Aller au contenu
Freddy

L’hydrogène, un des piliers de la transition énergétique

Messages recommandés

@Patrick, sur toute la partie électrique avec tous tes arguments sur le recyclage de batterie, le lithium, le rendement etc.. tu as tout à fait raison et tu prêches un convaincu, sinon je ne serais pas là.

 

Mon propos, c'est juste ne pas opposer VE et VE H2, mais VT (ou VEx) et VE +/- H2, et ce pour l avenir, parce que j'ai de l'espoir que l'H2 devienne plus vertueux qu'aujourd'hui.

 

Mais tu as peut être raison et moi tort, ou l'inverse, je ne sais pas et je ne suis en rien dogmatique, j'ai juste de l'espoir, l avenir nous dira. Dans 5 à 10 ans, alors d'ici là, on aura de quoi partager et échanger nos opinions, avec plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Powidian présente son nouveau produit : Mobhyl Power

 

https://www.hyvolution-event.com/fr/powidian-presente-son-nouveau-produit-mobhyl-power

 

J'ai eu la chance de découvrir ce nouveau produit au salon Hyvolution qui se destine à remplacer les groupes électrogène au diesel.

 

Encombrement et poids similaire aux modèles Diesel. Tarif attractif grâce aux subventions nécessaire au démarrage de cette nouvelle activité.

 

Mon petit doigt m'a dit qu'on allait bientôt en trouver dans certains de nos DOM TOM où les réseaux électriques sont insuffisamment développés !

 

ENGIE fait partie des partenaires de ce projet de grande envergure car il s'agit également de produire de l'hydrogène vert via des panneaux solaires et l'électrolyse de l'eau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

encore et toujours du gaspillage en plus de la pollution aggravée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nel ASA reçoit des commandes supplémentaires de Nikola Motors pour des stations de ravitaillement en hydrogène

 

https://fuelcellsworks.com/news/nel-asa-receives-additional-orders-from-nikola-motors-for-hydrogen-fueling-stations/

 

«Les semi-remorques à hydrogène de Nikola seront testées avec des flottes en 2019 et débuteront en production complète en 2021. L'une des marques les plus respectées d'Amérique vient de signer une commande avec Nikola pour convertir 100% de leur flotte en camions Nikola. Cela nécessitera l'ajout de 28 stations supplémentaires pour soutenir ces efforts en plus de la commande d'achat existante de Nel. Nel a été un excellent partenaire avec qui travailler et nous sommes ravis de commencer à remplacer les diesels en Amérique par des camions zéro émission. L'avenir des camions à zéro émission n'a jamais été aussi encourageant », a déclaré Trevor Milton, CEO de Nikola.

 

La commande d'achat supplémentaire a une valeur de USD 5,5 millions, ce qui porte la valeur totale des 14 stations de démonstration à environ USD 9 millions, avec une livraison dans la seconde moitié de 2018 et jusqu'en 2019

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

encore et toujours des menteurs

le zéro émission n'existe pas

surtout avec l'H2 qui est encore plus polluant que le reste , en cause son gaspillage intensif

aucune évolution pour sa production depuis > 170 ans

alors que les batteries évolues tous les ans

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

H2 Energy en pleine expansion

 

https://www.h2-international.com/2018/04/03/h2-energy-on-track-for-expansion/#more-4273

 

H2 Energy, une société suisse basée dans la zone industrielle de Glattpark à Opfikon, près de Zurich, étend progressivement sa portée. Le PDG Philipp Dietrich a déclaré que l'entreprise concentrerait désormais ses efforts sur le marché allemand. À la mi-janvier, il a formé une joint-venture avec Global Automotive Partners. Selon les témoignages, la nouvelle entreprise, appelée H2 Energy Deutschland, vendra de l'hydrogène renouvelable produit à Pliening, au nord-est de Munich, et développera des systèmes pour utiliser le gaz. Auparavant, H2 Energy avait créé une filiale en Norvège.

