Aller au contenu
xavier0624

Prime carburant de 18-30 centimes : une grave erreur stratégique de l'état ?

Messages recommandés

Pour rejoindre vos commentaires sur la croissance, un exemple, tiré des cours d'éco que donne mon épouse, et qui donne à réflechir.

J'achète un produit alimentaire transformé, cancérigène. A force d'en manger, j'ai un cancer. Je suis donc traité en milieu hospitalier et avec des médicaments. Chaque étape représente des coûts....et donc du PIB!

A l'inverse, je mange des légumes de mon jardin, sans pesticides. Je n'ai pas de cancer. Pas de PIB.

Et pourtant, le scénario 2 génère bien plus de satisfaction!

L'exemple est bien sûr extrême, mais illustre la limite des calculs de croissance et de PIB.

 

Un changement qui semble minime mais dont je suis persuadé qu'il aurait des impacts énormes serait de changer toutes les études, analyses, et perspectives économiques actuellement basées sur le PIB, en utilisant des indices du type de indice de développement humain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_développement_humain), mais bien plus large encore, incluant la pression sur les écosystèmes, les émissions de CO2, la santé humaine tout au long de la vie, les niveaux d'éducation, le temps de loisirs, etc.

Les classements de pays en seraient bouleversés, et les priorités des dirigeants changeraient rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 07:39, CAC72 a dit :

c'est ce qu'on dénonce en creux bien sûr, personne ne l'avait "oublié" :D! c'est LE problème, que tu détailles très bien.

 

le nouvel outil des abonnements pour tout et pour rien étant la nouvelle rente du capitalisme fainéant... (de même que les plateformes numériques qui prélèvent un % du boulot fait par les autres sans apporter l'outil de travail = VTC).

 

J'avais bien saisie l'ironie. 😉

 

On peut tellement y ajouter d'autres exemples... La LLD qui se développe (pas que pour les voitures) et qui se rapproche du système d'abonnement (Lynk y est déjà). 

Le lobbying aussi, qui n'a pour seul but que la croissance privé/propriétaire (au détriment de tout le reste !) et qui abouti trop souvent à des règles et lois totalement déconnectées...

 

Et on est encore loin d'avoir fait le tour...

 

Le problème c'est aussi qu'on essaient par TOUS les moyens de préserver la croissance en la cachant, masquant, "greenwashant"... Mais au final, elle n'est jamais sacrifiée et repasse toujours au premier plan.

La croissance, c'est la carte increvable du 1000 bornes, la sortie de prison du monopoly, l'étoile de Mario kart !

 

Modifié par Jayan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hihi c'est vrai!

 

pour la LLD, c'est même vraiment l'arnaque parfois. Je vois VW qui fait le forcing pour que les gens prennent des ID3 avec cette formule, avec l'argument super dangereux du "dans 3 ans votre caisse vaudra peut-être rien car tout évolue très vite, au moins vous ne prenez pas de risque!"

ah bon votre ID3 vaudra plus rien?

ils jouent sur la peur des acheteurs, l'entretiennent même, et eux savent très bien que le marché ne va pas s'effondrer subitement.

Me suis amusé à calculer, leur LLD équivaut à l'hypothèse d'une décote de près de 65% en 3 ans tout compris. Ils ne prennent strictement aucun risque!

Quelle bagnole risque de perdre 65% de sa valeur en 3 ans ???? (à part une supersportive thermique d'une marque un peu boudée)

certainement pas une électrique!

 

Modifié par CAC72

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement la LLD : 2 avantages pour le vendeur

1 - C'est un outils "d'enfermement" de l'acheteur, le but étant de fidéliser le client à la marque via l'entretien en s'appuyant sur un réseau "dédié", puis par le renouvellement (avec plus ou moins de succès, mais toujours plus qu'avec l'achat comptant).

 

2 - Elle permet de vendre a des classes plus "populaires" des véhicules premium autrefois réservés, par la force des choses, au classes "supérieures". Au final, on élargit (et pas qu'un peu !) le portefeuille clients sur les gammes de véhicules qui, de base, sont déjà les plus rentables. 

