Aller au contenu
Milhooz

Superéthanol E85 : l’alternative économique à l’essence et au diesel

Messages recommandés

Je pourrais trouver ça vu que ma femme la touche, par contre c'est assez compliqué, car ce n'est pas qu'une histoire de surface, il faut que le terrain soit en plus "primable" avec une histoire de "certificats" (je ne sais plus comment ça s'appel) qui peuvent s’échanger (ça se vend sur leboncoin...) 

Bref, c'est déjà une première forme de subvention (qui n'est pas dédié aux agrocarburants, mais qui influe forcement dans le prix de revient de ceux-ci).

Mais avec l’empilement de toutes les petites aides que ces "bio"carburant reçoivent tout au long de leur cycle de production il est faux de croire qu'ils ne sont pas subventionnés.

Comme je disais le GNR est aussi une sorte de subvention, puisqu'il permet de produire du carburant "normal" à base de carburant "détaxé" : financièrement il y a donc une double perte de taxes pour l'état, puisqu'il ne touche pas les taxes sur le carburant qui aurait pu être vendu directement comme gasoil avec donc les taxes dessus, qui est utilisé (partiellement on est d'accord) pour produire un carburant non taxé qui remplace un carburant taxé.

Rien que le fait que le E85 ne soit pas taxé autant que l'essence c'est une forme de subvention : chaque litre de E85 vendu "coute" à l'état les taxes qu'il aurait touché sur la vente de la quantité identique d'essence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Forhorse a dit :

Rien que le fait que le E85 ne soit pas taxé autant que l'essence c'est une forme de subvention : chaque litre de E85 vendu "coute" à l'état les taxes qu'il aurait touché sur la vente de la quantité identique d'essence.

En effet, mais il faut prendre en compte que l'état y gagne en terme de réduction de CO2. Comme le GPL ou la voiture électrique.

 

Il faut aussi tenir compte de la balance commerciale, des emplois locaux créés. Je suis incapable de chiffrer tout ça, mais pas sûr que l'état y perdre beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Noiq44 a dit :

Merci. Donc en effet, on peut considérer cela comme une subvention. Il faudrait savoir combien c'est par hectare.

beaucoup

sinon l'agriculteur propriétaire du terrain  voisin ne passerait pas 2h à chipoter avec les géomètres pour 4 m2 (20 cm sur 20 ml).

 

sur un site agricole il est indiqué une moyenne de 243€/ha en 218 (source)

 

pour vous donner une idée de la complexité des calculs :

https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/calculez-vos-aides-decouplees-par-annee-jusqu-en-2019-205-95294.html

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En France, un hectare de betterave permet de produire 9000l d'Ethanol. En ramenant les 243€ de PAC au litres, cela fait 0.027€/litre. soit une subvention à la pompe E85 de 0.023€ l'été. Sur un prix moyen de 0.65€/l, on est donc à 3,5%. Ce n'est pas non plus exceptionnel !

 

Source : https://www.encyclo-ecolo.com/Ethanol

 

Dans ce même article (à charge contre l'Ethanol), on trouve aussi :

Citation

Voici, les principaux rendements énergétiques de l'éthanol et des carburants (Selon le laboratoire des énergies renouvelables du gouvernement américain).

> Le rendement énergétique = le rapport entre l'énergie fournie par un carburant et celle nécessaire à sa production.

§                 Essence = 0,81. Il faut plus d'énergie pour la produire qu'elle n'en fournit.

§                 Diesel à base de pétrole = 0,83

§                 Ethanol à base de maïs = 1,25 à 1,35

§                 Ethanol à base de betteraves sucrières = 3 à 4 (ce ratio va encore s'améliorer par l'utilisation d'énergie renouvelable dans les distilleries : bois, paille,..)

§                 Biodiesel de soja = 1, 93 à 3, 21

§                 Ethanol de cellulose = de 5 à 6 (carburants dits de deuxième génération, seuls quelques pilotes fonctionnent actuellement, la phase industrielle ne sera opérationnelle que dans quelques années.)

