Aller au contenu
Jeanmanu

La fin du nucléaire, on y est enfin dans 10 ans! 2024?

Messages recommandés

Posté(é) (modifié)

Attention avec les coûts du stockage des déchets, et des provisions de démantelement

Même si c'est dernières ont dépassé les 25% prévus dans le plan Péon, d'après la Cour des Comptes elles serraient nettement insuffisantes puisque de 36 milliards  pour 57 réacteurs.

D'après un rapport de l'ASN, le coût réel serait entre 50 et 80% du coût de construction d'une centrale, donc entre 7 et 10 milliards pour l'EPR par exemple. Je ne suis pas sûr du montant exact mais la Cour des Comptes a déjà conseillé d'au moins les doubler (et peut être même les tripler).

 

Par rapport aux chiffres d"équivalence C02 de l'électricité une chose me surprend, actuellement, dans la construction neuve le chiffre utilisé pour l'électricité (chauffage et ECS) est 210 gCO2 pour 1 kWh, ce qui correspondrait au mix actuel français de production d'électricité lissé sur une année.

 

Pour info, données tirées de mes lectures :

nucléaire : 35 gCO2/kWh selon Sortir du Nucléaire, 6 g selon la SFEN, 12 g selon le Giec jusque 70 g selon Stanford et 66 g selon un bilan réalisé par l'Adème vers 2010

centrale à charbon, ou fioul : 1000 gCO2/kWh

gaz naturel : 400/500 gCO2/kWh selon les auteurs

 

gros hydraulique : 25 gCO2/kWh

photovoltaïque : de 20 à 50 gCO2/kWh selon les études

éolienne : 10 gCO2/kWh

biomasse : 230 gCO2/kWh selon le GIEC, de 10 à 40 gCO2/kWh selon d'autres auteurs

biogaz : de 10 à 30 gCO2/kWh selon les auteurs

 

 

 

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Produire de l'electricité avec le photovoltaique et la biomasse sont d'une incroyable stupidité. 
La biomasse a un rendement de 33% si on fait de l'electricité avec, elle a un rendement de 85% pour du chauffage individuel et 70-75% pour du chauffage collectif. 
Si à la place de subventionner le photovoltaique, on avait mis du solaire thermique sur le toit de toutes les piscines municipales et de tout les gymnases, on aurait économisé beaucoup plus de co2 pour beaucoup moins cher. 
Un panneau solaire thermique, c'est de la chaudronnerie qui utilise des materiaux convetionnels, un impact écologique 100 fois moindre que du photovoltaique, aucune altération des performances dans le temps, ça se répare et cerise sur le gateau, l'energie est stockable via un simple ballon tampon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 46 minutes, coutal007 a dit :

Produire de l'electricité avec le photovoltaique et la biomasse sont d'une incroyable stupidité. 
La biomasse a un rendement de 33% si on fait de l'electricité avec, elle a un rendement de 85% pour du chauffage individuel et 70-75% pour du chauffage collectif. 
Si à la place de subventionner le photovoltaique, on avait mis du solaire thermique sur le toit de toutes les piscines municipales et de tout les gymnases, on aurait économisé beaucoup plus de co2 pour beaucoup moins cher. 
Un panneau solaire thermique, c'est de la chaudronnerie qui utilise des materiaux convetionnels, un impact écologique 100 fois moindre que du photovoltaique, aucune altération des performances dans le temps, ça se répare et cerise sur le gateau, l'energie est stockable via un simple ballon tampon...

La biomasse, c'est ce qui de toute façon finirait par se transformer en CO2 ou méthane. Les pellets qui servent dans certaines chaudières sont des résidus de sciage qu'il vaut mieux donc utiliser pour éviter tout gaspillage et faire de la récupération d'énergie renouvelable.

 

Quand au solaire thermique sur le toit des piscines, c'est ce que j'évoquais, avec l'obligation faite en Espagne d'installation en toiture pour de l'eau chaude et votre grand collègue le Roi Aphilas s'est offusqué de l'obligation de faire, alors que je suis tout à fait d'accord avec vous sur ce sujet.