 

Encore un projet pour accroître la production d'hydrogène vert. Bonne nouvelle pour la planète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

la pire nouvelle pour la planète tu veux dire

l'H2 est ultra polluant CH4 qui produit du C02 qui est un gaz à effet de serre , ou électricité en provenance de centrales à charbon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la pire nouvelle pour la planète tu veux dire

l'H2 est ultra polluant CH4 qui produit du C02 qui est un gaz à effet de serre , ou électricité en provenance de centrales à charbon

 

Inexact.

 

l'hydrogène renouvelable c'est panneaux solaires + électrolyseurs en station autonome. Pas de C02.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

rappel puisque tu a la mémoire d'une huitre

quelque soit la production d'électricité, elle n'est JAMAIS à zéro pollution

les EnR on et vont générer de la pollution pour leur fabrication , recyclage.

en gaspillant 4/5 de cette électricité , cette pollution ne sera JAMAIS compensée

l'H2 est un polluant, puisque en plus d'avoir générer des polluants à gaspillé, il en génère encore plus pour contruire /déconstruire

l'électrolyseur

le réservoir à changer au bout de 10 ans

la pile à combustible , membrane à changer aussi tous les 10 ans

 

mais chacun , ici peut admirer ta fabuleuse mauvaise fois de menteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rappel puisque tu a la mémoire d'une huitre

quelque soit la production d'électricité, elle n'est JAMAIS à zéro pollution

les EnR on et vont générer de la pollution pour leur fabrication , recyclage.

en gaspillant 4/5 de cette électricité , cette pollution ne sera JAMAIS compensée

l'H2 est un polluant, puisque en plus d'avoir générer des polluants à gaspillé, il en génère encore plus pour contruire /déconstruire

l'électrolyseur

le réservoir à changer au bout de 10 ans

la pile à combustible , membrane à changer aussi tous les 10 ans

 

mais chacun , ici peut admirer ta fabuleuse mauvaise fois de menteur

 

 

Mauvaise foi, mauvaise foi.... tantôt tu dis que le CO2 n'est pas un polluant mais utile pour les plantes, tantôt tu dis que l'H2 provient du CH4 et pollue avec le CO2. Il faudrait savoir.

 

Et puis tu mets au pilori l'H2, d'accord, mais tu embarques avec lui les EnR avec leur construction et déconstruction polluantes. Est-ce à dire que tu charges ta voiture avec une dynamo sur ton vélo d'appartement? Ou alors considères tu que le nucléaire, qui nous sert à charger nos VE aujourd'hui, soit exempt de toute pollution, surtout à la construction et déconstruction des centrales? Ah j'oubliais, déconstruire une centrale nucléaire, on ne sait pas faire, ou si peu qu'il faut plus d'année à la déconstruire que d'années pendant les-quelles elle a produit de l'électricité.

 

Restons logiques: arrête de cracher ton venin sur l'H2 par tous les moyens, y compris en considérant que les EnR sont polluantes, ça devient contre productif. A ce rythme, il ne faut plus rouler en voiture du tout, mais plutôt à vélo, sans batterie, ça pollue. Ah oui mais construire un vélo, ça pollue, donc non, pas de vélo, mais à pieds. Oui mais les chaussures, il y a du caoutchouc, ça pollue, et en cuir, on élève des animaux pour les tuer et prendre leur peau, c'est pas très sympa pour eux, et leur élevage pollue. Bon bah, pieds nus alors.

 

Et puis si on veut être au degré zéro pollution, il ne reste qu'une seule solution: suicide général... Mais 6 milliards de morts qui se décomposent.... Pas très bon pour la planète. Faisons ça dans l'espace, partons à 6 milliards hors de l'orbite terrestre pour nous suicider, voilà la bonne solution. Mais pour ça, il faut des fusées, un tas de fusées qui décollent grace à ..... de l'HYDROGENE, AAAAARGHHHHHH, MAIS QUE FAIRE ALORS?????

 

Tiens à ce propos, tu sais que ton GPS te permet de te déplacer grâce à des satellites envoyés par des fusées utilisant une quantité d'hydrogène astronomique (25 Tonnes pour Ariane 5 sans compter les autres carburants).

