Aller au contenu
ChristophedeNiort

Forum • L'alimentation premier poste d'émission de GES

Messages recommandés

On m'a donné un dépliant édité par l'un des leaders des produits surgelés qui indique "Aujourd'hui notre alimentation est la 1ère source d'émissions de gaz à effet de serre".

 

On n'a pas l'habitude de le présenter comme cela, mais si on regarde la part de notre alimentation dans la présentation habituelle :

- agriculture : quasiment la totalité des émissions est liée à notre alimentation (directement ou indirectement),

- transport : une bonne part des émissions est liée à notre alimentation (on parle de 3000 km en moyenne pour les produits dans notre assiette),

- énergie : une part non négligeable de la consommation d'électricité est liée à l'alimentation (réfrigérateur, congélateur, four, etc.), éventuellement le gaz (plaques de cuisson et four).

 

Au moins 13 % de l'électricité que je consomme est utilisée par le congélateur et le réfrigérateur.

 

Comment faire pour réduire cet impact ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux déjà privilégier les produits locaux et bio, l'agriculture raisonnée, etc.

Ensuite, tu peux enlever congélateur et réfrigérateur. Et manger des plats qui nécessitent moins de cuisson.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@seb@maccagnoni

En hiver les réfrigérateur et congélateur m'amènent de la chaleur ce qui limite le recours au poêle. Idem avec le four (électrique).

Du même style, quelquefois je préfère allumer l'halogène plutôt que le poêle. Et je me dis que quelques lampes à incandescence ce serait pas mal dans certains cas.

Par température extérieure supérieure à 10 ° C, les apports internes (donc y compris les habitants) suffisent pour compenser les déperditions.

Mon congélateur ne me sert pas à conserver des aliments achetés congelés mais pour des aliments préparés que l'on ressort pour le midi et en fonction de la température extérieure j'utilise le four ou le micro-onde pour les réchauffer.

La présentation adoptée par l'entreprise sert juste son discours qui est nous au moins on fait quelquechose pour l'environnement.

 

Par contre je te rejoins sur "Tu peux déjà privilégier les produits locaux et bio, l'agriculture raisonnée, etc.". Je rajouterai les circuits courts (ce qui élimine de facto les grandes surfaces qui fonctionnent avec des entrepôts logistiques) et les produits de base non transformés.

Et le retour de XBOS est aussi intéressant.

 

Nota : hier soir, l'utilisation du four pour cuire les aliments du soir, nous a permis de ne pas recourir au poêle. Je l'ai rallumé ce matin au réveil (il n'avait pas encore atteint sa température de redémarrage), il a tourné pendant 1 h environ. Aujourd'hui on devrait avoir le même cycle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé ce calculateur assez didactique et qui donne une bonne idée de notre empreinte : https://www.wwf.ch/fr/vie-durable/calculateur-d-empreinte-ecologique

Il considère tous les aspects de notre vie, pour ce sujet je m'intéresse juste à l'alimentation.

 

J'y note "Aliments de base

La base de notre alimentation est habituellement composée de denrées végétales. Celles-ci nous apportent principalement des glucides (produits céréaliers, pommes de terre, etc.), mais aussi des huiles végétales. Ces produits ont tous un impact similaire sur l'environnement – y renoncer ne serait pas raisonnable car ils font partie intégrante d'une alimentation saine et équilibrée."

 

Concernant l'alimentation, il me propose les améliorations :

"gain 0,3 t CO2 en privilégiant les protéines végétales et en réduisant votre consommation à 6 produits laitiers et/ou 4 œufs par semaine"

"gain 0,21 t CO2 en privilégiant les protéines végétales et en alternant celles-ci avec 1 à 3 plats par semaine contenant de la viande ou du poisson"

 

Je sais remplacer certains produits laitiers par des produits dits moins impactants :

- yaourt par produit au soja par exemple,

- beurre par margarine,

- lait de vache par lait végétal ou lait de chèvre,

cependant les yaourts, le beurre et le lait je peux les acheter dans une boutique de produits locaux approvisionnés par le producteur local lors de sa tournée des boutiques de produits locaux, les produits à base de végétaux c'est uniquement en magasin bio ou en GS pour lesquelles je n'arrive pas à tracer le parcours. Donc pour l'instant je ne sais toujours pas lesquels sont les moins impactants (c'est sûr qu'une vache c'est très impactant mais un produit qui parcoure 3000 km aussi).

