Aller au contenu

Messages recommandés

Posté(é) (modifié)

https://europe.autonews.com/suppliers/next-electric-car-battery-champion-could-be-european

 

En définitive, l'Airbus de la batterie ne pèse pas bien lourd dans le programme global :

 

Au total 27 sites sont au programme entre CATL, Tesla, Northvolt, LG Chem et s'y trouvent l'usine de Douvrain et Kaiserslautern du programme "Airbus" avec "Automotive Cells"

Rien que VW prévoit un plan de 15 Milliards € d'investissement  avec 6 gigafactories pour devenir numéro 2 mondial derrière le chinois CATL

CATL seul prévoit un plan d'investissement de 10 Milliards € dans les 4 prochaines années pour une capacité supplémentaire de 230 gigawatt-heures

La conclusion de l'article est éloquente :

"Further behind -- but flush with public funds for development – is a joint venture between Stellantis and oil giant Total. Instead of starting from scratch, ACC plans to hasten expansion by producing batteries at two former car-parts plants."

Loin derrière mais inondée d'argent public : l'Airbus de la batterie partant d'une page blanche et qui choisit de s'installer dans des usines d'assemblage désaffectées.

 

 

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 05/03/2021 à 22:17, tino_ale a dit :

Objectif 24GWh/an en 2029, soit de quoi équiper environ 300.000-400.000 BEV/an (60-80kWh par véhicule en 2029, ça parait conservateur)

 

5 milliards investis au total soit 208 millions par GWh/an de capacité de production : je serais curieux de voir comment ça se situe par rapport à la compétition.

Alors mettons bien nos oeillères.

Pas de coup d'oeil vers Northvolt et VW, ignorons les coréens LG Chem et surtout faisons comme si CATL ou Tesla n'existaient pas ....et là on est compétitifs.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Francg a dit :

Alors mettons bien nos oeillères.

Pas de coup d'oeil vers Northvolt et VW, ignorons les coréens LG Chem et surtout faisons comme si CATL ou Tesla n'existaient pas ....et là on est compétitifs.

 

Amen.

J'aimerai savoir combien Total et PSA/Stellantis ont touché d'argent public européen pour lancer ACC.
Si vous avez les chiffres complets, je suis prenneur.

Sinon info perso : le centre de R&D est à 1km de chez moi dans la métropole de Bordeaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Italie souhaite aussi obtenir sa Gigafactory, ce qui serait logique avec l'intégration du groupe FIAT.

https://www.leblogauto.com/2021/06/stellantis-negociation-usine-de-batteries-italie.html

Ce site viendrait compléter Les deux sites Français et Allemands qui représentent un investissement total de 5 milliards d’euros et devraient permettre la production de batteries pour 1 million de voitures par an sur la base d’une capacité cumulée de 48 GWh.

Lors de la visite deCarlos Tavares en terre Italienne,  les Italiens étaient tendus et ont rappelé à Stellantis qu'ils devraient rembourser l'intégralité du prêt garanti par le gouvernement italien en cas de licenciements d'ouvriers (on parle quand même d'un prêt de plus de 5 Milliards sur 3 ans)

https://europe.autonews.com/automakers/drama-behind-italys-fight-win-new-battery-plant

 

Si l'on considère les subventions européennes 2,9 Milliards €, les garanties bancaires de l'état Italien (80 % d'un prêt européen de 6,3 Milliards) et cerise sur le gâteau les subventions régionales quémandées par le groupe, on est loin d'une logique de compétitivité naturelle.

Il reste à espérer que le centre de R&D qui n'est pas encore pleinement opérationnel va sortir LA batterie révolutionnaire et que le prix payé par les contribuables ne sera pas tombé dans un puits sans fond...

En attendant, Northvolt, Panasonic, CATL et LG CHEM pour ne citer qu'eux ont un plan de marche bien en place qui n'exclut pas de nouvelles générations de batteries sur lesquelles tous travaillent d'arrache pied depuis plus de deux ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 02/06/2021 à 20:58, Francg a dit :

L'Italie souhaite aussi obtenir sa Gigafactory, ce qui serait logique avec l'intégration du groupe FIAT.

https://www.leblogauto.com/2021/06/stellantis-negociation-usine-de-batteries-italie.html

Ce site viendrait compléter Les deux sites Français et Allemands qui représentent un investissement total de 5 milliards d’euros et devraient permettre la production de batteries pour 1 million de voitures par an sur la base d’une capacité cumulée de 48 GWh.