Si on prend en compte d'autres critères comme l'émission de gaz à effet de serre par kilomètre parcouru, on voit que les gains apportés par les biocarburants sont assez médiocres et parfois plus que mitigés. Par exemple, rouler en biodiesel émet plus d'oxyde d'azote que rouler à l'essence.

Avec un bilan écologique modeste , l'éthanol, fabriqué avec le maïs ou le soja, dont la production est gourmande en énergie et très polluante, n'est vraiment pas la panacée.

Ce que je trouve bizarre, c'est qu'ils trouvent le rendement de l'éthanol modeste alors que l'essence, c'est 0.81, tandis que l'éthanol, c'est entre 3 et 4 (source betterave), soit 4 à 5 fois meilleur !!!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au registre des aberrations on ne peux pas convertir a l'éthanol une voiture de plus de 15cv fiscaux de mémoire.

 

J'ai voulu un temps convertir un véhicule polluants (290gr CO2) mais je ne pouvais pas le faire légalement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 16 minutes, Basilic a dit :

Au registre des aberrations on ne peux pas convertir a l'éthanol une voiture de plus de 15cv fiscaux de mémoire.

 

J'ai voulu un temps convertir un véhicule polluants (290gr CO2) mais je ne pouvais pas le faire légalement...

Depuis le 1er avril, c'est maintenant possible 😀

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 18/06/2021 à 19:46, Noiq44 a dit :

En France, un hectare de betterave permet de produire 9000l d'Ethanol. En ramenant les 243€ de PAC au litres, cela fait 0.027€/litre. soit une subvention à la pompe E85 de 0.023€ l'été. Sur un prix moyen de 0.65€/l, on est donc à 3,5%. Ce n'est pas non plus exceptionnel !

 

Source : https://www.encyclo-ecolo.com/Ethanol

 

Dans ce même article (à charge contre l'Ethanol), on trouve aussi :

Ce que je trouve bizarre, c'est qu'ils trouvent le rendement de l'éthanol modeste alors que l'essence, c'est 0.81, tandis que l'éthanol, c'est entre 3 et 4 (source betterave), soit 4 à 5 fois meilleur !!!

 

 

Le rendement de l'éthanol à base de maïs est bien plus modeste ce qui ne nous concerne pas trop en France.

Le souci pour moi c'est que l'hectare de betteraves serait mieux employé à des cultures vivrières et sans pesticides nuisibles à la bio-diversité.

Les 9000 litres d'alcool fourniront au mieux 27 000 kWh dans un moteur thermique soit l'équivalent de 270 m² de panneaux solaires sur le toit de la grange de l'agriculteur sans pénaliser l'espace cultivable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(é) (modifié)

Entièrement d'accord en théorie. Mais en attendant que tout le monde puisse avoir une voiture électrique, je pense que les 9000l de bioethanol sont plus logique que les 8000l de pétrole qui viennent de l'autre bout du monde.

 

Et je me répète, mais si on peut en effet rouler à l'électricité solaire en été, comment on fait l'hiver ?

 

Personnellement, je charge une partie de ma Ioniq avec mes panneaux solaires, il y a une semaine, c'était faisable, mais depuis 5 jours, le soleil se fait rare, ma production est divisée par 3 ce qui me permet à peine de couvrir les besoins de la maison et mes batteries stationnaires se sont vidées rapidement. Donc pour la voiture, c'est du nucléaire (et les éoliennes autours de moi ne tournent pas car il n'y a pas de vents). Comment on fait ???

 

Et je ne comprends pas pourquoi on veut toujours basculer les champs de culture sucrières/Ethanol en culture vivrières ? A ma connaissance, on n'est pas en manque de nourriture en France et en Europe ?? Si c'était le cas, ok, bien sûr. Mais actuellement, pourquoi ? Sachant qu'il y a heureusement, encore plein de champs en jachères !

