Aller au contenu
eric&zoe

Forum • Premières impressions & expériences Zoé + Avis électrique

Messages recommandés

Je suis l’heureux propriétaire depuis maintenant plus d’un mois d’une voiture électrique « Zoé » du constructeur Français RENAULT. Je souhaite vous faire part de mes premières impressions et de mon ressenti vis-à-vis de l’électrique, puis de vous raconter quelques expériences que j’ai récemment vécues. En tant que consommateur, j’espère que mon avis pourra encourager d’autres personnes à passer le pas mais également inciter les constructeurs à continuer leur développement dans cette bonne direction : l’avenir de l’automobile est sans aucun doute l’électrique !

 

Mes premières impressions de la Zoé et mon ressenti vis-à-vis de l’électrique :

 

De la taille d’une Clio, la Zoé est une jolie voiture « 100% électrique » car Renault a fait le choix de ne pas passer par la « case hybride » : très bonne chose selon moi. Tous les constructeurs n’ont pas encore pris cette décision et tardent même à prendre position alors la course est déjà lancée.

 

Avec une autonomie de 150Km, cela peut paraître très limité mais pour une « citadine » je trouve cela très raisonnable : permet théoriquement de faire 4 fois le tour du périphérique Parisien (35Km). Dans mon cas, cette autonomie est largement suffisante pour mes usages quotidiens (30-50 Km par jour). De plus, je trouve que l’énorme avantage de l’électrique est de pouvoir recharger sa voiture tous les soirs chez soi, alors qu’avec une voiture thermique, faire un plein d’essence à domicile est en pratique bien évidemment impossible.

 

Conduire une Zoé est un véritable plaisir et je ne me lasse pas de la différence de comportement face à une voiture à essence. L’atout considérable des électriques est de pouvoir bénéficier en plus d’une boite de vitesse automatique, d’un couple immédiat : cela se traduit par une excellente réactivité à l’accélération. Le moteur de la Zoé est de 65Kw et délivre une puissance de 88ch ce qui est très sympathique. D’autre part, un mode « éco » permet d’optimiser l’autonomie de la batterie en réduisant cette réactivité et cela permet ainsi de bénéficier d’une conduite assez « relaxe » (ma femme apprécie beaucoup). Pourtant l’image « peu performante » que les gens peuvent encore associer aux voitures électriques (type voiturette de golf), n’est selon moi qu’un « cliché » qui perdure.

 

Pour preuve, il m’est impossible de ne pas évoquer le cas incontournable du jeune constructeur Américain de voitures électriques haut de gamme TESLA (pionnier et leader sur le marché). En quelques mots, sa berline de sport « Model S » possède : un superbe design, 4 roues motrices, 500Km d’autonomie… Le modèle le plus performant bénéficie de +700 ch et d’une accélération de 0 à 100 km/h en près de 3,0 sec. Ainsi elle se place en excellente position parmi les voitures les plus puissantes au monde et cela permet de quelque peu relativiser son prix (de 70K€ à 120K€). Bien entendu, celle-ci n’est nullement comparable à la voiture de monsieur-tout-le-monde ou même à toute autre voiture électrique sur le marché (aucun réel concurrent). Le rôle de Tesla est indiscutable car il est parvenu à véritablement changer l’image de l’électrique, tout en bouleversant l’industrie automobile mondiale.

 

Pour revenir à la Zoé, qui est une voiture bien plus accessible (environ 20K€), son atout fondamental est sans aucun doute le « silence » (aussi le cas de toutes les voitures électriques). Personne ne peut réellement se rendre compte, avant d’être monté dans une voiture électrique, des nuisances sonores et vibrations que produit un moteur à combustion. Pour ma part, je n’avais jamais vraiment été dérangé par le bruit de mon ancienne voiture (une Polo), jugeant sans doute comme tout le monde, qu’il est normal d’entendre le moteur. Or le silence des voitures électriques, notamment lors des accélérations, me donne véritablement l’impression d’être au volant d’une sorte de « soucoupe volante ». Reconduire à nouveau une voiture à essence me donne le sentiment inverse : l’impression de conduire un « tracteur » bruyant et polluant. En conséquence, la Zoé permet une conduite calme et sereine : pouvoir écouter la radio ou discuter tranquillement, procure un vrai sentiment de détente (surtout quand la vitesse augmente).