 

Ce qui permet, sans augmenter le nombre de clients (fini), d'augmenter la profitabilité et donc d'assurer... La croissance.

 

Et ça, c'est que via l'aspect commercial. On pourrait encore ajouter la stratégie financière en amont.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et contrairement à ce qu'on raconte souvent, la LLD te coince pendant 3 ans (par ex), alors que tu revends ta voiture achetée au bout d'un an si les contraintes te gonflent ou si elle te fait mal au dos  :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[Mode Avocat du diable ON]

 

Le 08/09/2022 à 08:51, AKM74 a dit :

Je suis donc traité en milieu hospitalier et avec des médicaments. Chaque étape représente des coûts....et donc du PIB!

... et des emplois, de la R&D dans les labos pharmaceutiques (certains médicaments ont été découverts par hasard, sans forcément chercher dans la direction où la molécule s’est montrée efficace), etc, etc...

 

Le 08/09/2022 à 08:51, AKM74 a dit :

Je n'ai pas de cancer. Pas de PIB.

... donc du chômage supplémentaire, c à d des gens dont la santé va se dégrader : il existe une relation directe entre le revenu disponible et l’état de santé.

 

Le 08/09/2022 à 08:51, AKM74 a dit :

L'exemple est bien sûr extrême, mais illustre la limite des calculs de croissance et de PIB.

Il illustre, surtout, la "limite" de l’appréhension de l’économie par les bouquins traitant de l’économie.

 

[Mode Avocat du diable OFF]

 

On cite aussi l’apport au PIB des accidents de voiture.... sauf qu’arrêter les accidents de voiture revient à arrêter les visites de l’infirmière à domicile, du toubib chez son patient, les livraisons de marchandises, etc, etc... bref arrêter l’economie.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 14:52, Gégé a dit :

[Mode Avocat du diable ON]

 

[Mode Avocat du diable OFF]

C'est bien tout le problème: on ne sait pas comment arrêter la spirale infernale qui nous amène dans le mur, et réflechir autrement qu'an argent pur et dur. Mais en fait, on peut voir les choses différemment: avec l'argent économisé, il peut être réinvesti dans d'autres secteurs qui n'ont pas d'externalités négatives. S'il y a moins de cancers, on peut faire plus de recherche dans d'autres secteurs médicaux comme Alzheimer, avec au final des dépenses équivalentes, mais un résultat net supérieur. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et puis de toutes façons il faut accepter des coûts à court terme quand on veut changer les choses. Quand on a arrêté l'amiante ça a mis une filière au chômage, c'est pas du tout un critère à prendre en compte... (faut prendre en charge les gars, c'est tout)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 16:03, AKM74 a dit :

réflechir autrement qu'an argent pur et dur.

OK, mais cela reste un instrument de mesure incontestable.

Faire rentrer des critères de "qualité", pas forcément très objectifs, risque de tout fausser : il est de notoriété publique que les citoyens français sont insatisfaits de leur sort (pouvoir d’achat ; services publics ; etc... ), alors qu’objectivement, la situation est meilleure que dans beaucoup (la majorite ??) des autres pays.

 

Le 08/09/2022 à 16:03, AKM74 a dit :

Mais en fait, on peut voir les choses différemment: avec l'argent économisé, il peut être réinvesti...

Oui.... mais, en pratique, tu n’économiseras pas grand chose.

En matière de dépenses de santé, ce sont les derniers mois de la vie qui sont les plus coûteux : que tu succombes prématurément d’un cancer à 70 ans, ou d’un Alzheimer à 75 ans, le coût global sera très voisin.

L'argent ne sera pas vraiment "économisé", mais simplement dépensé plus tard.

C’est un fusil à un coup  une fois les cancers de la malbouffe éradiqués, les décès "naturels" pour d’autres causes reprendront au même rythme/niveau de coût.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 16:03, AKM74 a dit :

C'est bien tout le problème: on ne sait pas comment arrêter la spirale infernale qui nous amène dans le mur, et réflechir autrement qu'an argent pur et dur. Mais en fait, on peut voir les choses différemment: avec l'argent économisé, il peut être réinvesti dans d'autres secteurs qui n'ont pas d'externalités négatives. S'il y a moins de cancers, on peut faire plus de recherche dans d'autres secteurs médicaux comme Alzheimer, avec au final des dépenses équivalentes, mais un résultat net supérieur. 