 

Plus sérieusement, tu as mis un lien vers les batteries aux sodium-ion: inutilisable pour la voiture, mais une très bonne solution pour stocker l'EnR produite pendant des périodes de faible consommation: le jour pour les panneaux PV, périodes de forts vents pour les éoliennes. Dans ce cas, il n'y a pas photo, le tampon batterie est bien plus intéressant et facile à mettre en oeuvre que l'H2. Je te suggère ce type d'argument pour nous convaincre plutôt que l'H2 c'est nul parceque les éoliennes polluent.

 

C'est comme tu veux, j'dis ça, j'dis rien.

 

"alors dis rien" c'est ça? Je l'ai cherché remarque!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je n'ai jamais dis que le CO2 est un polluant,par lui même, c'est en effet un gaz utile aux plantes, mais néanmoins à effet de serre, nuisible au monde du vivant animal que nous sommes.

j'ai toujours affirmer que la pollution zéro n'existe pas, c'est pour cela qu'il ne faut surtout pas aller vers une fausse "bonne idée"

depuis 170 ans aucune évolution de production de l'H2, sauf à produire encore plus de ce gaz nuisible .

je suis également contre le nucléaire , depuis ses débuts, je suis comme beaucoup, je le subit .

en ce qui concerne le CH4, c'est un gaz,il faut produire de la pollution pour aller le chercher, l'extraire, le transformer, l'H2 qui en ressort est bien un polluant

ou est ma mauvaise fois la dedans????

pour le lien vers les batteries sodium, graphène ou autre techno , moins polluante que le lithium, c'était mon intention de développer l'argument comme celui que tu à écris.

moins polluant, plus économique, moins énergivore que la solution H2 .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rappel puisque tu a la mémoire d'une huitre

quelque soit la production d'électricité, elle n'est JAMAIS à zéro pollution

les EnR on et vont générer de la pollution pour leur fabrication , recyclage.

en gaspillant 4/5 de cette électricité , cette pollution ne sera JAMAIS compensée

l'H2 est un polluant, puisque en plus d'avoir générer des polluants à gaspillé, il en génère encore plus pour contruire /déconstruire

l'électrolyseur

le réservoir à changer au bout de 10 ans

la pile à combustible , membrane à changer aussi tous les 10 ans

 

mais chacun , ici peut admirer ta fabuleuse mauvaise fois de menteur

 

 

Mauvaise foi, mauvaise foi.... tantôt tu dis que le CO2 n'est pas un polluant mais utile pour les plantes, tantôt tu dis que l'H2 provient du CH4 et pollue avec le CO2. Il faudrait savoir.

 

Et puis tu mets au pilori l'H2, d'accord, mais tu embarques avec lui les EnR avec leur construction et déconstruction polluantes. Est-ce à dire que tu charges ta voiture avec une dynamo sur ton vélo d'appartement? Ou alors considères tu que le nucléaire, qui nous sert à charger nos VE aujourd'hui, soit exempt de toute pollution, surtout à la construction et déconstruction des centrales? Ah j'oubliais, déconstruire une centrale nucléaire, on ne sait pas faire, ou si peu qu'il faut plus d'année à la déconstruire que d'années pendant les-quelles elle a produit de l'électricité.

 

Restons logiques: arrête de cracher ton venin sur l'H2 par tous les moyens, y compris en considérant que les EnR sont polluantes, ça devient contre productif. A ce rythme, il ne faut plus rouler en voiture du tout, mais plutôt à vélo, sans batterie, ça pollue. Ah oui mais construire un vélo, ça pollue, donc non, pas de vélo, mais à pieds. Oui mais les chaussures, il y a du caoutchouc, ça pollue, et en cuir, on élève des animaux pour les tuer et prendre leur peau, c'est pas très sympa pour eux, et leur élevage pollue. Bon bah, pieds nus alors.

 

Et puis si on veut être au degré zéro pollution, il ne reste qu'une seule solution: suicide général... Mais 6 milliards de morts qui se décomposent.... Pas très bon pour la planète. Faisons ça dans l'espace, partons à 6 milliards hors de l'orbite terrestre pour nous suicider, voilà la bonne solution. Mais pour ça, il faut des fusées, un tas de fusées qui décollent grace à ..... de l'HYDROGENE, AAAAARGHHHHHH, MAIS QUE FAIRE ALORS?????