Lors de la visite deCarlos Tavares en terre Italienne,  les Italiens étaient tendus et ont rappelé à Stellantis qu'ils devraient rembourser l'intégralité du prêt garanti par le gouvernement italien en cas de licenciements d'ouvriers (on parle quand même d'un prêt de plus de 5 Milliards sur 3 ans)

https://europe.autonews.com/automakers/drama-behind-italys-fight-win-new-battery-plant

 

Si l'on considère les subventions européennes 2,9 Milliards €, les garanties bancaires de l'état Italien (80 % d'un prêt européen de 6,3 Milliards) et cerise sur le gâteau les subventions régionales quémandées par le groupe, on est loin d'une logique de compétitivité naturelle.

Il reste à espérer que le centre de R&D qui n'est pas encore pleinement opérationnel va sortir LA batterie révolutionnaire et que le prix payé par les contribuables ne sera pas tombé dans un puits sans fond...

En attendant, Northvolt, Panasonic, CATL et LG CHEM pour ne citer qu'eux ont un plan de marche bien en place qui n'exclut pas de nouvelles générations de batteries sur lesquelles tous travaillent d'arrache pied depuis plus de deux ans...

Parceque tu crois que toutes ces entreprises ne touchent aucune subvention? Surtout CATL...
L'UE est le seul marché non protégé pour l'automobile. Du coup; soit l'europe, qui a son marché ouvert 4 vents sort le chéquier, soit les constructeurs délocalisent et iront toucher des subventions à l'étranger. Comme ils pourront vendre en Europe sans la moindre barrière douanière, il n'ont aucun intérêt à rester en europe!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

@coutal007 Le problème des subventions n'est pas ici lié à la localisation qui dépend surtout de la logistique en fonction de la base clientèle et ce n'est pas l'objet de mon commentaire.

D'ailleurs les plus gros investissements en Europe ne sont pas ceux d'ACC mais Chinois, Américains, Coréens et pas à cause de subventions mais à cause du marché anticipé.

Tous touchent des subsides publiques mais la proportion est ici juste hallucinante pour une hypothétique technologie pas encore au point industriellement et que tous les concurrents ont déjà  commencé à travailler  depuis plus longtemps.

 

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Premier interview de Yann Vincent sans langue de bois pour Ingénieurs de l'Auto.

https://www.acc-emotion.com/newsroom/en-2023-nous-arriverons-sur-le-marche-avec-des-batteries-letat-de-lart-de-la-technologie

Le plan de déroulement est clairement énoncé et ne cache pas les enjeux et promet un démarrage de production espéré avant fin 2023 et un début d'activité du centre R&D en 2020.

Ce qui m'a surpris est la déclaration de Stellantis de ne pas vouloir se fournir à terme exclusivement auprès d'ACC et de l'utiliser comme moyen de pression pour faire descendre les prix auprès des autres fournisseurs (Chinois ?)

 

2060003019_Capturedcran(14).thumb.png.87f731d325557f07109b7b01393d8469.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici l'extrait que je trouve surprenant mais en même temps, il n'est pas non plus caché dans le corps de l'article que cette intégration verticale n'a de sens que pour les technologies non mâtures pour ensuite externaliser.

Une logique de soutien de l'emploi ? - Non mais une logique financière imparable avec le juteux support des collectivités.

 

 

768238167_Capturedcran(16).png.59bba230cc9e81285c00362693adf826.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)

Doublon

Capture d’écran (14).png

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les chinois montent une usine à côté de Renault Douai, à 40 km de la future usine de batteries Stellantis. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est moins dérangeant que des batteries voyageant de continent à continent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, chgros1 a dit :

Les chinois montent une usine à côté de Renault Douai, à 40 km de la future usine de batteries Stellantis. 

La région Hauts de France a-t-elle alloué une subvention ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(é) (modifié)
Il y a 21 heures, R2D2 a dit :

Ce qui est moins dérangeant que des batteries voyageant de continent à continent !

Merci aux Chinois de se rapprocher de leur marché cible.

A contrario  c'est loin d'être l'objectif primaire de Stellantis puisque la société ne souhaite utiliser ACC que pour baisser les coûts en donnant un argument de négociation face aux fournisseurs habituels et aussi de plus tard externaliser de nouveau la production (en Chine ?).

