Aller au contenu
Jeanmanu

La fin du nucléaire, on y est enfin dans 10 ans! 2024?

Messages recommandés

Il y a 6 heures, coutal007 a dit :

Bila plus que flatteur pour cette tour sauf que...

En même temps, les 4 articles viennent du blog d’une boîte qui vend des panneaux solaires. Donc bon, rien de choquant de cacher les petits détails quand on fait de la pub.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Ils ont certainement de très bons commerciaux/communicants. 

Sur le plan technique, j’ai un peu de mal à suivre :

 

"Avec une consommation électrique annuelle s’élevant à 220 000 kWh, le bâtiment....

...

92% d’autoconsommation

...

Dans cette opération, le système de stockage [...] devrait permettre au Département de stocker jusqu’à 15 000 kWh et réutiliser localement entre 16% et 18% de cette énergie par an.

Le stockage solaire [...] permettra [au bâtiment] d’atteindre 92% d’autoconsommation et de diminuer sa facture d’électricité de 20%.

Ce projet d’envergure va nous permettre d’atteindre 37% d’indépendance énergétique tout comme notre taux d’autoproduction estimé lui aussi à 37%"

 

 

https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2021/05/solarwatt-fournit-son-plus-grand-système-de-stockage-solaire-de-france-sur-le-toit-du-bâtiment-des-a.html?utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzEmail&utm_content=193437&utm_campaign=Once a day_2021-05-05_01:30:00

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2021/05/lettre-ouverte-du-ser-à-françois-bayrou-sur-le-droit-à-la-vérité-préalable-indispensable-au-devoir-d.html?utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzEmail&utm_content=193437&utm_campaign=Once a day_2021-05-07_01:30:00

 

Le gouvernement a choisi de s'engager dans la transition énergétique et il y va, doucement, le plus lentement possible.

Il a fixé des objectifs de capacité à installer suivant les filières. On y arrivera en 2038, à cette époque, on sera au niveau de certains de nos voisins de 2018.

 

Aujourd'hui en France vers 11H30, la consommation s'établissait à environ 55GW. Répartie entre le nucléaire, l'éolien, le solaire , de l'hydraulique, un zeste de biomasse, et de gaz. Si on rapporte les proportions de chacun des composants du mix énergétique aux capacités définies dans le programme gouvernemental, on produirait 20 GW d'éolien, 22 GW de solaire, la même chose en hydraulique, mais on peut faire largement mieux et la biomasse , qui est dans le même cas. on serait capable sans utiliser le gaz de couvrir les besoins de la France sans faire appel au nucléaire, qui exportait au même moment plus de 8GW.

 

Le diagnostic montre que d'ici cet époque compte-tenu des progrès envisageables dans tous les domaines, en appliquant NégaWatt, on pourra ne plus avoir besoin du nucléaire; Ce que confirment déjà certaines études qui prônent pour 2050 la situation décrite ci-dessus.

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, yvanc a dit :

Que le nucléaire soit dangereux, c'est une évidence, c'est physique. Mais habiter en aval d'un barrage également. 

 

La seule question qui vaille vraiment, c'est le risque. 

 

Et à court terme pour le climat, il est moins risqué de conserver le nucléaire dans le mix énergétique que non. 

 

 

Effectivement il y a eu Malpasset, et peut-être d'autres à l'étranger. On a pas pu malheureusement constater une très grosse différence dans le bilan humain.

 

Le court terme ce n'est jamais très bon. Les décisions ubuesques qui sont en train d'être prises, comme l'abandon du gaz, qui est un nucléaire killer, en est la démonstration.

Tout passer à l'électrique n'est pas une bonne solution, même si on économisera du CO2 pendant un certain temps, c'est une solution à courte vue qui obère nos capacités financières et qui surtout ne nous engage pas dans une solution d'avenir.