 

Tiens à ce propos, tu sais que ton GPS te permet de te déplacer grâce à des satellites envoyés par des fusées utilisant une quantité d'hydrogène astronomique (25 Tonnes pour Ariane 5 sans compter les autres carburants).

 

Plus sérieusement, tu as mis un lien vers les batteries aux sodium-ion: inutilisable pour la voiture, mais une très bonne solution pour stocker l'EnR produite pendant des périodes de faible consommation: le jour pour les panneaux PV, périodes de forts vents pour les éoliennes. Dans ce cas, il n'y a pas photo, le tampon batterie est bien plus intéressant et facile à mettre en oeuvre que l'H2. Je te suggère ce type d'argument pour nous convaincre plutôt que l'H2 c'est nul parceque les éoliennes polluent.

 

C'est comme tu veux, j'dis ça, j'dis rien.

 

"alors dis rien" c'est ça? Je l'ai cherché remarque!

c est pour vous ce poste:

Composites nano-silicium/graphène pour batteries lithium-ion à haute densité d’énergie

Publié le : 19 février 2018

 

Le sujet s’inscrit dans un projet européen H2020 inclus dans le Flagship Graphene, portant sur les applications du graphène dans le stockage de l’énergie. Pour les batteries lithium-ion, le graphène est associé en composite avec du silicium nano-structuré pour augmenter la capacité énergétique. Le graphène enrobe le silicium, réduisant sa réactivité avec l’électrolyte et la formation de la couche de passivation (SEI), et maintient une conductivité électrique élevée dans l’électrode.

 

L’étude porte sur 2 technologies : l’optimisation de composites graphène-nanoparticules de silicium déjà explorés dans ce projet, et la mise au point de composites inédits graphène-nanofils de silicium pour comparaison. Elle sera menée dans deux laboratoires du CEA en étroite collaboration : un laboratoire de recherche technologique du LITEN spécialisé dans les batteries pour le transport, et un laboratoire de recherche fondamentale de l’INAC spécialisé dans la synthèse de nanomatériaux.

 

Le/la postdoc fera la synthèse des nanofils de silicium pour ses composites par le procédé de croissance en masse récemment breveté à l’INAC. Elle/il sera en charge de la formulation des composites selon le savoir-faire du LITEN et de leur mise en œuvre en piles boutons pour tests en cyclage. Il/elle mènera une comparaison systématique du comportement électrochimique des deux types de composites graphène-silicium à base de nanoparticules et de nanofils. La comparaison s’appuiera sur une étude du mécanisme de perte progressive de capacité et de formation de la SEI grâce aux outils de caractérisation disponibles au CEA Grenoble et dans le consortium du projet : diffraction X, microscopie électronique, spectroscopies XPS, FTIR, RMN. Elle/il participera aux travaux communs du consortium international (Cambridge UK, Gênes Italie, Graz Autriche).

 

On recherche un docteur en sciences des matériaux. Une expérience en nanocaractérisation, nanochimie et/ou électrochimie est

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

bonjour

 

argumentaire hydrogène (H2)

 

je vais tenter de m'expliquer ici pourquoi je suis contre l'hydrogène à l'heure actuelle, et pourquoi je pourrais changer d'avis dans le futur.

 

je vais partir du principe que, à moins de se voiler la face , quoique nous faisons, nous polluons.

 

je tenterais d'expliquer ensuite les enjeux financiers.

 

actuellement, il existe 2 procédé courant pour produire de l'H2.

 

le premier découvert au milieu des années 1700 est par électrolyse de l'eau

le second est par cracking de gaz

 

le second, il faut aller chercher le gaz et industriellement le transformer, je pense que personne ici, pense sincèrement que cela puisse se faire sans la moindre émission de polluants divers et varié! le principal argument des "pour" c'est que cela ne rejette que du C02, non polluant en soi, mais néanmoins toxique pour le règne animal dont nous faisons parti, gaz à effet de serre qui rendrai la planète invivable si on le rejette ainsi sans aucune retenue.

il ne peut pas y avoir d'H2 "vert" par cette méthode.

 

le premier, par l'électrolyse

les "pour" affirment que cela est réalisé par de l'électricité "verte".