 

Avec le photovoltaique, faudra vous y faire, c'est la solution la plus simple, la plus rentable, la plus efficace, notamment en ombrières sur les parkings de supermarchés et autres zones non agricoles avec autoconsommation dans la journée pour ces zones ou presque personne ne vit la nuit. Actuellement, dans les zones d'Arabie, il se construit des centrales solaires avec un coût de production de 2 à 3 dollars le mégaWattheure.

 

Pour la chaudronnerie sur le toit, sans problème, je n'ai pas le même son de cloche à cause des fuites.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 2 heures, Aphilas a dit :

En effet. Par contre, le coût du stockage est lui estimable. Cigeo, par exemple, pour les déchets à vie longue, c'est 36 milliards d'euros (fourchette haute). Pour stocker 50 ans de déchets qui ont permis de produire 20 000 TWh, cela donne 1,8€/MWh...

 

Ce coût d'ailleurs, on le paie déjà dans nos factures puisqu'EDF est obligé de provisionner les fonds pour le démantèlement des centrales et la gestion des déchets. Tout comme, on paie la CSPE de 22€/le MWh dont 50% des rentrées financent le renouvelable.

 

sur 100 000 ans, l'estimation ne prends pas en compte le fait de la catastrophe nucléaire qui va suivre sur une telle durée, car la solution envisagée laisse le cadeau aux générations futures d'ici quelques siècles. On enterre le problème donc il n'y aura pas de problème.

 

Au rythme auquel se développent les solutions alternatives, même en France avec le frein administratif, rien ne dit que Eddy F. pourra provisionner suffisamment. De toutes façons çà finit avec l'état qui met la main à la poche.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Jeanmanu a dit :

sur 100 000 ans

Le fameux chiffre des 100 000 ans, pour bien faire peur.

Bon, en fait, si on utilise le plutonium et le MOX dans des surgénérateurs plutôt que de ne vouloir rien en faire, bizarrement, la radioactivité des déchets restant reviendra au niveau naturel en 1000 ans...

 

Et ensuite, le coup du cadeau aux générations futures : c'est vrai que votre solution c'est... de laisser le problème intégralement non traité aux générations futures. 🙈🙉🙊

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 55 minutes, Jeanmanu a dit :

votre grand collègue le Roi Aphilas s'est offusqué de l'obligation de faire

S'il vous plaît, j'attends la citation qui prouve cette affirmation.

Par ailleurs, merci d'éviter les attaques ad-hominem.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Jeanmanu a dit :

La biomasse, c'est ce qui de toute façon finirait par se transformer en CO2 ou méthane. Les pellets qui servent dans certaines chaudières sont des résidus de sciage qu'il vaut mieux donc utiliser pour éviter tout gaspillage et faire de la récupération d'énergie renouvelable.

 

Quand au solaire thermique sur le toit des piscines, c'est ce que j'évoquais, avec l'obligation faite en Espagne d'installation en toiture pour de l'eau chaude et votre grand collègue le Roi Aphilas s'est offusqué de l'obligation de faire, alors que je suis tout à fait d'accord avec vous sur ce sujet.

 

Avec le photovoltaique, faudra vous y faire, c'est la solution la plus simple, la plus rentable, la plus efficace, notamment en ombrières sur les parkings de supermarchés et autres zones non agricoles avec autoconsommation dans la journée pour ces zones ou presque personne ne vit la nuit. Actuellement, dans les zones d'Arabie, ils se construit des centrales solaires avec un coût de production de 2 à 3 dollars le mégaWattheure.

 

Pour la chaudronnerie sur le toit, sans problème, je n'ai pas le même son de cloche à cause des fuites.