Modifié par Noiq44

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(é) (modifié)
Il y a 5 heures, Noiq44 a dit :

Entièrement d'accord en théorie. Mais en attendant que tout le monde puisse avoir une voiture électrique, je pense que les 9000l de bioethanol sont plus logique que les 8000l de pétrole qui viennent de l'autre bout du monde.

 

Et je me répète, mais si on peut en effet rouler à l'électricité solaire en été, comment on fait l'hiver ?

 

Personnellement, je charge une partie de ma Ioniq avec mes panneaux solaires, il y a une semaine, c'était faisable, mais depuis 5 jours, le soleil se fait rare, ma production est divisée par 3 ce qui me permet à peine de couvrir les besoins de la maison et mes batteries stationnaires se sont vidées rapidement. Donc pour la voiture, c'est du nucléaire (et les éoliennes autours de moi ne tournent pas car il n'y a pas de vents). Comment on fait ???

 

Et je ne comprends pas pourquoi on veut toujours basculer les champs de culture sucrières/Ethanol en culture vivrières ? A ma connaissance, on n'est pas en manque de nourriture en France et en Europe ?? Si c'était le cas, ok, bien sûr. Mais actuellement, pourquoi ? Sachant qu'il y a heureusement, encore plein de champs en jachères !

La France importe énormément de produits alimentaires végétaux et carnés qu'il serait possible de produire sur place plutôt qu'à l'autre bout du monde.

il n'y a pas que les panneaux solaires pour produire de l"électricité, il y aussi des rivières, le biogaz, l'éolien ... moyens de production pouvant se compléter en fonction des saisons et des horaires de besoin.

 

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, ManuTaden a dit :

La France importe énormément de produits alimentaires végétaux et carnés qu'il serait possible de produire sur place plutôt qu'à l'autre bout du monde.

il n'y a pas que les panneaux solaires pour produire de l"électricité, il y aussi des rivières, le biogaz, l'éolien ... moyens de production pouvant se compléter en fonction des saisons et des horaires de besoin.

 

https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/malgre-le-covid-les-exportations-de-produits-agricoles-resistent-bien-426699ac-b965-11eb-a992-89f0a8dfc0f7

 

L'agro-alimentaire, dans la balance commerciale de la France, est excédentaire (c'est d'ailleurs le 3e poste) !

La partie de notre alimentation importée est estimé à 20%, c'est important en effet, mais c'est moins que ce que l'on exporte (en valeur monétaire, donc certainement également en volume !) On pourrait donc effectivement tout cultiver en France, sans que cela n'impacte notre production d'Ethanol car on exporte plus que ce que l'on importe !!! Maintenant, si ce n'est pas fait, c'est certainement dû à différents critères qui sont plus de l'ordre du climat, du coût, des demandes consommateurs, de la mise en place des filières,... mais pas du fait du manque de place.

 

Nos possibilités hydrauliques sont utilisés quasi au maximum, le biogaz, c'est bien, mais cela entraîne énormément de nuisances et donc d'opposition et en terme de capacité de production, ça reste limité. Les Eoliennes, c'est super sur le papier, mais c'est, comme le solaire, une énergie intermittentes. Si une énergie abondante, simple, acceptée, non polluante et pérenne sur toutes l'année existait, ça se saurait je pense...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Noiq44 a dit :

Nos possibilités hydrauliques sont utilisés quasi au maximum

Oui et même si on pourrait théoriquement en construire d'autres, les écolos sont farouchement contre (et c'est peut-être pas plus mal ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 54 minutes, Forhorse a dit :

Oui et même si on pourrait théoriquement en construire d'autres, les écolos sont farouchement contre (et c'est peut-être pas plus mal ?)

l'hydraulique ce n'est pas que d'énormes barrages. Il n'est pas rare que des propriétaires d'anciens moulins à eau les équipent de générateurs afin de produire un peu d'électricité.

