Aller au contenu

type901

Membre
  • Compteur de contenus

    320
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

type901's Achievements

  1. Fuite avérée, remplacement de joints pris en garantie
  2. Bonjour Je souhaiterai savoir si certain(e)s ont été confrontés à un suintement d'huile (générant des marques aux sol) au niveau du pont ?
  3. Cahier des charges initial : - Véhicule pour personne (très) âgée - Assise relativement haute (pour entrer /sortir) - Bonne visibilité périphérique - Bonne maniabilité - Seuil de chargement du coffre relativement haut - Pas de contrainte forte d'autonomie (trajets maxi de 30 km, charge à domicile) - Tarif raisonnable A l'arrivée, globalement satisfait, sauf ... - le coté franchement daté (tableau de bord N&B, vitres AR à compas, ...) notamment par rapport à une E-up par ex. - L'équipement plutôt famélique
  4. Merci à tous de vos confirmations
  5. type901

    charge programmée

    Ca m'est arrivé deux fois avec l'A3 e-tron Pareil, pas d'explication rationnelle... depuis, no problemo
  6. Mes parents viennent d'acquérir une Twingo électrique neuve. Ils sont ravis ... sauf que le passage en position "P" est pénible pour leurs épaules fatiguées: commande très dure et course longue vers l'avant. Sur leur précédente Clio à boite EDC, le maniement du levier se faisait avec deux doigts ... Rencontrez vous la même impression ?
  7. Certains jeunes .... Certains (donc pas tous) jeunes (donc moins de X ans). Des exceptions ... il y en a toujours. Représentent-ils le cas général ? C'est comme les ventes de VE... on est grosso modo à 10% de ventes de VE et on nous explique "voilà c'est fait, c'est plié, c'est fini, le VE s'impose" C'est le principe que nous promet la démocratie. Mais tient-elle ses promesses ? C'est un autre débat j'en conviens Qu'est ce qui sera une évidence en 2024 ? Que 10 à 15% des véhicules neufs vendus sont des véhicules électriques (11% sur les 2 premiers mois 2022) malgré 10 ans de matraquage promotionnel, de subventions et de punition/malus aux méchants qui osent encore acheter des VT en 2022...Et même si ça monte 25% en 2024 .... ça fera encore 75 % de VT. C'est pas un chiffre vraiment synonyme de "fin du véhicule thermique". Par contre, où je trouve que tu es limite, c'est quand tu prônes "de gré ou de force". C'est pas trop comme ça que j'imagine les choses. Là encore, c'est loin d'être si simple. Tesla a mis 12 ans pour gagner son premier dollar, en vendant des voitures entre 50 et 120.000 euros. Ils ont produit à perte pendant 12 ans. Renault, malgré ses 300.000 Zoe vendues a du quémander 7 milliards au gouvernement l'an dernier pour couvrir ses pertes. Je ne suis pas certain que les gens soient "convaincus" par le VE. Je pense plutôt qu'ils ont une très grosse pression intellectuelle (l'électrique c'est vertueux, le thermique c'est caca), financière (explosion du prix du carburant, malus sur le VT), marketing (40% de la pub TV entre 20h et 23h est dédié au VE), embobinage sur les ZFE (vous n'aurez plus le droit de rouler dans 1 ans), etc Revenu moyen par habitant : Norvege 6.500 euros Suède 4.500 euros Allemagne 3.800 euros UK 3.200 euros ================= Italie 2.800 euros France : 2.550 euros Espagne 2.300 euros Effectivement, je comprends assez facilement la "bonne" perception du VE dans les pays d'Europe du Nord ...