 

c'est la , que la définition de "verte" est perçue différemment par les "pour" et par les "contre"

pour les "pour" il suffit que cette électricité provienne des EnR, sans se préoccuper du comment sont construit les EnR, et de leur impact pollution amont,maintenance et aval de production.

les "contre" , comme moi , prennent en compte cet aspect (voir ma seconde phrase de cet exposé)

calcul simple

il est admis que pour "compenser" l'énergie, donc la pollution(sic), qui à servi pour la fabrication, la maintenance et la déconstruction des EnR , il faut en moyenne 3/5 (60%) du temps de production, en utilisant directement l'électricité produite(injection réseau).

en stockage , selon la technique de celui-ci, on perd encore de 10 à 30% d'énergie.

il faut 5 kWh pour récupérer 1kWh (4/5 de pertes = 80%)si le stockage se fait en H2

les pertes de base , (fabrication, maintenance, déconstruction)

s'additionnent aux pertes de stockage

avec les stockages actuels, batterie, step , on est déjà à près de 90% de pertes et seulement 10% de récupéré

avec l'H2 c'est 130% de pertes , sans jamais récupérer le moindre kWh

la provenance de l'énergie primaire qui a servi a construire, maintenir et déconstruire les EnR , proviens donc exclusivement d'énergie fossile à forte pollution.

l'utilisation d'H2 , dans ces conditions , est extrêmement polluante .

c'est donc, pour moi une tres bonne raison d'etre contre l'usage de l'H2 .

 

 

 

 

pourquoi je pourais, éventuellement un jour , devenir pour, mais surtout dans quelles conditions?

 

utilisons l'énergie des EnR, pour fabriquer de nouveaux EnR.

augmentons leur temps de production, actuellement 25/30ans pour le solaire et l'éolien

 

le temps de retour diminue et la quantité d'énergie devenue "propre" augmente

on entre dans un cercle vertueux

qui utilise de plus en plus dénergie "propre" pour la construction d'EnR.

 

et il se pourrais , qu'a terme, malgré le gaspillage,une partie de production del'H2 devienne aussi "propre"

 

si on gaspille dès aujourd'hui le peu d'énergie "propre" qui existe, ce cercle vertueux n'existera jamais.

 

 

 

enjeux financiers: ma théorie personnelle!

 

les grand groupe pétroliers , qui ne sont pas stupide , mais cupides au point de faire abstraction des enjeux survie des especes, dont l'humanité, on certainement vu les choses ainsi:

 

finançons l'H2 qui à besoin de nos produits, pétrole, charbon, gaz , etc..

sous couvert d'écologie , finançon des campagne de désinformation , en laissant entendre que l'H2 est "vert".

 

l'H2 est donc , selon l'opinion publique bien disciplinée par ces campagnes, LE MOYEN d'enrayé la pollution, il sera toujours temps de trouver un autre bouc émissaire lorsque les effets "bénéfique" de l'H2 n'aurons rien donné.

 

ainsi, ils continuerons a nous vendre leurs produits hautement toxiques, à des prix élevé, bien plus cher que maintenant.

 

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voilà que maintenant gepeliste62 nous invente l'énergie négative :

avec l'H2 c'est 130% de pertes
Je ne sais pas si Albert Einstein y avait pensé avant lui ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et voilà que maintenant gepeliste62 nous invente l'énergie négative :
avec l'H2 c'est 130% de pertes
Je ne sais pas si Albert Einstein y avait pensé avant lui ou pas.

 

 

Au contraire, ça se tient tout à fait. Voilà un argumentaire qui, s'il n'est pas pris en compte, peut nous tromper dans notre conclusion.

 

Evidemment qu'il ne s'agit pas d'énergie négative sur une production donnée, mais elle est négative sur papier pour le cycle complet de production d'énergie.

 

Prenons un exemple concret:

 

Tu achètes avec 60 euros sales une machine qui va te rapporter 100 euros propres. Tu prends ces 100 euros que tu investis dans des fonds de pensions dont le rendement est mauvais, on te rend au final 20 euros sur ton investissement.

 

Il y a 2 façons de voir les choses:

 

1- tu te dis que grâce à ta machine, tu as obtenu 20 euros propres

 

2- cette machine t'a coûté 60-20=40 euros, ton bilan est négatif de 40 euros.