Le plus exceptionnel c'est que c'est publiquement annoncé dans cet interview !

Modifié par Francg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cet logique me laisse perplexe.

Ok la connaissance du produit permet de ne pas se faire complètement enfumer.


Mais ce qui compte dans une négociation c’est l’équilibre des « plans B ». Si ACC n’est pas dimensionné pour supporter les besoins de Stellantis, ça ne leur servira pas à grand chose dans le jeu des négociations puisque ça ne constituera pas un plan B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, tino_ale a dit :

Si ACC n’est pas dimensionné pour supporter les besoins de Stellantis, ça ne leur servira pas à grand chose dans le jeu des négociations puisque ça ne constituera pas un plan B.

La valse des hésitations du groupe  montre le manque de confiance dans l'avenir du BEV, le tout complété par une motivation vraiment secondaire du partenaire, le puissant groupe pétrolier français, qui a un intérêt flagrant à repousser l'échéance.

Dès lors le racket organisé auprès de l'Europe pour monter ACC n'a d'autre but que de constituer une assurance de "non dépendance exclusive". 

La logique se défend et le système décisionnel basé sur un lobbying intensif dans les couloirs de Bruxelles et Strasbourg, avec une petite couche supplémentaire auprès de conseils régionaux concernés,  permet de le faire pour un coût ridiculement bas au regard du gain. 

Personne n'a l'air de s'en offusquer. 

Je n'y vois rien d'illégal mais ça ne me choque pas moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Francg a dit :

La région Hauts de France a-t-elle alloué une subvention ?

 

pour stelantis oui c'est sûr, pour les chinois forte chance ou alors c'est qu'ils sont nuls

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aussi alléchante et ancrée dans les habitudes de certains acteurs, la cueillette aux subventions ce n'est pas ce qui va transformer une industrie et ce n'est pas ce qui va donner un avantage compétitif structurant à tel ou tel acteur sur le moyen terme. Ce sont des gains somme toute mineurs dans le grand tout qui s'annonce.

 

Pire encore, en poussant le trait, on peut considérer que ça génère une perte de focus sur les enjeux de transformation fondamentaux et masquer (partiellement et ça ne tiendra pas longtemps) des lacunes sur ses performances intrinsèques. Ceux qui ont travaillé dans des secteurs arrosés de subventions et/ou en situation de rente-situation le constatent, la performance et la compétitivité dans ces conditions ne fait que décliner jusqu'à un point de rupture.

 

Dans 10-15 ans on risque d'en entendre dénoncer un quasi monopole (imaginons :) Chinois-Tesla, en se posant en victime, en occultant ce qui se joue depuis 5 ans au moins : on s'y prend quand même comme des manches pour contrer la vague, on se leurre avec des programmes "Airbus" qui -dès leur annonce!- n'ont absolument pas le niveau d'ambition requis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, tino_ale a dit :

Aussi alléchante et ancrée dans les habitudes de certains acteurs, la cueillette aux subventions

C'est généralisé, tu penses que Tesla à choisi Berlin pour la seule image de deutsch qualitat ? Il y a des subventions pour tout n'importe quoi désormais mais ne t'inquiète pas, les couillons qui payons, c'est toujours les mêmes à la fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La distribution de subventions ne me pose pas de problème, tant que ceux qui les touchent sont cohérents avec leur destination.

Un peu comme dans le droit. Il y a la loi et l'esprit de la loi.

Dans les subventions, je suis dérangé quand l'esprit de la subvention est bafoué cyniquement par celui qui la reçoit.

 

Par exemple quand Tavares AKA la pleureuse va faire du chantage à l'emploi contre subventions sur l'électrification, tout en traînant des pieds comme pas deux depuis 10 ans sur l'électrification tantôt à coup d'immobilisme tantôt à coup de désinformation dans ses déclarations. D'ailleurs on voit que même quand (la subvention) est obtenue, il n'y a pas de sincérité dans le programme qui l'utilise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 16/06/2021 à 07:17, Francg a dit :

La région Hauts de France a-t-elle alloué une subvention ?