De plus pour certains produits tel que les margarines quand je vois certains composants tel que huile de palme.

Idem entre de la viande achetée dans le même magasin et des steacks végétaux achetés en GS (bio ou pas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://information.tv5monde.com/en-continu/royaume-uni-les-sandwichs-aussi-mauvais-pour-l-environnement-que-les-voitures-216482

 

"Selon l'association britannique du sandwich (BSA), 11,5 milliards de sandwichs sont consommés chaque année au Royaume-Uni, la moitié étant préparée à la maison et l'autre achetée dans le commerce. Cette consommation annuelle "génère en moyenne 9,5 millions de tonnes d'équivalent CO2" soit 826 g COeq / sandwich, quelqu'un qui aurait uniquement une alimentation à base de sandwich aurait une production annuelle moyenne de 603 kg CO2eq.

 

 

"La variété la plus gourmande en carbone est le sandwich spécial petit-déjeuner aux oeufs, bacon et saucisses acheté dans le commerce. Les chercheurs ont calculé que la production d'un sandwich de ce type génère 1.441 grammes de dioxyde de carbone"

1,441 kg CO2eq pour le petit-déjeuner soit 526 kg sur une année !

 

"La production, la transformation, la conservation au frais des sandwichs, leur emballage et le transport contribuent à leur impact sur l'environnement."

 

Il y a du boulot !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Récemment, j'ai passé une semaine avec mes collègues (team meeting trimestriel). Je suis l'un de ceux à ne pas être sur Paris, j'ai donc logé dans un appartement loué pour l'occasion, avec les autres non-franciliens.

Le premier jour, j'ai réfléchi à ce que j'allais manger, j'ai fait une liste de courses et je suis allé à la supérette acheter strictement ce qu'il y avait sur cette liste (ah non, je me suis permis un paquet de chips en bonus), dans des formats adaptés à ma consommation de la semaine.

 

Les autres sortaient *tous les matins* acheter leur petit déjeuner, dans des emballages individuels, et à chaque fois ils revenaient 10 minutes après dans l'appart pour le manger immédiatement et jeter l'emballage. Bien sûr, qui dit appartement dit frigo, plaques chauffantes, four, plats, tout ça à disposition : rien ne les obligeait à prendre des emballages individuels...

 

Comme tu dis, il y a du boulot...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@seb@maccagnoni

J'espère au moins qu'ils ne mangeaient pas des pizzas surgelés.

https://mrmondialisation.org/lempreinte-ecologique-meconnue-des-pizzas-industrielles/

"L’exemple symbolique de la pizza surgelée

 

Une pâte composée de farine en provenance des États-Unis, de la sauce tomate chinoise, du fromage italien, du jambon de porc breton et de l’ananas mexicain : on ne peut que constater que les pizzas surgelées de l’industrie de l’agro-alimentaire n’ont que très peu d’italien, encore moins de local. Selon une étude de la Direction générale de l’agriculture et de l’environnement wallon, une pizza hawaïenne parcourt ainsi au total jusqu’à 21.000 kilomètres lorsqu’elle n’est pas produite à partir d’ingrédients locaux… "

 

"on remarquera que, dans une logique commerciale, les acteurs du secteur alimentaire sont désormais nombreux à entretenir volontairement une confusion entre « local » et « bio »" c'est pour cela que je me méfie des boutiques bio.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là je te parlais du petit déjeuner. Pour le déjeuner, c'état kebab et compagnie... avec les emballages en plastique qui vont avec, bien sûr...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut vraiment être motivé pour sortir tous les matins chercher à manger... Je préfère largement faire une fois les courses et être tranquille. J'aurais trop la flemme d'aller chercher le petit déjeuné tous les matins (bon en vrai je ne petit déjeune pas )

Idem le soir, quelle horreur que de manger des fast foods tous les jours En plus avec la quantité de déchets, il faut avoir la motivation pour sortir la poubelle plus souvent.

Nous sortons le bac à poubelles (2 personnes) une fois par mois en moyenne, des fois un peu plus. La pesée/embarquée, ça a du bon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En une semaine, les poubelles ont été descendues 3 ou 4 fois.

Bon ok, on était 10 la journée et 4 le soir, enfin bon, quand même...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×