Il existe des capacités gaz qui servent au chauffage notamment dans les grandes agglomérations, en hiver et qui ont permis en été de sauver la production électrique.

 

Un petit rappel d'histoire, la fameuse période de canicule de ces dernières années, où on a été obligé d'arroser les tranches nucléaires et de déverser de l'eau chaude, en dehors des normes précédemment définies, avec l'autorisation d'une certaine Roselyne Bachelot, passée de l'inculture à la Culture.

 

Ces événements ont , paraît-il, des risques de se produire de plus en plus fréquemment, pas très rassurant tout çà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a une heure, Jeanmanu a dit :

Le diagnostic montre que d'ici cet époque compte-tenu des progrès envisageables dans tous les domaines, en appliquant NégaWatt, on pourra ne plus avoir besoin du nucléaire; Ce que confirment déjà certaines études qui prônent pour 2050 la situation décrite ci-dessus.

NégaWatt spécule, pour sortir du nucléaire, sur une diminution massive de la consommation d’électricité.

 

Bayrou* parle d’une "hausse de 40 à 45 %" de cette consommation d’ici 2050.  

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2021/04/electricite_le_devoir_de_lucidite.pdf

 

Jean-Louis Bal ne contredit pas l’estimation de Bayrou.

 

Réaliste le scénario  NégaWatt ??

 

* à part le passage croquignolet sur le "courant continu issu du PV" tout le reste du texte est frappé au coin du bon sens.

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Ah ouais bonjour la somme de c... Ce serait franchement rigolo si ce n'était aussi grave. Heureusement que ces guignols ne resteront pas aux manettes : de toutes façons la dénucléarisation est maintenant en marche (mauvais jeu de mots...), ne restent plus guère que les gens ancrés dans le passé pour tenter de freiner l'inéluctable (ceux qui hier nous prenaient la tête avec le France, le Concorde, le secam, le minitel, etc...). Diminuer la consommation d'énergie en commençant par des investissements massifs dans l'isolation des habitats est une priorité absolue, tout comme réduire drastiquement le commerce international. Il faudra bien que celles et ceux accrochés à leur petit confort ou à leur grosse bagnole américaine ou chinoise s'y fasse...

 

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, MiBou a dit :

de toutes façons la dénucléarisation est maintenant en marche

Bof. Les anglais pourtant bons producteurs d’ENR ont plusieurs projets de centrales nucléaires. Les indiens et les chinois investissent énormément dedans... 59% des français sont maintenant pour le nucléaire.

 

Pendant ce temps, les allemands font tourner des centrales à charbon tournant à la lignite et les danois vivent au crochet de la Norvège...

 

De toute façon, avec une électrification de la société pour remplacer les énergies fossiles, la consommation électrique ne pourra de toute manière pas diminuée, ou en tout cas pas de 50%.

 

Par ailleurs, on attend toujours les solutions pour gérer l’intermittence des ENR... à moins que dans vos scénarios, la populace accepte par bonne volonté les blackouts et les périodes de la journée sans électricité. Pas sûr que ça fasse rêver grand monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Gégé a dit :

Sur le plan technique, j’ai un peu de mal à suivre :

De même, le seul article qui mentionnait du stockage (pour une fois) est un alignement de pourcentages sans queue ni tête.

 

Ça aurait pourtant pas été compliqué de dire combien de kWh ils prévoient de produire, d’auto consommer et combien ils prévoient de tirer du réseau...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 13 heures, MiBou a dit :

de toutes façons la dénucléarisation est maintenant en marche

Pour cibler seulement l’Europe : contrats signés pour des constructions en Finlande, UK, Pologne, Roumanie, République Tchèque (et probablement d’autres).

 

Citation

ceux qui hier nous prenaient la tête avec le France, le Concorde, le secam, le minitel

Tu as raison le Minitel et le SECAM sont des échecs retentissants. Par contre :

- France -> Chantiers de l’Atlantique = leader mondial sur la construction de paquebots de croisière ;

- Concorde -> Airbus = co-leader mondial sur la construction d’avions commerciaux.

