis sur le sujet?

A peu près le même que le tien.

Nous avons deux constructeurs nationaux :

- PSA, qui lutte pour sa survie, n'a pas les moyens de prendre le moindre risque en développant des véhicules à l'avenir commercial incertain ;

- Renault va mieux... en vendant du low cost fabriqué en Roumanie ou au Maroc ;

- le gazole à moins d' 1,30 euros n'incite pas, non plus, les clients à l'aventure.

 

Ensuite, on voit bien, sur ce forum, que le modèle économique d'un réseau privé de bornes de recharge payantes n'est pas viable :

- la borne coûte un bras ;

- les gens refusent de payer l'électricité 4 ou 5 fois le tarif EDF ;

- trop faible nombre de clients potentiels.

 

Est-ce vraiment au contribuable de financer un réseau de bornes qui incitera à l'achat de véhicules japonais ou allemands ?

 

Suggestion : une fois la revente d'électricité autorisée par la Loi, mise au point d'une "borne" avec une simple prise triphasée 32A et un paiement par carte de crédit standard. (On trouve ce genre de "borne" sur toutes les aires de stationnement pour camping cars).

Une telle borne ne coûterait que quelques centaines d'euros, pose comprise.

Quantité d'organismes et de commerçants pourraient en installer sur leurs parkings.

Pas assez cher, mon fils ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas l'impression que la France tergiverse tant que cela. Si l'on regarde les faits,

 

.Avantage fiscal du gazole maintenu contre vents et marées

.Participation de l'État dans l'entreprise PSA (750 millions il me semble)

.baisse progressive du bonus/malus qui favorise les hybrides et les diesels, mais

pas vraiment avec les mêmes chiffres de vente !

 

 

>> La France suit ses constructeurs à fond, endosse même les amendes de

l'Europe sur la qualité de l'air au passage et je ne parle même pas des conséquences

en terme de santé publique, qui est pourtant une des missions prioritaires de l'État !

 

Pour le reste le VE, les bornes, c'est des amusements pour politiques, pour inaugurer

des trucs, faire des conférences, des discours sur l'avenir... Zéro conviction derrière et

aucune conscience des enjeux économiques d'avenir. Pas mieux que notre politique

énergétique qui joue l'essuie glace sur le renouvelable mais fait du nuke as usual pour

le fond.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord avec toi ebire, dommage que Ségo ne soit pas présidente , l'état aurait pu prendre une part majoritaire de Mia.... Ainsi nous aurions tous pu financer les petits VE comme nos parents finançaient l'ancienne Régie Renault.

 

Ce qui est bizarre (voire dommage), c'est que le "nuke à fond" aurait pu être une bonne raison de jouer aussi "le VE à fond"....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La France n'a fait que retarder toutes initiatives de réseau de bornes électrique afin de ralentir le développement pendant des années.

A quelles initiatives tu fais allusion ?

 

Dans cette émission si j'ai bien entendu on nous explique qu'il ne faut surtout pas se précipiter à installé des bornes de recharges et qu'il est urgent de prendre son temps et bien sur que l'on est les meilleurs du monde bien au dessus de tous les autres pays

 

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-mobilitac-durable-valacrie-formond-isabelle-riviare-et-arnaud-gossement-dans-business-durable-3108-15-307631.html

 

Ça me gonfle d'entendre ce genre de propos

 

D'accord avec toi Gégé, bien résumé, ce que j'attend des solutions simple et efficace.

 

Idem triphase

 

J'étais déjà pas élogieux sur le 'Gireve maintenant je peux y rajouter AVEM.

 

Le comble de l'absurde article dans le même Avem aujourd'hui sur le réseau de borne achevé en Irlande.

 

Mais en France il ne faut surtout pas ce presser mais pendant ce temps les ventes de VE en Irlande décollent

 

http://www.avem.fr/actualite-charge-rapide-l-irlande-acheve-la-creation-de-son-reseau-national-5268.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et on continue imperturbablement à poser des bornes et wallbox équipées de prises type 3c. Seuls au monde, envers et contre tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et on continue imperturbablement à poser des bornes et wallbox équipées de prises type 3c. Seuls au monde, envers et contre tous.