 

Ce que propose Patrick c'est: acheter une machine avec 60 euros sales pour produire 100 euros propres. Avec cette somme, acheter une nouvelle machine pour avoir encore 100 euros propres et ainsi de suite jusqu'à ce que les premiers 60 euros sales soient noyés dans la masse et deviennent insignifiants.

 

@Patrick: si ce que tu dis sur le coût énergétique des EnR dont 3/5 ne servent qu'à leur fabrication, entretien et déconstruction sur une durée de vie de 25-30 ans est vrai, ça rend ta thèse d'H2 "vert" impossible tout à fait exacte.

 

Les 3/5 me paraissent énorme comme coût vu tout ce que peuvent produire comme EnR des éoliennes ou des panneaux PH sur 30 ans. Ce sont sans doute des sources fiables? pourrais-tu nous les communiquer?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour

merci Bijounet d'avoir expliquer d'une manière autre ce que j'ai écris.

pour les liens, je les recherche ,

il faut comprendre que les chiffre cité sont des moyennes qui évolues dans le bon sens(pour moi)

chez les fabricants de panneaux solaires, ils affichent moins de 3 ans, sans trop se mouiller avec les dépenses qui ne sont pas les leur

sur les site des anti, on va trouver que le bilan est négatif , et même doublement négatif dans les pires des cas.

ce qu'il en resort , c'est que pour avoir une idée plus réaliste, il faut tenter d'en faire la synthèse.

ce sont des années de recherche qui m'amène à sortir ces chiffres.(pas à plein temps)

je n'ai jamais trouver une seule étude , accessible au grand public, qui puisse me donner une valeur qui tiens compte de la totalité des éléments, il y a toujours des omissions et beaucoup d'approximations. il faut chercher ailleurs .

un exemple donner 2500kWh pour produire 1kWh crête de panneau solaire (valeur constructeur) et dire qu'il faut 3 ans pour que l'installation les produise, sans précision de l'endroit de la fabrication, des moyens de transports, du mode et du lieu d'installation.., voila le genre d'étude sur lesquelles on arrive en général

et c'est la même chose quel que soit l'EnR

 

 

pourtant, il y a longtemps, je me disais que ce serais une bonne solution, au vu de la puissance de l'H2 et , au cours de sa consommation, ne rejetant que de l'eau.

au fil du temps et de mes recherches, j'en suis arriver à la conclusion que j'ai écrite.

si on n'arrive pas à trouver facilement les études complète, c'est que je suis peu être en dessous de la vérité, mais dans quel sens??

 

Patrick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben non.

Si je dépense 60 et que je ne récupère que 20 j'ai 66% de pertes.

100% de perte c'est facile, il suffit de jeter l'argent par les fenêtres sans rien récupérer.

130% de pertes on fait comment ? On dépense 60 sans rien produire et on en doit encore 18 ? Une taxe sur les pertes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben non.

Si je dépense 60 et que je ne récupère que 20 j'ai 66% de pertes.

100% de perte c'est facile, il suffit de jeter l'argent par les fenêtres sans rien récupérer.

130% de pertes on fait comment ? On dépense 60 sans rien produire et on en doit encore 18 ? Une taxe sur les pertes ?

 

Dans l'esprit c'était: on pense faire 100 d'EnR mais avec les pertes pour la production et l'exploitation d'H2 on n'est plus qu'à 30 (en exagérant un peu) mais en rajoutant les 60 nécessaires à l'existence du moyen de production, on se retrouve à -130% par rapport au gain initial estimé.

 

C'est un raccourci un peu rapide, je l'avoue, mais l'excès d'optimisme peut parfois trouver en face un excès de pessimisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce que propose Patrick c'est: acheter une machine avec 60 euros sales pour produire 100 euros propres. Avec cette somme, acheter une nouvelle machine pour avoir encore 100 euros propres et ainsi de suite jusqu'à ce que les premiers 60 euros sales soient noyés dans la masse et deviennent insignifiants.

 

Oh ouais, la planche à billets perpétuelle, je peux en avoir une ?