Je connais bien le pellet vu que je me chauffe avec (et aussi au bois buche), l'usine est à 15 km de chez moi et le bois vient du même rayon. Au passage on utilise du bois déchiqueté pour les chaufferies de grande puissance qui est plus rentable que le pellet (moins de transformation). On a un potentiel énorme sur le remplacement du chauffage au gaz, utilisons donc la biomasse pour le chauffage. Ce n'est parcequ'une énergie est disponible qu'il faut la gaspiller d'autant plus que la biomasse a quand même un impact carbone (broyage, sechage et transport). 
Petit exemple: dans une ville pas loin de chez moi, ils ont installé une chaufferie bois de 8,8mw. En hiver, il y a minimum 2 semi remoques par jour pour l'alimenter. Si au lieu de produire de la chaleur, cette chaufferie produisait de l'electricité, il faudrait cramer 2,3 fois plus de bois pour arriver à la même puissance et donc 2,3 fois plus de rotations de semi remorques soit plus qu'un doublement du bilan carbone...

Le photovoltaique n'est ni simple, ni rentable et encore moins efficace dans un pays comme la France. Il faudrait déjà rapatrier la production en france avec un kwh massivement moins carboné qu'en Chine vu la consommation énergétique nécéssaire a leur fabrication. Dans des pays chauds, un panneau pv a son pic de production au même moment que le pic de consommation (climatisation et frigo) en europe, tous les pics de consommation ont lieu quand le soleil est couché. 
Les frigos d'un supermarché fonctionnent également la nuit (tout comme l'éclairage, il y a toujours de l'activité la nuit, les boulangeries et patisseries tournent aussi la nuit)...

Et pour les fuites du solaire thermique, les pressions d'utilisation sont faibles on sait fabriquer des reseaux domestiques en acier qui tiennent 80 ans à 1bar5, il n'y a aucune raison que des panneaux thermiques se mettent à fuir. Et en cas de fuite, c'est réparable pour pas cher il suffit de ressouder...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 20 heures, coutal007 a dit :

Je connais bien le pellet vu que je me chauffe avec (et aussi au bois buche), l'usine est à 15 km de chez moi et le bois vient du même rayon. Au passage on utilise du bois déchiqueté pour les chaufferies de grande puissance qui est plus rentable que le pellet (moins de transformation). On a un potentiel énorme sur le remplacement du chauffage au gaz, utilisons donc la biomasse pour le chauffage. Ce n'est parcequ'une énergie est disponible qu'il faut la gaspiller d'autant plus que la biomasse a quand même un impact carbone (broyage, sechage et transport). 
Petit exemple: dans une ville pas loin de chez moi, ils ont installé une chaufferie bois de 8,8mw. En hiver, il y a minimum 2 semi remoques par jour pour l'alimenter. Si au lieu de produire de la chaleur, cette chaufferie produisait de l'electricité, il faudrait cramer 2,3 fois plus de bois pour arriver à la même puissance et donc 2,3 fois plus de rotations de semi remorques soit plus qu'un doublement du bilan carbone...

Le photovoltaique n'est ni simple, ni rentable et encore moins efficace dans un pays comme la France. Il faudrait déjà rapatrier la production en france avec un kwh massivement moins carboné qu'en Chine vu la consommation énergétique nécéssaire a leur fabrication. Dans des pays chauds, un panneau pv a son pic de production au même moment que le pic de consommation (climatisation et frigo) en europe, tous les pics de consommation ont lieu quand le soleil est couché. 
Les frigos d'un supermarché fonctionnent également la nuit (tout comme l'éclairage, il y a toujours de l'activité la nuit, les boulangeries et patisseries tournent aussi la nuit)...

Et pour les fuites du solaire thermique, les pressions d'utilisation sont faibles on sait fabriquer des reseaux domestiques en acier qui tiennent 80 ans à 1bar5, il n'y a aucune raison que des panneaux thermiques se mettent à fuir. Et en cas de fuite, c'est réparable pour pas cher il suffit de ressouder...

Pour le chauffage j'ai le même système que le votre, et l'un ne remplace pas l'autre, ils sont complémentaires.