Il y a aussi des installations qui fonctionnent sur des sources, ou des captages d'eau douce, ou même au fil de l'eau. Je ne sais pas si c'est répandu en France, mais dans d'autres pays il n'est pas rare de croiser des canaux d'irrigations comportant des générateurs électriques branchés sur le réseau électrique public.(il y a une boite avec un compteur sur le poteau).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, ManuTaden a dit :

l'hydraulique ce n'est pas que d'énormes barrages. Il n'est pas rare que des propriétaires d'anciens moulins à eau les équipent de générateurs afin de produire un peu d'électricité.

Il y a aussi des installations qui fonctionnent sur des sources, ou des captages d'eau douce, ou même au fil de l'eau. Je ne sais pas si c'est répandu en France, mais dans d'autres pays il n'est pas rare de croiser des canaux d'irrigations comportant des générateurs électriques branchés sur le réseau électrique public.(il y a une boite avec un compteur sur le poteau).

 

 

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/mayenne-53100/en-mayenne-un-coup-de-jeune-pour-seize-micro-centrales-sur-la-riviere-5352042

Sur la Mayenne, il y a plusieurs centrales hydroélectriques (16 apparemment) qui fournissent 1 à 2% de la consommation du département. C'est bien, mais largement tributaires de la pluviométrie et des saisons et j'avais entendu dire qu'on ne pouvait pas en rajouter (mais je ne sais pas pourquoi)

 

https://www.jechange.fr/energie/electricite/guides/hydroelectricite-4180

Quand aux micro-centrales, cela reste très compliqué, très cher, avec pas tant d'endroits techniquement possible. D'où leurs faibles développement.

Mais même si l'on arrivait à déverrouiller tous les verrous administratifs, financiers et techniques, cela resterais très marginal dans notre mix énergétique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, ManuTaden a dit :

l'hydraulique ce n'est pas que d'énormes barrages. Il n'est pas rare que des propriétaires d'anciens moulins à eau les équipent de générateurs afin de produire un peu d'électricité.

Ces micro-centrales portent, à juste titre, bien leur nom. Leur production est anecdotique dans le mix français. Et même si on remettait en route tous les moulins qu'on connu le pays, ça ne changerait pas grand chose.

En plus beaucoup de ces moulins n'étaient pas conçut pour tourner 24h/24 mais tributaire d'une petite retenue qui se remplissait tranquillement entre les périodes de besoin de force motrice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Forhorse a dit :

Ces micro-centrales portent, à juste titre, bien leur nom. Leur production est anecdotique dans le mix français. Et même si on remettait en route tous les moulins qu'on connu le pays, ça ne changerait pas grand chose.

En plus beaucoup de ces moulins n'étaient pas conçut pour tourner 24h/24 mais tributaire d'une petite retenue qui se remplissait tranquillement entre les périodes de besoin de force motrice.

La meilleure solution c'est la sobriété énergétique : cesser le chauffage électrique, isoler les bâtiments, pousser les véhicules légers et efficients plutôt que les baleines SUV (ioniq 38 : 10 à 15 kWh/100 km; ioniq 5 : de 15 à 20 kWh/100 km, mais 1.5T contre 2 T et un sCX moins avantageux ça se voit

Ne pas oublier le principe de Negawatt : la meilleure énergie c'est celle qu'on ne consomme pas !

 

Mai s la production au plus près de la consommation, aussi bien l'alimentaire que l'energie ne peut pas faire de mal.

 

PS : pendant qu'en France, nous installions péniblement 1 GW de solaire par an, le Vietnam a posé 13 GW de panneaux en 2019 ... (10 GW actuellement installé en France).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, ManuTaden a dit :

La meilleure solution c'est la sobriété énergétique : cesser le chauffage électrique, isoler les bâtiments, pousser les véhicules légers et efficients plutôt que les baleines SUV (ioniq 38 : 10 à 15 kWh/100 km; ioniq 5 : de 15 à 20 kWh/100 km, mais 1.5T contre 2 T et un sCX moins avantageux ça se voit

Ne pas oublier le principe de Negawatt : la meilleure énergie c'est celle qu'on ne consomme pas !

 

Mai s la production au plus près de la consommation, aussi bien l'alimentaire que l'energie ne peut pas faire de mal.