 

Oui, mais heureusement on n'en pose pas trop... Ainsi ça coûtera moins cher quand il faudra les modifier en type 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin une bonne nouvelle pour le 'VE en France et même plus largement. Elle ne vient pas de nos constructeurs nationaux ni de nos politiques. Mais d'une entreprise et de leurs engagements dans l'auto partage et le VE.

 

Un Grand Bravo à Orange, 200 VE en auto partage cela fait bien plus de 1000 nouveaux conducteurs de VE.

 

Orange France : 200 véhicules 100% électriques à des fins d'autopartage

 

Renault-Nissan a annoncé mercredi avoir conclu un accord** avec le groupe Orange portant sur la fourniture d'une flotte de 200 véhicules électriques à l'opérateur de télécommunications afin qu'il puisse répondre à ses besoins en France.

Orange utilisera ces véhicules électriques pour développer l'autopartage en France où il dispose actuellement d'environ 2.000 véhicules en pool. Parmi eux, 100 véhicules (hybrides, électriques, diesel, etc.) sont dédiés à l'autopartage, les salariés les utilisent grâce à l'application interne Orange Auto Partage en réservant - depuis l'intranet ou leur smartphone - une voiture à des fins personnelles ou professionnelles.

 

La flotte de véhicules électriques Renault-Nissan comprendra le modèle compact Renault ZOE, l'utilitaire Renault Kangoo Z.E., l'utilitaire Nissan e-NV200, lancé récemment, ainsi que la Nissan LEAF. Orange possède également, depuis avril 2012, une flotte d'une trentaine de Renault Twizy.

 

"Nous sommes convaincus qu'il est nécessaire d'encourager le recours à l'usage du véhicule électrique tant pour des usages professionnels que particuliers. L'accord que nous avons conclu avec l'Alliance Renault-Nissan contribuera ainsi à l'atteinte de notre engagement de réduire l'empreinte carbone du groupe de 20 % d'ici 2020" a déclaré Hélène Billon, responsable de la Direction Facilities & Mobility Management d'Orange. "D'ici là, nous espérons poursuivre l'acquisition de plus d'un millier de véhicules électriques notamment pour atteindre un tiers de notre parc de véhicules dédiés à l'auto partage en France."

 

"Grâce au partenariat conclu entre Renault et Nissan, l'Alliance est en mesure de répondre aux besoins d'Orange et de lui proposer la plus large gamme de véhicules électriques, allant des petits modèles de véhicules particuliers aux utilitaires légers, " a indiqué Christian Mardrus, Directeur délégué à la Présidence de l'Alliance Renault-Nissan B.V. et du bureau du PDG de l'Alliance. "Les collaborateurs d'Orange vont bientôt découvrir les nombreux avantages de la mobilité électrique : absence de bruit, grande maniabilité, accélération en douceur et absence d'émission de gaz d'échappement. De plus, les utilisateurs ont la possibilité de recharger ces véhicules la nuit à l'aide d'énergies renouvelables et de repartir le lendemain matin au volant d'un véhicule chargé à 100 %."

 

Par ailleurs, Renault-Nissan accompagnera Orange dans l'installation d'un réseau de bornes de recharge sur les sites adoptant le service d'autopartage.

 

** L'accord relatif à l'acquisition de véhicules électriques conclu entre l'Alliance et Orange s'inscrit dans le cadre d'un partenariat international à plus large échelle entre les deux entreprises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le coût de l'inaction:

 

Et bien voilà une fois de plus on nous le dit cela coût un bras pas loin de 100 milliard par an

 

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/pollution-plus-100-milliards-deuros-cout-linaction-985867

 

Alors notre ministre donne un coup de gueule mais pas avant la semaine prochaine...