 

La démocratisation des voitures électriques n’est vraiment qu’à ses débuts car les ventes ne représentent aujourd’hui que près d’1% du marché. Ainsi je suis conscient d’être un « Early adopter » et je suis très fier de faire partie de cette « révolution » du secteur automobile. Je suis certain que d’ici 2025-30, l’électrique aura pris une place prépondérante sur le marché mondial car les technologies et les infrastructures répondront parfaitement aux attentes des consommateurs.

 

Mes premières expériences de recharge avec la Zoé :

 

Ma première recharge hors de mon domicile : J’avais été plutôt satisfait d’apprendre au moment de mon achat, que la grande majorité des garages Renault, possèdent aujourd’hui des bornes de recharge « rapide » que peuvent utiliser les clients. Souhaitant absolument « tester » ces dernières, je me suis très rapidement rendu chez un concessionnaire de la marque situé à Biarritz près de chez moi.

 

A mon grand étonnement, un responsable m’informe que si l’on souhaite utiliser ces bornes, il faut « emprunter » un badge à l’accueil car celui-ci n’existe qu’en un seul exemplaire par garage. Or ce jour-là, je n’ai pas eu de chance car nous sommes un samedi matin et l’on me dit que le badge en question est resté dans le tiroir de la comptable qui est fermé à clé... Un peu frustré de ne pas pouvoir recharger ma voiture, j’étais surtout ébahi par le comique de la situation (manque de sérieux selon moi du concessionnaire mais qui n’est pas dû au groupe).

 

Mon premier « grand » périple : Souhaitant me rendre à Mont-de-Marsan pour un déplacement professionnel, la distance à parcourir est de 119km depuis mon domicile. Ne faisant habituellement que de petits trajets, je n’avais encore jamais réellement testé la tenue de la batterie sur une si longue distance (oui tout est relatif) mais surtout le fait de prendre l’autoroute avec la Zoé. Ma question était bien entendu de savoir, si j’allais pouvoir arriver à destination sans mettre la batterie à plat car logiquement la consommation électrique augmente en fonction de la vitesse. Ainsi qui dit voiture électrique et autonomie limitée, dit « planification » du trajet : impossible de partir à l’aventure sans prévoir de recharger sur le parcours. J’ai donc tout naturellement cherché un concessionnaire Renault à Mont-de-Marsan (par chance situé à côté de mon RDV).

 

Avec une batterie pleine le matin et la possibilité de parcours 155 Km, j’étais tout à fait confiant. Or au moment d’entrer la destination dans le GPS de ma Zoé, un message un peu inquiétant de l’ordinateur de bord, me prévient que la destination est impossible à atteindre (alimentation de la batterie est insuffisante…). Dans une telle situation on a bien entendu envie de faire confiance à la voiture mais on estime également que si une autonomie de 155Km est annoncée, 119Km doit être largement possible ! N’ayant pas trop le choix et ne souhaitant pas être en retard, j’avais tout de même prévu près d’une heure de battement. Bien m’en a pris car une fois sur l’autoroute, je me suis aperçu que le mode « éco » m’empêchais de dépasser la vitesse de 97 Km : cela ne faisait rien car j’avais le temps et je ne souhaitais pas trop consommer en passant en mode normal (possible de dépasser 130Km). Voyant tout de même l’autonomie de la batterie baisser rapidement, je vous avoue qu’à plusieurs reprises j’ai cru ne jamais pouvoir arriver à destination mais mon courage a finalement été récompensé. Je suis arrivé très soulagé et surtout pleinement satisfait car ma Zoé annonçait encore 30Km d’autonomie !