 

Pour la biomasse on utilise de grosses quantités qui font que c'est difficilement absorbable par la distribution particulière

 

Il existe des panneaux qui ont les 2 fonctions, photovoltaique et chauffage de l'eau, élaborés par une société française Dualsun , panneau dit hybride. Le passage de l'eau fait baisser la température des panneaux et entraîne un meilleur rendement.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Aphilas a dit :

Le fameux chiffre des 100 000 ans, pour bien faire peur.

Bon, en fait, si on utilise le plutonium et le MOX dans des surgénérateurs plutôt que de ne vouloir rien en faire, bizarrement, la radioactivité des déchets restant reviendra au niveau naturel en 1000 ans...

 

Et ensuite, le coup du cadeau aux générations futures : c'est vrai que votre solution c'est... de laisser le problème intégralement non traité aux générations futures. 🙈🙉🙊

Sauf que pour l'instant il n'y a nulle part quelque chose qui permette de le faire, voir commentaire de GéGé, et donc stockage mais avec récupération le moment venu pour traitement, plutôt qu'enfouissement "définitif" et absolument irrécupérable et donc potentiellement dangereux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 04/05/2021 à 09:27, Gégé a dit :

Ce mix ne laisse que l’hydraulique comme source "pilotable" à temps de réaction (quasi) instantané. 

Amha, il faudra quand même un peu de gaz.  

Du même avis, parce que le Nucléaire seul çà ne peut pas fonctionner. Il faut donc un Mix, plus il sera large mieux cela ira.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/05/2021 à 22:48, Aphilas a dit :

 

En fait, non quand on regarde précisément les chiffres...

Lorsque les 23,3 GW sont atteints, il n'y avait que 1.7GW à l'export, soit 25GW de production électronucléaire.

Donc, on est à ce moment-là à 38% d'utilisation de l'ensemble complet du parc (25 / 63GW) dont les centrales à l'arrêt/en maintenance (20% du parc) déjà déconnectées du réseau.

Ce qui fait que lorsque l'on regarde le parc disponible (les centrales en fonctionnement et connectées au réseau) qui est de 50GW, on est en fait à 50% d'utilisation... avec un export faible (en comparaison à 2h30 dans la nuit, on exportait 13GW soit 10 fois plus que le moment où "une bonne partie de la production partait à l'étranger" auquel vous faites référence).

 

Donc, on a encore de la marge avant d'atteindre le fameux 30%.

Merci pour les chiffres qui parlent d'eux-mêmes.

 

Pour ne pas arriver à l'arrêt des centrales nucléaires, il faut donc ... qu'elles soient déja arrêtées(maintenance et ou incident). C'est comme çà qu'on les préfére.

 

On apprend que 13GW de capacité de production nucléaire partent à l'étranger. Finalement on a construit un parc nucléaire pour l'étranger, ce qui nous vaut le qualificatif d'exportateur, la bonne blague. On a un parc sur-dimensionné dont on cache la réalité avec des formules, c'est pas de la communication tout çà!

 

Il y a quelques mois de çà, j'ai vu un petit reportage ou une personne de RTE se vantait d'avoir exporté jusqu'à 17 GW de capacité de production sur la journée. Cocorico! En fait, l'équivalent en moyenne de 17 centrales nucléaires servait à fournir les pays étrangers. Et là il ne s'agit pas de manipulation, pardon il faut dire communication, bien sur.

 

Pour ne pas tomber sur le problème qui nous obligera à arrêter des centrales nucléaires, il faut donc qu'elles soient à l'arrêt ou en panne et surtout que les étrangers aient besoin de nous; Le jour où en Allemagne le vent et le soleil seront là en même temps, çà va nous faire drôle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 19 minutes, Jeanmanu a dit :

On apprend que 13GW de capacité de production nucléaire partent à l'étranger. Finalement on a construit un parc nucléaire pour l'étranger, ce qui nous vaut le qualificatif d'exportateur, la bonne blague. 

Désolé, mais j’ai du mal à saisir où est le problème :

- Peugeot fabrique des voitures exclusivement pour le marché français ?

- les paquebots construits a St Nazaire sont vendus uniquement à des armateurs français pour une clientèle exclusivement franco-française ?