  8. Bravo. Et c'est sincère. Seul bémol : ce n'est pas la réalité mais ta réalité. La C-Zero, il n'y en a plus, ça n'a été qu'un feu de paille (on pourrait essayer de chercher à comprendre pourquoi). La 500 E, tu n'es pas naif, tu sais parfaitement qu'on peut t'afficher des LOA "a partir de presque rien" moyennant prime à la conversion, apport significatif, kilométrage maxi faible, etc ... on l'a dit plus haut, la valeur faciale d'une 500 E est de 20.000 euros, celle d'une Dacia Sandero est de 11.000 euros... Quant à l'occasion, c'est quand même compliqué en ce moment .... Est-ce qu'il t'a effleuré l'esprit que ça puisse être pour des raisons purement matérielles comme l'impossibilité de financer un quelconque véhicule à moteur et pas uniquement pour des préoccupations environnementales ? Ca nous renvoie à un autre débat sur les emplois non-qualifiés, les temps partiels, le déclassement social (tu sais, dans les années 60-70, mon père _petit agent de maitrise dans une boite de peinture_ faisait vivre une famille de 4 personnes sur son salaire) etc
  9. J'habite en banlieue de Bordeaux et les 30 km en voiture pour aller au boulot c'est entre 35mn les jours où ça va bien et 1h les jours où ça va mal. Par contre, j'ai testé les transports en commun, le 2 roues, le co-voiturage, ... toutes les solutions "bien-pensantes". Mais entre grèves, intempéries, danger, retards et autres avatars ... mes déplacements se font et se feront en voiture pour mon confort, ma sécurité et mon agrément. On peut retourner l'argument : il y en a marre d'entrer à longueur de journée les yakafkon qui te demandent d'acheter un VE, de prendre le vélo, la trottinette ou de le boulot de l'autre coté de la rue. Réponds à ma question : tu fais tes courses en trottinette ? Tu fais 30 km en vélo au mois de novembre pour aller bosser ? Tu as envie de prendre un boulot de pizzaiolo a 30h par semaine, payé 800 euros ? Donc STP, arrête de généraliser des clichés, et accepte que ta vision ne soit qu'une vision parmi les autres (ni plus ni moins légitime). C'est pourtant le mécanisme que "les bien-penseurs écologiques" ont mis en place pour pousser au déploiement du véhicule électrique : surtaxer le véhicule thermique et subventionner le véhicule électrique. Prendre à Pierre pour financer Paul ... C'est probablement l'idée la plus pragmatique. Le VE ne réglera rien, tant qu'on prendra une Model S ou un EQC de 2.500 kg pour aller chercher le pain le dimanche matin. Le seul vecteur pour espérer sauver la planète, c'est un modèle de décroissance. Et probablement aussi de contrôle de la population mondiale. Mais qui ira se faire élire avec un programme de décroissance ?
  10. Voilà la situation pour l'immense majorité de la population ... La Fiat 500 électrique, Twingo, e-Up ... on est sur des micro-citadines à 20.000 euros après subvention. Une Dacia Sandero neuve, c'est 11.000 euros. Une Skoda Fabia, une Seat Ibiza, une Clio ... largement plus confortables et spacieuses, c'est 15 ou 16.000 euros. 25% de moins... Bien sûr tu vas me chanter "oui mais regarde le coût à l'usage". Sauf que pour les petits revenus, la questions ne se pose pas comme ça, car au moment de payer il faut les sortir (ou les emprunter) les 20.000 euros et c'est nettement plus compliqué que de sortir (ou emprunter) 15.000 ou 11.000. Et encore, là on ne parle que de la frange de la population qui peut s'acheter une voiture neuve, mais combien de gens ne peuvent mettre que 4, 5 ou 8.000 euros dans leur déplaçoir quotidien ? Encore une fois sans tomber dans le cliché, tu fais comment pour aller faire les courses pour une famille de 4 en trottinette ? Tu fais comment en vélo quand tu travailles à 30 km de ton domicile ? Tu fais comment en février quand il fait 2°C et qu'il pleut une pluie glaciale ? A condition d'avoir les moyens de payer le ticket d'entrée... Les ZFE c'est avant tout un épouvantail pour inciter à la transition. Dérogations à tout va, absences de contrôles, amendes symboliques ... le système se heurte au principe de réalité, tu ne peux pas faire acheter une berline électrique a une famille qui roule en Scenic diesel agé de 14 ans et qui n'a potentiellement que 10 ou 12.000 euros de budget. Alors oui, les ZFE vont se mettre en place. Les CSP++ vont acheter une berline électrique, les CSP + vont acheter un Duster essence, les CSP - achèteront un Captur essence d'occasion (crit'air 1) et les autres paieront des amendes de 35 euros quand ils se feront contrôler ... et personne ne pleurera. Mais tous ces changements prendront infiniment plus de temps que vous ne l'imaginez, parce que notre société possède une inertie immense, que tous les process de décisions sont infiniment complexes et que on se heurte toujours au sujet qui fâche "c'est qui qui paye" ...