 

Tout comme chez le premier concessionnaire Renault, je suis allé demander le fameux badge pour utiliser les bornes de recharge. Laissant ma Zoé se recharger, je suis allé à mon RDV… 30 min après, la batterie de celle-ci était remplie à près de 50% (content de la recharge rapide). J’ai ensuite repris le volant pour me rendre à un second RDV. Souhaitant bien évidemment pouvoir faire le trajet retour avec une batterie pleine à 100%, j’avais prévu de repasser à nouveau au garage Renault. Or j’ai été stupéfait de constater que le garage Renault est fermé en 12h et 14h car pas de badge = pas de recharge. Malheureusement pour moi, aucune autre borne n’était répertoriée dans les kilomètres à la ronde (petite agglomération)… j’ai donc été contraint d’attendre près de 2h la réouverture du concessionnaire.

 

Après cette longue attente (quelque peu résigné), j’ai tout de même souhaité faire part à un responsable de mon incompréhension vis-à-vis de cette « mise à disposition » des bornes car ce n’est évidemment pas ce qu’on peut appeler un « service » digne de ce nom. Sans vouloir me plaindre, je souhaitais plutôt connaître la stratégie de Renault et avoir le point de vue de ce responsable qui n’y était bien entendu personnellement pour pas grand-chose. Celui-ci a été très cordial en tentant de trouver des réponses appropriées à mes questions mais deux de ses explications m’ont particulièrement interpelées : « La borne de recharge est un service qu’OFFRE Renault à ses clients ». Ce qui veut dire qu’ils ne sont nullement obligés mais je trouve qu’au niveau de l’image de marque, ce service est loin d’être idéal. En continuant notre échange, il me dit ensuite : « l’Etat s’était engagé à installer des bornes sur tout le territoire ». Tant mieux, si le gouvernement Français a prévu un déploiement national mais je ne pense vraiment pas que cela soit une bonne stratégie pour un groupe comme Renault, de se reposer sur la bonne volonté de l’Etat. S’il souhaite véritablement développer les ventes de ses voitures électriques, il se doit d’être responsable de ses propres ambitions : l’accessibilité facile à des bornes de recharge est cruciale pour répondre aux attentes de leurs clients.

 

Cette discussion a été assez constructive et cela m’a également fait patienter pendant la recharge complète de ma Zoé (1h). Comme toute les premières fois cette « aventure » a été quelque peu fastidieuse mais je renouvellerai l’expérience très certainement une prochaine fois (en évitant 12-14h).

 

Mes souhaits et attentes en tant que client pour le développement de l’électrique :

 

Actuellement le service proposé par Renault dans ses concessionnaires, donne vraiment l’impression d’un accès « limité » aux bornes de recharge mais surtout « surveillé ». Pourquoi chaque client ne pourrait pas bénéficier d’un vrai « accès libre » ? La solution pourrait être de fournir un badge à chacun d’eux au moment de l’achat d’une voiture électrique. Je suis tout à fait conscient qu’en plus de l’électricité consommé, l’installation des bornes représente un coût mais je pense très sérieusement que cela pourrait être un investissement bénéfique pour l’image du groupe car cela s’inscrirait dans une vraie stratégie visant à promouvoir l’adoption de l’électrique. Pour limiter les coûts à terme, il serait très certainement envisageable d’installer des panneaux solaires pour alimenter les bornes ou bien sinon, prévoir de limiter le nombre de recharges possibles par client. En effet, le but n’est bien évidemment pas de se rendre tous les soirs chez son concessionnaire pour profiter d’une recharge gratuite. Ainsi, je pense que ce « service » doit véritablement être vu comme une solution de courtoisie pour les clients de l’enseigne, avant qu’un réseau de bornes de recharge puisse facilement répondre à cette demande.

 

Même si les bornes des concessionnaires sont plutôt rapides (22Kw), je suis le premier à toujours privilégier si possible la recharge à mon domicile (plus lente à 3Kw). La raison est très simple : attendre 1 heure dans un garage n’est pas forcément enviable ni une très bonne optimisation de son temps disponible. Il est évidemment préférable d’être chez soi, au travail, en train de déjeuner/diner ou bien faire ses courses, plutôt que d’attendre « bêtement » que sa voiture se recharge chez un concessionnaire. J’en profite justement pour dire que certaines grandes surfaces ou restaurants ont très bien compris ce « besoin ». Ils proposent ainsi des bornes de recharge sur leurs parkings, ce qui incite grandement à venir consommer chez eux (pratique et gain de temps).