 

sans doute, quand tu vois l'argent qui est déversé (plusieurs millions) pour juste une usine qui employera 120 salariés (d'après l'industriel) dans l'Aisne, dont, au maximum, une cinquantaine de créations : terrain gratuits, rénovations de voies de circulation, arrivée électrique directe depuis Dunkerque à bas coût, déplacement de l'aérodrome, terrain aménagés vendus sous le prix d'achat ...

 

Donc pour des usines de batteries ça doit être open bar. Il ne faut pas oublier que ce cher patron de la région, qu'il a prévue de quitter l'an prochain, est contre les ENR et souhaite avoir son EPR.

Il lui faut donc trouver des justifications à cette construction.

 

Le 17/06/2021 à 16:55, tino_ale a dit :

La distribution de subventions ne me pose pas de problème, tant que ceux qui les touchent sont cohérents avec leur destination.

en théorie je ne suis pas gêné par les subventions, mais quand tu lis que 5 millions d'euros sont dépensés pour créer 50 emplois d'ouvriers non qualifiés et 900 t annuels de pollution atmosphérique, il y a quand même de quoi de poser des questions sur le contrôle des subventions !

 

Autre exemple : Amiens, usine Whirpool, le repreneur touche, en fin 2017, au moins 45 000€ par salarié repris, 162 semblent être repris en 2017, les autres étant prioritaires pour de futures embauches, prévus en 2019

Mais l'entreprise est liquidée fin 2018, après un an d'existence, les caisses sont vides, malgré les plus de 12 000 000€  provenant de Whirlpool et du public. Actuellement, il reste 35 personnes qui fabriquent du mobilier et qui ne sont même plus dans les locaux en question. Il n'y a pas à dire, les subventions peuvent être utiles !!!

 

PS : le projet dans l'usine Wirlpool prévoyait la fabrication de la version électrique du quadricycle utilitaire tout chemin WN Lander, ex produit Snecma.

 

Modifié par ManuTaden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/06/2021 à 09:16, Francg a dit :

Voici l'extrait que je trouve surprenant mais en même temps, il n'est pas non plus caché dans le corps de l'article que cette intégration verticale n'a de sens que pour les technologies non mâtures pour ensuite externaliser.

Une logique de soutien de l'emploi ? - Non mais une logique financière imparable avec le juteux support des collectivités.

 

 

768238167_Capturedcran(16).png.59bba230cc9e81285c00362693adf826.png

Je viens juste de voir ce sujet.

C'est très intéressant comme démarche !

Donc Stellantis compte sur le fait d'avoir une usine à soi pour comprendre la production des batteries, pour mieux les acheter chez leurs concurrents pour réduire les coûts.

Si on compare à Tesla : Ils fabriquent (une partie de ) leur batteries chez eux en partenariat avec Panasonic depuis des années pour mieux comprendre la production, pour ensuite pouvoir monter une usine avec leur process pour produire moins cher que leur concurrents.

 

En étant un peu cynique sur la lecture, cela semble vouloir dire que Stellantis ne maîtrise pas suffisamment les batteries en interne pour réussir à négocier, alors que c'est l'un des principaux points des VE.

 

 

 

Le 15/06/2021 à 16:54, R2D2 a dit :

Ce qui est moins dérangeant que des batteries voyageant de continent à continent !

Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette idée.

Sur le papier on est d'accord, mais dans la pratique, d'où proviennent les matériaux mis dans les batteries ? 

Si c'est du Lithium d'Amérique du Sud, du Nickel d'Australie, etc.. le bilan ne doit pas être vraiment différents, cela peut même être pire, les process de fabrication utilisant souvent non pas le composant pur, mais un composé chimique (donc plus lourd), par exemple le sulfate de nickel au lieu du nickel pur, ou le carbonate de lithium au lieu du lithium pur.

Faire une usine de batterie locale, sans avoir un plan pour sourcer les matériaux localement n'apporte pas grand chose, et peut même être contre productif financièrement et écologiquement.

Il y a des mines de graphite en construction en Suède (Talga), des mines de lithium en Croatie (European Lithium), ... Je n'ai rien vu allant dans ce sens pour le moment, ils parlent juste d'acheter aux chimistes sans rentrer dans ce domaine, mais cela serait un très grand pas en avant de s'orienter vers ce genre de solutions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

que de pessimisme dans vos propos….