 

Si tu as une solution pour casser raisonnablement cette spirale : consommer moins et soit littéralement jeter ton argent inutilisé ou le mettre en sur des livrets non rémunérés. Certes il faut que ce comportement se développe massivement pour que ce soit 'notable'. Mais ça hack pas trop mal le système de croissance actuel. En tout cas je n'ai pas tellement trouvé mieux.

 

Perso j'essaie de faire le mode livret non rémunérés depuis un certain moment. Moi et ma famille on vit plutôt bien et on n'a pas l'impression d'en souffrir. Par contre contrairement à mes collègues j'ai acheté une maison sur la base de mes besoins (et non de mes moyens). Je n'ai pas de piscine. j'ai une télé a 350€. je retape des meubles plutôt qu'en acheter de nouveaux. Je vais en vacances 2 semaines par an.  On achète les vêtements quand on en a besoin et on en prend soin (2 ans que je n'ai pas acheté de chaussures, mais là il va falloir cela dit). Certainement que ça ne fait pas 'rever' mais est ce qu'il faut faire rêver ou juste vivre?  Au moins j'aurai apuré mes dettes (uniquement ma résidence principale) sans y avoir passé ma vie pour ça. On peut ensuite envisager de travailler bien moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 18:35, Ygisme a dit :

consommer moins et soit littéralement jeter ton argent inutilisé ou le mettre en sur des livrets non rémunérés.

Je vais me faire taxer de communiste pour ce que je vais écrire mais... Je pense qu'il n'y a pas besoin de mettre tout le monde dans le rouge. Surtout ceux qui y sont déjà, et B. Le Maire et J.C. Combes savent qu'ils sont nombreux. Hollande avait mis en place une mesure exceptionnelle concernant ceux qui "gagnent" plus de 1M/an. Si on redistribuait une part l'énorme fortune que certains ultra-riches ont du mal à dépenser, accumulée en exploitant les autres, on règlerait bien des problèmes. Mais c'est un sujet sensible en France.

A titre perso, ma femme et moi gagnons correctement notre vie, mais suffisamment d'après l'insee pour être considéré parmi les 20% les plus riches de France. Ça m'a étonné. C'est pas pour autant qu'on s'oppose aux système de solidarité qui fait la force de la france : on est contents de payer de impôts, tant qu'ils sont à juste niveau.

 

Après, pour aller plus loin :

 

Le 08/09/2022 à 18:35, Ygisme a dit :

Par contre contrairement à mes collègues j'ai acheté une maison sur la base de mes besoins (et non de mes moyens). Je n'ai pas de piscine. j'ai une télé a 350€. je retape des meubles plutôt qu'en acheter de nouveaux. Je vais en vacances 2 semaines par an.  On achète les vêtements quand on en a besoin et on en prend soin (2 ans que je n'ai pas acheté de chaussures, mais là il va falloir cela dit).

J'ai l'impression de me reconnaitre dans ce discours. Bien que je passe la majorité de ma journée les fesses entre une chaise et un clavier pour faire gagner des sous à mon patron, je ne vis pas au dessus de mes moyens. Pour te paraphraser, j'ai acheté une maison à l'image de ce que j'avais besoin : moins de 90m², 2 chambres, mais, et parce qu'on le voulait, un "grand" terrain de 700m². Poules, potager et jardin accessoirement. Pas de piscine ou SPA. La tv à 12ans, et doit sans doute sa longévité à sa faible utilisation (en même temps, les ambiances déprimantes, anxiogènes et apocalyptiques qu'on nous ressert a longueur d'année, ça ne me touche pas). On appliques des petites gestes qui paraissent à d'autres superflus pour essayer de mitiger l'avenir comme utiliser des prises commandées, récupérateur d'eau, celle de pluie comme celle qui coulent en attendant l'eau chaude, les poules pour nous débarrasser des restes alimentaire en échange d'🥚🍳, et l'échange de fruits et légumes entre voisins.