 

Bien sûr, tu vas arguer que ce sont des secteurs à éradiquer d’urgence : dommage pour les dizaines de milliers de salariés (bien payés) qui se retrouveraient au chômage.   

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Jeanmanu a dit :

Tout passer à l'électrique n'est pas une bonne solution, même si on économisera du CO2 pendant un certain temps, c'est une solution à courte vue

On ne peut plus se passer d'économiser du CO2 justement, c'est bien ça le problème...

Le crédit de CO2 pour le 1,5°C est déjà dépensé, les 2°C au rythme actuel (60 milliards de tonnes de CO2 émises par an) on y est dans à peine 10 ans (750 milliards restants) voir moins...

 

La courte vue, malheureusement, c'est de penser qu'on peut utiliser des énergies fossiles "le temps que"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

 

Il y a 13 heures, Aphilas a dit :
Citation
Il y a 14 heures, MiBou a dit :

de toutes façons la dénucléarisation est maintenant en marche

Bof.

Plutôt qu'un bof, je préfère des statistiques :

Evolution-de-la-part-des-energies-renouvelables-en-Europe-956558.jpg

Citation

La croissance rapide de l'éolien et du solaire a entraîné le déclin du charbon. Mais ce n'est qu'un début, car l'Europe compte sur l'énergie éolienne et solaire non seulement pour assurer la sortie progressive de la production électrique au charbon d'ici 2030, mais aussi pour se défaire progressivement de la production électrique au gaz, remplacer les centrales nucléaires déclassées et répondre à la demande croissante d'électricité des voitures électriques, des pompes à chaleur et des électrolyseurs", commente Dave Jones, analyste en chef pour l'électricité chez Ember et auteur principal du rapport .

https://www.bfmtv.com/economie/pour-la-premiere-fois-en-europe-les-energies-renouvelables-ont-depasse-le-fossile-en-2020_AN-202101260268.html

Mais j'arrête là, les vieux réflexes ont la peau dure, je ne vais pas me prendre la tête avec ça !

Modifié par MiBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 5 minutes, MiBou a dit :

Plutôt qu'un bof, je préfère des statistiques :

https://www.zeit.de/2020/30/deutsche-klimastrategie-atomausstieg-co2-emissionen-bundesregierung?utm_referrer=https%3A%2F%2Fwww.sfen.org%2F

@MiBou @Jeanmanu, ci-joint une tribune du Zeit de deux anti-nucléaires qui font un état de la politique énergétique allemande des dix dernières années. (DeepL produit une très bonne traduction de l'article si besoin).

Modifié par Aphilas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Aphilas a dit :

On ne peut plus se passer d'économiser du CO2 justement, c'est bien ça le problème...

Le crédit de CO2 pour le 1,5°C est déjà dépensé, les 2°C au rythme actuel (60 milliards de tonnes de CO2 émises par an) on y est dans à peine 10 ans (750 milliards restants) voir moins...

 

La courte vue, malheureusement, c'est de penser qu'on peut utiliser des énergies fossiles "le temps que"...

Le souci c'est qu'on est dans l'idéologie pure concernant l'écologie. C'était pas bien grave à l'époque des babas cools, c'est beaucoup plus ennuyeux maintenant qu'on a des écologistes dans les gouvernements des pays développés. 
Concernant les ENR, les écologistes balayent toujours sytématiquement la question de l'intermittence et des conséquences techniques que ça implique (production pouvant chuter à moins de 10% de puissance théorique) et la question de la rentabilité (les ENR ne sont pas rentables même en Allemagne avec le kwh parmi les plus chers du monde). 
On voit bien que les explications des pro ENR sur la question de l'Allemagne sont, au mieux du déni (ca ira mieux après), au pire des mensonges genre Piolle qui explique qu'ils sont en train de réduire drastiquement le charbon et le gaz alors que c'est faux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allemagne 2020, selon la source (pro "energiewende") citée par le journaliste de BFM :