 

 

M’étant rendu jusqu’à présent dans 3 différents garages Renault situés dans le Sud-Ouest, ces derniers disposent chacun de 2 bornes de recharge rapide, avec la possibilité de brancher au total 4 voitures (2 prises par borne). Je trouve cela plutôt convenable, parce qu’à mon avis c’est suffisant pour le moment, au vue du nombre de voitures électriques vendues. Je vous passe le fait qu’une des bornes du concessionnaire Renault de Saint-Jean-de-Luz est, au dire d’un responsable, en panne depuis plus d’1 an (indifférence propre à ce garage et non pas au groupe).

 

Concernant l’accès aux bornes de recharge des concessionnaires, j’ai constaté un second désagrément pour les clients. Dans les 3 garages où je me suis rendu, la majorité des places pour se brancher aux bornes étaient prises (1 seule de disponible à chaque fois). Soit les bornes sont déjà victimes de leurs succès, soit les places sont tout simplement prises par les voitures du concessionnaire (en recharge ou juste stationnées). Etant donné que lors de mes 5-6 visites, je n’ai pas vu d’autres clients attendre en même temps que moi et qu’aucune autre voiture n’a bougée pendant le temps de mes recharges, la deuxième hypothèse me semble être la plus probable. Sans faire de généralité pour tous les garages Renault, cela montre quand-même que les bornes et leurs places sont en réalité prioritairement utilisées par les concessionnaires eux-mêmes (certes compréhensible) mais qu’elles ne sont pas véritablement mises à « disposition » des clients. Au final, je ne vous parle même pas du temps perdu pour faire déplacer une voiture du concessionnaire et pour à chaque fois récupérer le badge à l’accueil…

 

 

Étant donné que nous venons à peine d’entamer la transition vers le tout électrique, le réseau des bornes de recharge n’est évidemment pas encore très développé (une question de temps, j’en suis persuadé). Pourtant ce « manque » est selon moi le principal frein à la démocratisation des véhicules électriques. Quand les consommateurs auront la certitude de pouvoir recharger leurs voitures aussi facilement qu’on peut actuellement faire un plein d’essence, les ventes exploseront !

 

Pour l’instant, j’estime que c’est principalement la mission des constructeurs automobile d’installer des bornes de recharge sur le territoire, s’ils désirent « servir » convenablement leurs clients. On ne peut pas vendre une voiture électrique comme on vend une voiture à essence, en considérant que c’est un simple « produit ». Aujourd’hui, proposer un « service » permettant de recharger facilement les voitures électriques est selon moi indispensable. Etant donné que ce sera l’accroissement des ventes de voitures électriques qui poussera à un véritablement déploiement à grande échelle des bornes de recharges, si les constructeurs ne prennent pas l’initiative de proposer ce service, les consommateurs ne seront pas suffisamment incités à opter pour l’électrique. La création d’une « Joint-venture » ou d’un partenariat entre plusieurs constructeurs pourrait être une solution pour accélérer le développement des points de recharge. De plus, cela permettrait évidement de partager les coûts d’installation et de maintenance. L’objectif serait surtout de permettre aux clients de divers constructeurs de se recharger facilement et n’importe où, sans contraintes de normes différentes ou de clientélisme par marque. Le meilleur exemple en la matière est le jeune constructeur Tesla qui s’est lui-même chargé d’installer ses propres bornes de recharge, principalement aux USA et dans toute l’Europe. Celles-ci sont en plus ultra-rapides (120Kw) pour ne pas trop faire attendre les clients. Tesla a également annoncé sa volonté de « partager » ses bornes avec d’autres constructeurs, s’ils optent pour la même norme. C’est une très bonne mentalité mais à ma connaissance aucun partenariat n’a encore été signé : qu’attendent les autres constructeurs automobile ?

