Aller au contenu
Lepev

Forum • La technologie 1 1 8 fait elle peur à Elon?

Messages recommandés

Ca c'est de l'aguichage  (teasing in english) ... 😀

Casey Research avait annoncé le crash de Tesla dans les  24 heures dès le 31 juillet 2018... Des visionnaires, en somme.

Modifié par les3gujanais
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ha ha ha !

Le gars trouve une info qui permettrait de devenir milliardaire avec une petite mise de départ, et son premier réflexe serait de la partager avec le monde entier ?

Quand on fait une recherche rapide, on trouve que ce "Casey Research" déverse sur la toile des tombereaux de FUD sur Tesla depuis des années.

Cela laisse à penser qu'il est à nouveau à la recherche de pigeons pour ne pas se retrouver en short.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet a supprimer :

Le gars  souhaite être diffusé.

il utilise le son pour toucher les cibles faciles ainsi que des techniques d hypnose pour lesquelles certains sont très réceptifs.

 

on participe donc a sa quête de dénigrement malsaine.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le forum Automobile Propre, on ne supprime pas et on ne censure pas.

 

On échange, on discute et on informe.

 

À chacun de faire ce qu'il souhaite de ces informations.

 

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait une petite recherche sur ce que peut être cette technologie de batteries 1-1-8.

 

Voilà ce que j'ai trouvé:

 

Cette technologie est aussi appelée cathode 811. Le nom vient de sa composition : 80% de nickel, 10% de manganèse et 10% cobalt. C'est une variante de la cathode NMC déjà connue depuis une vingtaine d'années.

La première génération de cathodes NMC  était composée de nickel, manganèse et cobalt à parts égales (dénommée NMC 111 ou NMC 333). Cette technologie de batteries équipe déjà aujourd'hui les BMW i3, Chevrolet Bolt, ou la nouvelle Nissan Leaf, par exemple.

 

Il faut souligner l'importance du nickel, qui est largement responsable de la capacité de la cathode, le manganèse et le cobalt ne servant qu'à assurer la stabilité chimique et structurale de l'ensemble. Augmenter le taux de nickel est donc le moyen le plus efficace pour améliorer la capacité des batteries en l'état actuel de la technologie, sans s'aventurer dans les territoires inconnus de nouvelles chimies de batteries.

 

L'industrie n'a cessé de l'améliorer jusqu'à aujourd'hui en augmentant la part de nickel: NMC 433, NMC 532, et plus récemment NMC 622. Cela se traduit par une augmentation de capacité et une diminution de poids des cellules, donc une augmentation de l'autonomie des voitures.

 

Blog-NMC_capacities.png

Ce graphique montre l'impact de l'augmentation du taux de nickel sur la capacité des batteries par unité de masse.

 

Il n'est pas besoin de chercher longtemps pour trouver une autre chimie de cathode très riche en nickel, c'est la technologie NCA qui est utilisée par le tandem Tesla/Panasonic Les cathodes NCA se composent typiquement de 85% de nickel et 15% de cobalt.Elles sont dopées avec de l'aluminium en lieu et place du manganèse.

 

Blog-NMC_compositions-e1519742044936.png

On voit sur ce graphique que la densité d'énergie par unité de masse des batteries NCA de Tesla est déjà au niveau de la technologie NMC 811 émergente.

 

Un intérêt majeur de la cathode NMC 811 est la réduction de la quantité de cobalt, qui est un composant très coûteux et à l'approvisionnement contestable sur le plan environnemental et humain, dont le cours à bondi de plus de 200% rien qu'au cours de l'année 2017.

Cependant, le coût de fabrication de cette cathode est impacté parce qu'une telle concentration de nickel pose des problèmes de stabilité chimique des ions nickeNi3+. Par alleurs, cette chimie est assez instable avec un impact important des températures sur le nombre de cycles et la durée de vie.

 

Les annonces de production en masse très prochaine de batteries NMC 811 par LG Chem et SK Innovation peuvent sembler optimistes en regard des défis à relever.

En parallèle, la technologie NCA déjà utilisée et bien maîtrisée par Tesla et Panasonic évolue également. 

 

Source: https://researchinterfaces.com/know-next-generation-nmc-811-cathode/

Modifié par Kratus
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon but était simplement comme le dit Kratus,de partager et d’informer

Il est certain que les bureaux de R&D sur les batteries doivent tourner à fond et ça c’est très bien 

N’oublions pas que Tesla n’est pas passé loin d’une catastrophe même si j’aime beaucoup Tesla il ne faut pas être aveugle non plus

Je pense que l’arrivée du groupe Volkswagen pourrait faire très mal à Tesla

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai aussi fait une petite recherche sur les travaux du Professeur Jeff DAHN, qui travaille pour Tesla depuis juin 2016 dans le cadre d'un contrat de partenariat de 5 ans dont l'objectif est d'augmenter la capacité et la longévité des batteries tout en réduisant leur coût.

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il publie activement.

 

Pour les courageux, il y a cette vidéo très intéressante.

 

 

Classiquement, les électrodes se dégradent sous l'effet des hautes tensions en émettant un excès d'oxygène qui peut se précipiter sur la surface de la cathode, formant ainsi une barrière pour le passage des ions lithium. Les chercheurs ne se sont pas suffisamment intéressés à ce sujet jusqu'à présent, parce qu'au niveau d'une cellule complète l'anode en graphite va combiner la majorité de l'oxygène excédentaire sous forme de CO2, ce qui n'occasionne pas d'inconvénients particuliers.

 

Mais ce phénomène change au-dessus de 4,4 Volts et le graphite n'est alors plus en mesure de compenser ce phénomène au-dessus de cette tension.

 

L'approche du Professeur DAHN et de Tesla consiste à s'attaquer aux racines de la dégradation des cathodes au lieu de se contenter d'en amoindrir les effets comme le fait la concurrence. Au lieu de chercher des électrolytes qui ne forment pas cette barrière à haut voltage, ils cherchent une composition de cathode qui n'émet pas d'oxygène.

 

Source: https://www.reddit.com/r/teslamotors/comments/697ggn/lithium_battery_research_jeff_dahn_dalhousietesla/

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref, c'est un sujet passionnant, qui me dépasse largement, mais il ne me semble pas que Tesla soit en passe de se faire déborder par une concurrence qui sortirait un lapin de son chapeau comme veut le laisser croire l'auteur de l'article cité dans le premier message de ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Kratus a dit :

Bref, c'est un sujet passionnant, qui me dépasse largement, mais il ne me semble pas que Tesla soit en passe de se faire déborder par une concurrence qui sortirait un lapin de son chapeau comme veut le laisser croire l'auteur de l'article cité dans le premier message de ce sujet.

.... Et il y a loin du lab à la production industrielle ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×