 

« Avec seulement 12 TWh d'électricité produite en plus cette année, la croissance des énergies renouvelables est bien inférieure à la moyenne de ces dernières années en raison de la crise de l'énergie éolienne. Cela est loin d'être suffisant pour que l'Allemagne atteigne ses objectifs climatiques pour 2030 », déclare M. Graichen. « La croissance de l'énergie éolienne doit être triplée et celle de l'énergie solaire doublée, conformément aux taux d'installation que nous avions il y a quelques années. L'Allemagne a réussi à faire passer la part des énergies renouvelables dans la consommation d'électricité de 17 à 46 % au cours des dix dernières années. Nous devons maintenant faire un effort similaire de manière constante jusqu'en 2030 ».

 

Bref, ni l’Allemagne, ni la planète ne sont tirées d’affaire...

 

https://www.agora-energiewende.de/fr/presse/archives/annee-covid-2020-baisse-record-des-emissions-de-co2-et-de-la-production-electrique-au-charbon/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, MiBou a dit :

 

Plutôt qu'un bof, je préfère des statistiques :

Evolution-de-la-part-des-energies-renouvelables-en-Europe-956558.jpg

https://www.bfmtv.com/economie/pour-la-premiere-fois-en-europe-les-energies-renouvelables-ont-depasse-le-fossile-en-2020_AN-202101260268.html

Mais j'arrête là, les vieux réflexes ont la peau dure, je ne vais pas me prendre la tête avec ça !

Tous les pays qui sont au dessus de la France (sauf la Suede avec 43% de nucléaire) ont une electricité plus carbonnée que la France...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 30 minutes, Aphilas a dit :

https://www.zeit.de/2020/30/deutsche-klimastrategie-atomausstieg-co2-emissionen-bundesregierung?utm_referrer=https%3A%2F%2Fwww.sfen.org%2F

@MiBou @Jeanmanu, ci-joint une tribune du Zeit de deux anti-nucléaires qui font un état de la politique énergétique allemande des dix dernières années. (DeepL produit une très bonne traduction de l'article si besoin).

Merci pour le lien.

Il est vrai que le débat fait rage en Allemagne.

 

 "La meilleure solution serait la suivante : une sortie lente du nucléaire, le développement des énergies renouvelables et une sortie rapide des combustibles fossiles.

Outre la protection du climat, il y a une autre raison importante à cela : la sécurité énergétique du pays."

(Traduction automatique.)

 

N’est-ce pas, très précisément, ce que j’ai écrit plus haut ?

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 3 heures, coutal007 a dit :

Tous les pays qui sont au dessus de la France (sauf la Suede avec 43% de nucléaire) ont une electricité plus carbonnée que la France...

La Suède est aussi un cas à part, le pays fait les 2/3 de la France recouvert de forêts mais avec une population 6 fois moins importante... donc ils font de la biomasse, qui est pilotable.

Modifié par Aphilas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Touts les pays riverains de la France ont augmenté  leur capacité d'interconnexion électrique avec la France, avec son consentement, pour profiter de l'effet d'aubaine que nous représentons. Il ya pour eux une opportunité d'éviter des obligations d'investir en capacité de production, ce qui est compréhensible surtout quand on a un "pigeon", pardon partenaire il faut dire, et tout le monde est d'accord pour le faire. Y compris le "pigeon", qui y voit une excellente opportunité d'exporter.

 

Il se trouve que hier, dimanche, on s'est trouvé vers 15 heures 16 heures avec une production sur notre territoire de 45,4 GW, le nucléaire fournissant 23,3 GW pour 51% du total produit et un taux d'utilisation des capacités de 38%. l'éolien fournissait 9,5 GW (21% et taux d'utilisation de 55%), le solaire 4,2 GW (9% de la production et taux d'utilisation de 41%), l'hydraulique 4,74 GW (10,5% et  25% des capacités), plus quelques broutilles diverses pour arriver à la production citée.