 

Si l'argent dirige le monde, on peut choisir un autre dirigeant et vivre différemment : J'ai quitté l'IdF ya 8 ans et un salaire qui serait 1.5x supérieur à celui que j'ai actuellement pour un cadre de vie bien plus agréable. J'admets que tout le monde n'a pas forcément cette possibilité, mais quand on ne cherche pas à avoir le dernier iphone a 1000€ tous les ans, quitte a bouffer des pâtes pendant des mois pour ça, ça va bien mieux après et on arrive mieux a se concentrer sur l'essentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 18:35, Ygisme a dit :

Par contre contrairement à mes collègues j'ai acheté une maison sur la base de mes besoins (et non de mes moyens).

Ca fait du bien de lire ça ! (En plus du reste de ton post).

Pareil pour nous. On ne roule pas sur l'or, même si on est loin d'être malheureux. Par contre on choisit nos dépenses, plutôt orienté en décroissance. 

Je me souviens de la tête de la banquière lorsque nous avons négocié notre crédit immobilier. Elle nous a annoncé notre capacité et au lieu de sauter de joie, je lui ai répondu "très bien, on divise par deux"; elle a quand même essayer de nous vendre sa version, mais ce n'est pas passé. 

Résultat, on a acheté la maison dont on a besoin, pas celle dont on avait envie. Et finalement aucun regret.

 

Bon c'est pas forcément valable pour tout. Là on renouvelle la voiture, il faut admettre qu'on se fait plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 08/09/2022 à 20:19, Jayan a dit :

Ca fait du bien de lire ça ! (En plus du reste de ton post).

Pareil pour nous. On ne roule pas sur l'or, même si on est loin d'être malheureux. Par contre on choisit nos dépenses, plutôt orienté en décroissance. 

Je me souviens de la tête de la banquière lorsque nous avons négocié notre crédit immobilier. Elle nous a annoncé notre capacité et au lieu de sauter de joie, je lui ai répondu "très bien, on divise par deux"; elle a quand même essayer de nous vendre sa version, mais ce n'est pas passé. 

Résultat, on a acheté la maison dont on a besoin, pas celle dont on avait envie. Et finalement aucun regret.

 

Bon c'est pas forcément valable pour tout. Là on renouvelle la voiture, il faut admettre qu'on se fait plaisir.

s'endetter raisonnablement est de mon point de vue assez bien vu. Ça m'a semblé toujours risqué de s'endetter au maximum autorisé (comme bcp sont contraints de le faire) puisque ça ne permet pas d'affronter les aléas, et il faut avouer qu'on en a vu un joli nombre ces dernières années. Avoir un logement raisonnable et bien dormir est plus confortable que d'avoir une maison de catalogue et des nuits de cogitations pour joindre les deux bouts. Par ailleurs c'est bien parce que la norme est de s'endetter au taquet que les prix de l'immobilier sont si élevés aujourd'hui. Demain si les prêts sur 50 ans sont autorisés, ça ne permettra pas à des personnes plus modestes d'accéder à la propriété (au contraire d'ailleurs), ça permettra simplement de passer 25 ans de plus à rembourser pour certains, malheureusement.

 

Mais tout ça n'empêche pas de se faire plaisir occasionnellement puisque le but n'est pas non plus d'avoir une vie de moine 😉

 

évidemment ça n'est pas possible de généraliser, et c'est un luxe dont il faut avoir conscience de pouvoir raisonner ainsi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis dans la même situation que vous, et ai récemment refusé des jobs mieux payés, mais avec moins de temps libre, et plus de temps de trajet, qui aurait été en voiture plutôt qu'en vélo. Même si mon revenu aurait augmenté, ma qualité de vie aurait baissé, et mon "reste à vivre" après dépenses contraintes aussi!