Vous avez la critique super facile, c’est bien, j’espère au moins que vous rouliez en française en thermique avant !!!

perso Peugeot depuis mes 18 ans et maintenant Citroën ë-c4 depuis 2 mois. Je les encourage dans leur démarche par mon acte d’achat, au moins j’aurai le droit de les critiquer pour de bon. Au passage merci Mr Tavares d’avoir redressé la barre de chez PSA…

bonne journée 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, arno13 a dit :

Bonjour à tous,

que de pessimisme dans vos propos….

Vous avez la critique super facile, c’est bien, j’espère au moins que vous rouliez en française en thermique avant !!!

perso Peugeot depuis mes 18 ans et maintenant Citroën ë-c4 depuis 2 mois. Je les encourage dans leur démarche par mon acte d’achat, au moins j’aurai le droit de les critiquer pour de bon. Au passage merci Mr Tavares d’avoir redressé la barre de chez PSA…

bonne journée 

 

"Que de fanboyisme dans vos propos!"

Ça marche dans les deux sens aussi, fort heureusement. ;)
Vous pouvez aller crier votre amour pour PSA et Tavares dans le forum dédié sans souci.
Bonne journée.

 

Pour en revenir au sujet :
J'habite au Bouscat, là où s'implante ACC (centre de R&D). Pas réellement beaucoup d'infos locales à ce mettre sous la dent en ce moment, mis à part les déclarations début janvier du chantier qui avance.
Info intéressante c'est que Stellantis vient d'anoncer que SVOLT sera l'un de leur fournisseur principal, donc effectivement, à voir si l’expérience acquise par ACC leur permettra derrière de négo des prix et des chimie/densité de batteries qui tiennent la route. Ce qui n'est pas forcément le cas dans leurs VE actuel sur base e-CMP (vivement que ça dégage pour la prochaine plateforme, avis perso).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, arno13 a dit :

Bonjour à tous,

que de pessimisme dans vos propos….

Vous avez la critique super facile, c’est bien, j’espère au moins que vous rouliez en française en thermique avant !!!

perso Peugeot depuis mes 18 ans et maintenant Citroën ë-c4 depuis 2 mois. Je les encourage dans leur démarche par mon acte d’achat, au moins j’aurai le droit de les critiquer pour de bon. Au passage merci Mr Tavares d’avoir redressé la barre de chez PSA…

bonne journée 

 

Si ce message est pour moi, j'essaye d'être réaliste, en plaçant cette usine et entreprise dans le contexte mondial du marché des batteries de VE. Pour la critique facile, ok, mais je ne vois pas en quoi la marque de ma voiture y changerait quelque chose ?

 

Les informations disponibles pour l'instant ne présentent pas d'avantage particulièrement concurrentiel d'ACC, hormis que les politiques s'en sont mêlés.

L'interview indique qu'ils manquent de talents, difficile d'être à la pointe de la recherche ou de faire de grands pas en avant sur la réduction des coûts de production dans ces conditions :

image.png.3b7f1283f41c3cfa4035bcb7b3ef1cb3.png

Ils vont bénéficier de l'expérience de Saft, qui fabrique toutes sortes de batteries depuis des années. Le marché du véhicule électrique est néanmoins assez spécifique avec des volumes énormes et un besoin de coût réduit (la fameuse barrière des 100$/kWh), contrairement à d'autres marché de niche moins contraints. Je ne sais pas comment Saft ce place sur ce marché, mais leur site indique que Stellantis leur apporte la connaissance du marché de l'automobile et la production en masse. Je n'ai pas connaissance d'un VE existant avec une batterie Saft, mais il en existe peut être déjà, c'est une info difficile à trouver. Si vous en connaissez, je suis intéressé !

 

Leur site est particulièrement vide de contenu a part des généralités telles que "Automotive Cells Company (ACC) is set to become the european leader of automotive batteries enabling clean and efficient mobility for all.".

Stellantis est une girouette sur ses objectifs d’électrification, voulant en équiper 35% en 2030 d'après les infos de Janvier 2021 (https://www.automobile-propre.com/stellantis-vise-35-de-voitures-electriques-2030/), puis 98% en 2025 six mois après (Juillet 2021 : https://www.automobile-propre.com/stellantis-veut-98-de-voitures-electrifiees-en-2025/).

 

Malgré vouloir être "le leader européen", leur objectif est d'un million de batteries par an d'ici 10 ans, donc entre 50 et 100GWh selon la capacité moyenne des batteries ("By 2030, we aim to produce one million batteries annually.").