 

La thermo et Mr Carnot vont t'expliquer que tu ne pourras jamais avoir plus de 60 Euros propres, et que tes 60 Euros sales, même insignifiants à +infini (disons plutôt jusqu'à la fin de l'univers mais on ne sait pas combien c'est) , ne disparaîtront jamais. Entropie, rendement, toussa...

 

Faut juste se poser les bonnes questions:

- Combien me faut il de kWh pour "fabriquer" 1 kWh d'H2 prêt à l'emploi (purifié, comprimé, etc...) ?

- Combien de kWh m'a-t'il fallu pour fabriquer la machine à H2 et combien j'ai émis de GES ?

- Combien de kWh m'a-t'il fallu pour amener l'H2 là où on en a besoin, combien j'en ai perdu pendant le transport et combien j'ai émis de GES ?

- S'il fait nuit et qu'il n'y a pas de vent, comment je fait pour avoir du H2 sans émettre de GES ?

- Puisque je vais devoir électrolyser de l'eau de mer (l'eau pure c'est isolant), qu'est-ce que je fais des déchets ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et n'oublions pas le rendement très faible des piles à combustible (Pour un moment encore) qui en gaspille encore une grande partie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce que propose Patrick c'est: acheter une machine avec 60 euros sales pour produire 100 euros propres. Avec cette somme, acheter une nouvelle machine pour avoir encore 100 euros propres et ainsi de suite jusqu'à ce que les premiers 60 euros sales soient noyés dans la masse et deviennent insignifiants.

 

Oh ouais, la planche à billets perpétuelle, je peux en avoir une ?

 

Le vent est perpétuel à ce que je sache. Seule la fabrication du moyen permettant d'en récupérer l'énergie (l'éolienne dans ce cas) nécessite de l'énergie, initialement et a sa destruction, mais pendant son cycle de récupération d'énergie, elle est quasi autonome.

 

C'est comme les virus, ils sont aussi de vraies planches à billets perpétuelles: je n'ai jamais vu un grippé être moins grippé parcequ'il a contaminé 10 personnes, alors que si t'as 10 billets et que tu refiles 1 billet par personne à 10 personnes, il ne te reste plus rien. Comparaison n'est pas raison

 

 

 

Faut juste se poser les bonnes questions:

- Combien me faut il de kWh pour "fabriquer" 1 kWh d'H2 prêt à l'emploi (purifié, comprimé, etc...) ?

- Combien de kWh m'a-t'il fallu pour fabriquer la machine à H2 et combien j'ai émis de GES ?

- Combien de kWh m'a-t'il fallu pour amener l'H2 là où on en a besoin, combien j'en ai perdu pendant le transport et combien j'ai émis de GES ?

- S'il fait nuit et qu'il n'y a pas de vent, comment je fait pour avoir du H2 sans émettre de GES ?

- Puisque je vais devoir électrolyser de l'eau de mer (l'eau pure c'est isolant), qu'est-ce que je fais des déchets ?

 

Tout à fait d'accord, si on veut qu'une énergie soit vertueuse du point de vue environnemental, tous les paramètres doivent être pris en compte.

 

Mes propos que tu as rapportés avaient pour but d'expliquer la théorie de Patrick (Gepeliste32) qui ne trouve aucun avenir à l'H2 tel qu'il est présenté aujourd'hui et que l'H2 vert n'existe pas et n'existera sans doute jamais pour lui. Pour de l'H2 dit vert, il faut prendre en compte justement tous les paramètres de fabrication de l'H2, de A à Z.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le vent est perpétuel à ce que je sache. Seule la fabrication du moyen permettant d'en récupérer l'énergie (l'éolienne dans ce cas) nécessite de l'énergie, initialement et a sa destruction, mais pendant son cycle de récupération d'énergie, elle est quasi autonome.

 

Le coup de l'EnR perpétuelle, je l'attendais. Tu négliges la formation du vent, ça ne sort pas d'un ventilateur actionné par je ne sais quoi. La machine à vent fonctionne avec une source chaude et une source froide = machine de Carnot.

