http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/en-attendant-les-bus-electriques-la-ratp-ressort-les-vieux-diesel-du-garage-05-11-2018-7935807.php "afin de lancer la restructuration du réseau de bus parisien [...] Ce projet prévoit en effet de prolonger certaines lignes de bus et d’en créer de nouvelles. Le tout pour affiner le maillage de la capitale et mieux le faire coïncider avec les lieux de vie. 110 véhicules supplémentaires sont nécessaires pour assurer ce nouveau service." "la Régie parisienne n’a d’autre choix que de faire reprendre du service à 104 bus diesel qu’elle devait remiser. Des engins classés Crit’Air 4 ou 5"


Pour mémoire un bus diesel Crit’Air 4 cela veut dire un bus Euro IV (à partir du 1/09/2006) et il est équipé d’un FAP.
Un bus Crit’Air 5 cela veut dire un bus Euro III (à partir du 1/09/2001). Si il est EEV il est équipé d’un FAP.
https://www.transbus.org/dossiers/normeeuro.html
« Norme EEV
Les normes EEV (Enhanced Environnentally Vehicles) sont encore plus strictes que les normes Euro. Sur les véhicules Euro 3, l’ajout d’un filtre à particules permet d’atteindre le niveau EEV. »

La vraie question à se poser est : à partir de combien de passagers un bus Euro IV ou un bus Euro III EEV est-il moins polluant que le nombre de voitures au taux de remplissage habituel qu’il remplace ?
Si ce taux de remplissage est bien atteint on a bien réduit la pollution et ce d'autant plus qu'en réduisant le nombre de véhicules en circulation il y a un autre effet sur le pollution de ceux qui circulent encore.