Aller au contenu

ritadumay

Membre
  • Compteur de contenus

    24
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. H.S. : Astuce aux visiteurs électrifiés du Puy du Fou : il existe 3-4 emplacements réservés aux véhicules électriques sur le parking, équipés de bornes de recharge Tesla. Elles se situent au plus proche de l'entrée principale du parc, et restent accessibles sur demande au personnel à votre arrivée. Fin du H.S.
  2. Je pense que la décision d'implantation du SuC aux Herbiers et non aux Essarts a grandement été motivée par la présence de cette zone restauration / hôtellerie. Dans les discussions ci-dessus, on sent bien l'intérêt de tous pour s'arrêter dans un endroit où l'on peut trouver toutes les commodités, même si le stop est de courte durée, et on peut remercier Tesla d'en tenir compte. Le problème de la sortie autoroutière des Essarts, c'est qu'elle débouche sur une zone industrielle et artisanale, certes en plein développement, mais avec comme seuls points de restauration un restaurant routier bien authentique et un point de vente de brioche (vive la Vendée...). Il n'y a aucun hôtel sur place, et l'offre de restauration dans le bourg des Essarts, à 4 km, est misérable...
  3. Bonne nouvelle que ce nouveau Superchargeur vendéen. C'est à 2 minutes de la sortie d'autoroute. Je passe à côté chaque semaine sans même m'être rendu compte de son installation... Et pour l'avoir fréquenté à maintes reprises, le resto adjacent est excellent.
  4. Bonjour à tous Merci à Busquet2 d'évoquer les bons sujets sur ce post. En tant que médecin, ophtalmo pour préciser, ce que je sais...c'est que l'on ne peut être certain de rien à l'heure actuelle ! La médecine moderne se base sur des preuves, et les thérapeutiques ne sont jamais validées avant des essais cliniques organisés, sur de très nombreux patients, révisés, puis validés par les autorités sanitaires... sur plusieurs années. L'utilisation d'un traitement ne respectant pas les conclusions de ces essais, à savoir les préconisations d'autorisations de mise sur le marché, est de la responsabilité du médecin prescripteur. Cela nous arrive parfois, pour des thérapeutiques simples et aux effets secondaires maîtrisés. La situation actuelle ne peut pas respecter ces contraintes temporelles d'essais cliniques, et si certains confrères ont l'expérience avancée d'un médicament susceptible de freiner l'épidémie et économiser des vies, il est tout à leur honneur de prendre la responsabilité de l'utiliser en masse. Jamais nos autorités sanitaires ne pourront les soutenir sur des a priori personnels. Ils auront la reconnaissance nationale si leur flair s'avère bon, le mépris et possiblement la prison s'ils se trompent. Je connais les effets indésirables classiques de la chloroquine, essentiellement visuels, pour effectuer un suivi régulier de patients qui en prennent de façon chronique. Les maculopathies toxiques iatrogènes au Plaquenil, comme le signale Busquet2, sont très rares, et dépendent de la dose cumulée au long cours de ce traitement. Un dépistage de fragilité rétinienne est cependant habituellement conseillé à l'instauration du traitement (mais entre mourir ou vivre avec une potentielle baisse de vision, chacun choisira son camp...) Ce que je sais aussi, c'est que les chiffres qui nous sont donnés quotidiennement par les médias sont totalement faux. Si l'on ne dépiste pas les malades, il est impossible d'avoir une estimation statistique fiable de l'étendue de l'épidémie. Les taux de contamination, de prévalence, l'épidémiologie des personnes décédées... ne sont malheureusement pas extrapolables d'un pays à l'autre. Comment adopter une stratégie de soin comme le confinement total si on ne sait pas qui protéger !!! En cela, l'article le plus intéressant des 15 derniers jours reste celui du Dr Jean Dominique Michel, encore accessible sur son blog. Enfin, ce que ce virus nous confirme tous, c'est que l'organisation de la Santé en France est totalement à la ramasse, et indigne d'un pays dit développé. Les restrictions budgétaires chroniques, les choix des administrations locales, régionales et nationales, la financiarisation progressive des soins, tout concoure à un fiasco sanitaire inéluctable dont le Covid n'est que le détonateur. La gestion des stocks de masques de protection est une vaste blague : en distribuer à 36000 bureaux de vote, et une semaine plus tard dire aux soignants qui en manquent qu'en fait -rassurez-vous- ce n'est pas vraiment nécessaire... Nous assurons la prise en charge de nos patients urgents au cabinet, pour délester les urgences de l'hôpital, mais serons bientôt amenés à faire un choix entre notre protection personnelle et la santé visuelle des patients, faute de masques à porter ou faire porter à notre personnel. Autoriser l'ouverture non restrictive des supermarchés mais interdire la randonnée en forêt ou la pêche à la ligne est aussi un exemple de bon sens clinique... Le plus grand symbole de cette déroute reste cependant l'absence d'accès à un dépistage massif, qui permettrait de gérer la crise comme les coréens ont pu le faire, avec un confinement strict des personnes atteintes et/ou fragiles seulement, sans mettre à sac le tissu social et économique du pays. Au lieu de cela, on va essayer de faire croire aux français que, grâce à l'abnégation de leurs soignants, le "meilleur système de santé du monde" a absorbé la crise avec de moindres pertes humaines, car le pic épidémique aura été lissé sur 4 mois au lieu de 15 jours... Les dégâts globaux de cette épidémie seront beaucoup plus visibles à long terme sur le plan social que sur le plan médical. Il faut espérer que les responsables des graves décisions actuelles seront amenés à répondre de leurs actes, car sinon ce ne sera pas la dernière et la pire crise sanitaire que notre génération subira.