 

 

En conclusion, je suis vraiment ravi de ma Zoé que je considère être une très bonne voiture. Je n’ai aucun regret d’avoir dit adieu à l’essence. Je suis très content de l’électrique et je n’hésite pas à le promouvoir autour de moi. Mon fils me dit être très fier de moi car effectivement, rouler en électrique participe à la préservation de l’environnement en limitant la pollution et les gaz à effet de serre. Mis à part la Zoé en elle-même, vous aurez compris que je suis bien moins enchanté par le « service » de Renault, concernant les bornes de recharge et je ne pense pas être le seul à avoir ce ressenti. J’espère que la volonté du groupe ne sera pas de se focaliser que sur la « vente » de voitures électrique mais de prévoir aussi une stratégie pour un véritable développement des bornes de recharge. Ces « produits » et « services » sont aujourd’hui indissociables. Comme je le disais en introduction, j’espère que mon avis pourra encourager d’autres personnes à faire le bon choix car je suis persuadé que le futur de l’automobile est bien évidemment 100% électrique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce témoignage très complet et constructif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bonne analyse qui résume bien ce que j'ai ressenti lors de mon tour de France en zoé mais il faut aussi reconnaitre que Renault est le seul constructeur Français à proposer un service car Peugeot et Citroën n'en ont visiblement rien à faire... Certes le service n'est pas parfait mais il à le mérite d'exister et pour ça on ne peut que les féliciter . Reste juste pour eux à prendre exemple sur Tesla Motors qui met à disposition ses bornes 24/24 et 7/7 sans badge ! et là il cartonneront dans leur ventes ! mais la question est la suivante : en ont t'ils vraiment envie ? ... affaire à suivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonne analyse du marché

 

concernant la zoé, chacun ses gouts, perso j ai trouvé la finition un peu cheap par rapport au prix de la voiture et de l image de nouveauté que l on voulais donner ( d un coté un tableau de bord futuriste avec son ecran , de l autre une qualité decevantes comme la contre porte en plastique dur ou on pose le coude ).

bien qu elle soit pleine de qualité, j ai regreté lors de mon essai :

les sieges qui cache la vue pour les passager arriere

le dessus du tableau de bord qui se reflette dans le parebrise ( depuis renault a rectifié le tir )

une moquette et un tissus trop cheap a mon gout

les sieges arriere non frationnable et qui se rabattent pas a plat

la trappe devant qui faisait trop plastique et peur de le casser

 

pour ces raisons j ai preferé prendre une Leaf car nissan me la faisait au meme prix que la zoé , mais comme dit plus haut c est un choix personnel

 

concernant les bornes .

renault , comme nissan ( meme famille ) , propose des bornes dans ses concessions , autant d apres ton texte c est un service offert par renault, autant le discour commercial que j ai eu chez nissan c est qu on etait libre d utilisation .

premier defaut, la majorité des installations sont dans l enceinte des concessions , donc inaccessible les soirs et WE .

second defaut, la plupart du temps le VE de la concession est sur la place ( normal )

 

quand au badge, chez nissan, une carte est remise lors de l acquisition de la voiture ( une kiwhipass aux couleurs de nissan, et appelée ZECP ) , il me semblais que renault avait fait sa ZEPass , l as tu demandée ?

 

sinon, il n y a pas QUE chez renault que tu peut faire le plein ..... Ikea/auchan avec un partenariat fait avec nissan , offre des bornes de recharges accessible aussi a ta zoé , et la charge est généralement plus rapide ( 43kW soit 30 min pour 80% )

 

as tu l application Chargemap sur ton smartphone ? elle te servira a trouver les bornes

 

@twizyrider

je prefere une borne avec badge .... il m est deja arrivé sur bornes sans badge de revenir a ma voiture et de la voir debranchée ...

apres l envie, je croit que tu as deviner ... l abandon de la fluence et la non mise en avant du twizy montre bien que le VE ne st pas prioritaire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça c'est vraiment de l'incivilité mais par exemple sur une borne DBT connectée à Zoé personne ne peux la débrancher et c'est pareil pour les Tesla mais par contre pour ma ion il n'y à pas de sécurité effectivement... de plus les bornes Renault avec badge ne sont pas à l'abris d'un abruti qui débranche la prise coté borne ... quand à chargemap : indispensable !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×