 

PS : pendant qu'en France, nous installions péniblement 1 GW de solaire par an, le Vietnam a posé 13 GW de panneaux en 2019 ... (10 GW actuellement installé en France).

 

Pour la sobriété énergique et l'isolation des batiments d'accord, car effectivement la meilleure énergie est bien celle qu'on ne consomme pas (et ce n'est pas l'invention de NegaWatt).

par contre en désaccord total si il s'agit de remplacer le chauffage électrique par un chauffage à combustion que ce soit de bois, de fioul ou de gaz , avec le CO2 et les particules qui vont avec;

Dans un pays comme le notre, il vaut mieux isoler et poser des pac , grâce à notre élec décarbonnée.

Quant à la production d'électricité au plus prés de la consommation, à priori oui, sauf qu'on est bien content de l'interconnexion des réseaux, nous permettant de ne pas subir les coupures d'électricité, lorsque les moyens locaux de production font défaut !

Enfin non au positionnement jusqu'au boutiste de Négawatt sur le nuke, et leur non prise en compte réelle et sérieuse de l'intermittence et de ses conséquences, car de 2 choses l'une, soit on coupe le réseau aux usagers, soit on utilise des moyens carbonés, car l'hydraulique, c'est déjà insuffisant pour palier les pointes journalières, et les éternelles promesses sur l'H2...c'est du ...vent ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, raoul a dit :

Pour la sobriété énergique et l'isolation des batiments d'accord, car effectivement la meilleure énergie est bien celle qu'on ne consomme pas (et ce n'est pas l'invention de NegaWatt).

par contre en désaccord total si il s'agit de remplacer le chauffage électrique par un chauffage à combustion que ce soit de bois, de fioul ou de gaz , avec le CO2 et les particules qui vont avec;

Dans un pays comme le notre, il vaut mieux isoler et poser des pac , grâce à notre élec décarbonnée.

Quant à la production d'électricité au plus prés de la consommation, à priori oui, sauf qu'on est bien content de l'interconnexion des réseaux, nous permettant de ne pas subir les coupures d'électricité, lorsque les moyens locaux de production font défaut !

Enfin non au positionnement jusqu'au boutiste de Négawatt sur le nuke, et leur non prise en compte réelle et sérieuse de l'intermittence et de ses conséquences, car de 2 choses l'une, soit on coupe le réseau aux usagers, soit on utilise des moyens carbonés, car l'hydraulique, c'est déjà insuffisant pour palier les pointes journalières, et les éternelles promesses sur l'H2...c'est du ...vent ! 

Une partie des calculs, des chiffres et explications de Negawatt sur l'arrêt du nucléaire est reprise dans des documents de l'ademe et de RTE sur la possibilité de se passer des centrales nucléaires à la fin de la période d'exploitations des centrales existantes si la décision est prise de ne plus en construire.

il me semble que France culture a diffusé des émissions à ce sujet avec présence de personnes de RTE et de Negawatt, ils n'étaient pas en désaccord sur l'impossibilité de cesser le nucléaire.

 

une PAC n'est pas adaptée à toutes les situations, et un chauffage performant au bois est neutre en CO2, puisqu'on brûle une ressource renouvelable et, le plus souvent, locale.

Je ne suis pas choqué qu'un producteur de biogaz en  brûle un partie pour se chauffer plutôt que pour produire de l'électricité.

 

Evidement qu'il faut une interconnexion des réseaux électriques, mais je préfère un fonctionnement sur le principe du web avec de multiples routes possibles et de multiples petits producteurs en plus des gros qu'uniquement quelques gros reliés en eux. Même si cette solution est éloignée de notre colbertisme habituel. Système qui par ailleurs limitera les pertes du réseau. Il existe un bouquin écrit par un ex ingé de chez EDF (ou RTE, je ne me souviens plus) qui en plus de ce qu'il a vécu parle un peu des choix techniques possibles et compare les systèmes mis en place dans différents pays.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 22 minutes, ManuTaden a dit :

Une partie des calculs, des chiffres et explications de Negawatt sur l'arrêt du nucléaire est reprise dans des documents de l'ademe et de RTE sur la possibilité de se passer des centrales nucléaires à la fin de la période d'exploitations des centrales existantes si la décision est prise de ne plus en construire.

il me semble que France culture a diffusé des émissions à ce sujet avec présence de personnes de RTE et de Negawatt, ils n'étaient pas en désaccord sur l'impossibilité de cesser le nucléaire.