- Airbus vend ses avions exclusivement aux compagnies françaises ?

- etc, etc...

 

Pour te rassurer sur les débouchés, la Belgique "sort" du nucléaire circa 2025... Ils n’ont AUCUNE solution de substitution au nucléaire français. L’Espagne n’est guère mieux lotie : beaucoup d’EnR intermittent, un nucléaire vieillissant et peu de moyens financiers pour le renouveler. Etc, etc...

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 33 minutes, Gégé a dit :

Désolé, mais j’ai du mal à saisir où est le problème :

- Peugeot fabrique des voitures exclusivement pour le marché français ?

- les paquebots construits a St Nazaire sont vendus uniquement à des armateurs français pour une clientèle exclusivement franco-française ?

- Airbus vend ses avions exclusivement aux compagnies françaises ?

- etc, etc...

 

Pour te rassurer sur les débouchés, la Belgique "sort" du nucléaire circa 2025... Ils n’ont AUCUNE solution de substitution au nucléaire français. L’Espagne n’est guère mieux lotie : beaucoup d’EnR intermittent, un nucléaire vieillissant et peu de moyens financiers pour le renouveler. Etc, etc...

Le problème que soi-disant tu n'arrives pas à comprendre, c'est que les emmerdements liés à l'énergie que nous fabriquons nous les avons et les aurons en France surtout.

Le "traitement" des déchets c'est notre problème et pas celui des voisins; L'accident potentiel qui pourrait nous affecter, ce sera nous les Français qui le subiront et pas les étrangers, parce qu'en France les nuages radioactifs ne franchissent pas les frontières françaises.

Qu'un coût d'un problème important a été évalué entre 250 et 300 milliards d'euros, que pour notre pomme et peut-être un peu plus s'il dépasse chez nos chers voisins qui ne manqueront pas de nous le facturer.

Tu essayes d'internationaliser notre probléme structurel de surdimensionnement et de non diversification de notre outil de production d'électricité, dont on veut encore plus limiter les moyens d'action. Il n'y à qu'à voir ce que font les Allemands, ils font leur choix, très criticable et sur certains points que tu as soulevés, je suis d'accord avec ton jugement, mais ils ont décidé leur politique et ils la suivent.

Les pigeons ils s'en servent mais ils s'en foutent de leur opinion.

Les débouchés seront quand même limités par les capacités de transfert, et puis, comme certains l'on fait remarquer les populations sont hostiles au déploiement des lignes HT. Donc faut pas rêver.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum... 13GW de capacité. Quand est ce que ça pourrait bien nous servir, tiens? 🤔

En hiver quand la consommation est de 75/80GW au lieu des 55GW consommés en mai? Pas sûr quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Aphilas a dit :

S'il vous plaît, j'attends la citation qui prouve cette affirmation.

Par ailleurs, merci d'éviter les attaques ad-hominem.

Je n'ai pas retrouvé le post dans lequel, après un échange avec @coutal007 sur l'obligation faite en Espagne de proposer de l'eau chaude pour des batiments d'une certaine dimension, vous avez critiqué cette obligation en vous adressant à moi.

Peut-être avez-vous édité ultérieurement? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Aphilas a dit :

Hum... 13GW de capacité. Quand est ce que ça pourrait bien nous servir, tiens? 🤔

En hiver quand la consommation est de 75/80GW au lieu des 55GW consommés en mai? Pas sûr quand même.

A être obligé de les arrêter quand on en aura beaucoup d'autres en plus, tout le reste de l'année, ce qui ne saurait tarder.

Le dimanche, dont j'ai cité les caractéristiques, le prix de l'électricité a été nul quasiment toute la journée avec un plancher à -67 euros en France. Je ne me souviens pas avoir vu des prix négatifs en France. Surement pour couvrir un problème de production, sans doute.

Avec des tarifs pareils, les exportations çà va nous rapporter un max.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Jeanmanu a dit :

Tu essayes d'internationaliser notre probléme structurel de surdimensionnement 

Il faut tout de même raison garder.