Comme quoi le PIB, les revenus, ne sont que partiellement représentatifs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 09/09/2022 à 07:46, AKM74 a dit :

Je suis dans la même situation que vous, et ai récemment refusé des jobs mieux payés, mais avec moins de temps libre, et plus de temps de trajet, qui aurait été en voiture plutôt qu'en vélo. Même si mon revenu aurait augmenté, ma qualité de vie aurait baissé, et mon "reste à vivre" après dépenses contraintes aussi!

Comme quoi le PIB, les revenus, ne sont que partiellement représentatifs

Le "double effet kiss-cool" aurait été de revenir vers ton patron actuel avec l'offre que tu as reçu et lui demander de faire un geste pour te garder. Souvent, ca marche et c'est plus efficace que de devoir aller quémander une augmentation, souvent symbolique, lors de l'entretien annuel d'évaluation  ;-) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mieux on est dans son taf, moins on a besoin de dépenser du fric pour se distraire à côté. C'est vraiment à prendre en compte.

Le critère No1 c'est le plaisir au boulot. Rien ne compense le déplaisir qu'il y a à travailler. Rien! #vécu

(et ça n'empêche pas de bien négocier bien sûr  :D )

Modifié par CAC72

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 09/10/2022 à 19:40, yvanc a dit :

Il y a quand même des gars qui n'ont pas la lumière à tous les étages!!! 

Tu ne crois pas si bien dire ! Si tu savais la quantité ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 09/10/2022 à 19:40, yvanc a dit :

Je n'y croyais pas, j'ai vérifié !!

 

Il y a quand même des gars qui n'ont pas la lumière à tous les étages!!! 

Ben en fait, c'est malheureusement une des causes de violence les plus communes qui soient hors violences intra-familiales...

Ça peut toucher n'importe qui, de n'importe quelle classe sociale, pour n'importe quel motif est bien souvent très futile... C'est pas facile, mais quand la mayonnaise monte, il vaut mieux souvent abandonner même si on se sent légitime dans nos attentes... Quand ça monte, on ne peut pas savoir ou ça va s'arrêter...

Et le véhicule est souvent un facteur aggravant, chacun ayant ça propre vérité là-dessus... Exemple typique: une personne attend au stop, trop pour celle de derrière qui klaxonne, ça énerve celle de devant, qui va voir celle de derrière, qui se sent agressée par la réponse qui s'excite, sort de sa voiture et ainsi de suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hors de ce fait divers, on voit bien que OUI, il y a grave erreur stratégique, par pur clientélisme électoral, de LR qui a poussé cette baisse indiscriminée.

On résume:

- baisse des prix

- donc hausse de la consommation et aucun changement d'habitudes

- donc hausse des prix

- au vu des bénéfices, grève par un des catégories qui a le plus important pouvoir de nuisance

- comme il n'y a pas eu de changement d'habitude, la dépendance à l'auto reste maximale

- donc pénuie

 

et encore plus fort, l'OPEP baisse sa production, la FED américain monte ses taux (et donc le $$ monte en flèche, faisant monter le prix du baril de pétrole quand on l'achète avec une monnaie dépréciée comme l'euro), et ça va faire TRES mal quand la remise accordée par l'Etat va s'achever.

Or la maintenir ne fera qu'augmenter le trou béant des finances publiques, à un moment où les taux d'emprunt de l'Etat remontent en flèche.

 

Et au passage, les opérateurs de raffinerie sont payés 5000€/mois en moyenne, en incluant intéressement et participation...

 

Bravo les court-termistes de LR, irresponsables au possible. 

Modifié par AKM74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au sujet de ces réactions violentes imprévisibles d'automobilistes, c'est vrai qu'il vaut mieux s'écraser pour tout désamorcer, tant pis pour son amour propre   :D

(déjà vu un mec piler sur autoroute parce que j'avais osé faire un appel de phares pour protester contre une queue de poisson !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 09/10/2022 à 20:10, doudous74 a dit :

Quand ça monte, on ne peut pas savoir ou ça va s'arrêter...

Et heureusement les armes de poing ne sont pas légion en France ou la plupart des pays "développés"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites





×
×
  • Créer...
Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.