  5. Suite et fin de l'histoire : Les Dunlop Sport Maxx neufs n'y sont pour rien dans les soucis d'autopilot zigzagant. Ce sont les pneus avant, monte d'origine Michelin, qui étaient responsables, de part une possible déformation de leur carcasse selon les techniciens. Ils arrivaient tranquillement au témoin à 35000km, mais sans trace d'usure anormale, asymétrique ou prononcée. Leur changement a corrigé le problème, et j'ai pu conserver mes Dunlop. Il me paraissait assez étonnant que les pneus de l'essieu non directeur puisse influer de la sorte dans ces problèmes de tenue de cap, mais je ne suis pas mécano. Ce que je retiens de l'histoire, c'est que la technologie Tesla reste plutôt fiable, mais que leurs techniciens semblent avoir du mal à identifier des défauts mécaniques basiques (j'y suis quand même passé 3 fois pour ce problème).
  6. Suite au deuxième passage au Tesla center de Nantes, voici des nouvelles de l'affaire... Le souci viendrait de mes pneus, qui ont été changés sur le train arrière en début d'année à 25000km pour des Dunlop SP sport MAXX RT2 XL (245/45 102Y en 19 pouces). Apparemment, même parfaitement montés et équilibrés et sans usure anormale, il seraient responsables du louvoiement à haute vitesse constaté avec AP (alors que je ne ressens pas de problème de direction sans l'AP... ?!?!) Le technicien a en effet procédé, sur demandes des ingénieurs, à un échange des pneus et jantes (pour des modèles hiver d'essai du centre), et le comportement semble dorénavant sain dans les conditions auparavant problématiques. Le jeu de jantes / pneus m'a été laissé monté sur ma S75 pour la semaine, afin de valider cette correction. Le retour à la maison a été concluant. Pour vos pneus, quelqu'un a t-il testé cette monte Dunlop ? Y aurait-il d'autres retours de la sorte ?... Question subsidiaire : à cause de ce problème, on se dirige droit vers le renouvellement d'un jeu de pneus (quasi-)neuf (par le Tesla center en plus, en Michelin ou conseillé Goodyear). Que puis-je espérer pour alléger cette facture imprévue et improbable ? Tesla ne donnant aucune consigne de remplacement pour ses pneus (exceptées les caractéristiques de base notamment la vitesse), je m'estime en droit de réclamer une prise en charge de ce changement, non ?... Ou je me retourne vers Dunlop et mon vendeur de pneus en leur disant que ces derniers ne sont pas compatibles avec le pilotage auto de ma voiture...?!? ?
  7. MAJ 2019.12 faite. Et bien c'est pas mieux... sinon pire... J'ai l'impression de ressentir légèrement le phénomène dès 90km/h maintenant. Les techs de Nantes n'ont pas de nouvelles des ingénieurs responsables des retours AP. Alors oui, les lignes de goudrons sur les voies l'autopilot n'aimait vraiment pas avant, mais ce souci est bien réglé depuis longtemps. Mais là, je semble donc le seul à avoir ce souci pénible. Et si Tesla ne détecte pas l'origine du problème, je suis condamné à me passer de l'AP sur voies rapides ?.
  8. Merci du retour. C'est bon signe alors, car si mes souvenirs sont exacts nos véhicules ont été produits à des dates proches... et semblent occasionnellement présenter les mêmes défauts ! Je vais attendre la 2019.12 ou aller la forcer au service center...
  9. Je suis en 2019.8.2 effectivement, cela ne semble pas la dernière version. Mais il n'y a pas eu de MAJ lors de mon passage au Tesla Center. Et le compte rendu du technicien ne m'a pas fait état d'un contrôle d'asservissement. Je vais les rappeler demain pour avoir des nouvelles... Merci ?
  10. Non cela ne le fait qu'en Autopilot. J'avais bien pensé au départ à un problème de parallélisme, que le système essaierait de compenser, mais la voiture tire droit en temps normal, et ne louvoie pas du tout à 80km/h. Et les techniciens Tesla ont vérifié ce point et confirmé que cela ne venait pas de là. Et sur autoroute, une courbe droite ou gauche n'as pas d'influence sur ces mouvements oscillants.
  11. Bonjour L'autopilot AP2 de ma modèle S75 de mai 2017 présente depuis plusieurs semaines un problème assez gênant. A haute vitesse, >110km/h, donc voie rapide et autoroute, le mode autopilot (AP2 pour moi) fait dangereusement zigzaguer la voiture dans sa voie, à tel point que je suis amené quasi systématiquement, au bout de quelques dizaines de secondes, à reprendre le contrôle manuel, de peur de partir en tête à queue ! Parfois moins franches, ces oscillations très régulières sont néanmoins franchement désagréables pour les passagers. La fréquence de ces changements de cap est stable, un peu plus rapide que la seconde. Cela débute rapidement après la mise en autopilot. La voiture ne quitte par contre pas sa voie (encore heureux ! ) Sur le tableau de bord, les lignes identifiées ne semblent pourtant pas bouger... Le phénomène ne se produit pas à vitesse modérée, sur nationale par exemple. J'en avait parlé au technicien itinérant qui avait rapatrié des données lors d'un essai autoroutier. J'ai donc eu droit à une visite de contrôle au Tesla Center de Nantes, où les techniciens ont bien constaté ce problème, mais n'ont pas réussi à identifier sa cause et donc à y remédier (après recalibrage des capteurs, vérification de la géométrie...). Ils ont transmis les données des essais aux techniciens supérieurs pour analyse. Et depuis 3 semaines, pas de nouvelles... Quelqu'un aurait-il déjà subi ce problème ? Je n'ai pas vu de lien avec une MAJ (ma S est à jour la-dessus, et en dehors de cette anomalie à 110-130 le fonctionnement me semble toujours plus efficace en ville et sur nationale). De fait, je n'utilise plus l'AP sur autoroute, ce qui commence sérieusement à me manquer... Bon weekend à tous
  12. Idem pour moi avec cette dernière MAJ bien vérolée. Peu agréable quand on conduit en mode AP de voir le reboot s'effectuer tout doucement...
  13. ritadumay