  11. Mais le VE n'est-il pas de facto un truc de CSP++ subventionné ? Le coeur de marché "Zoe, 208, TM3" c'est 2 citadines tarifées à 35.000 euros et une berline moyenne à 50.000 euros (moins subvention) : pas franchement accessible pour le salaire médian à 1.900 euros mensuel ! Pour mémoire, un petit SUV urbain essence (Captur GPL, Kamik, Puma E85 ...) qui permet de trimbaler 4 personnes et des bagages, ça sort à 25.000 euros ! As-tu un instant imaginé que économiquement c'était impossible à tenir ? Le cybertruc et tout le toutim Tesla, c'est pour habiller la mariée à 100.000 euros "proposer un truc que les autres n'ont pas" pour justifier le tarif. Tesla a mis 12 ans avant de gagner son premier dollar en vendant des voitures à 100.000 USD. Penses-tu qu'ils en seraient là en vendant des voitures à 20.000 ? Combien de temps ont-ils vendu la TM3 à 35.000 ... juste le temps de faire le buzz Précision : de 10h à 17h et d'Avril à Septembre. En dehors de ces périodes, tu ne nourriras aucune batterie/voiture Combler l'écart de prix ... quelle que soit la méthode, tout ça ramène à une question : qui paye et les français sont-ils prêts à supporter le coût global liés à l'avènement rapide du VE (fiscalité directe, indirecte, augmentation des autres taux etc ....) ? L'interdiction de revente à l'étranger me semble compliquée du fait du marché unique ... perso, j'ai été chercher mon e-tron en Allemagne. Si je vais faire le plein d'essence, ça me prend 5mn pour récupérer 800 km d'autonomie si madame m'a laissé la voiture sur la réserve. Et sur la rocade bordelaise (55 km), j'ai 6 stations services mais seulement 2 points de recharge chez Total (1 rocade intérieur, 1 rocade extérieure). Et c'est quand même un peu plus long pour charger disons 50 ou 60 kW. En supposant de ne pas devoir faire 15 ou 20 km pour trouver la borne "rapide" la plus proche (ou la moins loin), qu'elle soit libre, opérationnelle et qu'elle charge bien à la puissance prévue... Un imprévu ... c'est devoir changer de trajet pour rentrer à cause d'un accident (à Bordeaux, il n'y a que 4 ponts pour traverser la Garonne pour une agglo de 700.000 habitants), un imprévu c'est devoir passer voir en rentrant du boulot mes parents âgés qui habitent à 30 km de chez moi, c'est devoir passer chez un copain qui me prête de l'outillage... je pourrai noircir des pages. Mais votre vie est peut-être mieux réglée que la mienne... Prôner, tout le monde sait faire. Maintenant, encore une fois, quel est le coût pour équiper toutes les places de parking de prises lentes en terme de génie civil et d'infrastructures (puisque on sera potentiellement amené à délivrer 2-3kWh à toutes les places en même temps) C'est déjà développé en UK, les lampadaires. Mais pas transposable partout : il faut un lampadaire (évidemment) mais qu'il soit installé en bordure de stationnement pour ne pas barrer le trottoir avec ton câble.
  12. On nous présente toujours comme exemples des pays considérés comme "vertueux" : Suisse, Norvège, etc ... On oublie quelques détails anodins qui nous différencient de ces pays : - un revenu moyen par habitant de l'ordre de 5.000 euros mensuels (vs. 2000 chez nous) - une population de ces pays entre 5 et 8 millions d'habitants Dans ce contexte, c'est tout de suite plus facile d'une part en terme de déploiement et d'autre part en terme de financement / pression fiscale Je pense que le trip "je ne charge que ce dont j'ai besoin pour mon parcours du lendemain" me semble un raccourci un peu facile. Entre de la charge "semi-rapide" à 11 ou 22 kWh et de la "lente" 3kWh, ce n'est quand même pas pareil. Notamment parce que ça occulte toute notion d'imprévu. Et _encore une fois_ vous ne parlez que de "copros" avec places de parking privatives. Mais l'habitat ce n'est pas que des places de parking réservées, c'est aussi du stationnement "dans la rue" ou des places de parking public. De quel pourcentage de la population parle-t-on là ? A supposer que l'entreprise ai accepté / décidé d'investir dans un programme de bornes de recharge. Mais à quelle échelle ? 5% des places équipées (actuellement la contrainte pour les nouveaux permis de construire), 10% , 25 % ? Encore une fois, tant que tu es marginal (en dessous de 10%) tu y arrives sans trop de soucis. Mais si tu dois équiper 50 % de tes places (voire plus) qui vont charger à hauteur de leurs 15-30 km quotidiens tu te heurtes aux problèmes d'infrastructures de distribution et de dimensionnements d'installation évoqués plus haut. Alors OK, bien sûr tout ceci va se faire. Mais bien moins vite qu'on veut nous le laisser croire. Annoncer un investissement de tant ou tant, c'est une chose. Le réaliser en est une autre. Segolène Royal avait annoncé en 2016 "la mise en place d'un million de bornes électriques d'ici 2020". On est pas encore à 100.000 .... Les effets d'annonce (Ionity, les pubs TV Edf, ...) sont là pour influencer l'opinion "ça se développe à toute vitesse". Mais on reste dans les effets d'annonces. C'est comme les batteries révolutionnaires qui sont annoncées chaque semaine. Mais concrètement, aujourd'hui, on est toujours sur du Lithium-ion ... Le nerf de la guerre reste le financement. La transition vers le VE reste un formidable moteur de croissance économique pour nos sociétés occidentales. Reste que le financement est compliqué avec des finances publiques exsangues. Le salut passera probablement via de la fiscalité "cachée" (via la facture électrique par ex.)