 

une PAC n'est pas adaptée à toutes les situations, et un chauffage performant au bois est neutre en CO2, puisqu'on brûle une ressource renouvelable et, le plus souvent, locale.

Je ne suis pas choqué qu'un producteur de biogaz en  brûle un partie pour se chauffer plutôt que pour produire de l'électricité.

 

Evidement qu'il faut une interconnexion des réseaux électriques, mais je préfère un fonctionnement sur le principe du web avec de multiples routes possibles et de multiples petits producteurs en plus des gros qu'uniquement quelques gros reliés en eux. Même si cette solution est éloignée de notre colbertisme habituel. Système qui par ailleurs limitera les pertes du réseau. Il existe un bouquin écrit par un ex ingé de chez EDF (ou RTE, je ne me souviens plus) qui en plus de ce qu'il a vécu parle un peu des choix techniques possibles et compare les systèmes mis en place dans différents pays.

 

Bien sur qu'il est possible de se passer du nuke, MAIS au prix d'électricité carbonée le jours d'intermittence (dans l'hypothèse ou la France serait couverte d'éoliennes...), ce qui est un comble, pour un pays ou elle ne l'est quasiment plus, grâce au nuke !!!

Non le chauffage au bois n'est pas neutre en Co2, et quant à la soit disant ressource locale, au rythme d'installation de poèles à pellets qui viennent d'usines non locales, et surtout il est,  COMME TOUTE COMBUSTION, émetteur de particules fines (biogaz inclu). .

C'est dingue cette phobie du nuke, au point de perdre tout bon sens , et de continuer avec l'énergie fossile , la carbonisation etc...

Perso, je suis prêt à abandonner le nuke, si on me propose une solution non carbonée, pilotable, sans destruction de nos paysages, et sans revenir 50 ans en arrière, je suis preneur, mais c'est clair que la solution n'est pas l'éolien non pilotable destructeur de paysage et son complément carboné, même si certains  le prétendent !

Le Danemark et l'Allemagne sont l'exemple frappant de l'impossibilité de gérer l'intermittence du renouvelable , sans recourt aux importations et /ou à l'énergie carbonée (voir à l'électricité nuke Française...).

Les promesses sur l'H2 n'engageant que ceux qui y croient, une fois de plus le Danemark, incapable d'utiliser cette solution miracle,  est contraint d'acheter à prix d'or de l'élec Norvégienne, dont les ressources ne sont pas inépuisables, surtout avec le nouveau cable vers l'Allemagne .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(é) (modifié)

j'aime bien le "destructeur de paysage" ... parce que c'est discret une centrale nucléaire, et puis c'est beau ...

ça me fait penser au maire de Soissons qui refuse les éoliennes sur des terres privées parce qu'elles détruisent le paysage mais qui dépense 3 millions pour l'implantation, sur le terrain d'à coté d'une usine avec une cheminée de 75 m ... tout ça parce qu'il y aura 60 emplois, dont, peut être, 10 créations !!!

Usine pour laquelle EDF va faire poser une ligne haute tension "gratuite" pour alimenter les fours de l'usine avec l'électricité produite à Dunkerque ...

 

Le problème du nucléaire ce sont les déchets, que l'accident ne pardonne pas et le coût qui bondit ... 36€/MWh dans les anciennes centrales, 46 à 50€/MWh après le carénages et 110/120€ pour les EPR (celui de Flamenville, comme ceux du Royaume Uni).

Je préfère utiliser du gaz issu de déchets ou de lisier de vaches pour produire de l'électricité, et de l'eau chaude par cogénération qu'une centrale nucléaire afin de compléter le solaire, l'éolien et l'hydraulique.