 

Dans le taux d'utilisation des capacités du nucléaire on approche de la limite au-delà de laquelle on ne peut plus descendre plus bas, le minimum permis est de 30% de la puissance. Sauf qu'une bonne partie de la production partait à l'étranger et on aurait facilement atteint la limite qui aurait amené à déconnecter du réseau cetaines capacités de production; Dans l'ordre prédéfini des priorités d'utilisation on aurait dû arrêter quelques tranches nucléaires. Ce qui n'est certainement pas la meilleure chose à faire quand on connaît la difficulté que celà implique. Un arrêt décidé d'une tranche nucléaire çà a une durée minimum de 4 jours, si tout se passe bien. S'il y a le moindre problème la durée d'interruption est sans limite, jusqu'à solutionnement du problème.

 

Tout çà avec des capacités de production très limitées de production électrique renouvelable, avec les capacités envisagées dans le futur, il est très vraisemblable que l'on sera amené à le faire. C'est pour çà que du temps de Nicolas Hulot, il était envisagé d'arrêter la production de 17 tranches nucléaires pour aboutir à une proportion de 50% de production nucléaire.

 

Or il se prépare, après les élections présidentielles prochaines, pas folle la guêpe, d'autoriser la construction de 6 EPR, alors qu'on se prépare à en arrêter 3 fois plus. Cherchez la logique. Le nucléaire, un gouffre sans fin.

 

 

Modifié par Jeanmanu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 4 heures, Jeanmanu a dit :

le nucléaire fournissant 23,3 GW pour 51% du total produit et un taux d'utilisation des capacités de 38%

 

Il y a 4 heures, Jeanmanu a dit :

on approche de la limite au-delà de laquelle on ne peut plus descendre plus bas, le minimum permis est de 30% de la puissance. Sauf qu'une bonne partie de la production partait à l'étranger et on aurait facilement atteint la limite

En fait, non quand on regarde précisément les chiffres...

Lorsque les 23,3 GW sont atteints, il n'y avait que 1.7GW à l'export, soit 25GW de production électronucléaire.

Donc, on est à ce moment-là à 38% d'utilisation de l'ensemble complet du parc (25 / 63GW) dont les centrales à l'arrêt/en maintenance (20% du parc) déjà déconnectées du réseau.

Ce qui fait que lorsque l'on regarde le parc disponible (les centrales en fonctionnement et connectées au réseau) qui est de 50GW, on est en fait à 50% d'utilisation... avec un export faible (en comparaison à 2h30 dans la nuit, on exportait 13GW soit 10 fois plus que le moment où "une bonne partie de la production partait à l'étranger" auquel vous faites référence).

 

Donc, on a encore de la marge avant d'atteindre le fameux 30%.

Modifié par Aphilas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de regarder l'epex spot : 72.17€ le MWh en France ce matin

donc pas de problème pour les anciennes centrales qui produisent à moins de 50€ le MWh

par contre pour l'EPR et ses plus de 100€ le MWh 🤔

 

pour info, dans les derniers AO, l'éolien et le solaire sont actuellement entre 40 et 60 € le MWh

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, ManuTaden a dit :

pour info, dans les derniers AO, l'éolien et le solaire sont actuellement entre 40 et 60 € le MWh

Ce coût inclut le coût du stockage nécessaire pour pouvoir rendre ces énergies pilotables?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Aphilas a dit :

Ce coût inclut le coût du stockage nécessaire pour pouvoir rendre ces énergies pilotables?

est ce que le coût calculé par la Cour des Comptes de l'EPR entre 110 et 120 euros le MWh inclus le stockage ?