  13. Que le gouvernement ai favorisé le développement du TGV c'est indéniable. Est-ce pour autant un succès total ? Un déficit chronique, 35 milliards de dette cumulée (progressivement effacé depuis 2018) , des milliers de kilomètres de "petites lignes" fermées et des modifications fortes en terme d'aménagements du territoire. Mais surtout, à coté du TGV perdurent d'autres moyens de se déplacer. Avion, voiture, autobus, etc ... on n'est pas dans "l'éradication" de tel ou tel autre moyen de déplacement comme le claironne le titre de cette discussion. Donc ce n'est pas directement comparable selon moi Déployer un réseau de recharge n'est pas forcément plus "simple" que construire des autoroutes, des centrales nucléaires ou un réseau de station services. Toute notion de déploiement de réseau (radio, télé, adsl, fibre, ...) se confronte aux mêmes phénomènes. Les premières dizaines de pourcentage de couverture sont facile à atteindre : tu t'occupes des villes de + 50.000 habitants. Puis celles de 20.000 et ainsi de suite. Un exemple intéressant : l'ADSL a globalement été déployée rapidement. Parce qu'elle utilise un support existant (la paire cuivre). Pour la fibre, c'est beaucoup plus compliqué : il faut redéployer tout un réseau avec un nouveau support. Donc tu exploses les coûts et délais qui deviennent exponentiels pour gratter les derniers % de couverture (au delà de 85%). C'est pareil avec le réseau de recharge. Charger une voiture à la maison, avec une Wallbox 7kW c'est bon on sait faire. Parce que la plupart du temps il n'y a qu'une voiture à la maison. Mais demain, quand il y aura DEUX voitures électriques ... ça va se compliquer car comme évoqué plus haut, hormis quelques installations marginales équipées en triphasé, on ne pourra pas installer une seconde wallbox 7 kW : les réseaux de distribution résidentiels sont calibrés pour des abos en 9 kVA (norme du "tout électrique" des années 80). Alors on fait comment ? On se bat pour savoir qui aura la prise cette nuit ? On met un délestage qui permet de partager le temps heures creuses ? Admettons que ça va se corser... Et le problème se posera de façon identique dans n'importe quelle copro, de façon proportionnelle. Il ne faut pas croire que l'alimentation d'un immeuble de 40 appartements dispose d'une capacité de réserve de 300 kW prête à cabler dans le parking souterrain. Et on a toujours pas parlé de gens qui n'ont pas de place stationnement privative ...