    Model S ou Model 3 ?

    Pour la taille du volant, ayant une TMS et une 3008 à la maison, c'est effectivement un point de différence sensible. Celui du 3008 est particulièrement petit, ma compagne apprécie. Le volant de la Tesla est de taille "habituelle" pour une berline, non gênant mais le passage d'un véhicule à l'autre laisse toujours une sensation étrange entre les mains. Après, l'agrément de conduite ne vient heureusement pas de la taille du manche, et j'avoue aussi que le moulinage de la boite EAT6 associé au THP165 de Peugeot me fait apprécier la Tesla encore davantage chaque jour...
  14. Bonsoir V9.0 depuis hier sur ma S75 de juin 2017 AP2. Notification via l'appli, MAJ par WIFI (d'ailleurs l'appli permettra à l'avenir de lancer les MAJ directement de son smartphone). J'ai eu le loisir de faire 200km d'autoroute en AP, et je suis un peu...déçu. Oui, la matérialisation des voies est efficace et je trouve plus lisible, même si notre avatar paraît minuscule maintenant sur l'écran. Oui, les camions et grosses voitures sont représentés différemment d'une TMS. Oui, le mapping derrière le volant est pertinent, se déplaçant en mode vue de haut avant une intersection à prendre ou une sortie, pour mieux se repérer. Mais alors à vitesse stabilisée à 130km/h, les courbes longues font tanguer la voiture de droite et de gauche beaucoup plus sensiblement qu'avant. Là ou un conducteur lambda maintiendrait une légère pression variable sur le volant pour maintenir la courbe, l'AP nous gratifie de petits mouvements 1 à 2 fois par seconde. En faux-plat montant par exemple, ça en deviendrait limite fatigant. Désagréable. La lecture des panneaux de changement de vitesse (portions à 110, zones de travaux mais très bien signalées) ne se fait toujours pas. Et je n'ai pas trop bien compris cette promesse de changements de voie anticipés et de sorties d'autoroutes auto, mais sur ce point rien de neuf. Le gros point noir pour moi (à confirmer) : l'accroche réseau semble en avoir pris un coup. Sur mon trajet du jour, je n'ai jamais (ou exceptionnellement) de perte du signal Spotify ou TuneIn. Aujourd'hui j'ai eu plusieurs coupures de réseau (et donc de son...), dont certaines prolongées au point que Spotify me demande une reconnexion. Par défaut, en passant en mode radio classique, j'ai de plus eu droit à quelques micro-coupures de son. Agaçant quand plus rien ne répond... Enfin, l'intérêt des mini-jeux archaïques Atari m'échappe (mais je suis de la génération NES !) Au total, du mieux, mais pas que. Les testeurs de la V9.0 ont-ils les mêmes soucis de réseau ?
  15. Chez moi triphasé et wallbox (offerte par Tesla...) installé par un électricien du coin. Je recharge toujours ma S75 (chargeur classique) la nuit, à 50/h. Jamais eu de problème. Côté pratique : le câble à demeure, que j'ai pris en 7.5m pour pouvoir charger la voiture stationnée dehors.


Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...