France 2019 (avant COVID, donc) :

 production 538 TWh https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/production-totale/

- balance import/export : + 56 TWh https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/prix-echanges-solde-france-echanges/ 

En gros, "surproduction" de ~ 10 % .

Parler de "surdimensionnement" pour des valeurs aussi faibles, franchement... (il suffirait d’un hiver un peu plus froid pour que cet excédent fonde comme neige au soleil).

Que dirait-on de nos responsables si la France était, structurellement, déficitaire de 10 % de sa consommation électrique annuelle ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Jeanmanu a dit :

Je n'ai pas retrouvé le post dans lequel, après un échange avec @coutal007 sur l'obligation faite en Espagne de proposer de l'eau chaude pour des batiments d'une certaine dimension, vous avez critiqué cette obligation en vous adressant à moi.

Peut-être avez-vous édité ultérieurement? 

Non, vous n’avez pas retrouvé le post car il n’existe pas. Vous n’avez pas lu ce que j’ai écrit, c’est différent.

 

Par contre, ce commentaire est une belle preuve de vos jugements basés sur des opinions (dans le cas présent celle que vous vous êtes faites de moi) et non sur des éléments factuels. Et comme ça ne va pas dans votre sens, vous accusez la personne en face de manipulation plutôt que d’admettre votre erreur.

 

Voici mes deux commentaires concernant le solaire thermique avant et après votre commentaire sur l’exemple espagnole. Vous verrez qu’ils n’ont pas été édités puisque cette information est visible de tous.

 

Le 04/05/2021 à 07:53, Aphilas a dit :

Je plussoie. Je préciserais d’ailleurs qu’au niveau renouvelable pour la France, éolien et solaire thermique qui a bien plus d’un intérêt que le photovoltaïque comme l’exposait @coutal007

 

Le 04/05/2021 à 21:38, Aphilas a dit :

Non, en effet, ce n’est pas l’un contre l’autre, c’est selon la situation géographique du pays et son parc électrique actuel que le choix doit être réalisé. Mais ça ne veut pas dire, que les deux sont obligatoires, non plus.

 

Les chiffres et la logique montrent que le photovoltaïque n’a pas de sens en France et n’aide en rien la situation bien au contraire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Gégé a dit :

Il faut tout de même raison garder.

France 2019 (avant COVID, donc) :

 production 538 TWh https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/production-totale/

- balance import/export : + 56 TWh https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/prix-echanges-solde-france-echanges/ 

En gros, "surproduction" de ~ 10 % .

Parler de "surdimensionnement" pour des valeurs aussi faibles, franchement... (il suffirait d’un hiver un peu plus froid pour que cet excédent fonde comme neige au soleil).

Que dirait-on de nos responsables si la France était, structurellement, déficitaire de 10 % de sa consommation électrique annuelle ?

 

Donc un export de 84 tWh (+ de 15%) et un import conséquent quand même pour un pays qui ne devrait pas en avoir, peut-être à cause des arrêts maintenance longs et répétés.

Et en plus s'il fait froid on n'exporte plus, comme maintenant, quand il fera chaud on sera obligé de déconnecter quelques centrales pour cause de surproduction, le bilan ne va pas s'améliorer. Ou bien vendre méchamment à perte comme cela s'est produit dimanche, pendant un moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 21 heures, Aphilas a dit :

Non, vous n’avez pas retrouvé le post car il n’existe pas. Vous n’avez pas lu ce que j’ai écrit, c’est différent.

 

Par contre, ce commentaire est une belle preuve de vos jugements basés sur des opinions (dans le cas présent celle que vous vous êtes faites de moi) et non sur des éléments factuels. Et comme ça ne va pas dans votre sens, vous accusez la personne en face de manipulation plutôt que d’admettre votre erreur.

 

Voici mes deux commentaires concernant le solaire thermique avant et après votre commentaire sur l’exemple espagnole. Vous verrez qu’ils n’ont pas été édités puisque cette information est visible de tous.