Ramené à l'objectif de 98% de stellantis en 2025, avec 2,5 millions de véhicule vendu en 2020 (https://archives-media.stellantis.com/fr/node/90080726?idtok=ce67cbbb235), cela ne fait que 40% de leur besoin et 5 ans après leur objectif de 2025.

Cette capacité de production malgré tout assez réduite vu la taille du marché fait qu'ils ne vont pas en vendre à l'ensemble des fabricants européens (qui ont tous leur projets d'usines avec leur partenaires), mais probablement seulement à leurs sociétés actionnaires (Stellantis et Opel) et peut être quelques autres. J'ai du mal à voir où apparaît la notion "d’Airbus de la batterie" et de "souveraineté européenne" dans un projet de ce type.

 

 

Leur arrivée est assez tardive, avec un début de production annoncé pour fin 2023 avec 8GWh par usine. Il leur faudra au moins entre 6 mois et un an ensuite pour atteindre le taux de rebus final, si on compare aux autres projets d'usines passés. Ce n'est pas trop tard, mais c'est maintenant que tout se joue avec les géants comme LG, CATL, ... qui développent leur capacités de production à grand pas et donc bénéficient de facteurs d'échelle et de plus de poids pour la négociation de contrats miniers permettant la réduction de coûts et la garantie des approvisionnements. Une partie des contrats miniers pour ces prochaines années sont déjà verrouillées par les entreprises actuellement en place, et les nouvelles mines peuvent prendre de l'ordre de 5 à 7 ans pour être ouvertes. D'autres nouveaux venus comme Northvolt ont aussi un peu d'avance sur ACC.

 

Pour situer, au niveau des projets européens cela donne ça (https://www.orovel.net/insights/li-on-battery-gigafactories-in-europe-january-2021):

image.png.63847fb73d8e8ad2980d70dc0a499ecd.png

 

 

Donc critique facile, ou discussion factuelle argumentée ? 🤷‍♂️

Je serais heureux de voir ce projet comme révolutionnaire, mais dans l'état, cela me parait juste l'un des nombreux projets existants, sans atouts particuliers. Ni plus, ni moins.

Si j'ai raté un élément, n'hésitez surtout pas à me le pointer du doigt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

factuel vous l’êtes, du coup ce projet devient sans intérêt car sans ambition, cependant il a le mérite d’exister pour mieux appréhender comprendre,et surtout être moins dépendant des fournisseurs chinois (on se souvient des ruptures de médicaments pendant le covid) et donc forcément de maîtriser ses prix d’achats pour ses batteries autres ( on fait 50% de ses besoins en interne et le reste vient de fournisseurs divers)

Voici ma vision, certes elle n’est pas factuelle mais c’est comme cela que l’on procède dans ma branche d’activité, comme cela on est indépendant (enfin partiellement).

Cette usine ACC de Douvrin permettra aussi la reconversion de la Française de Mécanique qui fabrique les moteurs Diesel entre autres de PSA, il y a aussi pas loin de 1500 emplois à gérer d’ici 2035 avec la fin du thermique dans ce site de production.

 

Apres mon message initiale permettait pour moi de rétablir un peu un équilibre car je trouvais vos posts trop à charge avec même des passages limites concernant Tavares.

Je suis juste content de voir qu’une association de 2 grands groupes français se lancent enfin sérieusement dans le VE.

excusez moi d’être enthousiaste, je préfère que ces acteurs soient dans le train plutôt que de le regarder passer.

 Cette fois de façon factuelle la vente des e-208, e-2008 et e-c4 se portent plutôt bien, juste derrière Tesla(et oui Musk a baisser les prix pour les primes) (n’en déplaise aussi à afterburner qui tacle la plateforme e-cmp) l’enjeu est là, rester dans le marché maîtriser ses coûts et investir pour le futur.

Pour finir, je pense que ACC savent où ils mettent les pieds, qu’ils ont bien analysé la situation (ils ont sûrement des experts comme vous qui maîtrisent de façon factuelle toutes ces données) et qu’ils ne foncent pas dans un mur. Je ne peux que les encourager, le VE ne peut que être mis en avant par ce type de choix.

 

Modifié par arno13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les apects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.

×
×
  • Créer...