 

Un chiffre : la pollution de l’air coûte à la France 101,3 milliards d’euros, chaque année. C’est ce que dénonce la commission d’enquête sénatoriale sur le coût économique et financier de la pollution de l’air qui, après cinq mois de travaux, pousse un cri d’alarme. « C’est une aberration économique et financière », s’insurge la rapporteure écologiste, Leïla Aïchi, en pointe sur ce combat (Voir Vidéo).

 

S’il a le mérite de frapper les esprits, ce chiffre demeure largement « sous-évalué ». « C’est un montant a minima » signale Leïla Aïchi qui refuse qu’on l’accuse d’avoir voulu gonfler les chiffres, dans la mesure où la plupart des études mobilisées se fondent sur un nombre « limité » de polluants. Du coût sanitaire, aux avantages fiscaux accordés au diesel, en passant par le ravalement des façades d’immeubles et la baisse de rendement des terres agricoles, la commission d’enquête a passé l’ensemble des études scientifiques disponibles au peigne fin.

 

Voté à l’unanimité, le rapport dresse une soixantaine de propositions qui, au-delà des clivages, ont fait consensus au sein de la commission d’enquête. « Ce n’est pas de l’écologie punitive » se défend la sénatrice écologiste. Parmi les mesures les plus symboliques, figure l’alignement progressif jusqu’en 2020 du diesel sur celle de l’essence. Actuellement, il existe un écart de taxation de 17 centimes par litre en faveur du gazole, ce qui représente pour l’Etat une perte de recette de près de 7 milliards d’euros. A ce titre, Jean-François Husson, le président Les Républicains de la commission, se félicite que le Sénat « ait été capable de se saisir de sujets aussi sensibles en s’inscrivant dans la modernité ». A présent, « il est impératif que l’Etat s’empare » de ces propositions, ajoute-t-il, soulignant l’importance de « la réglementation » comme « levier » d’action.

 

En outre, le rapport sénatorial propose de faciliter la généralisation des véhicules électriques, à travers, par exemple, « la présence de bornes » dans les parking privés et publics. Il recommande d’encadrer, de manière plus stricte, l’utilisation de polluants dans le domaine de l’agriculture, ou encore des produits d’entretien. En matière de fiscalité, le rapport explore d’autres pistes, et propose ainsi d’étudier les conditions de mise en œuvre d’une taxe sur les émissions d’azote, d’oxydes d’azote et de particules fines.

 

Si la France s’alignait sur les nouveaux plafonds d’émission nationaux proposés dans le cadre de la révision de la directive européenne à horizon 2030, cela représenterait un gain annuel net de plus de 11 milliards d’euros, insiste Leïla Aïchi. Du moins, c’est ce que démontre une étude de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) alors que la France fait régulièrement d’objet d’un contentieux avec l’Europe à cause des dépassements dans plusieurs villes des seuils de pollution. Onze milliards d’euros, c’est ce que représente la baisse des dotations aux collectivités territoriales sur trois ans s’insurge la sénatrice écologiste.

 

Le rapport adopté, la rapporteure compte bien aller plus loin. Pour le faire adopter, Leïla Aïchi a préféré retirer de son rapport une dizaine de propositions, « plus radicales », qu’elle portera à titre « personnel ».

 

Demain, dans l’hémicycle, la sénatrice écologiste interpellera la ministre de l’Ecologie, sur les mesures que compte mettre en place le gouvernement, lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement. « Des décisions extrêmement fermes vont êtres prises » a informé Ségolène Royal, à l’issue du Conseil des ministres, tout en saluant « la qualité » du rapport le « consensus politique » sur lequel il repose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parmi les mesures les plus symboliques, figure l’alignement progressif jusqu’en 2020 du diesel sur celle de l’essence....

Monsieur Hollande a déclaré pas plus tard qu'hier, 14 juillet 2015, qu'il n'y aurait aucune augmentation d'un impôt/taxe d'état avant 2017.

On peut donc prévoir que cette courageuse réforme ne sera pas mise en oeuvre avant, au moins, 2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bon ? Il y a encore des politiques qui prennent des mesures courageuses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×