 

 

 

 

Il y a 21 heures, Aphilas a dit :

Non, en effet, ce n’est pas l’un contre l’autre, c’est selon la situation géographique du pays et son parc électrique actuel que le choix doit être réalisé. Mais ça ne veut pas dire, que les deux sont obligatoires, non plus.

C'est ce que je cherchais. Pour vous, ne pas avoir le droit d'évoluer ou de faire évoluer son choix c'est un principe fort, de liberté sans doute.

Comme celui de dénier aux Polonais, le droit à l'avortement ou à la liberté de la presse, sous prétexte que chez nous, nous ne serions pas des anges.

Tout ceci est HS.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Visiblement certains commentateurs semblent encore goûter aux bienfaits, de près ou de loin, de la communauté d'Eddy F.

Grand bien leur fasse.

Ce qui est dommage pour eux, c'est qu'ils ne voient pas l'opportunité historique qui se présente à eux de changer de modèle, pour un système plus vertueux, plus efficace.

A vouloir trop préserver le jurassique parc nucléaire qui est le leur, ils vont finir par tuer le Dinosaure. On ne va pas s'en réjouir, par égard aux travailleurs qui la composent, mais on ne va pas en pleurer non plus. Les cohortes syndicales pourront alors s'offusquer des mauvais choix faits par leur direction mais rien n'y fera.

 

Errare humanum est, perseverare diabolicum.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/05/2021 à 09:31, Gégé a dit :

Pour cibler seulement l’Europe : contrats signés pour des constructions en Finlande, UK, Pologne, Roumanie, République Tchèque (et probablement d’autres).

Pour les pays qui utilisent ou vont utiliser la biomasse, le photovoltaique, en fait l'ensemble des productions renouvelables, ajouter à la liste  des pays cités ci-dessus, ... le reste du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre affirmation :

Le 11/05/2021 à 22:01, Jeanmanu a dit :

Quand au solaire thermique sur le toit des piscines, c'est ce que j'évoquais, avec l'obligation faite en Espagne d'installation en toiture pour de l'eau chaude et votre grand collègue le Roi Aphilas s'est offusqué de l'obligation de faire

Ce que j'ai dit avant tout commentaire du solaire thermique de votre part :

Il y a 21 heures, Aphilas a dit :

 

Le 04/05/2021 à 07:53, Aphilas a dit :

Je plussoie. Je préciserais d’ailleurs qu’au niveau renouvelable pour la France, éolien et solaire thermique qui a bien plus d’un intérêt que le photovoltaïque comme l’exposait @coutal007

 

Et maintenant ce que vous affirmez :

il y a 14 minutes, Jeanmanu a dit :

Pour vous, ne pas avoir le droit d'évoluer ou de faire évoluer son choix c'est un principe fort, de liberté sans doute.

Et donc parce que je juge (sur la base de données scientifiques et du contexte de crise climatique) votre choix personnel inadapté à la situation locale, je suis contre tout changement! Alors que j'avais indiqué avant votre commentaire que j'étais pour un mix avec de l'éolien et du solaire thermique!

 

Magnifique...

 

il y a 18 minutes, Jeanmanu a dit :

Comme celui de dénier aux Polonais, le droit à l'avortement ou à la liberté de la presse, sous prétexte que chez nous, nous ne serions pas des anges.

Et allez, encore un peu plus d'attaque personnelle. Belle personnalité que vous démontrez là.

 

Fin du HS en effet.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

@Jeanmanu et @Aphilas : si vous ne cessez pas immédiatement vos attaques personnelles l'un envers l'autre, la modération sera contrainte de prendre des sanctions.

 

Vous avez parfaitement le droit d'exprimer vos opinions et de n'être pas d'accord, tant que vos échanges restent factuels, courtois et respectueux. 

 

La ligne jaune est franchie. 

Modifié par Kratus
Orthographe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 38 minutes, Kratus a dit :

 

Merci pour ton intervention @Kratus

Modifié par Aphilas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...