une piste de réponse : il n'inclus déjà ni la gestion des déchets ni le démontage de la centrale dans 60 ans, alors le stockage 🙈🙉🙊

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
il y a 51 minutes, ManuTaden a dit :

par contre pour l'EPR et ses plus de 100€ le MWh 🤔

Et que dire de l’eolien offshore (plébiscité par les riverains 🤣:

"L’électricité produite par le promoteur Ailes Marines (détenu par l’espagnol Iberdrola) sera vendue à la France 155 € le MWh. Pour les cinq autres parcs éoliens offshore construits dans la Manche et l’Atlantique par EDF et Engie, le prix d’achat oscille 131 € et 143,6 € le MWh. Ce tarif est celui qui a été renégocié par l’État en 2018 en raison de la baisse des prix du marché.

Le gouvernement estime que le prix du marché est en moyenne de 51 €/MWh. La différence entre ce prix (51 €) et le prix d’achat par de l’électricité à Ailes Marines (155 €) est considérée comme une aide publique de l’État à l’industriel. Sur vingt ans, cette aide est estimée à 4,7 milliards d’euros. Au-delà, Ailes Marines vendra l’électricité au prix du marché."

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/eolien-en-mer-le-projet-de-saint-brieuc-sera-le-plus-cher-de-tous-les-parcs-eoliens-francais-6505086

 

SOURCE de l’article 

https://ec.europa.eu/competition/state_aid/cases1/201933/269222_2088484_174_2.pdf

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 5 heures, ManuTaden a dit :

une piste de réponse : il n'inclus déjà ni la gestion des déchets ni le démontage de la centrale dans 60 ans, alors le stockage 🙈🙉🙊

 

Bilan, après 500 milliards d’euros dépensés :

 

334424301_Screenshot_20210511-141544_SamsungInternet.thumb.jpg.ca0df245c88d91b5d7b9bf8c07fbd975.jpg

 

France, à la même heure : 43 grammes.

On se fiche des milliards à dépenser... dans 60 (et quelques) années : l’urgence c’est quand ? 

 

 

 

Modifié par Gégé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 10 heures, ManuTaden a dit :

est ce que le coût calculé par la Cour des Comptes de l'EPR entre 110 et 120 euros le MWh inclus le stockage ?

une piste de réponse : il n'inclus déjà ni la gestion des déchets ni le démontage de la centrale dans 60 ans, alors le stockage

En effet. Par contre, le coût du stockage est lui estimable. Cigeo, par exemple, pour les déchets à vie longue, c'est 36 milliards d'euros (fourchette haute). Pour stocker 50 ans de déchets qui ont permis de produire 20 000 TWh, cela donne 1,8€/MWh...

 

Ce coût d'ailleurs, on le paie déjà dans nos factures puisqu'EDF est obligé de provisionner les fonds pour le démantèlement des centrales et la gestion des déchets. Tout comme, on paie la CSPE de 22€/le MWh dont 50% des rentrées financent le renouvelable.

 

Donc, en fait, oui, il est calculé et ramener le coût du nucléaire en général à l'exemple de l'EPR, c'est la même chose que pointer "l'efficacité globale des ENR" sur une journée spécifique où il a fait beau et où il y avait du vent.

 

Et encore une fois, on attend toujours votre solution (je ne demande même pas les coûts) pour le stockage de l'électricité nécessaire à l'exploitation des ENR sans centrale nucléaire ou thermique à côté. Car actuellement, vos ENR à 100% seules, elles sont techniquement inexploitables. 🙈🙉🙊

 

Les anti-nucléaires allemands commencent à réaliser que le stockage de l'électricité n'est pas là (et ne le sera peut-être pas avant bien longtemps) et que le problème climatique, lui, est déjà là. Et donc qu'à choisir entre des centrales à charbon/gaz et des centrales nucléaires, ces dernières ne sont pas si mal... (faudra ptet même en reconstruire).

Modifié par Aphilas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...