  14. Non. Mais admettons au moins que le sujet ne se cantonne pas à "l'électrique c'est mieux" Ca c'est du business plan. On a du mal à comprendre pourquoi tous ces commerçants (sans doutes ignare) ne se lancent pas dans ce business juteux. Au passage, une "grappe de bornes 50kW" c'est pas juste un chargeur vissé devant une place de parking. Le point le plus onéreux, c'est le génie civil pour amener une ligne de x fois 50 kW sur le site. Et accessoirement, le superviser, assurer la maintenance, assurer la facturation, etc ... bref, oui c'est plus compliqué dans la vraie vie que balancer des affirmations dans un forum. Je te laisse la paternité du qualificatif de "salariés plus évolués". Ceux que tu décris, c'est le cliché du bobo de centre-ville : vélo, scooter, trottinette, marche. Tant mieux pour eux (tu m'expliqueras quand même comment tu fais tes courses en trottinette). Le covoiturage ne concerne plus que quelques administrations où il y a encore des horaires fixes et où les réunions s'arrêtent "à l'heure de la débauche". J'habite dans une agglo où le prix du m2 est de l'ordre de 5.000 euros mini (merci la ligne de TGV). Alors les salariés "médians" à 1940 euros mensuels, ils habitent pour beaucoup à 20, 30, 40 km .... là où les prix leurs permettent de loger leur famille décemment. Le cliché du "pavillon de banlieue". Mais pour eux, le vélo, le scooter, la trottinette, la marche ... ça ne les concerne pas. Ben non. Depuis le début du XIXème le réseau ferroviaire s'est développé grâce aux initiatives privées. En France comme ailleurs ... La SNCF n'a été créé qu'en 1937 et, après la parenthèse de la WWII, c'est la politique de nationalisation du grand Charlie qui a conduit au développement de la SNCF (et accessoirement des grandes compagnies nationales d'Etat) entre autres pour que le Parti Communiste lui foute un peu la paix. Plus globalement, je trouve que vous prenez énormément de raccourcis (ceux qui vous arrangent) pour multiplier les bornes de recharges comme les petits pains. J'ai le sentiment que vous vous appuyez sur des expériences de wallbox perso, mais que vous laissez systématiquement de coté les aspects d'infra, de lignes, de transformateurs, de câbles .... qui doivent être redimensionnés en fonction du nombre de prises installées. C'est un peu comme chez moi : j'ai théoriquement droit à un abo 18 kVA monophasé. Mais Enédis refuse de me mettre plus de 12 "faudrait changer le transfo et les câbles m'sieur. Le réseau de distribution, il est calibré pour des abonnements à 9kVA"
  15. Tu parles donc de ce Français qui gagne 1940 euros net par mois (le salaire médian dans notre beau pays) ? J'ai dans l'idée qu'il n'en a rien à foutre du VE ... lui, ce qui le préoccupe c'est que sa Citroen Picasso lui fasse 5 ans de plus ou que les pneus de sa Ford C-Max de 2003 fassent 10.000 km encore. L'éducation tourne parfois au bourrage de crane. Le VE est disponible sur le marché depuis plus de 10 ans. Il a fallu 10 ans de subventionnement, 10 ans de matraquage marketing, une culpabilisation inédite des utilisateurs de VT via les malus et une crise énergétique pour le faire sortir de l'épaisseur du trait. La prophétie de Goebbels "un mensonge martelé 1.000 fois deviens une vérité" s'est encore avérée pertinente ! Quant aux constructeurs ... peut-être que les marges sur le VE sont inférieures à celles d'un VT. Peut-être que le commissionnement des vendeurs est moins motivant sur les VE que sur les VT ? Tesla a mis 12 ans pour dégager son 1er dollar de bénéfice (et encore la première année positive ne l'a été que grace à la vente de crédits CO2) ... alors ça change peut-être quelque chose pour eux. Et si tu doutes encore un peu, reprend les différentes déclarations de Carlos Tavares, le patron de Stellantis, expliquant tout le mal qu'il pense du VE ... Pour la première fois de l'histoire, le développement du moyen de locomotion de masse ne répond plus à une logique de marché, mais à des décisions politiques. Ce sera intéressant de revenir dessus dans 30 ou 40 ans pour analyser cette transition. Je dirai plutôt avec quelques milliards d'euros que "plus ou moins tout seul". L'argent, le nerf de la guerre. C'est simple sur les forums. Dans la vie, c'est nettement plus compliqué. Une prise c'est simple. 30, 50 ou 100 prises dans un parking de copro, ça devient compliqué. 100 prises 16A c'est 100 x 3,8 kWh à provisionner sur le transfo de distribution, sur les câbles qui alimentent la copro, le quartier etc ... Tu ajoutes le coût de chaque wallbox, de chaque compteur divisionnaire mais aussi de la gestion de l'accès à la prise, de la refacturation, etc etc ... bref, c'est nettement plus facile à dire qu'à faire. Et avec des prises 3,8 kWh tu ne vas pas bien loin... Quant aux "grappes de chargeurs 50 kW" sur le parking des commerçants, avec un coût unitaire de l'ordre de 50kE la question fondatrice se pose encore une fois : cékikipaye ? Et encore, on n'a pas évoqué le cas des gens qui n'ont pas de place allouée dans un parking privé ... y'a beaucoup de gens qui se garent dans la rue, sur un parking ... ni même de ces 50% de français qui ont un salaire inférieurs au salaire médian du français moyen ...


×
×
  • Créer...
Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.