 

C'est peut être parce que mon père qui y a beaucoup travaillé me racontait comment c'était, et que j'ai eu l'occasion de bosser à la Hague que je préfère que l'on éteigne ces usines à produire des déchets.

 

Cigéo c'est 25 millliards d'€ pour enfouir 85 000 m3 soit 3% des déchets radioactifs français

c'est aussi 6 millions de m3 / 15 millions de tonnes de béton (soit l'équivalent de 50% de la production annuelle de béton en France).

à raison de 1000 t de béton pour une éolienne 9 à 12 MW, ça en fait des socles ...

 

PS : pourquoi le chauffage au bois n'est pas neutre en CO2 ? à cause des tronçonneuse ? des camions de transport ?

PS2 : étape suivante, la construction : en France, chaque année il est produit 30 milliards de tonnes de béton. à 100 kg de CO2 la tonne, ça en fait du CO2 ...  (une maison individuelle habituelle, en béton, c'est 150 à 250 T de béton selon le principe constructif, la surface, le nombre d'étage et les fondations nécessaires).

 

 

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

a) me chauffage au bois produits HC,CO, NOx, particules, ....Bref moins bon pour la qualité de l'air d'une voiture thermique

b) Oui beaucoup d'activités émettent du CO2. La voiture ce n'est qu'une toute petite partie du CO2 global emis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, ManuTaden a dit :

parce que c'est discret une centrale nucléaire, et puis c'est beau ..

+1

Je pense que ceux qui trouvent que les éoliens c'est moche; bruyant et que ça gâche le paysage ils ont jamais habité à proximité d'une centrale nucléaire !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Forhorse a dit :

Je pense que ceux qui trouvent que les éoliens c'est moche; bruyant et que ça gâche le paysage ils ont jamais habité à proximité d'une centrale nucléaire !

C'est plutôt qu'on n'a jamais envisagé de construire une centrale nucléaire à proximité de leur maison de campagne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, Forhorse a dit :

+1

Je pense que ceux qui trouvent que les éoliens c'est moche; bruyant et que ça gâche le paysage ils ont jamais habité à proximité d'une centrale nucléaire !

 

On n'a jamais prétendu qu'habiter à coté d'une centrale nucléaire était génial , sauf qu'entre 40 sites pour pourvoir au besoin de tout le pays, et des MILLIERS de sites  pour les éoliennes terrestres, et maritimes, désolé mais la proportion de paysages impactés par la pollution visuelle n'a rien à voir .

De toute façon, toujours pas de réponse sérieuse pour le pilotage de l'intermittence, malgré toutes les promesses ...

Aucune solution réelle pour le Danemark ou l'Allemagne, autre que de compter sur la Norvège, sauf qu'on atteint la limite de production de ce pays, et que donc, pour les autres, cela passe encore et toujours par des centrales au charbon, au pétrole , au gaz et bonjour le co2 et les particules fines, car la encore la soit disant réponse H2, ben apparemment, en plus des rendements désastreux, la mise en oeuvre industrielle, c'est pas ça ! .

Quant à la réponse de plus en plus fréquente "biogaz", les écolos eux même s'aperçoivent qu'on passe de plus en plus de la récupération initiale de déchets, comme ils le dénoncent en Allemagne, à des cultures dédiées, à grand renfort d'intrants azotés qui en plus de la pollution liée à leur production, dégradent les sols durablement.

Si en plus cela devenait le principal moyen de palier à l'intermittence d'énergie éolienne massive, les surfaces à y consacrer et la pollution induite seraient considérable !

Comme par hasard, on voit en France la FNSEA, syndicat productiviste s'il en est, s'y intéresser fortement, après les soit disant "bio" carburants (diester et ethanol) ... , et pendant ce temps là on imoprte de l'huile de palme et du soja, au lieu de produire localement la nourriture tant pour les hommes que pour les animaux !!! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites





×
×
  • Créer...
Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.