 

Alors je fais (essayer de) faire simple: L'énergie à l'origine du vent est fournie par le soleil. A un endroit il y a du soleil, l'air se réchauffe, monte parce que sa densité est plus faible et la pression baisse au sol. Un peu plus loin il fait nuit, l'air est froid et dense. L'air froid va se déplacer comme par magie pour "remplir" l'endroit où la pression est plus basse. Et oui, le vent est créé indirectement par de l'énergie nucléaire, tu ne t'y attendais pas à celle là, pas vrai ?

 

Résumé: réaction nucléaire -> chaleur -> mouvement de convection -> éolienne -> générateur électrique -> transport d'électricité -> utilisation finale. Et la dedans il faut insérer une fonction stockage pour remplacer une centrale thermique quelle qu'elle soit, et il y a une perte de rendement à chaque étape.

 

C'est comme les virus, ils sont aussi de vraies planches à billets perpétuelles: je n'ai jamais vu un grippé être moins grippé parcequ'il a contaminé 10 personnes, alors que si t'as 10 billets et que tu refiles 1 billet par personne à 10 personnes, il ne te reste plus rien. Comparaison n'est pas raison.

 

Ben non, tous les organismes vivants ont besoin de matière et d'énergie pour se reproduire, même les virus. Si tu as une machine à billets et que tu lui fournis papier, encre et énergie, elle fabriquera des billets. Mais là encore, il faut compter la fabrication du papier, de l'encre et la source d'énergie.

 

La machine perpétuelle, les Shadoks ont essayé, ils n'ont toujours pas trouvé. Saletés de lois de la physique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le coup de l'EnR perpétuelle, je l'attendais. Tu négliges la formation du vent, ça ne sort pas d'un ventilateur actionné par je ne sais quoi. La machine à vent fonctionne avec une source chaude et une source froide = machine de Carnot.

 

Alors je fais (essayer de) faire simple: L'énergie à l'origine du vent est fournie par le soleil. A un endroit il y a du soleil, l'air se réchauffe, monte parce que sa densité est plus faible et la pression baisse au sol. Un peu plus loin il fait nuit, l'air est froid et dense. L'air froid va se déplacer comme par magie pour "remplir" l'endroit où la pression est plus basse. Et oui, le vent est créé indirectement par de l'énergie nucléaire, tu ne t'y attendais pas à celle là, pas vrai ?

 

Ah non, je ne m'y attendais pas. Je ne m'attendais pas à ce que tu m'expliques d où vient le vent

 

Faut arrêter de jouer avec les mots. Si tu restreints "perpétuel" à son sens premier, c'est vrai qu'un jour ou l'autre la terre arrêtera de tourner autour du soleil. Mais à notre échelle, tu m'excuseras mais quelle que soit l'explication scientifique que tu pourras donner, oui le vent sera toujours là, cette source d'énergie est renouvelable et perpétuelle tant que la terre aura le fonctionnement qui permettra l'existence de la vie.

 

C'est comme les virus, ils sont aussi de vraies planches à billets perpétuelles: je n'ai jamais vu un grippé être moins grippé parcequ'il a contaminé 10 personnes, alors que si t'as 10 billets et que tu refiles 1 billet par personne à 10 personnes, il ne te reste plus rien. Comparaison n'est pas raison.

 

Ben non, tous les organismes vivants ont besoin de matière et d'énergie pour se reproduire, même les virus. Si tu as une machine à billets et que tu lui fournis papier, encre et énergie, elle fabriquera des billets. Mais là encore, il faut compter la fabrication du papier, de l'encre et la source d'énergie..

 

Ces deux sujets n'ont rien à voir. Bien sûr qu'un virus a besoin d'un hôte, mais quand une personne infectée en infecte une autre, la première reste autant malade, la maladie se partage mais ne se divise pas. Tandis que ta planche à billets, si tu fabriques 2 fois plus de billet, ça provoque une dévaluation, chaque billet va perdre la moitié de sa valeur. Jamais vu ça en partageant un virus et jamais vu qu en récupérant l'énergie du vent le lundi diminuerait la quantité de vent le mardi.

 

 

La machine perpétuelle, les Shadoks ont essayé, ils n'ont toujours pas trouvé. Saletés de lois de la physique.

 

Mais si ils l'ont trouvée: ils pompent perpetuellement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...